Microsoft aime Linux et le fait savoir

Nicolas Furno |

C’est tout un symbole : Microsoft a rejoint la Fondation Linux en tant que membre de platine, le niveau le plus élevé. Le créateur de Windows devient ainsi un membre important de cette organisation dont l’objectif est d’offrir aux distributions Linux un poids suffisant pour peser face aux systèmes d’exploitation propriétaires. Microsoft va financer cette organisation, mais aussi y participer directement, puisque l’un des responsables de son service de cloud Azure rejoindra le conseil d’administration de la fondation.

Jim Zemlin, le directeur de la Fondation Linux, accueillie par Microsoft hier pour annoncer l’événement.
Jim Zemlin, le directeur de la Fondation Linux, accueillie par Microsoft hier pour annoncer l’événement.

Les temps ont bien changé et Microsoft n’est plus cette entreprise qui, il y a une quinzaine d’années, qualifiait Linux de cancer. Depuis ces dernières années, l’entreprise désormais dirigée par Satya Nadella est devenue un poids lourd dans le monde de l’open-source. Microsoft est désormais numéro un en termes de contributeurs sur GitHub et ses solutions ont été ouvertes à la concurrence.

Son gestionnaire de bases de données, SQL Server, tourne désormais sous Linux. À l’inverse, Windows a accueilli cette année le Bash de Linux et PowerShell, l’équivalent Windows, est devenu open-source et multi-plateformes. Bref, Microsoft aime l’open-source et donc Linux… faut-il maintenant s’attendre à un concurrent de Windows conçu par l’éditeur ?


avatar Nesus | 

Il faut y voir là mort à long terme de Linux gangrené par son plus fidèle ennemi. Avec l'argent on parvient à tout. En même temps Linux est un mort vivant depuis toujours, manquant de cohérence pour pouvoir s'installer durablement. Donc sa mort programmée ne sera peut être pas une mauvaise chose. À voir ce qui va en sortir.

avatar N1kod | 

@Nesus

Ironie?
Sors de l'esprit desktop, linux est partout!

avatar BeePotato | 

@ N1kod : « Sors de l'esprit desktop, linux est partout! »

Oui, il est « partout », mais dans des rôles où il est assez facilement remplaçable. On pourrait, dans bien des cas, le remplacer presque sans douleur par un autre système compatible POSIX.
Cette ubiquité n’est pas un gage absolu de pérennité. Moins que pour Windows, du moins, qui est un peu plus sûr de rester en place grâce à l’énorme paquet de logiciels dépendant directement de lui.

avatar ever1 | 

A quel autre dérivé d'unix pouvant remplacer linux tu penses ? Linux est très loin devant sur le support materiel et sur les technos pris en charge par rapport aux BSD, les forks d'opensolaris...
Par ex, quand je vois que certaines boites de high freq trading, pour qui l'objectif est seulement l'argent, choisissent linux pour customiser le kernel a leur sauce jusqu'au scheduler afin d'avoir les temps les plus court, c'est bien que linux apporte quelque chose de plus par rapports aux autres unix. Le noyau Linux est quand meme un bel objet, avec certains défauts, mais il y a tellement de plus de l'autre coté de la balance.

avatar BeePotato | 

@ ever1 : « A quel autre dérivé d'unix pouvant remplacer linux tu penses ? »

N’importe quel BSD, ou autre chose, ou même quelque chose qui n’est pas encore sorti.
Ce que je veux souligner, c’est que le rôle joué par Linux dans de nombreux cas (et non dans le cas que tu a cité) est basique et le rend très remplaçable.
Par exemple, pour un gros paquet des serveurs web ou de fichiers qui tournent sur un Linux à l’heure actuelle, ce n’est pas Linux en soi qui est important et il pourrait être remplacé par un autre Unix sans que change quoi que ce soit. Ils sont sur Linux parce que c’est actuellement le choix par défaut, et non parce qu’il leur faut absolument un Linux.

Et si Google décidait, pour une raison ou pour une autre, de remplacer Linux par autre chose au sein d’Android, ça se ferait sans affecter la majeure partie des développeurs d’applications ni les utilisateurs.

« Par ex, quand je vois que certaines boites de high freq trading, pour qui l'objectif est seulement l'argent, choisissent linux pour customiser le kernel a leur sauce jusqu'au scheduler afin d'avoir les temps les plus court, c'est bien que linux apporte quelque chose de plus par rapports aux autres unix. »

Mais ça, c’est un cas qui représente une minorité des usages de Linux.
Et une grosse partie de ce que Linux apporte dans ce cas précis, c’est d’être le plus répandu des noyaux libres, et du coup plus plus maîtrisé par un paquet de développeurs, donc le plus susceptible de pouvoir être retouché efficacement pour coller au but visé, dans le sens où il est plus facile d’arriver à embaucher du monde capable de faire ça sur Linux que sur un autre noyau.

avatar awk | 

@ever1

Sur la beauté comme critère de jugement du noyau Linux, il y a quand même beaucoup à dire ?

avatar nicolas | 

@Nesus

T'es au courant que Linux fait tourner la moitié des serveurs mondiaux, et 80% des Smartphones?

L'informatique du 21e siècle ne se résume plus au PC.

avatar Micappoogle | 

@nicolas

Je ne crois pas qu'il soit au courant ^^

avatar eX0 | 

@nicolas

C'est plus de 80% des serveurs mondiaux

avatar oomu | 

"linux" et son milliard de logiciels est une technologie de base, comme TCP/IP ou un logiciel DNS.

ça ne peut ni "mourir" ni "s'installer durablement", c'est.
Littéralement "c'est", il reste juste qu'à le prendre, en faire votre truc avec ou pas.

avatar r e m y | 

Microsoft me plait chaque jour un peu plus à l'inverse d'Apple dont les évolutions m'inquiètent....
Je n'aurais jamais cru que ce soit possible!

avatar Micappoogle | 

@r e m y

J'ai le même sentiment utilisateur d'apple depuis tjs mais depuis que balmer est parti je trouve microsoft de plus en plus séduisant
A l'inverse d'apple que je trouve de plus en plus racoleur...

avatar Sindre | 

Le verre est à moitié plein ou à moitié vide, ou trop grand, pour les deux.

J'aime Microsoft quand il sort un OS stable, simple et "léger" comme W 10.
Je n'aime pas Microsoft quand il abandonne le marché des smartphones et que j'y ai investi des centaines d'€. Et en plus ça tournait bien.

J'aime Apple quand il propose un environnement et des interconnexions entre ses appareils d'une simplicité enfantine.
Je n'aime pas Apple quand mon iMac 27" 2015 rame, beugue, plante, met trois plombes à s'éteindre.

Nul n'est parfait.

avatar nicolas | 

@Sindre

Il n'y a aucune raison que ton iMac se comporte de là sorte.
Il faut que tu fasses de la maintenance,
Ou que re réinstalle tout, en gardant que le nécessaire

avatar r e m y | 

@nicolas
80% des smartphones? C'est peut être un peu exagéré, non? A moins que tu considères Android comme un fork Linux...

avatar fte | 

C'est quoi selon toi ? Un fork d'iOS ?

avatar lmouillart | 

Android n'est pas un fork de Linux, c'est un Linux. La majeure partie des éléments du noyau Linux spécifique à Android ont été aussi remontés dans la version vanilla du noyau.
Par contre ce n'est pas un GNU/Linux.

J'ajouterais aussi pour notre ami au dessus, que 497 des 500 supercalculateurs les plus puissant de la planète, tournent sous Linux : http://www.zdnet.com/article/linux-and-china-rule-supercomputing-in-2016/
Tout comme nombre de Box d'opérateurs, de TV, et d'autres produits.

avatar patrick86 | 

"A moins que tu considères Android comme un fork Linux..."

Android utilise le noyau Linux. C'est même pas un fork. C'est le noyau Linux

avatar oomu | 

Android est un "Linux", car android utilise linux et le stack habituel autour du kernel.

Pour autant ce n'est pas gnu/linux ni un dérivé de Debian. Mais ce n'est pas le point du jour.

avatar harisson | 

@oomu

s/ni/ou
Debian est [un] GNU/linux (en exagérant un peu on pourrait quasiment enlevé le 'un')

avatar narugi | 

@r e m y

Il a raison, car la plupart des OS sont des dérives de Linux.
iOS par exemple est une des rares exceptions, si je ne me trompe pas. Contrairement à Android.

avatar awk | 

@narugi

Linux n'est pas un OS, mais un noyau d'OS ?

avatar k43l | 

Il est bon de rappeler que Microsoft était premiercontributeur sur GitHub bien avant Satya Nadella vu les commentaires.

De même il est bon de dire qu'elle était déjà membre mais à un niveau plus bas ("or" il me semble) encore avant Satya.

La vrai annonce c'est l'entrée dans le conseil d'administration et le passage platine. Mais Microsoft aime Linux depuis bien longtemps en vrai avec azure toussa.

avatar eX0 | 

@k43l

Satya était en charge de Azure...

avatar occam | 

If you can't beat 'em, join 'em.

C'est bien connu.

Mais il aura fallu un changement radical chez Microsoft pour accepter cette prémisse.

Pendant ce temps, à Cupertino, l'équipe Ive est en train d'astiquer un socle en lamelles de verre et d'acier diaphanes, presqu'invisibles, pour mieux mettre en valeur le Livre de la Révélation du design Apple.

Altogether elsewhere, vast
Herds of reindeer run across
Miles and miles of golden moss
Silently and very fast.

--W.H. Auden (The Fall of the Roman Empire)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR