Foxconn, le Fort Knox d'Apple

Arnaud de la Grandière |
De temps à autre, on découvre certaines méthodes qu'emploie Apple pour protéger ses secrets, qui montrent jusqu'où la société est capable d'aller pour garder jalousement jusqu'aux plus infimes détails (voir par exemple Apple et le culte du secret).

Apple s'est-elle jurée de ne plus jamais se faire avoir après la trahison originelle de Microsoft, qu'elle avait invitée à décortiquer les prototypes du Macintosh bien avant sa sortie pour lui fournir des logiciels, et qui a fini par en sortir son propre clone ? Ou a-t-elle depuis été victime d'espionnage industriel, se faisant couper l'herbe sous le pied par un concurrent ? Il est également possible qu'Apple ne veuille tout simplement pas faciliter la tâche aux fabricants des innombrables copies de ses appareils, un sport très couru en Asie notamment. Toujours est-il qu'Apple maintient tous ses projets sous une chape de plomb, et Reuters en fait la démonstration une fois de plus, dans une enquête menée auprès des fournisseurs d'Apple.

Une paranoïa contagieuse

C'est un métier bien exigeant que celui de fabricant de composants, qui tient parfois du sacerdoce. L'obsession d'Apple pour les fuites, qui peut parfois passer pour de la paranoïa à un stade avancé, ne fait rien pour leur simplifier la tâche. Ainsi, Apple reproduit à l'extérieur de ses murs ce qu'elle pratique déjà en interne : à l'image des ingénieurs d'Apple qui ne travaillent sur les projets que de façon parcellaire afin d'éviter qu'ils ne sachent en quoi le Grand Tout consiste, les ouvriers chinois de Foxconn n'ont aucune idée de ce à quoi ressemble le produit fini qu'ils contribuent à fabriquer. Les chaînes de productions sont isolées les unes des autres et seules les toutes dernières étapes de fabrication révèlent le mystère.

Apple brouille également les pistes auprès de ses fournisseurs, leur soumettant des projets qui permettront de remonter à la source facilement en cas de fuite. Auquel cas elle se montre naturellement impitoyable. Elle exige également des composants faits sur mesure, au grand dam des fabricants qui ne peuvent ainsi ni les proposer à d'autres clients, ni même écouler les fins de stock. Elle demande également diverses propositions de composants, et finit par se décider parfois quelques semaines à peine avant la présentation du nouveau produit.

Naturellement, dans les usines tout est protégé par clé magnétique, surveillé par des gardiens, et enclavé dans une enceinte impénétrable. On dissuade les ouvriers d'avoir toute velléité de sortir de la ville-usine, en fournissant tout le confort nécessaire à une vie autarcique : dortoirs, cantines, mais aussi divers moyens de divertissement, même des banques, des bureaux de poste, et des boulangeries sont mis à disposition des ouvriers. Cependant, rien qui ne soit là spécifique à Apple, ni résultant d'une exigence particulière de la firme de Cupertino : la pratique est courante dans les grands centres de production chinois.

La voie publique sous NDA

S'il prenait aux ouvriers la lubie d'aller en goguette, visiter l'exotique extérieur, les portails sont équipés de détecteurs de métaux pour s'assurer qu'ils n'auraient pas distraitement empoché quelque composant secret. « Si vous avez un quelconque objet métallique sur vous quand vous sortez, ils appellent la police », a déclaré un ouvrier à la sortie d'une usine Foxconn de Longhua. Mais l'extérieur lui-même est soumis à la vigilance des cerbères de l'usine, comme un journaliste de Reuters en a fait l'amère expérience : pour avoir pris, ô crime abject s'il en est, de perfides photos de l'extérieur de l'enceinte de l'usine, avant de chercher à s'échapper dans le taxi qui l'avait mené là, l'intrépide reporter en a été pour ses frais.

Les vigiles ont bloqué le véhicule en menaçant le conducteur de lui enlever sa licence, puis empoigné le journaliste qui était sorti de la voiture, avant d'essayer d'entraîner l'infortuné dans l'usine, à son corps défendant, sous le regard médusé des ouvriers. Les suppliques du journaliste n'étant suivies d'aucun effet, il se soustrait à leur compagnie d'un geste vif, avant de s'éloigner, mais il est vite immobilisé par un coup de pied à la jambe, tandis qu'un autre garde menace de le frapper encore s'il bouge ne serait-ce qu'un orteil. Un véhicule de la sécurité arrive sur les lieux, on intime l'ordre à l'envoyé spécial d'y monter, ce qu'il refuse, et celui-ci appelle alors la police, qui viendra tirer l'affaire au clair. Après médiation, les gardes présentent leurs excuses et l'on se remet de l'incident. Le journaliste, magnanime, ne déposera pas plainte, bien que la maréchaussée lui en ait offert l'opportunité : «Vous êtes libre de le faire, mais il s'agit de Foxconn, et ils ont un statut spécial ici. Veuillez le comprendre. » lui précise-t-on. L'épisode démontre toutefois qu'on ne plaisante pas avec les secrets de Foxconn. Mais à la décharge des zélées sentinelles, triste tropisme, dans l'Empire du Milieu on n'a pas pour habitude d'accorder à la presse les mêmes latitudes qu'en terre démocratique.



Des polémiques à répétition

On n'imagine pas qu'Apple ait été jusqu'à donner pareilles instructions au personnel de sécurité, dans le code de conduite auquel elle soumet ses fournisseurs, et qu'elle a d'ailleurs rendu public. Elle se défend de vouloir imposer des conditions de travail inhumaines : 60 heures de travail maximum par semaine sauf situation exceptionnelle, 1 jour minimum de congé, et un environnement de travail libre de tout harcèlement font partie de ses exigences. Il faut dire que les conditions de travail ont défrayé la chronique à plus d'une reprise : dès 2006, on s'émouvait du sort des employés chinois (voir À propos de l'iPod), et il aura fallu que le gouvernement lui-même exige que Foxconn laisse ses employés adhérer à un syndicat (voir Foxconn, encore). Apple a été pointée du doigt pour son manque de transparence (voir Les Mac de la honte et Steve Jobs ferait bien d'aller en Chine), et un autre fournisseur, Wintek, a été traversé de grèves à répétition, en mai 2009, (voir Apple ciblée par les ex-salariés d'un fournisseur Taïwanais) et en janvier 2010 (voir Une grève dure dans l'usine qui fabrique l'écran de l'iPhone). Non sans oublier le suicide d'un employé suite à la perte d'un prototype (voir Foxconn : un iPhone disparu et un suicide). Bien des polémiques qui ont poussé Apple à diligenter des enquêtes auprès de ses fournisseurs, et de faire preuve d'un peu plus de transparence. Apple a depuis mis en ligne quelques explications sur son éthique.

Apple a beau dire, et jouer les ingénues, on ne peut que s'interroger devant les responsabilités contradictoires qu'elle impute à ses fournisseurs, qui d'un côté se voient menacés des pires conséquences si leurs employés s'avèrent trop bavards, et de l'autre doivent s'assurer qu'ils disposent d'un minimum de sérénité dans leur travail. Résolument, ça n'est pas un métier de tout repos.
Tags
avatar Orus | 
Comme quoi il n'y a pas que l'écologie dans la vie ! Et le "sauvez la planète" est souvent là pour cacher tout le reste : le non-respect des droits de l'hommme les plus élémentaires dans les usines (camps de travail) chinoises; un merveilleux modèle pour les amis de notre cher président.
avatar Macmmouth | 
[quote=Arnauld de La Grandière] Apple s'est-elle jurée de ne plus jamais se faire avoir après la trahison originelle de Microsoft, qu'elle avait invitée à décortiquer les prototypes du Macintosh bien avant sa sortie pour lui fournir des logiciels, et qui a fini par en sortir son propre clone ?[/quote] Mais quelle blague ! Le premier Windows qui a commencé réellement à se vendre c'est windows 3.0 en 1990.. soit 6 ans après le Mac. Durant ces années bon nombre d'OS se sont inspiré du Mac.. Pas besoin de faire de l'espionnite sur des prototype pour ça. Il suffisait de l'acheter.
avatar Cactaceae | 
@ Macmmouth : renseigne-toi bien avant de dire des âneries plus grosses que toi !
avatar Cactaceae | 
Il serait intéressant de voir vraiment comment fonctionnent ces camps de travail modernes… Et vu que tout ou presque est fabriqué en Chine maintenant, c'est qu'il y a une bonne raison : un bonne main-d'œuvre pas chère (mais on le sait tous) et surtout très [b]docile[/b], peut-être un argument meilleur que le coût…
avatar shenmue_fan | 
@orus C'est pas avec ton sens du fachisme occidental qui consiste à conserver à tout prix l'emploi en europe et continuer à cantonner égalité et fraternité ? hein mon petit cochon ? ;-)
avatar melaure | 
Les boites qui disent toujours ne jamais être au courant, ça me fait doucement rire ... Elles font surtout tout pour qu'on ne puisse pas le prouver. On dit bien que GAP veut dire Gratuit A Produire (merci les Guignols ;) ) Quand à Windows 1 et 2, c'est clair qu'il faisait pâle figure face au GEM ... Et Atari et Commodore Amiga ont aussi eu des interfaces graphiques proches à la même époque, c'était tout simplement naturel que tout le monde s'inspire d'Apple. Il n'y avait pas de course au brevet à l'époque.
avatar Macmmouth | 
@FabriceG Quelles âneries ? Microsoft n'a jamais fait d'ordi et encore moins des clones de Mac comme le dit la news. Et Windows a mis des années à commencer à être utilisable. A l'époque windows 1 et windows 2 étaient des interface pour DOS toute moche et qui n'ont rencontré aucun succès. Je le répète la première version utilisable date de 1990. La soit disante trahison de Microsoft est un alibi tout fait pour expliquer que le PC ait pris le dessus. Mais c'est faux ! c'est une réécriture de l'histoire.
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ Macmmouth : si Microsoft est loin d'avoir été la seule à avoir copié l'interface du Mac, ça n'en est pas moins la seule parmi ceux-là qui a bénéficié d'un accès privilégié au Mac alors qu'il était encore en développement. D'autre part, si Windows 1.0 n'est sorti qu'en 85 et a mis des années à être un tant soit peu utilisable, Microsoft l'avait annoncé… dès 1983, avant même la sortie du Mac. Enfin, les autres copies du système du Mac avaient fait un effort notable pour se différencier du Mac, un effort dont on ne peut pas créditer Microsoft. Donc pour ce qui est de la "réécriture de l'histoire", je ne sais pas dans quels manuels tu te documentes, mais je te conseille de changer de lectures. Quoi qu'il en soit, là n'est pas l'objet de la une.
avatar Cactaceae | 
@ Macmmouth : Alors c'est parce que Windows 1 et 2 n'ont pas eu de succès commercial que c'est pas grave ?, et que bien sûr windows n'a rien piqué au mac… ben voyons et tu parles de réécriture de l'histoire ? Arrête d'écrire l'histoire et ainsi elle ne le sera pas !
avatar Macmmouth | 
[quote=Nonoche]si Microsoft est loin d'avoir été la seule à avoir copié l'interface du Mac, ça n'en est pas moins la seule qui a bénéficié d'un accès privilégié au Mac alors qu'il était encore en développement. D'autre part, si Windows 1.0 n'est sorti qu'en 85 et a mis des années à être un tant soit peu utilisable, Microsoft l'avait annoncé… dès 1983, avant même la sortie du Mac.[/quote] Dans ce cas on peut juste parler d'une lamentable tentative qui n'a eut strictement aucun effet avant 1990. Date à laquelle il existait de très nombreux OS directement inspirés de MacOS.
avatar Arnaud de la Grandière | 
Il n'en reste pas moins que la pilule a du avoir du mal à passer chez Apple. S'ils ont invité Microsoft, c'était pour développer des applications pour le Mac et non pas s'en inspirer lourdement. Peu importe le succès commercial de Windows, il y a bien eu trahison. D'ailleurs ça n'est pas tant à cette trahison qu'on impute la domination du PC, mais au fait que la plateforme a été proposée comme standard ouvert par IBM, qui a également été doublée par Microsoft par la suite…
avatar Macmmouth | 
[quote=Nonoche]Il n'en reste pas moins que la pilule a du avoir du mal à passer chez Apple. S'ils ont invité Microsoft, c'était pour développer des applications pour le Mac et non pas s'en inspirer lourdement. Peu importe le succès commercial de Windows, il y a bien eu trahison. D'ailleurs ça n'est pas tant à cette trahison qu'on impute la domination du PC, mais au fait que la plateforme a été proposée comme standard ouvert par IBM, qui a également été doublée par Microsoft par la suite… [/quote] Trahison ? Toutes les bonnes idées inspirent.. (xerox) S'il n'y a pas de violation de brevet ou est le Problème. C'est la même chose avec Amiga OS et j'en passe. Et quand Apple fait Aperture largement copié sur lightRoom, ça s'appelle comment ? De la création géniale ? De toute façon on voit bien qu'il n'y a pas de concurrence frontale entre MS et Apple. C'est l'entente cordiale depuis des années contrairement à ce que cherchent à nous faire croire les fanboys de tout genre. Souvenons nous de la keynote avec Bill Gates.. Toute cette histoire de concurrence, de trahison n'est que du roman entretenu par des fictions comme "Les Pirates de la Silicon Valley". La réalité est beaucoup moins manichéenne et beaucoup plus pragmatique.
avatar Brewenn | 
Avec tous ces sites consacrés à une seule marque l'Europe découvre le [b]cyber lobbying[/b] ou il est de bon ton de refaire l'histoire selon les intérêts défendus, quitte à publier plus tard un rectificatif, mais le mal sera déjà fait et il en restera toujours quelque chose dans l'imaginaire des badauds (c'est le but). Les rédacteurs dormiront tranquille, Tel ce juge a qui un journaliste demandait "Cela ne vous empêche pas de dormir de savoir que vous avez peut être envoyé des innocents dans le couloir de la mort" et le juge de répondre "mais ce n'est pas moi c'est le peuple par l'intermédiaire de jury populaires qui les ont jugés coupables". En ce domaine les sites consacrés au monde Apple sont des précurseurs leurs blogs et forums faisant office de jury populaires, et nous devrions voir dans les années à venir des sites consacrés a une marque de voiture (c'est un exemple) ré-écrire l'histoire de l'automobile et passer leur temps à médire sur les véhicules des marques concurrentes, et bien entendu l'inverse. La liste de possibilité est vaste, et Internet est désormais une nouvelle arme à ajouter dans l'arsenal de la guerre économique.
avatar Arnaud de la Grandière | 
Va-donc lire folklore.org et voir ce qu'en disent les anciens d'Apple de cette époque. Je suis sûr qu'ils seront ravis que tu leur expliques ce qu'ils ont vécu eux-mêmes.
avatar norman | 
@ Macmouth Heinz -> Amora Coca -> Pepsi iPhone -> Zune Le singe imite l'homme ;-)
avatar Hindifarai | 
Toujours ce sempiternel refrain voulant qu'Apple soit l'élément déclencheur de l'univers. Il est devenu commun de dire qu'Apple a inventé le dock et la souris par exemple, à tord pourtant. Tout comme les nouvelles générations considèrent Apple comme l'inventeur des lecteurs mp3 portables, certains n'en connaissent pas d'autres. Tout comme bientôt on devra considérer Apple comme l'inventeur des téléphones portables. Les personnes prenant ce type d'information de manière brute sans les vérifier me font de la peine, ceux les colportant ne méritent qu'à être remis en place. Je ne remets pas en cause les dires d'Arnauld de La Grandière, je ne connais pas l'histoire sur ce point. Par contre j'attends les preuves de chacuns, sans quoi je ne pourrai avoir d'avis sur le sujet.
avatar Brewenn | 
Et pourtant l'homme, qui descend du singe, est aujourd'hui plus développé ! (enfin j'ai parfois des doutes à lire les commentaires de certains).
avatar Macmmouth | 
@Hindifarai Apple a tout inventé mais n'a pratiquement rien breveté par pure négligence, c'est bien connu.. :)
avatar Cactaceae | 
Oh Apple n'a pas inventé la souris et ça tout le monde le sait (sauf quelques désinformateurs qui font tout pour le faire croire pour faire passer les macusers pour des crétins). J'ai lu il n'y a pas longtemps qu'on devrait remercier Bill Gates de nous avoir donné Internet Explorer car sans lui on n'aurait pas pu aller sur internet. Véridique. L'histoire de telle ou telle chose se colporte de forum en forum, de commentaires en commentaires, en y ajoutant SA petite dose de vérité, car cette personne est tellement sûre d'elle même que ça c'est forcément passé comme ça ! Forcément ! N'est-ce pas Macmmouth. C'est à cause de gens comme toi qu'on entend que Bill Gates est celui qui nous a donné le saint accès à internet. Alléluia. Nous avons tous comme ancêtre commun un protozoaire. Certains ici en ont visiblement hérité le cerveau.
avatar taigebu | 
Apple n'a rien invente... Il a juste rendu populaire des concepts existants deja... Sinon pour en revenir a la news on parle bcp des relations de Foxconn avec Apple certes... Mais faut pas oublier aussi que Foxconn a comme clients HP, Cisco, Intel, Dell, Sony, Nintendo, Motorola, Amazon... Apple ne peut pas etre a lui seul blame sur la condition de travail des employes et des regles de securite existants a Foxconn...
avatar Macmmouth | 
[quote=FabriceG]N'est-ce pas Macmmouth. C'est à cause de gens comme toi qu'on entend que Bill Gates est celui qui nous a donné le saint accès à internet. Alléluia.[/quote] C'est typiquement le genre de hoax que je tente de combattre. Que ce soit concernant MS ou Apple pour moi ça ne fait pas de différence. Mais bon visiblement pour toi ça en fait une. Deuxième remarque concernant tes insinuations désobligeante au sujet l'intelligence de tes interlocuteurs. S'ils ne sont pas de ton niveau, je ne comprend même pas pourquoi tu daignes leur adresser la parole... Sans rire.. cerveau de protozoaire.. c'est vraiment le degré zéro de l'argumentation. C'est quand même paradoxal de se prétendre intelligent et d'utiliser les procédés les plus bête qui soient.
avatar debione | 
@Hindifarai Clair que ce n'est pas les "inventeurs", mais les démocratiseurs... (bouhhh le néologisme)... Apple à démocratisé l'interface graphique, la souris, l'usb, le firewire, le multitouch, le smartphone, le baladeur mp3, la vente en ligne de musique etc etc... Une invention ne vaut strictement rien du tout, mais alors que dalle si elle n'est pas démocratisé... On pourrait parler par exemple du moteur à eau, des décénies et des décénies que cela existe, mais bon on s'en fout un peu vu que jamais, jamais un apple n'est apparu du coté des moteurs pour démocratiser la chose... Donc non apple n'est pas l'inventeur, mais sans eux l'informatique n'en serait et de loin pas la ou elle en est
avatar Macmmouth | 
[i]Une invention ne vaut strictement rien du tout, mais alors que dalle si elle n'est pas démocratisé...[/i] C'est vrai ça. Je n'ai toujours pas d'hélicoptère dans mon jardin, d'IRM dans ma cuisine ou microscope électronique dans mon garage.. C'est surement parce que ces inventions ne valent strictement rien du tout.
avatar Nico | 
démocratisé n'est pas synonyme d'accès au grand public... L'IRM permet de soigner bcp de monde, l'hélico permet à tt le monde de suivre le TDF, etc.
avatar Hindifarai | 
@ debione Ne t'en déplaise certaines de ces avancées technologiques étaient utilisées par d'autres avant que tu ne le fasses. Ce que je reproche à travers ce néologisme récurrent ici, est ce nombrilisme attenant. Tu as certainement utilisé ton premier micro noyau sur un os d'Apple, tu seras pourtant d'accord sur le fait qu'ils ne l'ont pas inventé. Étonnant d'ailleurs cette différence faite entre les éléments mis en avant par le marketing Apple qui sera toujours attribué à Cupertino dans l'inconscient (il suffit de lire la liste que tu as écrite).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR