Guerre des consoles : round two, fight!

Arnaud de la Grandière |
Lors du special event dédié à iPhone OS 3.0, Apple a lâché un chiffre révélateur : en cumulant les deux générations d'iPhone et d'iPod touch sorties depuis 2007, il y a en tout et pour tout 30 millions d'appareils susceptibles d'exploiter l'App Store.

30 millions, voilà qui représente un vivier d'importance, qui pourrait même approcher le parc de Macs en activité (estimé à 22 millions il y a deux ans, voir notre article Mac OS X : 22 millions d'utilisateurs). Rien d'étonnant donc à ce que les développeurs et éditeurs se ruent sur l'App Store, d'autant que le magasin virtuel, s'il rend la visibilité d'un logiciel donné plus délicate, n'en simplifie pas moins les questions de logistique et de distribution, le poste le plus important dans le prix d'un logiciel.

Mais ce chiffre de 30 millions est d'autant plus révélateur si on le met en regard des ventes d'un concurrent affiché d'Apple : Sony a vendu 45 millions de consoles portables, la PSP, depuis sa mise sur le marché fin 2004. Apple a atteint les deux tiers de ce chiffre dans la moitié du temps… Certes, les modèles économiques sont bien différents, et les utilisations des appareils d'Apple multiples. Certains d'entre vous ne sont d'ailleurs pas convaincus que l'iPod touch et l'iPhone font des consoles de jeu crédibles, ce qui fait régulièrement l'objet de débats houleux dans les commentaires.

Quelles que soient les considérations au niveau individuel, à partir du moment où les plate-formes ont des titres en commun (Cooking Mama, I love Katamari, Super Monkey Ball…), et qu'elles se positionnent sur les mêmes segments de marché (portabilité, fonctionnalités…) elles sont de facto en concurrence. D'autre part, le marketing autour de l'iPod touch le positionne clairement comme un concurrent des consoles portables, mettant en avant ses capacités pour le jeu vidéo. En outre, Nintendo partage également le territoire de chasse des joueurs occasionnels, ainsi que les modes d'interaction novateurs avec ses appareils (accéléromètre, micro, écran tactile).



Avec l'App Store et ses appareils, et forte de ses 30 millions d'utilisateurs, Apple a réussi le tour de force de se bâtir un écosystème complet en partant de zéro, alors qu'elle n'avait aucune légitimité dans le domaine du jeu. La prédiction du patron de Sega s'est bel et bien accomplie : toute l'industrie du jeu vidéo s'est mise à l'App Store (voir notre article Apple à l'assaut des consoles). Non seulement avec des éditeurs prestigieux (Namco, Sega, Konami, Capcom, EA, Hudson…), mais même avec des éditeurs exclusifs, tel NGmoco, qui a de plus levé 10 millions de dollars pour développer son activité (voir notre article NGmoco se fait du souci pour Sony), en pleine période de crise qui plus est, ce qui montre la confiance du marché dans l'avenir des appareils d'Apple concernant les jeux.

Certes, l'absence de boutons rend certains genres inaccessibles aux appareils d'Apple, (on imagine mal un Street Fighter pour iPhone par exemple), mais à l'inverse, le multitouch rend certains titres de l'App Store inaccessibles aux autres consoles. Ne nous leurrons pas : l'iPhone et l'iPod touch n'ont pas été conçus à l'origine pour le jeu vidéo. Initialement, il n'était même pas possible de faire un vrai jeu en 3D digne de ce nom pour ces machines, jusqu'à ce qu'Apple change son fusil d'épaule et sorte un SDK officiel. Ce qui fait que les consoles de Sony et Nintendo bénéficient d'une meilleure crédibilité dans ce domaine, sachant qu'elles ont été conçues dès le départ dans ce seul but.



Si l'iPhone et l'iPod touch sont moins polyvalents que les consoles en matière de jeux à cause de cette absence de boutons, et qu'ils feront donc parfois figure de second choix si le jeu est le premier critère d'achat, n'oublions pas que c'est loin d'être la seule fonctionnalité commune entre les concurrents : les consoles de Sony et Nintendo permettent également de lire de la musique, des vidéos, et de surfer sur le net, et sur ces points Apple a un net avantage. Et c'est sur cet effet "double emploi" que la concurrence bat son plein : une fois un iPod touch ou un iPhone acquis, sachant que leurs capacités pour le jeu sont tout à fait honnêtes, certains ne verront plus d'utilité à investir par ailleurs dans une console portable, d'autant que la mobilité pèse dans la balance. A quoi bon en effet avoir des appareils portables si c'est pour en avoir les poches pleines, sans parler des cartouches et UMD pour les consoles de jeu.



Et justement, on mesure les premiers effets de cette concurrence sur les supports : on concevrait mal que la prochaine génération de consoles portables n'emboîte pas le pas à Apple pour proposer leurs propres App Stores. Il n'aura d'ailleurs pas fallu attendre longtemps : Sony, qui aura décidément connu bien des avatars avec son support UMD, propose un PSP Store, permettant de faire l'acquisition de jeux en ligne à partir d'un PC, d'une Playstation 3, ou de la PSP elle-même. Nintendo n'est pas en reste, puisque la troisième mise à jour de sa console portable, la Nintendo DSi, qui sera proposée sur le marché européen en avril intégrera un DSi Shop, permettant d'obtenir des jeux en téléchargement en échange de points comme sur la Wii.



Outre la fin des supports physiques, on trouve d'autres similitudes : la Nintendo DS avait déjà un écran tactile, un micro, et un accéléromètre, la DSi aura désormais deux caméras vidéo. D'autre part, les rumeurs prédisent l'arrivée d'une PSP 2 intégrant un écran multitouch. Il est vrai que Sony a bien du mal face à la Nintendo DS, forte de ses 100 millions de ventes, et les appareils multitouch d'Apple ne viennent guère lui simplifier la tâche en intensifiant la concurrence. Le géant japonais se fait parfois quelque peu dissipé, entre ses téléphones mobiles, la PSP, les walkmans tactiles (voir notre article Sony dévoile son Walkman concurrent à l'iPod touch), ou encore le Mylo, un navigateur internet de poche. Ce manque de volontarisme et de clarification de son offre lui coûte sûrement très cher.

Reste à voir si Apple entend s'investir de manière plus prononcée dans le jeu, en dotant par exemple la prochaine version de l'iPod touch d'un joypad digne de ce nom. Toujours est-il qu'Apple connaît une bien meilleure fortune qu'elle ne l'avait en son temps avec la Pippin, alors qu'à l'inverse de celle-ci, encore une fois l'iPhone et l'iPod touch n'ont pas été conçus initialement pour être des consoles de jeu. On reste rêveur devant la liste de prestigieux éditeurs du jeu vidéo qui se sont lancés sur l'App Store : dire que tous ces jeux ont été développés sur Mac, et qu'ils manquent toujours cruellement sur nos machines… A l'époque où Sega produisait encore ses propres consoles, qui aurait pu espérer qu'elle proposerait un jour des jeux pour les machines d'Apple? Il serait d'ailleurs peut-être judicieux que la firme de Cupertino intègre à son SDK un moyen simple pour les éditeurs de proposer une version Mac de ces jeux, ce qui ferait d'une pierre deux coups.

avatar Arnaud de la Grandière | 
@ vintz : concernant la différence de résolution, ça ne pose pas de problème particulier pour les jeux en 3D. De plus, concernant le mode de contrôle, Apple pourrait proposer dans son SDK le choix des correspondances au cas par cas, permettant une version mac par simple recompilation. Ainsi, en remplaçant le contrôle de l'accéléromètre par celui de la souris, on pourrait avoir un Super Monkey Balls sur Mac tout à fait décent. C'est sûr que le Mac peut afficher plus de polygones (encore que, les puces GMA ne sont pas des foudres de guerre), mais ça serait déjà ça…
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ Stef@n : si les consoles de salon ont été les premières à présenter les magasins en ligne (après iTunes, tout de même…) , il n'empêche que les consoles portables ne leur avaient pas emboîté le pas, et qu'il a fallu qu'Apple présente son App Store pour qu'elles fassent de même. C'est bien à cause de l'App Store qu'on ne peut plus envisager que les consoles portables aient encore des supports physiques à l'avenir.
avatar Stef@n | 
@ Nonoche (On parlait de magasin en ligne pour jeux...). Ah bon, il y avait iTunes?? Je ne savais pas, désolé. Ah bah s'il y a des jeux sur iTunes depuis longtemps, c'est que c'est Apple qui l'a inventé (comme elle a inventé les claviers avec touches espacées avec le vilain Vaio qui copie derrière, ou encore comme elle vient d'inventer le copier-coller pour téléphone portable...).
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ stef@n : flagrant délit de mauvaise foi, le point est pour moi ;¬p
avatar shenmue | 
Le succès des jeux sur Iphone a DEUX raisons: - Il y en a beaucoup de qualités, c'est de loin le mobile avec les meilleurs jeux (et c'set la console portable des jeux indés par excellence) - relativement à la qualité des meilleurs jeux (une daube étant toujours trop chère, même si ça fait moins mal à 2 euros qu'à 40 ceci dit) ils sont d'un rapport qualité prix juste imbattables aujourd'hui (Orion à 4 euros ou rolando au même prix c'est CADEAU) Mais je le répète, c'est le côté "frais" de nombreux jeux Iphones, hors des sentiers battus qui apporte au support ses titrse de noblesse en tant que console à part entière. Si la présence d'EA normalise le support, les gros éditeurs, dans la mesure où ils font souvent des adaptations pas conçues au départ pour l'ergonomie spécifique du device, ne jouent pas en faveur d'un avantage comparatif pour l'Iphoine. Il y a de fortse chances qu'un Madden soit mieux à jouer sur PSP que sur Iphone non pas parceque c'est impossible de faire un bon jeu de foot américain que Iphone, mais parceque le jeu est prévu à la base pour des manettes. Mais le jeu "différent" marque des points. Mes neveux ont eu un Ipod touch pour Noel et téléchargent les Orions, Zen bound et compagnie. Et ils n'ont jamais eu l'impression d'y avoir perdu par rapport à leurs anciennes consoles. C'est là qu'Apple va faire mal. @Pwetpwet:"c'est pourtant pas faute d'avoir essayé auparavant, moi ou d'autres." Tu plaisantes ? Tu ne t'es jamais adressé à moi autrement qu'en des termes limites. Et ce depuis le début. tu pratiques le proçés d'intention, tu me traitse de paranos, tu utilises tout le discours de l'arsenal classqiue du troll et bien sûr après tu fais celui qui n'a rien dit. Pathétique... Assume au moins ce que tu dis. Parceque dans ce fil, c'est pas gagné, avec ton "mais j'ai pas dit ce que j'ai dit en ne disant pas ce que j'ai bien laissé comprendre", tu fais fort... Un joli troll sophiste comme on en fait tant aujourd'hui...
avatar Stef@n | 
@ Nonoche Il n'est pas pour toi (non mais!). Tu faisait comme ça en classe : Madame : Nonoche, 10 + 10? Nonoche : Euw... 3? Madame : Non, 20... Tu ferrai mieux d'étudier, au lieu de passer ton temps à squatter MacG... Nonoche : M'en fou, le point est pour moi, j'ai 10/10 Mon but été de dire que le système de téléchargement de jeux directement sur hardware autre que PC n'a pas été inventé par Apple, comme c'est si souvent insinué ici... Est-ce que j'ai raison? Oui (comme le confirme aussi pwetpwet.
avatar shenmue | 
@Nonoche:"je crois que par essence les consoles portables s'adressent avant tout au casual gamer" Pourtant l'historique même des consoles portables montre bien qu'elles se sont adressées au départ au harcore gamer. Le casual est une cible récente de l'industrie du jeu. Et il y a de gros jeux sur consoles portables, qui ne sont en rien casuals ou casualisés.
avatar yebmal | 
Décidément, la plume qui signe ces articles cumule tous les solécismes : "... ce chiffre de 30 millions est d'autant plus révélateur si on le met en regard des ventes..." ; chacun a vu que "d'autant plus" est un comparatif et que le "si" qui suit n'a rien à faire dans cette phrase ! On pouvait écrire à la rigueur : "ce chiffre de 30 millions sera d'autant plus révélateur qu'on le mettra en regard des ventes..." ; ou bien "ce chiffre de 30 millions est encore plus révélateur si on le met en regard des ventes...". Mais si l'on veut faire passer l'idée exacte, il fallait écrire "mis en regard des ventes... ce chiffre de 30 millions prend tout son sens ! ". Mais notre plume préfère l'alambiqué ; ça fait plus cultivé ... Cordialement. Yebmal
avatar pwetpwet | 
Bravo cher shenmue, à force de jouer constamment la carte de la provocation, puis de faire sembler de t'offusquer par la suite en jouant les victimes, en ne quotant que ce qui t'intéresse et te sert, en déballant ton éternel couplet du troll-machin-chouette, tu auras eu raison de moi. Du reste j'ai cru comprendre que je n'étais pas le premier. Un à rajouter à ton tableau, mes félicitations. Les commentaires sur Macgé, c'est fini pour moi. Dommage que cette partie précise du site soit si pourrie, d'autant plus navrant que je considère ce site comme le meilleur coin pour se tenir au courant de l'actu Apple. Le méga-flux me suffira bien désormais. Bisous.
avatar XiliX | 
@Stef@n [b][i]la DS (la démocratisation du tactile à une si grande échelle)[/i][/b] Si on va par là... Newton était l'initiateur du tactile pour le grand public et c'est Palm qui a permi de démocratiser le tactile. [b][i]Mon but été de dire que le système de téléchargement de jeux directement sur hardware autre que PC n'a pas été inventé par Apple, comme c'est si souvent insinué ici...[/i][/b] Effectivement le système de téléchargement des applications existe depuis une "éternité". En fait, ce que Apple a osé "inventé" (à moins que tu me trouves un contre exemple) c'est le concept "AppStore". [b]Un seul et unique endroit[/b] où il faut aller pour acheter des applications pour "ses consoles" (entre guillemets hein). C'est ce concept que tout le monde se met à copier maintenant.
avatar Shekral | 
@Nonoche "C'est bien à cause de l'App Store qu'on ne peut plus envisager que les consoles portables aient encore des supports physiques à l'avenir." Les consoles se sont approchés petit à petit de la disparition des supports physiques. Comme déjà dit par d'autres, les "store" pour consoles se développent depuis plusieurs années et pour les portables aussi. Le problème, c'est qu'il n'est pas simple pour Sony, Nintendo ou Microsoft de passer à ce mode de distribution. Modifier ce mode de distribution, c'est toucher à un maillon de la chaine de l'industrie du jeux vidéo. Et c'est pas rien. Apple n'étant pas du tout dans ce marché, ne vendant pas des consoles (c'est quand même pas leur première fonction aux iPhone et iPod), était déjà complètement affranchi du mode de distribution habituel des jeux video. Apple ne s'est pas lancé dans le jeu vidéo. Les développeurs indé ont été séduit par l'AppStore et ne pas avoir à passer par un éditeur comme sur les consoles.
avatar the_nuru | 
L'apple store bénéficie avec l'iphone d'une force indéniable vis à vis de l'équivalent coté Sony et Nintendo, le fait de ne pas être limité à une connexion Wifi mais de pouvoir via le réseau téléphonique tout aussi bien fonctionner. On peut en effet tout à fait imaginer un périphérique optionnelle pour Iphone permettant de rajouter des boutons ou un écran supplémentaire, mais l'iphone n'est pas une console de jeu et n'est pas vendu dans ce sens non plus. Par contre que sony ou Nintendo, jalouse le succès de l'Iphone c'est un bon point pour bouger un peu le marché de la console portable qui n'évolue pas beaucoup depuis quelques années
avatar Stef@n | 
@ Xilix J'ai dit la démocratisation du tactile A UNE SI GRANDE ECHELLE - 100 MILLIONS "Un seul et unique endroit" - est-ce que j'ai dit la contraire? Encore une fois, mon idée : On peut télécharger des jeux avec la DSi : est-ce que Nintendo a pu inventer cette fonction grace à Apple? Non, puisque Nintendo proposait cette fonction bien avant déjà avec sa Wii...
avatar james85 | 
Comparer l'iPhone/iTouch avec la PSP, c'est aussi intelligent que de comparer l'iPhone/iTouch avec les Netbooks (14 millions de vente en 2008).
avatar Arnaud de la Grandière | 
@ Stef@n : je suis navré mais quand tu ne réponds pas à mes arguments et qu'en lieu et place tu réponds à d'autres que je n'ai jamais tenus, oui, c'est de la mauvaise foi. Quand, en outre, tu résumes mon argumentaire à "10+10=3", sans en faire la moindre démonstration, oui, c'est de la mauvaise foi. Ton but est ce qu'il est, il n'en reste pas moins qu'Apple a été la première à proposer un magasin en ligne pour consoles portables, et mieux encore, à proposer une console (tout court) exclusivement basée sur ce système de distribution. Et que c'est à cause de ça que les autres consoles portables n'utiliseront plus à l'avenir de support matériel. Ce à quoi tu réponds que d'autres on proposé un magasin en ligne pour les consoles de salon. Ce à quoi je te réponds qu'Apple avait initié le business model bien avant avec l'iTunes Store, (il y a fort à parier que les consoles de salon ne s'y seraient pas mises, ou du moins aussi tôt, si iTunes n'avait pas existé avant). Si tu me réponds que les majors proposaient des magasins en ligne avant Apple, je te préviens, la maîtresse va te gronder ;¬) @ yebmal : nous sommes d'accord, il me reste des efforts à faire en matière de français, et toi il te reste encore des efforts à faire en matière de délicatesse. Tu ne manques jamais de souligner les fautes, ce dont je te suis reconnaissant, mais pourquoi diable être systématiquement blessant?
avatar Hepox | 
@Shenmue: "Pourtant l'historique même des consoles portables montre bien qu'elles se sont adressées au départ au harcore gamer." Sources?
avatar Dr_cube | 
L'iPhone a été prévu comme une "console de jeux" dès le départ : avec le son 3D, OpenGL/ES, et d'autres technologies typiquement utilisées dans les jeux vidéo, il ne fait aucun doute qu'Apple a prévu le jeu sur cette plate-forme. Toutefois, il y a une énorme différence technique entre un iPhone et une DS : développer un jeu sur iPhone se fait généralement à un tout autre niveau d'abstraction que sur DS. Ca rend le développement plus rapide et plus accessible, mais les jeux utilisent moins bien le matériel. Je ne pense pas que l'absence de boutons physiques soit un obstacle aux jeux sur iPhone. Au contraire même, cela pousse à l'innovation. Les développeurs doivent imaginer un gameplay totalement différent afin de créer des jeux adaptés à l'écran multi-touch et aux accéléromètres. Apple prend donc en quelque sorte plus de risques que Nintendo. Avec la DS, Nintendo avait conservé les boutons physiques afin de permettre à des jeux traditionnels d'exister sur la console. Le véritable obstacle aux "vrais" jeux sur iPhone, c'est l'AppStore. Bien que ce magasin soit parfaitement adapté aux petites structures et aux indépendants, il n'en reste pas moins un modèle économique totalement nouveau. Les éditeurs de jeux et les studios de développement ne savent pas encore s'ils peuvent gagner de l'argent avec l'AppStore. Ils sont donc réticents à s'investir dans des projets longs et coûteux pour le moment. Ils préfèrent tester ce modèle économique en proposant des jeux courts et peu travaillés, et donc peu coûteux en développement. De plus, il est vrai que l'iPhone (ou l'iPod touch) n'est pas vendu directement comme une console de jeux. On a tout vu sur le marché des consoles portables : Nintendo qui se concentrait totalement sur le jeu ; Sony qui proposait une console avec des fonctionnalités multimédia (films, musique, web) ; et Apple, qui propose un iPod de haute qualité qui fait console de jeux. Je ne parle pas du N-Gage, anecdotique.
avatar Dr_cube | 
La différence entre l'iPhone et les autres consoles portables, c'est qu'il n'est pas vendu uniquement à des joueurs. Les gens achètent peut-être la PSP pour y voir des films, mais nécessairement aussi pour jouer. Certains possesseurs de l'iPhone peuvent faire totalement abstraction des jeux. D'autres, un peu comme certains acheteurs de la Wii et de la DS, recherchent un amusement simple et facile d'accès. L'iPhone est donc propice aux jeux "casual" : des jeux simples, pour le plus grand nombre. Et qui dit "grand public", dit que la mauvaise qualité n'est pas repérée. C'est exactement ce qui se passe sur Wii en ce moment : les éditeurs tiers se permettent de faire des jeux complètement nuls, mais le grand public n'y voit que du feu. Je pense que Nintendo et Sony vont riposter. La DSi est clairement la première réponse de Nintendo à Apple. Le "i" évoque d'ailleurs Apple. Nintendo a aussi doté sa DSi de capacités multimédia, comme un diaporama de photos, la lecture de musiques, etc. On sent que Nintendo veut détourner l'attention des gens de l'écran tactile. L'écran de la DS est en effet très inférieur à celui de l'iPhone. Nintendo détourne l'attention en mettant deux appareils photos, pour que le débat se fasse sur autre chose que l'écran tactile. Les fonctionnalités multimédia de la DSi sont pensées intelligemment, dans la mesure où elle ne font pas de la DS le nouvel iPod killer : elles permettent aux gens de s'amuser en déformant leur image ou leur voix. Nintendo reste donc toujours centré sur le jeu et l'amusement. Le DSi Store est lui aussi une réponse à l'iPhone. Nintendo teste ce procédé depuis pas mal de temps, conscient que ce sera l'avenir de la distribution de jeux. Mais l'intégration de ce "magasin dans la poche" sur DS est prématurée. La DS n'a pas été prévue pour ça, et Nintendo ne le fait que pour dire "hey, nous aussi on a un AppStore ! On a deux appareils photos, et des fonctions multimédia amusantes ! En plus on lit les cartes SD".
avatar Dr_cube | 
Il faut dire aussi que depuis l'arrivée de Satoru Iwata et de Reggie, Nintendo se rapproche d'Apple. Apple et Nintendo sont très comparables : - Ces deux entreprises font du matériel et du logiciel. - La Gamecube et la Wii sont d'ailleurs équipées d'un dérivé de G4. - Elles ont créé un marché "portable" : consoles portables et baladeur MP3. - Elles sont leader de ce marché "portable". - Elle sont challenger sur un marché "desktop" (ce n'est plus le cas pour Nintendo qui est repassé leader ^^). - Elles n'hésitent pas à conquérir de nouveaux marchés. - Elles partagent un certain goût pour l'innovation, notamment en IHM (D-Pad, mini-joystick, L et R, vibrations, écran tactile, accéléromètres, reconnaissance du souffle, etc. pour Nintendo). - Keynotes spéctaculaires (retransmises en streaming live par Nintendo !), - Des fans totalement dévoués à la marque. - Politique du secret. - Dirigeants charismatiques (Reggie et Miyamoto sont les Jobs et Ive de Nintendo). - Sobriété du matériel : la DS Lite ressemble à un iBook. La DS et la Wii ont la même couleur blanche "Apple". - J'ajouterais même : le mange-disque de la Wii ^^. Bref, Nintendo et Apple sont assez proches. La principale différence est la politique du prix : Apple fait des produits d'écrémage (ils vendent chers à moins de gens, mais font une meilleur marge), alors que Nintendo fait des produits abordables que tout le monde achète. Ca implique un certain nombre de différences dans les réseaux de distributions etc. Mais globalement, Apple et Nintendo sont assez proches. De nombreux sites spécialisés sur Nintendo comparent depuis longtemps ces deux entreprises. En conclusion, Apple a su pénétrer le marché des jeux vidéo portable de manière ORIGINALE. Et c'est exactement ce qui en fait un concurrent dangereux pour Sony et Nintendo. De plus, Apple a le soutien de ses autres marchés et n'a donc pas tout misé sur le jeu, ce qui minimise les risques d'échec. Prochaine étape : Apple TV et le salon.
avatar XiliX | 
@Stef@n [i]J'ai dit la démocratisation du tactile A UNE SI GRANDE ECHELLE - 100 MILLIONS[/i] Si tu savais le nombre de Palm qui ont été vendus entre les PDA et les SmartPhones. Sans compter les PDA WindowsMobile. Non je persiste et signe que ce n'est pas du tout Nintendo qui l'a démocratisé. [i]"On peut télécharger des jeux avec la DSi : est-ce que Nintendo a pu inventer cette fonction grace à Apple? Non, puisque Nintendo proposait cette fonction bien avant déjà avec sa Wii..."[/i] Mais moi non plus je ne t'ai pas contredis. J'ai expliqué juste que c'est le modèle économie de l'AppStore qui est entrain d'être copié par tout le monde.
avatar Hepox | 
Article ok mais comparer les ventes d'un téléphone (dont l'utilité peut être qualifiée de "vitale" de nos jours) avec une console portable ça relève du grand-écart. "Quelles que soient les considérations au niveau individuel, à partir du moment où les plate-formes ont des titres en commun (Cooking Mama, I love Katamari, Super Monkey Ball…), et qu'elles se positionnent sur les mêmes segments de marché (portabilité, fonctionnalités…) elles sont de facto en concurrence" Pas vraiment, la Wii et la PS3 ont des jeux communs dans leur parc (ex: PES), elle n'en sont pas pour autant conccurentes... Les différentes VESIONS du jeu en question peuvent l'être cependant (certain préféreront un FEAR2 sur PC que sur Xbox 360 ou PS3 (du fait de ralentissements, de contenu supplémentaire etc par ex)). Le PS Store existait bien avant l'App Store... il faudrait donc arréter de toujours louer Apple pour les choses qu'elle n'a pas inventée.
avatar Dr_cube | 
@ XiliX : Il y a seulement trois fois dans ma vie où je me suis vraiment extasié devant un jeu vidéo (et vu mon pseudo, on comprendra que j'ai beaucoup joué) : - Duck Hunt (NES) avec son vrai pistolet avec lequel on visait l'écran, - Mario 64 (N64), premier vrai jeu de plate-forme en 3D, - Wario Ware Touched (DS) (sorti en même temps que la DS), où Nintendo exposait toutes ses trouvailles pour exploiter l'écran tactile, et où on pouvait souffler sur l'écran pour provoquer des actions. Nintendo a réellement démocratisé les écrans tactiles. Partout où je passais avec ma DS, mes amis et connaissances étaient en extase, ils n'avaient jamais vu ça. Les Palm et les PDA en général étaient réservés à une élite, et très peu en avaient déjà utilisé en 2004. De plus, ce n'était pas aussi spectaculaire et probant qu'avec la DS. La DS a donc apporté un écran tactile dans tous les foyers et dans toutes les mains, pour la première fois. Alors qu'on se demandait quand enfin on aurait des PDA et des PC tactiles chez nous, Nintendo présentait sa DS à écran tactile. Il faut remettre les choses dans leur contexte : Nintendo a démocratisé les écrans tactiles, au même titre qu'Apple démocratise les smartphones.
avatar Dr_cube | 
@ Hepox : Je ne suis pas d'accord avec toi : la Wii et la PS3 sont en concurrence directe sur le marché des consoles de salon. Mais ce marché est devenu énorme, et divisé en sous-marchés : - Le marché des consoles de salon Haute Définition : la PS3 et la Xbox360 sont en concurrence directe et la Wii n'en fait pas partie. - Le marché des consoles de salon "grand public" : la Wii fait la course en tête, mais les autres consoles proposent des jeux grand public. - Le marché des consoles de salon "hardcore gamers" : la PS3 et la Xbox360 s'adressent fortement à ce marché, mais Nintendo n'est pas non plus en reste, avec quelques jeux difficiles d'accès. - Le marché des consoles de salon qui permettent de jouer aux vieux jeux : la Wii et la 360 sont en tête. - ... Les trois consoles sont en concurrence directe dans la mesure où elles s'adressent potentiellement aux même personnes, et qu'elles ont la même fonction. Certes les trois consoles sont sur des marchés qui ne sont pas totalement confondus, mais l'intersection de ces trois marchés n'est pas vide. De plus, l'iPhone n'est pas qu'un téléphone. Personnellement je ne me sers pas de mon iPhone comme d'un téléphone (j'ai un 3310 pour ça).
avatar Hepox | 
@Dr_Cube Je n'ai dis pas que l'iPhone n'est qu'un téléphone mais que sa fonction première (lui donnant son nom btw) fait qu'on rentre dans une perspective d'achat totalement différente que celle de l'achat d'une console portable. Le fait d'avoir des jeux video sur téléphones portables n'est pas nouveau. De même pouvoir les acheter en ligne (téléphonique notamment) n'a rien de neuf. Ce qui à surtout changé c'est la puissance des téléphones rendant possible le développement ou le portage de jeux plus complexes et soignés. L'iPhone enfoncant le clous avec son écran multitouche et son accéléromètre. Sinon la Wii ne propose pas de jeux pour HCG à ce que je sache (sinon cite moins en un ou deux mais je pense que tu interprètes mal le terme). La Wii est vraiment à part dans le paysage vidéoludique actuel bien que restant une console de salon (oui). Mais son positionnement, sa cible, font qu'elle n'est justement pas en concurrence "directe" avec la Xbox 360 et la PS3. Ce qui m'irritait surtout c'est le bout de l'article que j'ai quoté qui n'est pas correct.
avatar Stef@n | 
@ Hepox "Sinon la Wii ne propose pas de jeux pour HCG à ce que je sache (sinon cite moins en un ou deux mais je pense que tu interprètes mal le terme)." Je crois plutôt que c'est toi qui interprète mal le terme et que tu pense que HGC c'est un FPS bourrin à la Counter Strike... Un ou deux? Trop facile (si t'avais dit 10-15, j'aurai eu plus de mal :-). Ben rien que parmis les jeux Nintendo : Metroid Prime 3, Mario Kart Wii, Zelda et même Mario Galaxy (les phases de plate-forme pures...). Et il y en a encore (Mad World qui vient de sortir, The Conduit qui est/serra un pur FPS...), le problème c'est que ce n'est pas assez...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR