Qualcomm recharge des Renault Kangoo en mouvement

Florian Innocente |

Rouler dans sa voiture ou charger sa batterie… avec les véhicules électriques le choix peut se réduire à ces deux options. C'est l'un ou l'autre, sauf sur une minuscule piste d'essais aménagée près de Versailles par Qualcomm, avec le concours de Renault et de la fondation Vedecom.

Sur une distance de 100 mètres a été déroulé dans un bitume tout un équipement capable de fournir une recharge de 20 kW à deux Kangoo spécialement modifiés, alors qu'ils sont en mouvement. Ca fonctionne aussi bien en marche avant qu'en marche arrière et jusqu'à une vitesse de 100 km/h. Il n'y a pas de contact entre la voiture et le sol, tout se fait par induction. Dans l'état actuel des choses, il faut néanmoins tenir son cap et bien rester positionné par dessus la piste métallique qui masque les bobines.

Les premiers tests grandeur nature de cette recharge dynamique sont très prometteurs, affirme Qualcomm. Lors de la mise au point du système en Nouvelle-Zélande, l'équipementier utilisait un chariot glissant sur des rails et il testait différentes hauteurs de caisse par rapport à la route. Pour évaluer les nombreux cas de figure correspondant à la variété du parc automobile.

Ces travaux s'inscrivent dans le programme de recherche européen FABRIC, initié en 2014 et devant durer jusqu'à la fin de l'année. 25 acteurs du secteur cogitent sur cette idée et la faisabilité de son déploiement à grande échelle.

Le responsable de ce projet chez Qualcomm propose trois scénarios pour l'avenir, si la technologie devait progresser. Idéalement les rues en ville et les autoroutes pourraient être équipées mais ce serait un chantier colossal. Une solution médiane serait de pourvoir une seule voie d'un axe de circulation, tels que les couloirs de bus et de taxi déjà existants.

La compétition sportive n'y échappe pas, des circuits de Formule E pourraient proposer des voies dédiées, permettant aux pilotes de recharger leur bolide, comme ils le font aujourd'hui avec les voitures conventionnelles lors des arrêts au stand.

Source
avatar anonx | 

CA c'est d'la bagnole !

avatar pat3 | 

On peut déjà recharger sa bagnole en roulant… avec une hybride. Je ne comprends pas que cette technologie ait été autant at aussi longtemps minimisée.

avatar Moumou92 | 

@pat3

Peut être parce que tu ne connais pas la thermodynamique… une hybride consomme plus d'essence en roulant car une partie de l'énergie est utilisée pour recharger la batterie... en gros la ou tu avais l'énergie brûlée qui servait uniquement rouler, sur une hybride il te faut la même énergie pour rouler +celle pour charger la batterie…

Ce n'est pas tout à fait vrai car une hybride récupéré aussi l'énergie de freinage, qui est perdue sur une voiture thermique classique… mais il est faut de dire que la voiture recharge en roulant… cela te "coûte" une énergie prélevé (si tu fais un bilan énergétique) qui n'est pas gratuité…

La voiture électrique n'est pas du tout une solution écologique, loin de la…

avatar bibi81 | 

Ce n'est pas tout à fait vrai car une hybride récupéré aussi l'énergie de freinage, qui est perdue sur une voiture thermique classique…

Une voiture thermique classique peut aussi récupérer l'énergie au freinage, c'est d'ailleurs le cas de ma voiture (voiture essence).

avatar Bigdidou | 

@bibi81

"Une voiture thermique classique peut aussi récupérer l'énergie au freinage, c'est d'ailleurs le cas de ma voiture (voiture essence)."

C'est absurde, il faut forcément une partie électrique (au moins une hybride, donc). Où une voiture à essence met-elle l'énergie cinétique récupérée du freinage et comment l'utiliserait elle ?

avatar bibi81 | 

C'est absurde, il faut forcément une partie électrique

Au dernière nouvelle il y a une batterie dans les voitures thermiques. Et l'autoradio et toute l'électronique de la voiture ne fonctionnent pas à l'essence...

avatar Bigdidou | 

@bibi81

"Au dernière nouvelle il y a une batterie dans les voitures thermiques. Et l'autoradio et toute l'électronique de la voiture ne fonctionnent pas à l'essence..."

Rassurez moi, c'est bien une blague ?
Ou vous pensez réellement que votre batterie permet de faire avancer d'une façon ou d'une autre votre véhicule à essence ?
Parce que, récupérer l'énergie du freinage juste pour faire fonctionner l'autoradio, comment dire...

avatar bibi81 | 

Rassurez moi, c'est bien une blague ?

Fais une recherche sur Internet... Renault (entre autres) propose ce type de véhicule...

Et on trouve plein de sites qui expliquent comment cela fonctionne.

avatar Bigdidou | 

@bibi81

"Fais une recherche sur Internet... Renault (entre autres) propose ce type de véhicule..."

Pas le courage pour ça, je vais me contenter de vous vous croire sur parole.
Et de continuer de penser que c'est juste absurde de récupérer de l'énergie pour ne rien en faire de très concret. Mais bon, si les constructeur auto étaient honnêtes dans leurs démarches "vertes", ça se saurait...

avatar bibi81 | 

Pas le courage pour ça

Tu as quand même le courage de poser la question et de prendre celui qui y répond pour un abruti.

Peut-être auras tu le courage de lire cette page jusqu'au bout et pas seulement les premiers paragraphes ?

Juste au cas où tu n'as pas le courage :

De la même manière, Mazda utilise la capacité de charge rapide des supercondensateurs pour récupérer efficacement l'énergie cinétique lors de la phase de freinage. Mais cette fois le système ne sert plus uniquement pour l'alimentation du système Stop&Start appelé i-STOP chez Mazda, il sert également à alimenter les systèmes électriques du véhicule.

C'est fou, cela correspond à ce que j'expliquais !!!

avatar pocketalex | 

vous vous noyez dans un verre d'eau car vous avez tous les deux raison

récupérer l'énergie du freinage, ça fait belle lurette que ça existe, et ça sert évidemment à recharger la batterie d'une voiture thermique, mais c'est un peu équivalent à récupérer les 3 gouttes d'eau qui gouttent quand on a arrêté sa machine expresso ... ça évite de les perdre dans le bac des capsules, mais si on le fait pas ça change pas fondamentalement grand chose

L'énergie récupérée au freinage, c'est pas con, mais c'est pas miraculeux non plus, comme le dis Bigdidou, ça sert surtout pour l'autoradio :)

Et comme le souligne bibi81, ça sert un peu plus qu'a l'autoradio, ça sert pour toute l'électronique du véhicule

Le souci n'est pas là, le souci c'est que l'énergie récupérée au freinage, c'est juste totalement insignifiant quand on parle d'un véhicule électrique.

Et oui une hybride c'est pas miraculeux, pour recharger les batteries on consomme de l'essence. Le seul avantage de l'hybride est de pouvoir rouler en electrique sur une partie du trajet, donc de bénéficier du confort de l'électrique : silence et zero rejet de carbone dans l'atmosphère.
L'hybride c'est un compromis en attendant que l'électrique évolue assez pour écraser l'essence, à savoir proposer un autonomie vraiment confortable. L'autonomie, c'est le seul point noir de l'électrique, pour le reste ce n'est que des avantages
ça fait 4 ans que je roule en électrique, je me vois plus revenir en arrière maintenant, mais je suis comme tout le monde, j'attends aussi que l'autonomie fasse un bond significatif. ça arrivera ...

avatar bibi81 | 

récupérer l'énergie du freinage, ça fait belle lurette que ça existe, et ça sert évidemment à recharger la batterie d'une voiture thermique, mais c'est un peu équivalent à récupérer les 3 gouttes d'eau qui gouttent quand on a arrêté sa machine expresso ...

Chez Renault, moteur 90CV sans récupération : 5L/100km ; moteur 90CV avec récupération (entre autres) : 4,7L/100km. Pour celui qui roule beaucoup, ça fait une belle différence !

avatar Bigdidou | 

@pocketalex
"4 ans que je roule en électrique, je me vois plus revenir en arrière maintenant, mais je suis comme tout le monde, j'attends aussi que l'autonomie fasse un bond significatif. ça arrivera ..."

On m'a prêté une voiture électrique en remplacement pendant une réparation de la mienne.
J'ai trouvé ça extrêmement confortable de tout points de vue.
Ça m'a donné l'occasion de chercher les ponts de recharge dans un coin un peu isolé de Bretagne (j'étais en vacances) et il y en a déjà pas mal, ça m'a un peu épaté.
Après, la Bretagne, faut y aller, et, comme tu le dis, l'autonomie, ça reste un problème. Dès que c'est résolu d'une façon ou d'une autre, je pense qu'on se laissera tenter par l'électrique. En tout cas, c'est notre dernier diésel, ça c'est sur.

avatar Moumou92 | 

@bibi81

Un supercondensateur, ca ne sert à stocker de l'énergie que pour des coup de bourre très ponctuelle: ca permet de décharger de grandes quantités d'énergie rapidement... par contre ca ne sait pas rendre de l'énergie doucement... ce n'est pas du tout adapte à l'automobile en fait...

avatar Bigdidou | 

@bibi81

"Tu as quand même le courage de poser la question et de prendre celui qui y répond pour un abruti. "
Ben, si tu m'avais expliqué tout de suite que le bouzin est adossé à un système d'hybridation légère au lieu de me dire que ça sert à fonctionner l'autoradio, ça t'aurait rendu plus crédible tout de suite, hein.

avatar C2SC3S | 

@Bigdidou

Vous avez remarqué qu'en hiver, avec phares , chauffage, la consommation de carburant augmente. Toute énergie consommée vient du réservoir d'une façon ou d'une autre. Avec une hybridation légère, on peut économiser l'énergie électrique venant de l'énergie fossile. Non?

avatar Bigdidou | 

@C2SC3S

Oui, oui, d'accord.
Il y a un système d'hybridation légère, qui intervient en plus du moteur à essence. Dont acte.

avatar frankm | 

@Moumou92

Sur une hybride la batterie est rechargée par le freinage. C'est d'ailleurs un point très important pour en effet ne pas mettre le véhicule en mode "groupe électrogène" qui du coup a un bilan énergétique merdique.
Les hybrides existent depuis 1997, la Prius, on attend toujours une autre solution qui n'amènerait pas EDF à construire des centrales nucléaires ou à charbon pour produire l'électricité nécessaire aux véhicules 100% électriques. Je rappelle que chaque hiver EDF prie pour que les températures soient douces pour ne pas délester certains départements.

avatar C2SC3S | 

@Moumou92

" car une partie de l'énergie est utilisée pour recharger la batterie..."
J'ai plaisir à lire vos commentaires qui habituellement sont enrichissants mais là j'ai un doute sur leur véracité. Pour avoir une Auris Hybride, cela n'a pas l'air d'être son fonctionnement. Possible mais pas certain. Ou alors les indicateurs de charge sont " pipeautés" dans leurs indications de fonctionnement ? La recharge n'est indiquée comme active que lors des ralentissements ( levers de pied de l'accélérateur) et surtout freinage et mode B .
Pour l'Ampera de Opel/GM oui , là, le moteur thermique ne sert qu'au chargement des batteries, dans son régime de rendement optimal, et il ( le moteur thermique)n'est pas connecté à la transmission aux roues , seul le ou les moteur(s) électriques le sont.
Mais ça vous deviez le connaître.

avatar frankm | 

Le HSD de Toyota qui équipe la Prius et l'Auris Hybrid permet aussi de charger la batterie avec le moteur thermique (à l'arrêt ou en roulant).
Il y a an fait 2 moteurs électriques réversibles. Le plus petit est en quelques sortes couplé au moteur thermique. En quelques sortes, il permet d'aiguiller, de façon variable, l'énergie du moteur thermique vers les roues ou vers la batterie. Il permet aussi d'ajouter de l'énergie en plus de celle du moteur thermique vers les roues. L'autre moteur électrique, plus gros, permet la propulsion et le freinage du véhicule.
On peut simplifier tout ça comme un gros additionneur des 2 moteurs électriques et du thermique vers les roues. Les soustractions d'énergie vers la batterie s'effectuent en inversant les moteurs électrique. Le tout sans embrayage, sans boite de vitesse, uniquement avec des engrenages. Mécaniquement extrêmement simple, le thermique est sollicité en mode ronron, le tout est particulièrement fiable.
Le système n'autorisera jamais le remplissage ou le vidage complet de la batterie. Et pour cause, les aller-retours d'énergie vers la batterie permettent la variation de l'énergie vers les roues. Donc si la batterie est sur le point d'être vidée, le système la rechargera via le moteur thermique. Cette situation a un bilan énergétique mauvais mais cependant dans les embouteillages c'est un moindre mal.

avatar C2SC3S | 

@frankm

Précisions importantes et très intéressantes, merci.

avatar Moumou92 | 

@C2SC3S

L'ampera, avec son moteur thermique optimum en terme de rendement (régime constant), et certainement l'avenir de la voiture électrique... c'est vraiment le meilleur des deux mondes... mais l'hybride tels que le conçoit Toyota n'est que du marketing, de la poudre de perlimpinpin pour reprendre une expression à la mode... entre les coûts énergétiques de fabrication, de recyclage, l'énergie pompée sur le système thermique pour recharger une batterie qui ne possède que quelques km d'autonomie...

C'est un super coup marketing, mais c'est tout...

avatar C2SC3S | 

@Moumou92

Ah ok . J'en prends note.

avatar frankm | 

Quand l'hybride consomme 4,8 l/100 c'est 4,8 l/100 de CO₂ dans l'atmosphère. Le système de Toyota permet de faire consommer une grosse voiture comme une petite.
Et tant que l'électricité de l'hybride ou de la 100% électrique sera fourni par des énergies fossiles, l'un ou l'autre modèle est une supercherie.
Côté solaire, tout est dit en quelques chiffres : 60 CV = 45 kW/h, le soleil fourni 2 kW/h/m². Qui se contente de 60 CV ?

avatar frankm | 

@pat3

EDF va devoir ouvrir de nouvelles centrales

Pages

CONNEXION UTILISATEUR