Patrick Drahi et « l'enfer de SFR »

Nicolas Furno |

Le Journal du Dimanche a enquêté sur la situation chez SFR, quelques mois après son acquisition par Altice, maison-mère de Numericable. Et le titre de l’article, paru dans l’édition de dimanche dernier, en dit long sur son contenu : « dans l’enfer de SFR ». On savait déjà que Patrick Drahi, le nouveau patron de SFR, avait imposé une cure d’austérité à l’opérateur, mais les détails apportés par l’hebdomadaire en disent long sur la situation actuelle.

La méthode de Patrick Drahi est assez simple : il veut réduire les dépenses de SFR à tout prix, le plus rapidement possible et le plus fortement possible. Il applique cette méthode partout, des boutiques du réseau SFR qui devaient être rénovées pour 100 000 € et qui n’auront qu’un tiers de la somme prévue, jusqu’aux fournisseurs et sous-traitants. Un ancien dirigeant de SFR, qui a quitté depuis l’entreprise, explique ainsi que « La ligne directrice est claire : c'est –30 % ou on ne paie pas. »

Quand Altice dit qu’il ne paye pas, ce n’est pas une menace en l’air. Plusieurs prestataires, dont certains aussi importants que CapGemini ou l’entreprise de conseil Sopra, ne sont plus payés du tout et ils ont porté plainte. D’autres, comme Teleperformance qui sous-traitait les centres d’appels pour SFR, ont des impayés énormes : SFR doit 40 millions d’euros à cette entreprise. D’autres acteurs, plus modestes, ont été contraints d’envoyer leurs avocats pour récupérer une partie de ce qu’on leur devait.

Et même si Patrick Drahi s’était engagé à ne pas supprimer d’emplois, les employés sont menacés dans les faits. Sur les 70 directeurs qui gagnaient plus de 150 000 € par an, il ne reste plus que 15 encore employés par SFR. Les autres ont été remerciés du jour au lendemain, souvent contre une compensation financière malgré tout. Et les emplois les mieux payés ne sont pas les seuls concernés : un responsable a expliqué au journal que 250 ordinateurs avaient été rendus au service informatique ces trois derniers mois.

Des pans entiers de SFR ont été réorganisés, quand ils n’ont pas été abandonnés : selon Le Journal du Dimanche, c’est déjà le cas des services marketing et innovation. Les responsables actuels de l’opérateur poussent le maximum d’employés à partir d’eux-mêmes, ou à ne plus pouvoir rester dans l’entreprise. Et quand il ne s’en prend pas aux emplois, le nouveau propriétaire de SFR s’attaque à tout, jusqu’aux moindres détails.

Le nouveau siège de SFR, à Saint-Denis, a attiré les foudres de Patrick Drahi, qui trouve que l’opération a coûté beaucoup trop.

Le déplacement de quinze cadres au CES de Las Vegas ? Annulé. Les repas d’équipe sont désormais interdits, les notes de frais passées au crible et il paraît même que le nombre de chemises des vendeurs en boutique a été réduit. Patrick Drahi veut récupérer 600 millions d’euros par an en coupant les dépenses ainsi, avec l’objectif de rembourser au plus vite les 13 milliards de dettes qui ont été nécessaires pour acheter SFR. Autant dire que les ennuis ne sont pas terminés pour tous ceux qui dépendent encore de SFR, directement ou indirectement. Et par ricochet, c'est tout le secteur qui est touché, alors que les baisses de prix imposées par Free (Mobile) laissent encore des traces.

avatar Memo | 

J'ai resilié mon abonnement adsl, j'ai retourné le materiel. Sfr m'a envoyé une facture de 200€, apparemment ils n'auraient pas reçu le decodeur tv...bande de voleur. Je ne payerai pas. Viens les chercher Drahi les 200€ si tu y arrives

avatar lmouillart | 

J'ai eu le même soucis avec Numéricable, matériel rendu chez un dépositaire, le truc à traîné des années, j'ai galérer pour revoir ma caution au bout d'un moment excédé (je me demande pourquoi je ne l'ai pas fait plus tôt), j'ai fais appel à mon assistance juridique et ça s'est vite réglé au final.

Si vous êtes dans votre droit n'hésitez pas à y faire appel si vous en possédez une.
Ce sont des vampires ... et malhonnêtes.

avatar C2SC3S | 

@Vanton

Éloquent .
C'est amusant cela me rappelle les tracasseries dont avaient fait preuve les gens de Canal lorsque.il m'avait pris l'idée saugrenue/ incompréhensible de résilier le contrat qui me liait à leurs services. Sûrement un atavisme quand on se rappelle les liens historiques de parenté entre les deux sociétés . Que je fuis ,depuis.

avatar Loustik | 

Moi je dis, j'ai quitté le groupe au bon moment.
Quand je vois mes anciens collègues, ils le récente le changement.

L'image de ´´SFŔ´ se dégrade de plus en plus.
La qualité du réseaux n'en parlons pas.
Si télé performance n'est pas payé plus de SC sous traités, plus de conseillers à l'écoute (certes avec bcp de branlleurs).....

Sfr va droit vers le mur avec ce cher MONSIEUR

avatar macosZ | 

Ast201

Quelque part oui ils ont volé leurs salaires. Quand la boîte coule, quand on demande aux petits de se serrer la ceinture et qu'en même temps on palpe 150K il y a une part d'indécence la dedans

avatar fanchig | 

150k€ / an, ce n'est pas un salaire décent. C'est beaucoup trop. Personne n'est irremplaçable.

avatar arekusandoro | 

@fanchig :
Tu as raison ! Tt le monde devrait être au smic !

Sinon si le mec est un top manager et qu'il rapporte beaucoup plus à sa boite...il les vaut...on peut aussi parler des salaires dans le foot...c'est pareil...si le mec rapporte beaucoup plus que ce qu'il ne coûte...je ne vois pas où est le problème...

Au passage, quand tu as ce salaire (c'est pas mon cas) tu as aussi la pression qui va avec, tu peux aussi gérer beaucoup de personnes...etc etc...faut arrêter de croire que y a que des incapables...tout se paie.

avatar marenostrum | 

ils y rapportent rien. leur boite était en train de couler. sinon Dragi ne pouvait pas l'acheter.

avatar adixya | 

J'adore les gens qui trouvent qu'un certain niveau de salaire est indécent, alors que si ils avaient la possibilité de s'en foutre plein les poches, ils le feraient autant que les autres, en mettant en veille leur "éthique d'ouvrier ou d'agriculteur qui veut gagner peu d'argent volontairement".

Jalousie...

avatar Nonome77 | 

+100000

avatar marenostrum | 

trop d'argent corrompt, disait Napoléon.

avatar allphi | 

Et les clients dans tout ça???????

avatar fanchig | 

Je n'ai pas parlé d'incapable no de jalousie. J'ai un salaire qui me convient.
Et le smic n'est pas un salaire décent non plus.
Ce n'est pas stupide de dire qu'il y a une limite inf et une limite sup pour les salaires. Ca permet de vivre en société.

avatar PierreBurgi | 

Ces dépenses de ressentent au service client qui promet des gestes mais ne le effectue pas.

avatar fanchig | 

"Pour gagner autant, il faut bosser ce qu'il faut"...

Bosser ce qu'il faut ne permet pas forcément de gagner autant... C'est là le problème... D'où une inégalité marquée.

avatar bitonio | 

La France et ses jalousies financières... Ce n'est pas du salaire des 55 cadres qu'il s'agit, c'est d'un navire créateur d'emploi et de concurrence qui est nécessaire dans le secteur. Les chiffres semblent faite tourner la tête à certains mais il fait aligner le coût de la vie et l'argent réinjecté dans l'économie. Regardez le prix d'une maison à Boulogne (bon ok ils ont déménagé), pensez au milliers d'euros d'impôts qui partent tous les mois.

Arrêtez d'être jaloux, c'est plutôt une critique de la stratégie du groupe qu'on attends ici.

avatar raf30 | 

Jaloux...? Bienvenue en France....

Les riches, méchants et esclavagistes par nature, ont volé l'argent des pauvres, victimes et honnêtes par nature. Les vainqueurs sont des usurpateurs, suspects car gagnants...Ici, on aime les loosers !

avatar Eurylaime | 

@raf30 : C'est un raccourcis, les méthodes de ce voleur ne sont justes pas acceptables, c'est facile de faire des économies en ne payant pas ses founisseurs.

avatar Xav852 | 

@Sednisil :
Free de son côté se porte bien, il croit doucement mais sûrement, et construit son réseau comme les 3 autres ont du le faire à leur début.

Pourtant Free ne propose que des forfaits "low cost" alors qu'sfr propose des forfaits jusqu'a plus de 100€.

Problème d'sfr ou problème du prix des forfaits ?

avatar keyzone | 

Doucement ? Un CA qui croît de 10-15% quand même ...

avatar Sednisil | 

Free se porte bien, oui, en pratiquant un dumping social qui menace l'emploi dans tout le secteur des télécoms.

Free se porte bien, parce qu'il arrive à la fin, une fois que l'effort d'investissement pour construire le réseau a été fait par d'autres, en l'occurrence par l'État. Free peut donc construire son réseau à un prix beaucoup plus bas, en profitant des dernières technologies, et ayant le luxe de prendre son temps parce qu'il bénéficie du réseau d'Orange. Certes, les autres opérateurs ne sont pas mieux avec leur oligopole ; il faut néanmoins mettre les choses en perspective et se rendre compte que Free peut se faire passer pour zorro sauvant les "pigeons" de consommateurs seulement parce qu'il arrive_après tout le monde_, ce qui, notons-le, est parfaitement hypocrite. Il aurait été impossible à Free de faire la même chose 10 ans plus tôt.

Il semblerait que Montebourg, quoiqu'on en pense, avait raison sur un point : "toujours plus de destruction d'emplois dans les telecoms grâce au excès low cost de #freeMobile"

Il faut remonter à la privatisation de l'infrastructure de réseau, pour comprendre les causes de ce qui arrive. Aucune infrastructure ne devrait être privatisée (chemin de fer, routes, eau, nucléaire, etc.), à mon avis. C'est un secteur dans lequel les acteurs privés sont incapables de fournir un effort d'investissement conséquent et efficace, car leur vision est trop court-termiste.

avatar enkyl31 | 

Il y a une faute dans le titre. Il manque un "s" à "et" ...

avatar Anonyme (non vérifié) | 

@bnonyme :
A ce moment là j'aurais dû faire au moins 15 ans de taule

avatar bnonyme | 

Tu fais ce que tu veux mon gars, c'est ta vie, pas la mienne. Personnellement, je n'en ai rien à faire, je te dis cela "amicalement".

avatar DouceProp' | 

Je pense que c'est effectivement une entreprise de méchants.
Je viens de résilier mon truc internet, téléphone et télé à cause de leur hausse de tarif, normalement sans frais comme le dit l'article L121-84. J'ai reçu un courrier qui me dit qu'ils vont me prélever 49 ou 45 € de frais de résiliation... Vont-ils le faire ? Est-ce un courrier type ? Dois-je me faire iech à payer un recommandé avec avis de réception pour leur dire que non, ils n'ont pas le droit de me faire payer des frais de résiliation ? Je vais renvoyer les boîtes, et demander à ma banque de tout bloquer. Je ne serai plus jamais client chez eux.
Je souhaite à Patrick Drahi de plus jamais avoir de réseau sur son téléphone portable.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR