WhatsApp, Apple : les autorités britanniques veulent des portes dérobées

Mickaël Bazoge |

Le débat autour du chiffrement a rebondi la semaine dernière, suite à l’attaque terroriste perpétré par Khalid Masood à Londres, qui a fait quatre morts et des dizaines de blessés. D’après l’enquête, deux minutes avant son acte, il s’est connecté à la messagerie WhatsApp qui chiffre les conversations de bout en bout. Impossible donc de consulter les messages envoyés ou reçus.

Amber Rudd, la secrétaire d’État à l’Intérieur, a estimé sur la BBC que les terroristes ne devaient avoir « aucun endroit où se cacher » et qu’il était « inacceptable » de ne pouvoir accéder à ces messages. Il faut que les services secrets puissent consulter les conversations, y compris dans les messageries chiffrées. La secrétaire d’État a également fait savoir qu’elle allait rencontrer des sociétés high-tech cette semaine pour évoquer ce sujet délicat.

Amber Rudd.Cliquer pour agrandir

Du côté de WhatsApp, on se dit « horrifié par l’attaque », et on assure de sa coopération avec les autorités britanniques. Mais il est peu probable que la messagerie puisse livrer les informations réclamées par Amber Rudd : le chiffrement protège la confidentialité des échanges… à moins bien sûr d’installer une porte dérobée qui pourrait être mise à profit par des pirates.

« Nous devons nous assurer que des organisations comme WhatsApp, et il y en a beaucoup d’autres comme cela, ne deviennent pas des endroits secrets où les terroristes peuvent communiquer entre eux », estime Rudd, qui s’en prend également à Apple : « Je demanderai à Tim Cook de réfléchir à d’autres moyens de nous aider à nous sortir de situations comme [le chiffrement de] WhatsApp sur les téléphones Apple ».

Aussi bien Apple que Facebook, propriétaire de WhatsApp, ont déjà fait savoir que leur priorité allait à la protection des données de leurs utilisateurs. Le discours des autorités britanniques fait écho à celui entendu de ce côté-ci de la Manche : Bernard Cazeneuve, ancien ministre de l’Intérieur et actuel Premier ministre, a réclamé une action internationale contre le chiffrement.

avatar occam | 

@rikki finefleur

Ce que vous appelez « faire le guignol » est la réfutation par "reductio ad absurdum", un procédé simple mais efficace, vieux d'au moins 2500 ans.

Son efficacité se signale souvent par le fait que l'énonciateur de la proposition ainsi réduite à l'absurde accuse son contradicteur de « faire le guignol » quand il réalise qu'il est à court d'arguments et que son raisonnement l'a conduit dans une impasse.

avatar fte | 

@rikki finefleur

Faire le gignol. C'est ça ton argumentation ? Brillant. Je suis convaincu.

avatar fte | 

@rikki finefleur

Ah. Whatsapp est une arme.

Je vais de ce pas le désinstaller du téléphone de ma fille. Je ne voudrais pas qu'elle tue un camarade.

avatar rikki finefleur | 

@fte

Je crois que tu n'as strictement rien compris. Mais c'est pas bien grave ^^
Ici on parle de création de zones de non droits..

Un exemple simple.
On usurpe ton identité informatiquement. Et on débite ainsi ton compte en banque via des zones de non droit.
Comme les communications sont chiffrées et Intraçables, donc tu es ruiné.
Tu ne pourras prouver ta bonne foi.

Car si je comprends bien vos désirs, désormais tous documents, localisation, conversations, transferts doivent être chiffrés et intraçables aux yeux des autorités judiciaires ou policières...

Nul doute que nous allons vers un monde meilleur avec de tels désirs.
Quand il s'agit de meurtres c'est un peu plus grave.

avatar r e m y | 

@rikki finefleur

Il me semble que ce que tu ne comprends pas c'est que créer ces portes dérobées, interdire le chiffrage des échanges, théoriquement à l'usage des autorités, outre le fait que ça permet aux dictatures diverses de contrôler encore un peu plus efficacement leurs citoyens, c'est egalement donner un accès facilité à ceux qui voudront usurper ton identité, espionner nos gouvernants, capter des secrets industriels ou commerciaux... car évidement ces failles "officielles" seront très vite sur la place publique.

Par contre les terroristes et structures liées au grand banditisme, qui ne sont pas réputés pour se conformer aux lois, continueront à crypter, chiffrer et utiliser des logiciels faits maison sans communiquer les clés des portes dérobées aux agences de renseignement.

Donc ces gesticulations politiques autour du chiffrage des échanges c'est juste de la démagogie en rejetant la faute de l'impossibilité à éradiquer le terrorisme sur ces moyens technologiques prétendument hors de tout contrôle.

avatar rikki finefleur | 

@remy
SI je comprends bien , c'est de ne laisser, offrir aucun outil moderne aux mains de la justice et de la police.
Et éventuellement écouter les cabines téléphoniques, on sait jamais ca peut marcher.

avatar byte_order | 

> Ici on parle de création de zones de non droits..

C'est faux.

Ce n'est pas parce que enquêter sur certains terrains est complexe et difficile que cela signifie que ce qui s'y passe est juridiquement inattaquable.

On condamne régulièrement des personnes sur la seule base d'une conviction suffisante sur ce qu'il s'est passé dans leur cerveau alors même qu'elles nient cette conviction et qu'il est actuellement impossible techniquement d'enquêter sur ce terrain. Cela n'a jamais empêché la justice de trancher (et parfois, dans le passé, littéralement).

avatar fte | 

Mon camarade est un gignol et moi "Je crois que tu n'as strictement rien compris.".

Je suis sans voix devant ton éloquence. Quel puissant propos ! Je ne vais même pas essayer de dialoguer.

avatar spece92 | 

Ça se trouve qu'ils ont déjà accès à WhatsApp mais ils bluffent pour faire pression sur Apple

avatar macbook60 | 

LOL erreur

avatar macbook60 | 

LOL.

avatar oomu | 

qui ne souhaite pas ça ?

Les gouvernements, les politiciens, les policiers, les patrons, les syndicalistes, les employeurs, les employés, les dictateurs, les religieux moralistes culpabilisateurs, les voleurs, les escrocs, les harceleurs, les fascistes, les oomus, tout le monde veut cela.

Ainsi si j'avais une porte dérobée dans tous les systèmes, je pourrais enfin savoir ce que trament les politiciens bien à l'avance.

Les gouvernants doivent être surveillés et espionnés en permanence, mettons des portes dérobées.

-
tout discours, tout propos, tout arbitraire marche dans les deux sens.

avatar masahiro | 

Moi ce qui m'ennuie c'est que quand c'est l'Angleterre ou les USA, ou même la France, on va entendre Tim Cook et consorts se lever comme des boucliers pour protéger nos libertés, mais si la Chine demande, ils vont les faire en courant ces portes dérobées

avatar fte | 

@masahiro

Je ne l'ai pas entendu s'exprimer sur la France. Peut-être ai-je loupé cette partie.

Mais qu'importe. Il est citoyen américain, son entreprise est américaine au moins d'origine. Il a donc toute légitimité à s'exprimer sur la scène politique de son pays. Oh, parlant de s'exprimer, je suppose que le simple fait d'être résident est une légitimité suffisante. Je pense même que si on a un avis réfléchi, faites gaffe je vais aller très très loin, on a toute liberté de l'exprimer, de le blogger, de le vlogger, ou même d'en parler avec ses amis.

Quant à la Chine, c'est la Chine. On n'est pas en Chine que je saches.

avatar jbmg | 

Curieux cette demande de porte dérobée, c'est le style de l'arroseur arrosé puisque “tout le monde“ pourra décrypter les messages d'Amber Rudd, surtout ses adversaires,

avatar IceWizard | 

"Agnés, as-tu pensé au gâteau d'anniversaire de ton frère ? Evite le chocolat blanc de l'an dernier."

Et voilà, je viens d'ordonner un attentat en précisant un lieu et une date. Les services de renseignement anglais seront-ils capable de déchiffrer un code élaboré à partir de phrases anodines, dont la signification "occulte" n'est connue que de deux personnes ?

Faut-il interdire MacG pour bloquer la transmission du message ?

avatar r e m y | 

@IceWizard

Il faut croire que les anglais ont la mémoire courte....
Les sanglots longs des violons de l' automne blessent mon cœur d'une langueur monotone.

Et WhatsApp n'existait pas en 1944!

avatar IceWizard | 

Oui, mais ce n'est pas facile à placer dans un texto ordinaire. Enfin je dis ça, mais je n'hésite pas à envoyer le texto "Tora Tora Tora" à des amis pour rappeler qu'il est temps de partir pour le cinéma ..

avatar occam | 

@IceWizard

Condition Green. Vatican cameos. Flank two.
Quoi d'anormal dans un tel texto ?

avatar IceWizard | 

@occam
Green c'est louche. Ça fait penser à écologie, donc à un complot politique, puisque comme Trump l'a révélé, le réchauffement planétaire est un complot chinois contre l'économie américaine. Je pense que c'est un code indiquant à une cellule d'éco-terroriste d'attaquer un groupe de chrétiens anti-IVG, dans 2 jours. J'ai bon ?

avatar occam | 

@IceWizard

100%.
Bon, en fait, il s'agissait de la réponse à question « Quelles phrases-code de détresse ont été prononcées dans les séries Star Trek, Sherlock, et "24", respectivement ? »

Mais grâce à votre vigilance, un complot insoupçonné vient d'être mis à nu. Le monde libre vous doit son salut ;)

avatar rikki finefleur | 

On parle de porte dérobée, mais qu'en est il d'icloud, sachant qu'apple a accès aux données sur icloud ??
Comme on le voit , il y a le mot porte dérobée, (pour faire peur aux gens ), et celle qui en sont et qui ne sont pas nommés comme telles.

Bref on agite des chiffons et la masse plonge.
Je pensais que les technophiles étaient un peu plus averti ! ben non.

Un peu comme notre aversion pour la police , caméra de surveillance.. etc.
Je suis donc pour leur suppression, car ils entravent nos libertés, et me conforme ainsi aux commentaires plus haut.
On peut difficilement avoir tout et refuser tout. Dans le domaine de votre sécurité et celle de vos proches c'est pas facile à vous lire. Si ce n'est le sentiment d'égoïsme.

En résumé les gens veulent la sécurité uniquement quand ils en ont besoin.
et pouvoir demander de l'aide quand ils sont en danger, mais surtout sans jamais entraver les libertés des uns et des autres, ni donner des moyens pour se faire.

avatar LeGrosJeanLou | 

@rikki finefleur

On veut surtout des solutions efficaces.

Et en l'occurence installer des "caméras de surveillance" dans nos machines n'est pas une solution efficace. Cf le post de IceWizard qui illustre parfaitement le problème insolvable du chiffrement. Comme je l'ai dit les terroristes pourraient communiquer en chiffré sur des réseaux publiques, aux yeux de tous, ça ne les empêcherait pas d'agir.

Par ailleurs toi tu agites le chiffon de la sécurité à tout prix et je ne suis pas d'accord parce qu'on peut toujours aller plus loin.

Pourquoi pas des caméras de surveillance dans les chambres des enfants ? Je suis sûr que ça éviterait bien des abus pourtant. Pourquoi pas des caméras de surveillance dans les chambres des parents pour s'assurer qu'il n'y a pas viol d'un conjoint ? Pourquoi pas des micros dans toutes les pièces et tous les lieux publiques pour déceler les complots ? Pourquoi pas éradiquer les pigeons qui pourraient être voyageurs et donc permettre un échange d'informations incontrôlable ?

On peut toujours aller plus loin dans l'escalade pour garantir notre sécurité.

"En résumé les gens veulent la sécurité uniquement quand ils en ont besoin."

Personnellement j'ai plus besoin de liberté que de sécurité. C'est toi qui veux de la sécurité à tout prix.

Le terrorisme en France tue moins que l'automobile, que la cigarette, que l'alcool ou que le cholestérol. Pourquoi pas interdire tout ça au nom de ta sécurité ?

avatar rikki finefleur | 

LeGrosJeanLou
Ce qui est inquiétant , c'est surtout le raisonnement binaire des gens face à la protection des citoyens.
Ils sont pour la protection des biens et des personnes, sans jamais entraver leurs libertés.
Or ce n'est pas possible.

A commencer par les lois. Les lois nous imposent un mode de vie.
Vous voulez y déroger, et bien quitter le pays, car on ne peut vivre dans la confiance des uns et des autres. Il y a ra toujours de la cupidité , de la jalousie, de la folie.
Aujourd'hui qui est contre les lois ?
Concernant par exemple les caméras de surveillance, elles sont utiles que cela soit pour protéger des magasins, voies, souterrains etc. Vous voulez les enlever ? Vous gagnerez en tranquillité ?
Bref, les gens ne voient que le court terme.

Comme tu le dis, le terrorisme et certainement l'activité criminelle tuent moins que l'automobile , enlevons donc ces dépenses concernant la sécurité du territoire (militaire, justice, police) et mettons la sur d'autres secteurs. Pas sur que la société y gagne, sauf à être bien armé.

avatar Sokö | 

@LeGrosJeanLou

« Et en l'occurence installer des "caméras de surveillance" dans nos machines »

En l'occurrence, il ne s'agit pas de surveiller tout le monde, mais de pouvoir avoir accès à des informations cachées. Le cryptage généralisé revient à créer des sociétés sans Etat et ça, je ne le souhaite à personne.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR