Fin de la neutralité du net aux États-Unis : quel impact en France et en Europe ?

Mickaël Bazoge |

La neutralité du net est enterrée aux États-Unis. La FCC (Federal Communications Commission) présidée par Ajit Pai a voté par 3 voix pour et 2 voix contre l'enterrement du principe qui garantit un même traitement à toutes les données qui transitent dans les tuyaux des fournisseurs d'accès.

Ajit Pai a été mis en place par l'administration Trump.

L'Open Internet Order avait été mis en place par Barack Obama en 2015. Dans son entreprise de détricotage des législations mises en place par l'administration précédente, le nouveau président américain a donc obtenu ce qu'il voulait. Même si de nombreuses entreprises comme Twitter, Netflix et Apple ont publiquement appelé à la défense de la neutralité du net (lire : Apple défend la neutralité du net).

Qu'est-ce que cela signifie ? Que les fournisseurs d'accès américains n'auront plus les mains liées et qu'ils pourront mettre en place des « voies rapides » qui favoriseront tel ou tel contenu. Beaucoup craignent par exemple que certains services créés par les opérateurs soient favorisés par rapport à d'autres qui n'ont pas le soutien des FAI. Ou pas suffisamment de moyens pour se tailler une plus grosse place dans leurs tuyaux.

Ajit Pai dans ses œuvres : le patron de la FCC a tourné cette vidéo qui liste plusieurs choses que l'on pourra continuer à faire après la fin de la neutralité du net. Une manière de neutraliser le débat par l'humour peu appréciée par ses détracteurs.

Les nouveaux acteurs qui voudraient se lancer à l'assaut de citadelles bien installées n'ont donc plus les mêmes armes pour les concurrencer. Une autre crainte ici est de voir l'innovation américaine se réduire drastiquement. Le président du FCC a avancé qu'après 2015 et l'adoption de la neutralité du net aux États-Unis, l'investissement des FAI avait reculé de 3%. Un chiffre étonnant quand on sait que depuis 2014, les investissements ont bondi de 25% en trois ans en France, un pays pourtant soumis à la neutralité du net.

Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, a expliqué dans Le Monde qu'il n'y a aucun lien de causalité entre la neutralité du net et les investissements. En Europe et en France, le principe de la neutralité du net est moins soumis aux politiques partisanes. Le patron de l'Arcep assure d'ailleurs que la décision de la FCC n'aura pas d'impact direct pour le vieux continent. « La neutralité du Net est un régime d’obligations qui s’impose aux fournisseurs d’accès à Internet, qui sont soumis à une régulation nationale et européenne », explique-t-il.

Le patron du régulateur français des télécoms prévient tout de même : « on peut s’attendre à ce que cette décision alimente le discours des opérateurs télécoms européens et français en faveur de la suppression de cette législation ». Avant même le vote de la FCC, le PDG d'Orange a fait entendre sa petite musique : il veut des réseaux différents, des « internets », pour servir des besoins différents.

Voici à quoi pourra ressembler l'internet aux États-Unis si les FAI faisaient n'importe quoi. Cliquer pour agrandir

« Il faudra qu’on soit capables de proposer à l’industrie et aux services des internets avec des fonctionnalités et des puissances différentes, donc des internets avec des qualités de service différentes », a récemment expliqué Stéphane Richard. L'automobile ou les petits objets connectés de la maison n'ont pas besoin du même niveau de qualité, décrivait-il.

Un point de vue qui n'est pas spécialement partagé par Sébastien Soriano qui, toujours dans Le Monde, vilipende certaines pratiques des opérateurs, ceux « qui empêchaient d’utiliser Skype ou le pair-à-pair, qui bloquaient la fonction modem des téléphones ». L'Arcep a d'ailleurs dû remettre des opérateurs à leur place. Globalement, il estime toutefois qu'il n'y a pas de « distorsion majeure de la neutralité du net en France. On est dans un pays dans lequel les opérateurs se sont bien comportés ».

En Europe, des règles concernant la neutralité du net ont été mises en œuvre fin avril 2016 dans le cadre du marché unique numérique.


avatar julienlavergne | 

@Crkm

Faux !

avatar Paquito06 | 

@LisbethSalander

Helas. On a repris l’Alabama! ✌?

avatar Edward battistini | 

Ce que j’ai du mal à comprendre c’est :
Si le net est neutre. Pourquoi les débits Netflix sur free sont à chier ?

avatar sw33 (non vérifié) | 

@Edward battistini

Internet n’est pas Netflix. Point.

avatar marenostrum | 

alors faut pas s'inquiéter tant que ça pour l'arrêt de la neutralité. chez macG tu vas venir avec n'importe quel vitesse ou abonnement de pauvre. on va revenir 20 ans en arrière en tout cas, si on veut pas payer plus.

avatar daxr1der | 

@sw33

Netflix fait parti d’internet

avatar jerry75 | 

@sw33

Heu ... ce n’est pas une réponse à la question posée !
Netflix depend à 100% d’internet donc bon ...

avatar Eratic | 

@Edward battistini

J’allais dire la même chose!

avatar marenostrum | 

parce que le net dépend des deux côtés du fil. toi tu peux avoir une vitesse sans limite, mais moi j'ai un tout petit tuyau, alors toi aussi sera pénalisé si on se connecte ensemble.

la neutralité est que théorique, en pratique y en a pleins de facteurs qui l'empêchent.

avatar rectify | 

@Edward battistini

Free c’est des Romanos et ça le restera. Leur débit fibre sont pourri et ils ont des oursins dans les poches pour augmenter la taille ne serait-ce que des tuyau entre eux et online. Je dégage de cette boite de rachos petite b*te fin janvier. Raz le bol de leur débit de merde

avatar albanico | 

@rectify

Tu pars chez qui par simple curiosité ( et sans aucune arrière pensée )?

avatar benooo8888 | 

@rectify

OSEF fais ta vie !

avatar benooo8888 | 

@Edward battistini

Parce que justement Netflix est traité comme les autres sites web. Et comme il a besoin de + de place et que free ne lui en donne pas bah ça rame...
Il faut savoir que Netflix pompe a lui tt seul 1/3 du trafic aux USA...: donc si y a pas des accords de peering entre fai et Netflix bah ça rame...

avatar EBLIS | 

Un peu comme l'histoire Free/YouTube il y a quelques années ?
J'ai Free 15 mégas/s et Netflix... J'ai jamais pu regarder un truc sur Netflix en plus de 3 pixels sur 2. 15 megs ne sont peut-être pas suffisants.

avatar victoireviclaux | 

@Edward battistini

Il suffit de réfléchir. La demande est tellement forte pour Netflix chez Free que pour garantir une bonne qualité de service il faut des accords en quelque sorte de mettre de plus gros tuyaux entre eux. Mais apparemment Free n'est pas d'accord avec le montant à négocier avec eux... (La navigation web chez Free, c'est la catastrophe, bref).
Rien à avoir avec la neutralité du net, là où c'est totalement volontaire de ralentir voir de bloquer des contenus et d'en faire payer l'utilisateur pour pouvoir regarder tranquillement un contenu.

avatar Domsware | 

@victoireviclaux

Du point de vue utilisateur, Free est un fournisseur d’accès à internet qui propose des prestations de connections à Internet avec certains débits.
Peu importe le contenu, c’est la connexion avec un débit annocné qui compte. Peu importe que ce soit du 100% Netflix ou 100 fois 1% d’autres choses.
Ces histoires de bridage avec des négociations avec les « gros » fournisseurs de données semblent indiquer de ce point de vue que l’entreprise Free propose une offre qu’elle n’est pas en mesure de fournir techniquement. Et de faire payer les « gros » pour faire son boulot et y parvenir.

avatar garoprod | 

Le rêve américain, qu’ils disaient... ?

avatar noooty | 

Cela permettra peut-être l’apparition d’un nouveau réseau indépendant des opérateurs, qui remplacerait les besoins physiques terrestres par des connexions spatiales... un peu comme Facebook et ses mini satellites, mais à l’échelle planétaire.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Le spatial c'est une seconde de latence.

avatar pat3 | 

@noooty

"Cela permettra peut-être l’apparition d’un nouveau réseau indépendant des opérateurs, qui remplacerait les besoins physiques terrestres par des connexions spatiales... un peu comme Facebook et ses mini satellites, mais à l’échelle planétaire."

Et les opérateurs vont utiliser des satellites pour nous offrir gratuitement leurs débits?

avatar marenostrum | 

pour moi ça réglera pleins de problèmes, et surtout augmentera la qualité des contenus. en éliminant les mauvais utilisateurs (qui ne paieront jamais et qui utilisent à fond le réseau), ils ne resteront que les meilleurs. ou pas.

sans payer on accepte ou pardonne, n'importe quoi. en payant on sera plus sélectifs. mac G a intérêt à proposer des bons articles, si veulent nous voir ici longtemps. etc.

avatar Giloup92 | 

@marenostrum
Si tu veux de bons articles de MacGe, commence par souscrire un abonnement.

avatar marenostrum | 

ça réglera rien tant que la plupart ne payeront pas. quand (les FAI) on va les obliger à payer, ça changera la donne.
macG ou les autres sites généralistes (Figaro, le Monde, etc), qui pour le moment font des articles payants, n'auront plus besoin. mais ils auront moins de visiteurs uniques, ça va baisser leurs revenus publicitaires.

en tout cas ça va obliger tous (les sites ou utilisateurs) à revoir leur stratégies, d'utilisation du net.

avatar pat3 | 

@marenostrum

"macG ou les autres sites généralistes (Figaro, le Monde, etc), qui pour le moment font des articles payants, n'auront plus besoin. mais ils auront moins de visiteurs uniques, ça va baisser leurs revenus publicitaires. "

Le Monde et autres, ils sont déjà dans la mouise avec Facebook Instant Articles et Google AMP. A moyen terme, ils seront obligés de passer par les bouquets payants de ces deux fagociteurs de flux d’informations web (70% du web passe déjà par eux) devenus FAI. C’est le retour des portails à la AOL, mais à la source. Triste journée.

avatar poco | 

@ marenostrum

Du grand n'importe quoi. Les fournisseurs d'Internet aux USA vont prendre le modèle économique des fournisseurs de "Cable".

Tu crois que çà a augmenté la qualité de la TV aux USA?

Tu crois que parcequ'ils paient bonbon ils n'ont pas de la pub de mer--e à tour de bras?

avatar marenostrum | 

ils font les meilleurs films dans le monde. dans ça joue déjà pour la TV et production de films.

avatar poco | 

Vas-y te taper une soirée TV tu m'en dira des nouvelles. Déjà que c'est pas briullant en France, mais alors là…

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

J'avoue que la TV aux US c'est de la daube à la crème daube.

avatar pommedor | 

Tellement meilleur dans le monde que ça doit faire au moins 5ans que j'en ai pas vu un et que j'en ai absolument rien à foutre des sorties de ces daubes cinématographique...

Cite moi un de ses meilleurs films dans le monde récent que je rigole un coup ? Pas une suite, d'une suite, d'une suite, d'une suite. Et une oeuvre originale qui n'a pas débuter dans un autre film ou un bouquin ringard/pour les crétins si possible ^^

avatar stefann | 

@pommedor

Interstellar, Inception.

avatar YAZombie | 

@marenostrum, "en éliminant les mauvais utilisateurs (qui ne paieront jamais et qui utilisent à fond le réseau)": c'est curieux, il me semble pourtant que nous payons, nous, utilisateurs. Apparemment pour toi c'est un détail. Pour moi, ce que tu appelles "les meilleurs" je m'en fous parce que pour moi c'est "les moins bons" ¯\_(ツ)_/¯
Parce que, ton idéologie des "meilleurs", démonstration de ton ignorance des USA, se heurte au réel: les ISP là-bas sont les entreprises les plus détestées, de façon systématique, pour leur mauvaise qualité, leurs prix élevés, leurs services clients déplorables, leurs manipulations des réglementations (par exemple l'interdiction d'établir des réseaux municipaux dans de nombreux états), et surtout, surtout, la position de monopole dont ils bénéficient dans environ 50% des foyers américains.
Alors, si tu crois que ces ISP sont les "meilleurs" parce que leurs clients restent, dis-toi bien que pour la moitié de la population américaine, rester chez Comcast ou Spectrum n'est tout simplement pas un choix du tout, parce dans les faits, ils n'en ont pas. Et que par conséquent, la liberté dont les ISP vont disposer à présent de transmettre ou bloquer des contenus sera subie par leurs clients sans véritable voie de recours.
Le marché, comme idée, oui, c'est souvent plutôt pas mal. Mais il faudrait peut-être savoir de quoi on parle avant d'être aveuglé par l'idéologie.

avatar poco | 

@ marenostrum

Ce que te dit YAZombie est tout à fait vrai. Pour ce qui est du classement des sociétés les plus détestées c'est le "Harris Poll Reputation Quotient" tu y trouveras ces dernières années régulièrement Comcast, Dish Network, Time Warner Cable avec Monsanto et Goldman Sachs qui sont très souvent invités dans les derniers rangs eux aussi. Une prime pour un Européen cette année VW qui est 100éme sur 100. Apple est 2éme au classement uniquement dépassée par Amazon.

La liste des 100 Stés les plus visibles en 2016 se trouve ici :

https://www.prnewswire.com/news-releases/the-harris-poll-releases-annual-reputation-rankings-for-the-100-most-visible-companies-in-the-us-300222052.html

avatar fte | 

@YAZombie

?

Farpaitement !

avatar echovictor | 

Il fait peut-être sens aujourd'hui pour les GAFA de devenir opérateurs du web...

avatar Glop0606 | 

A long terme très mauvais. L’offre actuelle est très bien avec des prix différents en fonction des débits. Le pire ce sera peut-être le filtre/abo par contenu. Pour le pays de la démocratie de très mauvaise augure.

avatar poco | 

Vous avez me semble-t-il oublié un point important dans cette décision débile de la toute aussi débile administration Trump.

Il n'y a pas que le problème de la bande passante en fonction de tel ou tel service qui sera affecté. C'est surtout l'abonnement et ce que vous pourrez voir du Net suivant où vous habitez et qui vous fournit en réseau.

Un pote vous envoie un lien pour une vidéo Youtube, mais voilà un popup sur l'écran, désolé Youtube ne fait pas parti de votre bouquet désirez-vous y sousrcrire pour $5/mois? etc…

Un gros fournisseur d'accès avec des vues plutôt Républicaines que Démocrates et toc c'est l'accès à Fox News et pas à CNN.

Chacun ne pourra plus avoir qu'une vision du Net qui sera déformée/censurée/limitée en fonction de critères financiers, moraux, politiques etc…

Les startup auront encore plus de mal à se faire entendre face à des mastodontes du Net avec des moyens quasi illimités.

avatar marenostrum | 

ils vont revoir leur position si ça marche pas. Apple vendra beaucoup moins d'apps et de contenus. pour ça ils étaient contre cette décision.

même les gros vont souffrir. en ce qui concerne la désinformation et la censure, c'est déjà le cas et on l'a vécu avec la presse papier (qui va peut-être revenir au gout du jour, si c'est moins cher que le Net). on est pas morts. on va s'adapter.

avatar poco | 

"Les gros ne souffrent jamais", ils rachètent et se servent les bénéfices.

Je ne pense pas que tu imagines tout ce que la fin de la neutralité du Net implique à long terme. Le Net ce n'est pas que Apple, Netflix et Youtube.

avatar benooo8888 | 

@poco

Exactement !! « Pourquoi les gens ne comprennent ils pas ?? »

avatar poco | 

@ benooo8888

Parcequ'on n'apprends pas la réflexion et la curiosité à l'école, on y apprends des dates et des poésies par cœur (çà rassure les parents et çà épate les grands-parents le petit dernier qui récite une fable de la fontaine au repas du dimanche midi).

avatar stefann | 

@poco

Toutes ces conneries que tu prédis, existaient elle en 2014 ?

avatar iVador | 

Quel abruti ce Trump. Lui et ses dégénérés de supporters font honte à l’espèce humaine

avatar poco | 

La faute revient involontairement à Obama. Il n'aurait pas dû laisser son nom trainer sur sa "loi" de 2015.

Pour info : http://money.cnn.com/2017/12/14/technology/net-neutrality-repeal-explainer/index.html?iid=surge-story-summary

avatar Liena | 

@iVador

J’ai envie d’ajouter : que dire de l’Humain qui fait à tous en fait...

avatar stefann | 

@iVador

Ils me font pas honte. J'apprécie ce qu'il fait. l'Internet a toujours été très bien sans l'implication de l'état. La loi sur la Neutralité du Net c'est une manière de l'Etat de réguler l'Internet.

Non merci.

Le meilleur régulateur qui soit c'est le marché.

avatar fousfous | 

C'est quand même dommage de vivre dans une époque décadente ou tout est détruit petit à petit.
Ça va être dur la longue agonie du monde, et on aura même plus internet pour s'occuper.

avatar SIMOMAX1512 | 

Rassurez moi la neutralité du net en France n’existe pas c’est une vaste blague, qu’en pensent les abonnés free et des restrictions d’accès drastique des services tel que Netflix YouTube Apple store ( pour orange le dernier ) . Après que les américains fassent ce qu’ils veulent chez eux ça les concerne .

avatar poco | 

La neutralité du Net est légalement protégée par l'Union Européenne.

avatar YAZombie | 

De haut vol… du début à la fin…

avatar pat3 | 

@SIMOMAX1512

"Rassurez moi la neutralité du net en France n’existe pas c’est une vaste blague, qu’en pensent les abonnés free et des restrictions d’accès drastique des services tel que Netflix YouTube Apple store ( pour orange le dernier ) . Après que les américains fassent ce qu’ils veulent chez eux ça les concerne ."

Tu peux quitter ton FAI pour le concurrent si ça ne te plaît pas. Mais pour l’instant, tous les FAI proposent les mêmes services (quoique Free ait laissé ouvert tout un tas de services et de possibilités de configurations aux bidouilleurs longtemps après que les autres les aient fermés, mais c’est encore une autre histoire). Avec la fi dela neutralité du net, c’est l’accès même à ces services qui pourra t’être interdit selon le FAI, ou seulement ouvert à un accès payant supplémentaire. Un peu comme la télé en fait: t’auras la TNT du net avec ton abonnement de base, puis des bouquets payants pour le reste, et ce reste ça pourra être la presse, les vidéos (par exemple YouTube Red avec des gammes de bandes passantes), etc.
L’abonnement de base, ça pourra être comme sur les tél des dos à une époque: internet pas cher mais accès seulement à Facebook et YouTube. Pour le reste, au forfait.
Pire: tu peux même avoir une offre Facebook gratuit mais Google payant et vice-versa, mais probablement plus une offre Facebook + Google + Amazon gratuite, et si tu veux le reste, ben c’est payant, avec des bouquets à la con comme sur le satellite avant, où pour les deux chaînes qui t’intéresse tu devras te payer vingt chaînes de merde qui font peuple dans l’offre.
Ce sera génial pour la pluralité de l’info, pour le libre (accès aux services libres: impossible ou payant très cher - sic -, où tout simplement accessible aux seuls gros bidouilleurs du code.
Et pourquoi pas un internet dépendant de l’OS ? Apple + AppleWeb inclus, Microsoft + MicrosoftWeb inclus, ChromeBook + ChromeWeb inclus.

À partir du moment où la boîte de pandore est ouverte, tous les scénarios catastrophes sont possibles.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR