Google fourbirait ses ARM pour ses data centers

Stéphane Moussie |

Intel est-elle sur le point de perdre un de ses plus gros clients à cause d'ARM ? Selon Bloomberg, Google envisage de concevoir des processeurs maison basés sur des designs ARM. Ceux-ci seraient destinés à ses immenses data centers qui doivent faire fonctionner tous ses services.

Data center de Council Bluffs dans l'Iowa - Google a mis en ligne en 2012 un site consacré à ses centres de données

En dessinant elle-même ses propres puces, la firme de Mountain View pourrait mieux gérer les interactions entre le matériel et le logiciel, a indiqué une personne au courant de l'affaire. Des puces personnalisées, c'est précisément ce que fait Apple avec ses processeurs Ax qui ne se retrouvent pas dans des data center — ils sont notamment équipés de serveurs HP aux dernières nouvelles —, mais dans ses terminaux iOS. Le sur-mesure a l'avantage d'offrir une excellente optimisation, un élément crucial dans les appareils mobiles... et dans les data centers qui sont des gouffres énergétiques.

La source de Bloomberg a précisé que la décision n'était pas encore arrêtée et que la situation pouvait changer. Une porte-parole de Google a déclaré que l'entreprise s'attachait à créer _« la meilleure infrastructure mondiale »_  du point de vue logiciel et matériel, mais elle a refusé de commenter la rumeur sur la création de puces ARM personnalisées.

Si Google venait à équiper ses data centers de puces ARM, ce serait un coup dur pour Intel, qui fournit actuellement son matériel. Mountain View est en effet son cinquième plus gros client et représente 4,3 % de son chiffre d'affaires, d'après des analyses de Bloomberg. En outre, sa division data center est la seule qui se porte bien. Alors que l'activité PC est plombée par la chute des ventes d'ordinateurs personnels, cette division a vu son chiffre d'affaires augmenter de 12 % au troisième trimestre et représente maintenant 20 % du chiffre d'affaires global. Le passage de Google à ARM marquerait un vrai coup d'arrêt.

Pour aller plus loin :

avatar iJoke | 

Attention à vos titres, on se croirait chez Libé

avatar oomu | 

ha ben voilà une bonne chose, hop je m'abonne.

avatar Mr Eddy (non vérifié) | 

Les fourbes !

avatar Henrifou | 

Belle impropriété que cette utilisation du verbe « fourbir » dans le titre... et « data centers » fait-il tellement plus chic que « centres de données » ?

avatar eseldorm (non vérifié) | 

Et donc vous oubliez de dire que Intel conçoit des puces sur mesure pour Facebook, eBay etc.

(et que si Intel conçoit, ça peut être réalisé en 14nm !)

avatar Nesus | 

@eseldorm

Ou qu'intel peut faire ce qu'elle murmure depuis un certain temps, fondre simplement ce qu'on lui demande. Vaut mieux fabriquer uniquement que perdre complètement le client.

avatar eseldorm (non vérifié) | 

Intel ne murmure pas. C'est un fait : elle fabrique des puces pour des clients externes.
Y'a la puce Xilinx, et d'autres.

Mais fabriquer chez Intel, ce n'est pas le même prix. Par exemple, pourquoi ne pas être arrangeant sur le prix quand c'est un produit interne… etc.

avatar oomu | 

pourquoi oublieraient-ils ? la news est à propos de l'usage d'arm.

Intel peut fondre des puces ARM. C'est un marché d'avenir.

avatar patrick86 | 

Intel n'aurait pas suffisamment anticipé l'arrivée du Minitel 2.0 ?

avatar joneskind | 

Est-ce qu'un spécialiste de la question pourrait m'expliquer l'intérêt de l'ARM sur le X86 dans un serveur ? Je sais qu'à puissance équivalente, une puce ARM est plus économe que le X86 et/ou sans doute moins chère, mais je ne savait pas qu'il était déjà envisageable de remplacer le x86 par de l'ARM dans des serveurs.

L'ARM est-il potentiellement plus performant que le x86 ou Google essaye juste de faire des économies ?

Merci d'avance.

avatar oomu | 

plus économe, et surtout Google peut faire comme tant d'autres: prendre une licence, dériver son propre processeur avec que ce qui l'intéresse et le faire fondre CHEZ QUI ELLE VEUT (mise en concurrence des fondeurs, DONT intel)

avatar oomu | 

c'est un processus inévitable

tout comme Facebook a finit par faire ses propres design de serveurs et alimentations pour ensuite mettre en concurrence la fabrication directement chez les sous-traitants

le processeur est aussi amené à être commodisé et mis en concurrence chez le premier fondeur venu, qui peut être intel.

avatar eseldorm (non vérifié) | 

mmm. non.
'le premier fondeur venu', c'est ne pas connaitre les disparité entre les différents fondeurs.

Parce que pour faire simple, y'a Intel, TSMC, Samsung puis le reste.
Il y en a effectivement d'autres, mais ce les process ne sont pas aussi avancés/aboutis/à jour.
Intel à le 14nm en production, TSMC n'a que le 28nm, (14 nm en développement mais yield trop faible encore), Samsung à un 14nm qui acte comme un 20 ou 28nm.

avatar oomu | 

je vois que vous voulez défendre Intel, mais ce n'est pas le sujet. et oui comme vous dites y a différents fondeurs.

avatar eseldorm (non vérifié) | 

Ben Intel est quand même au cœur de la discussion ici non ?
D'une part parce que si Google fabrique ses puces, ça prend des parts de marchés à Intel.
D'autre part, parce que si Google fabrique ses puces, Intel peut éventuellement les fabriquer.

Faudra t'il rappeler aussi que Xilinx s'est tourné vers Intel pour son process au dessus du lot qui leur permet d'atteindre une plus faible conso ?

avatar oomu | 

le sujet ici est l'usage potentiel par Google d'ARM, ce qui n'est pas une grosse surprise. ARM a beaucoup d'avantages économiques. C'est en gros la commodisation du processeur, comme linux a été la commodisation de l'OS. un phénomène assez classique en industrie.

-
"D'une part parce que si Google fabrique ses puces, ça prend des parts de marchés à Intel."

et alors ? la bonne affaire. Cela ne nous concerne pas.

"parce que si Google fabrique ses puces, Intel peut éventuellement les fabriquer"

rigoureusement exact, ou un autre. C'est le problème de google de se trouver le fournisseur le plus efficace au meilleur prix.

"Faudra t'il rappeler aussi que Xilinx s'est tourné vers Intel pour son process au dessus du lot qui leur permet d'atteindre une plus faible conso ?"

pourquoi faudrait il le rappeler ? c'est une entreprise parmi tant d'autres

Si pour une raison mystérieuse, vous vous inquiétez de l'avenir d'intel, rassurez vous, c'est une entreprise solide, avec des compétences reconnues et une gamme de processeurs performants, elle peut aussi confortablement développer son activité de fondeur de puces ARM à l'avenir.

Mais oui, l'industrie change, le monde bouge, le temps passe, le vent se lève, les fleurs poussent, le soleil se couche (et se lève) et les lapins font leur terr.. heu bref, y a quoi de surprenant ?

avatar Le docteur | 

Manque plus qu'ils repassent à ARM (par contre on va le sentir passer une deuxième fois pour les logiciels, appelons-ça un "je-vais-je-viens").
Sinon, je serais content d'être débarrassé d'Intel.

avatar pharmakos | 

Pourquoi?

CONNEXION UTILISATEUR