Tim Cook s'insurge contre « les réglementations qui pourraient mettre en péril la confidentialité et la sécurité »

Stéphane Moussie |

La future réglementation européenne sur les grandes plateformes numériques (DMA) reste au travers de la gorge de Tim Cook. Invité à s'exprimer lors d'une conférence organisée par l'International Association of Privacy Professionals, le dirigeant a répété qu'Apple était « profondément préoccupée par les réglementations qui pourraient mettre en péril la confidentialité et la sécurité. »

Après avoir mentionné plusieurs mesures de confidentialité récemment introduites dans iOS et macOS (encadrement du pistage publicitaire, Relais privé, emails masqués…), Tim Cook a déclaré qu'il craignait que certaines d'entre elles disparaissent bientôt.

Comme il l'avait déjà fait lors d'autres prises de paroles publiques, il a affirmé que le sideloading et les boutiques alternatives d'apps, une disposition prévue dans le DMA, représentaient un risque important pour la sécurité et la vie privée des utilisateurs.

« Pour être clair, Apple soutient les régulations en faveur de la confidentialité. Nous soutenons depuis longtemps le RGPD et nous applaudissons les nombreux pays qui ont leurs propres lois de confidentialité. Nous demandons aussi toujours une nouvelle loi forte en faveur de la confidentialité aux États-Unis », a-t-il fait savoir. Mais les réglementations qui veulent desserrer la mainmise qu'Apple a sur l'iPhone ne lui plaisent guère.

« Les partisans de ces réglementations affirment qu'en donnant le choix aux gens aucun mal ne sera fait. Mais retirer une option plus sécurisée laissera aux utilisateurs moins de choix, pas plus », a déclaré Tim Cook. Un propos assez cavalier, puisqu'il n'est pas question dans le DMA de « retirer une option plus sécurisée », l'App Store pourra rester en place.

« Apple croit en la concurrence ! », s'est-il exclamé ensuite pour mieux répéter juste après que si Apple était forcé d'accepter sur iPhone les apps provenant hors de l'App Store, « les conséquences imprévues seraient profondes. » Sans jamais nommer explicitement le DMA, il a appelé la communauté des professionnels de la confidentialité à se joindre aux efforts d'Apple pour « s'assurer que les réglementations soient élaborées et mises en œuvre de telle sorte à protéger les droits fondamentaux de chacun. »


avatar Dimemas | 

A Florent : euh quoi ????
Ce n’est pas du tout le même modèle économique et c’est là-dessus que vous vous basez ?

Franchement ce qu’il ne faut pas lire !
C’est une façon de marteler qu’Apple nous veut que du bien (tant que ça leur rapporte)

avatar Florent Morin | 

@Dimemas

Citez moi une app dont son développeur vit décemment sur Android. Ou qui aurait connu un succès fulgurant grâce au fameux sideloading.

Parce que là, je vois pas.

avatar debione | 

@Florent Morin |

Petit indice:
Apple ciblant les hauts revenus, les utilisateurs Apple achètent plus parce qu'ils sont simplement plus aisés. Point. Tant qu'Apple sera leader sur le HDG hardware rien ne changera.
Les modèles différents n'affectent qu'à la marge les bénéfices sur les stores.

T'inquiète, tu gagneras pas moins bien ta vie après....

avatar Krysten2001 | 

@debione

Vraiment pas. Personnellement j’ai vu autant de riches que de pauvres et d’un coté vous dites que ceux qui ont un Android sont forcément pauvres 🤔

avatar fte | 

@Dimemas

"C’est une façon de marteler qu’Apple nous veut que du bien (tant que ça leur rapporte)"

Bien sûr que Apple ne veut que nos biens. Que penses-tu qu’Apple pourrait vouloir d’autre ?

avatar redchou | 

@FloMo

« Ils n’ont pas confiance dans les apps de manière générale. On a 80 % des appareils sur Android et 80 % des revenus qui viennent de l’App Store. CQFD »
Prendre des chiffres et leur faire dire n’importe quoi.. Comme si un utilisateur Android était comparable à un utilisateur iOS…
Bcps d’utilisateur Android n’ont pas le pouvoir d’achat d’un utilisateur iOS, hein…
Quand on achète un Smartphone à 100€, parce qu’on ne peut pas mettre plus, on ne peut pas forcément payer des abonnements ou des achats in-app à gogo de jeu qui reprennent des mécanismes addictifs…
70% des revenus de l’AppStore provienne des jeux, pas d’application chiadé comme pas possible.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Ils n’ont pas confiance dans les apps de manière générale.
> On a 80 % des appareils sur Android et 80 % des revenus qui viennent de l’App Store.
> CQFD

?

En quoi cela démontre que c'est en raison d'une moindre confiance !?

Le panier moyen des utilisateurs d'Android est notoirement plus faible que celui de iOS, vu l'énorme différence du prix d'entrée minimal sur chaque plateforme.
La conséquence logique, c'est qu'une part importante des utilisateurs d'Android a de facto nettement moins de moyen pour acheter des apps. Les apps sont donc notoirement soit moins cheres sur Android soit, et c'est surtout ça, gratuites mais se rémunérant via du placement de publicité embarqué dans l'app, ou via des achats complémentaires ou des abonnements.

Cela ne signifie aucunement que les utilisateurs d'Android ont moins confiance dans les apps Android que iOS.
Si c'était le cas si majoritairement, on observerait une concentration des téléchargements sur un lot nettement plus réduit du catalogue d'apps disponibles. Pourtant, y'a environ 3.5 millions d'apps dispo sur le Play Store, contre 2,2 millions sur AppStore.

La rentabilité des apps est nettement meilleure sur iOS, mais c'est d'abord et avant tout dû au fait que les gens plus aisés s'achetent plus facilement un iPhone qu'autre chose, et fort logiquement s'achetent également plus facilement des apps.

On parle d'une communauté qui s'arrache une chiffonnette d'écran parce qu'elle est vendue par Apple, hein, pour rappel...
C'est parce qu'ils n'ont pas confiance dans les autres chiffonnettes ou juste parce qu'ils peuvent se payer celle d'Apple et qu'ils aiment pouvoir le faire plus que la moyenne ?

avatar Florent Morin | 

@byte_order

> La rentabilité des apps est nettement meilleure sur iOS, mais c'est d'abord et avant tout dû au fait que les gens plus aisés s'achetent plus facilement un iPhone qu'autre chose, et fort logiquement s'achetent également plus facilement des apps.

Cette logique ne tient pas.

Selon les chiffres, on est globalement à 80 % du parc smartphones sur Android. Vérifiable partout.

Déjà, sur du gratuit, on est à 50 / 50 environ. C’est ce qui a été annoncé avec TousAntiCovid. Et c’est globalement ce qu’on constate sur le gratuit en effet.
Donc là, il n’est pas question de pouvoir d’achat mais bien d’appétence au téléchargement d’apps.

C’est à dire qu’une app gratuite a déjà 2,5 fois plus de chances d’être téléchargée sur iPhone. Sans parler de prix.

Sur la partie payante en achat in-app, 80 % du CA provient de l’App Store. Si je génère 100 € de vente en tout et que j’ai 80 € qui vient de l’App Store, cela signifie que j’ai grosso-modo 4x plus de revenu sur iOS que sur Android. Pourtant, j’ai le même nombre d’utilisateurs : mesurable grâce au gratuit.

4x plus, ça fait beaucoup pour s’expliquer uniquement par le pouvoir d’achat. D’autant que le marché de l’occasion est à prendre en considération. Et, sur ce point, l’iPhone est bien positionné.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Donc là, il n’est pas question de pouvoir d’achat mais bien d’appétence
> au téléchargement d’apps.
> C’est à dire qu’une app gratuite a déjà 2,5 fois plus de chances d’être téléchargée
> sur iPhone

Ah, okay, je vois mieux où vous voulez en venir.

Mais la plus grande confiance n'est pas automatiquement la seule explication à cela.
La taille de stockage moyen sur le smartphone me vient rapidement à l'esprit, par exemple. Et elle est notoirement plus faible dans le parc Android que celui iOS.
Et les apps payantes ou avec du contenu payant consomment en général plus de place de stockage.

> 4x plus, ça fait beaucoup pour s’expliquer uniquement par le pouvoir d’achat.

Et pourquoi donc ?!
Le pouvoir d'achat moyen côté iOS ne peut pas être 4x plus que celui côté Android ?
Réellement ?
Quelqu'un qui gagne au dessus du revenu médian ne peut pas s'acheter 4x plus de trucs à 10/20/30 euros par mois que quelqu'un en dessous ?
Le concept de dépenses contraintes vous échappe-t-il ?

Cela me semble assez proche de l'échelle de pouvoir d'achat qu'on constate déjà en France, et à l'échelle mondiale c'est forcément encore pire, iOS étant clairement très faible dans tous les pays pauvres dans le monde.

Quand quelqu'un à un plus petit revenu et un plus petit logement, le nombre de meubles qu'il peut s'acheter a nettement moins à voir avec le fait qu'il fait plus confiance à Ikea qu'a But qu'avec le fait qu'il n'y a pas la place pour plus de meubles et que cela sera pour le mois prochain car là, ben, faut d'abord payer le chauffage et la nourriture...

> D’autant que le marché de l’occasion est à prendre en considération.
> Et, sur ce point, l’iPhone est bien positionné.

Avec un prix d'entrée qui est toujours au dessus de ce que peu se permettre une bonne majorité de la population dans le monde, non, cela ne change pas grand chose : Même avec le marché d'occasion, le prix d'entrée sur iOS reste au dessus de celui d'entrée côté Android.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Pas tellement. Les prix ont bien descendu et les personnes moins aisées ont quand même un iPhone.

Les gens à IKEA par leur moyen oui mais aussi par confiance pour IKEA.

avatar fte | 

@byte_order

"On parle d'une communauté qui s'arrache une chiffonnette d'écran parce qu'elle est vendue par Apple, hein, pour rappel..."

Je n’en reviens toujours pas. C’est stupéfiant.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Des apps transportants des malwares se sont propagées

Un malware nécessite une faille sur l'OS durant son exécution pour pouvoir agir.
La façon dont le code arrive sur l'OS ne change rien.

Par ailleurs, rien n'interdit Apple de proposer son service de validation d'apps, de façon indépendante (et donc payante) ? Si son souci premier était de garantir la sécurité de l'utilisateur contre des apps corrompues, c'est logiquement ce qu'elle ferait : mettre en place une certification de qualité des apps iOS, peu importe la façon dont l'utilisateur l'a obtenu et installé ensuite.

Mais évidement, faire payer une certification une fois par version d'app, cela rapporte moins que de prendre 30% de *chaque* achat de l'app et/ou depuis l'app.

Nettement, nettement moins.

L'argument que la sécurité n'est garantie que par un seul canal de distribution ne tient pas.
Les exemples sont légions. A commencer par les sites web : sont-ils tous hébergés par les entreprises qui signent les certificats d'authenticité desdits sites !?

La principale sécurité que défend ici Apple, c'est la très haute rentabilité de son monopole de distribution d'apps iOS.

Et vous même manier cette rhétorique jouant sur la confusion entre confiance et rentabilité quand vous évoquez la situation du marché des apps Android.

avatar Florent Morin | 

@byte_order

> Un malware nécessite une faille sur l'OS durant son exécution pour pouvoir agir.
> La façon dont le code arrive sur l'OS ne change rien.

Adaptons un fameux scénario d’arnaque par e-mail au succès indiscutable.

Je me fais passer pour la banque.
J’alerte à propos d’un virus qui se propage sur le smartphone : vite, il faut télécharger la nouvelle app sur un site spécifique qui imite le site officiel.

L’app installée imite l’app officielle. Demande login / mot de passe. Changez le mot de passe (pourquoi pas, ça fait plus vrai).

Bref. Aucune faille de sécurité exploitée. Juste la crédulité.

De la même manière, on peut installer un « traqueur de pub » via une app VPN qui va en fait récupérer des données personnelles.

Et j’en passe. Ce ne sont pas des virus : juste des malwares. Pas besoin de faille.

avatar byte_order | 

@FloMo

Et qu'est-ce qui garantie que l'AppStore "verra" qu'une telle appli se fait passer pour celle officielle d'une banque, surtout si elle n'est pas américaine ?!

Par ailleurs, une banque qui n'a pas activé un mécanisme de double authentification, de nos jours, cela ne court pas les rues.

> Bref. Aucune faille de sécurité exploitée. Juste la crédulité.

Oui. Et la meilleure défense contre cela, c'est que les gens apprennent à systématiquement croiser les infos avant d'agir sur des trucs sensibles. Ici, recevoir ce type de mail doit faire tilt : on contacte sa banque pour vérifier que le mail est légitime.

Mais, oui, vous avez raison.

Bon, maintenant : le risque que vous décrivez est possible depuis 10 ans sur 7 smartphones sur dans le monde : sur Android, le sideloading est possible.

Quelle pourcentage d'utilisateurs Android y a été exposé ? Régulièrement ?

> De la même manière, on peut installer un « traqueur de pub » via une app VPN
> qui va en fait récupérer des données personnelles.

Par définition, un VPN implique que tout le trafic entrant et sortant va passer par un serveur VPN. Tout repose donc sur la confiance dans le serveur d'un tiers.

Rien qu'en observant le trafic côté réseau opérateur, alors même que 60% à 70% est pourtant chiffré, on peut déduire un paquet de truc bien personnel sur un abonné, hein. Un serveur VPN voit exactement la même chose.

Et pourtant, les gens s'abonnent à des services VPN dont ils ignorent tout.

ON ne lutte pas contre la crédulité des gens en les traitant comme des enfants à vie. La vie numérique est là, et va rester une réalité. Plus tôt les gens apprennent à être moins crédules mieux c'est.

Entre la formation et, éventuellement, l'expérience d'un côté et la mise sous tutelle (qui au passage rapporte beaucoup au tuteur, également juge et partie ici, merci de ne pas l'oublier) des gens, je choisi toujours de leur donner l'autonomie, et donc la responsabilité.

Dans votre scénario, si la fausse app a été validée et distribuée par l'AppStore, l'utilisateur peut-il se retourner contre Apple pour se faire rembourser les sommes détournées ?
Parce que la délégation de responsabilité à autrui implique qu'autrui assume ses responsabilités.

Mais etrangement, non, Apple ne remboursera pas les sommes volées dans votre compte en banque. Elle laisse cela à la banque et à l'utilisateur d'assumer...

avatar Adodane | 

@FloMo

80% des revenus sur iOS 😅 tant qu'à sortir des chiffres d'un chapeau, autant dire 95%, plus c'est gros plus ça passe !! 😂😂😂

avatar Florent Morin | 

@Adodane

Je l’ai vu chez mes clients, dont certains ont des millions d’utilisateurs.

Mais c’est aussi bien connu du marché.

https://appleinsider.com/articles/19/07/03/apples-app-store-generated-80-more-revenue-than-google-play-with-a-third-as-many-installs-in-first-half-of-2019

avatar Adodane | 

@FloMo

C'est bien connu mais faut savoir lire 😅
80% de plus ne veut pas dire 80% des bénéfices pour Apple et 20% pour Google 😁

De plus:
- ces montants sont secrets et bien gardés, toute étude de la mort qui tue ne sera jamais que tirée d'un chapeau
- le play store n'est pas présent en Chine au contraire de l'appstore, Chine qui est un marché immense pour Apple ( qui a dit jeu mobile 🤗 ? )

Bref ...

avatar dodomu | 

@FloMo

Ne sommes-nous pas déjà dans cette situation sur les iDevices ? 😉
Apple est un gros éditeur, auquel on fait confiance certes, mais un acteur unique, qui limite déjà le choix des utilisateurs 😉

avatar Florent Morin | 

@dodomu

Apple n’est pas un concurrent.

Bear est une app qui remplace Notes.
AirMail remplace Mail.
Ces apps, conçues par de minuscules équipes, ont été mises en avant par Apple et ont reçu des design awards.

avatar redchou | 

@FloMo

Oui, Apple ne Sherlock personne... 🙈

avatar byte_order | 

@FloMo

Mais oui, Apple Music, c'est pas une app. Et aucune autre app n'est en concurrence avec elle.
Apple TV+ pareil.
Apple Arcade non plus.
Apple Pay non plus.
Plans non plus.
Les AirTags non plus, aucune concurrence.

Non, Apple ne fait que vendre des iPhones, elle ne tire aucun autre profit d'autres produits ou services, même pas des services purement dématérialisés comme le streaming audio, vidéo, le paiement dématérialisé, non, rien de rien.
Pas d'usage exclusif à son profit uniquement de certaines capacités des iPhones, non plus, jamais.

> Ces apps, conçues par de minuscules équipes, ont été mises en avant par Apple
> et ont reçu des design awards.

Et le remplacement du moteur web pour pouvoir utiliser des apps comme Firefox à la place de Safari, ça aussi c'est possible ? Les navigateurs web (et GPS, d'ailleurs) alternatifs ont été mis en avant par Apple et reçu des design awards, aussi ?

Les animojis, aucun développeur n'avait conçu une app les proposant *avant*, non, bien sûr.
Apple ne propose en aucun cas une solution de gestion de parc, donc Jamf est ravi.

Le Sherlocking c'est une vue de l'esprit.

Dire qu'Apple n'est pas en situation de concurrence avec aucun développeur tiers, fallait osé.

avatar armandgz123 | 

@Krysten2001

N’importe quoi, comment mal interpréter et dire n’importe quoi. Mais bon c’est pas étonnant vu les précédents commentaires…

avatar Adodane | 

@Krysten2001

Oui des temps sombres vont arriver ! Notre sécurité est en danger ! On va se ruer sur le PQ encore une fois 😂😂😂

avatar Krysten2001 | 

@Adodane

Ah ça 🤣

avatar Florent Morin | 

Facebook va pouvoir relancer son VPN qui demande aux ados leur vie privée en échange de quelques euros.

Et les fausses versions « beta » de Fortnite vont pouvoir s’émanciper de nouveau sur la toile.

Avec ce genre de fails (déjà vécus par ailleurs, ce qui a forcé à renforcer les verrous), plus personnes n’aura confiance dans les apps. Même si elles viennent de l’App Store.

S’il y a un malware qui fait parler de lui car distribué hors App Store, le raccourci sera rapide du côté des utilisateurs: toutes les apps peuvent potentiellement contenir des malwares.

Et on le voit avec le marché quasiment inexistant des apps Android.

avatar reborn | 

@FloMo

Et les gouvernements ne pourront plus interdire d’apps.

La seule bonne nouvelle c’est que j’attend une app de signalisation de radar digne de ce nom 👍

avatar Xap | 

@FloMo

Donner le choix ne veut pas dire faire en sorte que télécharger des apps soit aussi facile dans et en dehors de l’app store. Il faudra qu’Apple mette en place un process un minimum contraignant (du type installer un profil) et de faire en sorte que les utilisateurs prennent conscience du risque.

C’est comme le jailbreak. Ceux qui veulent (voulaient) en profiter devaient aussi en assumer les conséquences.

avatar Nesus | 

@Xap

C’est techniquement impossible. Il suffit de voir comment certains arrivent à contourner les règles de l’appstore, alors qu’il y a un contrôle sur ce qui est publié (imparfait, mais existant). Alors dans un store où ils ne pourront rien contrôler, ca sera la débâcle. Le pire, c’est que pour permettre l’installation d’autre store que pour l’apple store, il faudra forcément créer des conditions, qui pourront être exploité par des malandrin, ce qui nous vivons sur le mac.

avatar An Anonymous User | 

@Nesus

Comme dit plus haut, ça me sidère qu’on puisse télécharger une app depuis YouTube. Un petit wall avec avertissement quand on sort de YouTube ce serait le béa a ba.

Si l’utilisateur est averti mais qu’il tente vous voulez y faire quoi … s’il ne vérolé pas son iPhone, il le fera sur son Mac/PC etc

Plutôt que de tout verrouiller, il y’a un gros travail de sensibilisation à faire (valable pour toutes les plateformes)

avatar Nesus | 

@An Anonymous User

Alors j’ai longtemps pensé comme vous. Et puis j’ai eu des clients qui m’explique que pour transférer des contacts entre le nouveau et ancien iPhone, ils les tapent à la main.
Et puis ça ne change pas le problème de sécurité, même pour ceux qui sont conscients du risque.

avatar iPop | 

@FloMo

C’est pas faut, cette peur existe vraiment mais elle vient particulièrement des utilisateurs Android qui font de très gros raccourcis avec iOS. Et telecharge vraiment ou quasiment pas d’applications hormis Microsoft Office.

avatar Insomnia | 

@FloMo

Mais bien sur 🤣 faut arrêter de trouver des excuses, et laisser le,choix aux utilisateurs c’est pas plus compliqué.

avatar byte_order | 

@FloMo
> Et on le voit avec le marché quasiment inexistant des apps Android.

Y'a plus d'apps proposées sur le Play Store que sur l'AppStore !

Vous confondez rentabilité et volume de l'offre.
Je comprends qu'en tant que développeur vous soyez plus focaliser sur la rentabilité, mais dire qu'un marché de plus gros volume n'existe pas parce qu'il rapporte moins, c'est faux.
Il rapporte moins, mais il existe bel et bien.

C'est comme de dire que le marché du discount n'existe pas !

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Et moins pourquoi ?

Car pas de confiance,…

avatar bibi81 | 

Et moins pourquoi ?

Car pas de confiance,…

Est-ce que tu achètes une appli à 10€ par mois quand tu as acheté ton smartphone 50€ ?

avatar redchou | 

« Apple croit en la concurrence ! »
LoL.

avatar Sgt. Pepper | 

@redchou

Et pourtant : pour qui veux’t un autre store
Go chez Android.

En quoi Apple empêche la concurrence d’Android ?

avatar redchou | 

@Sgt. Pepper

Et si il sont pas content du DMA, qu’il se retire du marché européen.. 🤷‍♂️
Faut arrêter avec vos arguments à 2 balles…

avatar andr3 | 

@redchou

Comme Google dit avec un peu de retard Apple, si on suis votre raisonnement, Apple quitte l’Europe en 2023 et un plus tard, c’est au tour de Google.

On sera bien en 2024 … retour au Nokia 3310 ? Au cabine téléphonique ? Ah non, l’un et l’autre ont disparu avec l’émergence des smartphones.

Utopique … sûrement 🤔

avatar redchou | 

@andr3

Et quand le même projet se fera au US, ils sortiront du marché US? De Corée du Sud ensuite? Et de tout les pays qui suivront??? 🤣
Après, ne vous inquiétez pas, il leur restera le marché chinois et russe, la où ils n’ont apparemment rien contre le fait de supprimer des applications qui vont à l’encontre de "gouvernement très limite", pour rester politiquement correct.
Quand ça pose moins de problème d’appliquer une censure que de donner des libertés au gens avec leur propre matériel, il faudrait commencer à se poser les bonnes questions. 🤮

avatar bibi81 | 

Comme Google dit avec un peu de retard Apple, si on suis votre raisonnement, Apple quitte l’Europe en 2023 et un plus tard, c’est au tour de Google.

Il y a déjà des stores alternatifs à Google, donc non Google ne va pas leur dérouler le tapis rouge en quittant l'Europe.

avatar bibi81 | 

« Apple croit en la concurrence ! »
LoL.

Bah oui la concurrence entre développeurs sur leur store. Apple touchant 30% sur tous les achats les développeurs peuvent bien se faire concurrence entre-eux, ça ne change rien pour Apple ;)

avatar r e m y | 

"...Nous demandons aussi toujours une nouvelle loi forte en faveur de la confidentialité aux États-Unis ..."
Ça doit être pour ça que jusqu'à la semaine dernière, Apple faisait partie du groupe de lobbying State Privacy and Security Coalition (SPSC) s'opposant à ces lois. 🤔

avatar Sgt. Pepper | 

“propos assez cavalier, puisqu'il n'est pas question dans le DMA de « retirer une option plus sécurisée », comme il le dit, l'App Store pourra rester en place.”

🙄 quelle tartufferie 😵

Évidemment que de nombreuses Apps qui vivent de la Pub ciblée ne vont laisser AUCUN choix à leurs utilisateurs:

- Leur App truffé de trackeur UNIQUEMENT disponible sur le Store Alternatif .

Google /FaceBook/ … dans les starting blocks

L’App Store d’Apple sera rapidement délaissé ☠️

avatar Xap | 

@Sgt. Pepper

Comme le Play Store de Google est complètement délaissé? Oh wait… 🤦🏻‍♂️

avatar An Anonymous User | 

@Xap

C’est tellement plus simple de fabriquer une image diabolique au Play Store 🫠

avatar Sgt. Pepper | 

@Xap

Pas la peine : le Play Store est déjà OPEN BAR

Déjà truffé de trackeur et autres malwares 😈

https://www.20minutes.fr/high-tech/3163835-20211103-151-applications-android-causent-des-surfacturations-a-leurs-victimes

avatar r e m y | 

Erreur...

avatar r e m y | 

Encore un qui n'a rien compris aux trackers...
FaceBook n'a pas besoin de mettre de trackers sur leur app, ils savent déjà TOUT ce que vous y faites. C'est dans les autres apps qu'ils placent leurs trackers!

Faites un test, lancez l'app FaceBook, puis lancez l'app iGeneration, par exemple. Puis allez regarder le rapport de confidentialité des apps dans les réglages de l'iPhone. Vous verrez que FaceBook a contacté 1 tracker quand iGeneration en a des dizaines (voire des centaines si vous avez accepté d'être suivi) dont ceux de FaceBook.

Donc aucun intérêt pour FaceBook de retirer son app de l'AppStore au motif qu'ils pourraient utiliser plus de trackers via un autre store ou en diffusant eux-mêmes leur app.

avatar Sgt. Pepper | 

@r e m y

Vous êtes aussi naïf :😵‍💫

Facebook rêve de s’émanciper des règles de Privacy d’Apple

https://www.forbes.com/sites/kateoflahertyuk/2021/04/27/apples-issues-stunning-new-blow-to-facebook-with-ios-145-privacy-move/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR