Microsoft teste un nuage sous les eaux

Florian Innocente |

Microsoft teste depuis un an l'idée de plonger des data centers au fond des mers et océans pour y trouver les basses températures dont ils ont besoin. L'un des problèmes auxquels font face ces installations, lorsqu'elles sont installées sur la terre ferme, réside dans la chaleur que dégagent leurs centaines sinon milliers de serveurs.

« Lorsque vous sortez votre smartphone vous croyez utiliser ce miraculeux petit ordinateur, alors qu'en fait vous utilisez plus de 100 ordinateurs dans ce que l'on appelle le nuage » rappelle Peter Lee, un responsable de Microsoft Research interrogé par le New York Times, « Et vous multipliez cela par des milliards de gens, et c'est une somme énorme de calculs à réaliser ».

L'équipe Natick et son premier data center remonté des profondeurs — Cliquer pour agrandir

Un effort qui se traduit par des serveurs qui fonctionnent non stop, avec des besoins en refroidissement massifs, permanents et coûteux. Microsoft, en ce qui le concerne, a plus de 100 data centers à travers le monde pour un coût total d'investissement qui a dépassé les 15 milliards de dollars.

Son projet Natick consiste à placer ces serveurs à l'intérieur de caissons immergés. Sous l'eau, les températures sont plus clémentes et réduisent considérablement la facture énergétique pour le refroidissement de l'air. Il y a lieu ensuite de produire de l'énergie nécessaire à leur fonctionnement en les faisant flotter à basse profondeur, leurs turbines profiteront des mouvements de la houle.

Ce ne sont pas les seuls avantages mis en avant. Il y a la possibilité de rapprocher des utilisateurs ces data centers qui gèrent données et services et de réduire ainsi les temps de latence entre demandes et réponses. 50% des populations vivent près des côtes, estime l'équipe de Microsoft, alors qu'aujourd'hui les propriétaires de data centers ont tendance à les placer loin des villes pour trouver de grands espaces.

Ensuite ces nouvelles fermes de serveurs seraient plus rapidement déployées, de l'ordre de trois mois au lieu de deux ans pour une installation équivalente sur la terre ferme.

Cliquer pour agrandir

Enfin, en imaginant de nouveaux types de data centers, il y aura peut-être matière à faire évoluer les serveurs tels qu'ils existent. Actuellement ils sont conçus et installés de manière à être manipulés facilement par des techniciens. Dans ces capsules, il n'y aura pas de présence humaine, ce qui donne davantage de liberté pour l'agencement des serveurs (plus besoin de raisonner en termes d'armoires sagement alignées). Ce qui implique aussi de les rendre plus fiables, pour qu'ils puissent fonctionner pendant au moins 5 ans sans maintenance physique directe. Au bout de cette période, le container serait remonté en vue d'être replongé après avoir été révisé.

Microsoft a testé concrètement son idée l'été dernier, en plongeant au large des côtes californiennes une capsule de 2,5 mètres de diamètre à 10 mètres de profondeur. Elle y est restée trois mois, armée d'environ 100 capteurs pour mesurer les conditions de son environnement. Les choses se sont bien déroulées, au point que les ingénieurs ont fait quelques tests grandeur nature en reliant leur capsule au nuage de services Azure de l'éditeur.

Face aux inévitables questions environnementales, Microsoft a mené quelques tests. Acoustiques d'abord, qui ont montré que les bruits des disques durs et des ventilateurs à l'intérieur de la capsules étaient effacés par celui du déplacement de bancs de crevettes qui nageaient autour de la capsule. Sur le dégagement de chaleur ensuite, qui s'est révélé « extrêmement faible » s'agissant d'une capsule qui produit sa propre énergie.

Ce ne sont là que des observations préliminaires avec une petite capsule de test. Ce projet n'en est qu'à ses débuts et il est trop tôt pour savoir s'il se concrétisera un jour à plus grande échelle.


avatar theficoboy | 

@iphonophile + @guersouf:

Guys, le problème reste le même, il faut refroidir ces serveurs, ont peux pas juste utiliser la chaleur comme source d'énergie , il faut l'effacer pour permettre au serveur de fonctionner

avatar patrick86 | 

" ont peux pas juste utiliser la chaleur comme source d'énergie"

Pourquoi ?

Pour chauffer une maison ou de l'eau, il faut de la chaleur, non ?

avatar Glop | 

Il faut surtout un moyen (économique) de transporter cette chaleur sur une grande distance vers la maison. Et ça, on sait pas faire.

avatar ET80 | 

@theficoboy :
Pompe a chaleur ? On pompe la chaleur d'un côté à un autre

avatar zoubi2 | 

"Sur le dégagement de chaleur ensuite, qui s'est révélé « extrêmement faible » s'agissant d'une capsule qui produit sa propre énergie."

???? La capsule produisant sa propre énergie (????) les ordis à l'intérieur chauffent moins que sur terre ???? C'est du n'importe quoi, non ?

Bon, bref, au lieu de chauffer l'atmosphère ça va chauffer les océans (qui n'en ont pas besoin !). Super.

avatar Glop | 

Bah oui, des capsules produisant leurs propres énergies à l'aide de turbines. C'est expliqué dans l'article.
Il y a lieu ensuite de produire de l'énergie nécessaire à leur fonctionnement en les faisant flotter à basse profondeur, leurs turbines profiteront des mouvements de la houle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Houle

C'est de l'énergie propre et renouvelable. Que demander de mieux ?

Bon, bref, au lieu de chauffer l'atmosphère ça va chauffer les océans (qui n'en ont pas besoin !). Super.
C'est totalement insignifiant. La quantité de chaleur dans l'océan est colossale. Elle reçoit les 2/3 de l'énergie solaire déversée sur terre. Exemple : l'Europe a un climat tempéré parce qu'elle est baignée par un courant sous-marin d'eau chaude, le Gulf Stream, prenant naissance au large de la Floride. C'est le plus grand chauffage central de la planéte. Sans ça, Paris aurais le même climat que Montréal (-5 le jour en hiver et -14 la nuit).

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@Glop :
Rien n'est gratuit dans ce monde (ré formulation du second principe de la thermodynamique). Il y a toujours un prix à payer (au moins l'augmentation de l'entropie). C'est ce que les écologistes oublient souvent... Le problème souvent c'est où vous placez les limites du système observé...

avatar caissonbulle | 

Quelle belle bande d'imbéciles !...
Peuvent pas laisser les mérous péter tranquillement !...
Sont pas au courant que les mers se réchauffent et se désertifient de leurs populations.
Quels imbéciles !...

Et si je dois m'inclure dans les vrais gens qui achètent des smarphones, je n'ai jamais demandé à ce que ces gros pollueurs d'industriels produisent encore plus de bordel qu'ils ne l'ont déjà fait un peu partout sur le globe.

avatar Glop | 

Ouais, vivement le retour à la bonne vieille époque où les soviétiques balançaient les déchets nucléaires et chimiques dans le fond des océans. Sans parler des 20 réacteurs de sous-marins nucléaires submergés en Arctique, dans la mer de Kara. Et des tas d'autres saloperies disséminées sur le territoire de l'ex-urss.

avatar Thaasophobia | 

@caissonbulle
"Et si je dois m'inclure dans les vrais gens qui achètent des smarphones, je n'ai jamais demandé à ce que ces gros pollueurs d'industriels produisent encore plus de bordel qu'ils ne l'ont déjà fait un peu partout sur le globe."

Alors il faut que tu te retiennes d'acheter leurs smartphones tant qu'ils ne font pas ce que tu as demandé... sinon, ne te sens tu pas complice, non ?

Un peu de zemblanité sur ton umvwelt ?

avatar caissonbulle | 

J'ai un vieux Samsung Mini... dont la batterie se vide à vue d'œil, qui appelle sans que je ne sois averti et qui s'allume et s'éteint tout seul...

Si seulement je pouvais me débarrasser de ce type d' téléphone, je le ferai.

Et je ne suis pas fanboy de ce genre de imachin... malgré le fait que je trouve l'objet sexy.

avatar patrick86 | 

"Lorsque vous sortez votre smartphone vous croyez utiliser ce miraculeux petit ordinateur, alors qu'en fait vous utilisez plus de 100 ordinateurs dans ce que l'on appelle le nuage"

Z'ont voulu faire du cloud massif…

Tout ça devient légèrement ironique. On est parti dans une centralisation massive du Net pour se rendre que "ah merde, c'est que ça chauffe tout ce bordel, faut le refroidir".

Laisser sur les ordinateurs des utilisateurs toutes les données et calculs qui peuvent l'être réduirait une bonne partie du problème.

avatar Dark-mac | 

Et à quand le nuage dans le nuage ?

avatar Eaglelouk | 

Arrêtez de poster en double

avatar Eaglelouk | 

Arrêtez de poster en double

avatar aldomoco | 

....on dit que le réchauffement de la planète c'est la faute aux vaches, maintenant l'on pourra dire que c'est aussi de la faute aux baleines !

avatar le ratiocineur masqué | 

C'est beaucoup mieux de placer les data center directement sur la Lune. Ca gênera moins de monde, ça risquera pas de réchauffer quoi que ce soit, ça généra pas les poissons et puis en plus je suis sur que le prix du terrain la haut est vraiment donné.

avatar Glop | 

Ah non je m'élève fortement contre cette idée. La lune est en gros à 1,1 seconde lumière de la terre. L'aller retour prenant 2,2 secondes cela fera un lag terrible à World Of Warcraft !

avatar aldomoco | 

...espérons que Microsoft ne teste pas un nuage Seveso :-(

avatar tleveque | 

Oulala!! Il y en a ici qui auraient besoin d'un cours de chimie et physique de base!
La chaleur c'est une forme d'énergie. Pour refroidir quelque chose il faut dissiper sa chaleur. Pour dissiper de la chaleur, il faut quelque chose de conducteur.
Mettez ça ensemble et relisez les commentaires....

Pour qu'un ordinateur ne chauffe pas trop il faut évacuer la chaleur qu'il produit. Donc dissiper sa chaleur donc le refroidir.
Cette chaleur produite par les ordinateurs est tout simplement de l'énergie perdue par manque d'efficacité énergétique.

Ils feraient mieux de faire plus de recherche pour rendre les composants plus efficaces...

Et en passant, sur la lune, il n'y a pas d'atmosphère, donc rien sinon le sol lui-même pour dissiper la chaleur....

avatar macinoe | 

A part que la conduction n'est pas le seul moyen d'échanger l'energie, il y a aussi le rayonnement..

Sinon comment ferait le soleil pour nous chauffer alors qu'entre la terre et lui, c'est quasiment le vide.

La chaleur n'est pas une une forme d'énergie, c'est un transfert d'énergie.

avatar Thaasophobia | 

@macinoe

Je ne te suis pas...
Pour moi, la "conduction" est la mesure de la conductivité d'une matière (gaz/liquide/solide) soumis à un rayonement.

Sinon tu as raison, la chaleur n'est pas une forme d'energie;
C'est une forme de "mesure" de vitesse (energie) des atomes dans l'espace et dans le temps.

Enfin c'est ce qu'il me reste du Lycée :)

avatar Thaasophobia | 
avatar Glop | 

ARM Power !

avatar DouceProp' | 

Ouais bah moi je continue à penser que le mieux c'est d'envoyer tout ça dans l'espace parce qu'il fait froid là haut. À l'ombre. Et les déchets radioactifs aussi. Et les racistes et les terroristes.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR