Apple se sépare du controversé Antonio García Martínez 🆕

Stéphane Moussie |

Mise à jour 13/05, 04h — Hé bien, ça n'aura pas traîné : devant la levée de boucliers de plusieurs de ses employés, Apple a tout simplement décidé de se séparer de Antonio Garcia Martinez, embauché en début de semaine pour rejoindre l'équipe en charge de la réclame pour l'App Store et Apple News.

« Chez Apple, nous nous sommes toujours efforcés de créer un lieu de travail inclusif et accueillant où chacun est respecté et accepté », a déclaré le constructeur à la presse US. « Un comportement qui rabaisse ou discrimine les gens pour ce qu'ils sont n'a pas sa place ici ». Cette histoire souligne les manquements du processus d'embauche au sein d'Apple. Un processus qui implique pourtant une vérification des antécédents et plusieurs entretiens.


Article original, 12/05 — Le recrutement récent d'Antonio García Martínez ne passe pas auprès d'une partie des employés d'Apple. Ils sont plusieurs à avoir lancé une pétition pour demander une enquête sur son embauche, rapporte The Verge. Le problème n'est pas qu'il s'agit d'un ancien employé de Facebook — le conflit ouvert entre les deux entreprises n'est pas si radical —, mais qu'il a tenu des propos considérés comme opposés aux valeurs d'Apple.

Les pétitionnaires pointent une dizaine d'extraits de Chaos Monkeys, l'autobiographie d'Antonio García Martínez sortie en 2016 qui avait fait grand bruit à l'époque, car il y dresse un portrait à l'acide de la Silicon Valley et que plusieurs déclarations faisaient déjà polémiques. « La plupart des femmes de la Bay Area [la région de San Francisco, ndr] sont douces et fragiles, dorlotées et naïves en dépit de leurs revendications de mondanités, et généralement pleines de merde », écrit par exemple l'ancien responsable produit de Facebook dans le secteur de la publicité.

Dans un article de 2016 consacré à ce livre, Gizmodo notait qu'Antonio García Martínez prenait un malin plaisir à décrire les manigances qui avaient cours à Facebook et ailleurs, mais qu'il était lui même coupable de mauvaise conduite. La journaliste indiquait que le brûlot était parsemé d'homophobie et de misogynie.

Les déclarations controversées d'Antonio García Martínez vont dans le sens inverse des engagements d'Apple en faveur de l'inclusion et de la diversité, font valoir les pétitionnaires (leur nombre n'est pas connu) aux responsables en charge de ces sujets. Les employés demandent la mise en place d'une enquête déterminant comment ces propos ont pu être ignorés durant la phase de recrutement, ainsi que des mesures pour que cela ne se reproduise plus. Ils n'appellent pas au renvoi d'Antonio García Martínez, mais ils demandent à ce qu'il soit privé, au minimum, de pouvoir dans les décisions d'embauche.

Apple n'a pas fait de commentaire sur la situation à l'heure actuelle.


avatar YetOneOtherGit | 

@421

"Bienvenue dans le monde de l’hypocrisie et du politiquement correct"

Strictement rien à voir avec cette mouvance: depuis bien longtemps l’image et les opinions publiques d’une personne comptent dans un recrutement à haut niveau dans une entreprise.

Nous ne sommes pas dans l’exploitation de quelques vieux tweet, de vieux articles d’un journal universitaire…

Mais devant un personnage public et médiatique, qui construit son identité depuis des années dans les médias.

Je n’attaque nullement ses propos, ses positions ou ses témoignages… mais ils sont clairement incompatibles avec l’exercice de certaines fonctions et cela aurait été le cas dans les années 60/70/80/90 …

Strictement rien de spécifique à d’éventuelles dérives de l’époque que je suis très loin de cautionner (Cancel culture, posture Woke, SJW …)

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

"Nous ne sommes pas dans l’exploitation de quelques vieux tweet, de vieux articles d’un journal universitaire…"

exactement.

avatar oomu | 

@421

"Bienvenue dans le monde de l’hypocrisie "

boh , je vois pas trop d'hypocrisie dans cette histoire du jour.

vous voulez une belle hypocrisie ? c'est quand le oomu fait semblant d'être d'accord avec autrui sur un commentaire pour pas paraître trop trolleur

aAAAaw... :)

avatar fte | 

@eckri

"Un mec qui a les couilles de dire ce qu’il pense s’est fait virer et ça semble plaire à tout le monde ou presque"

Des couilles bien pleines de merde dirait-t-on. Si c’est avéré, yep, il y a toutes les raisons du monde de se réjouir qu’un trou du cul pareil en prenne plein la gueule. Si c’est avéré.

avatar eckri | 

@fte Il fout le bordel parmi cette engeance rampante ... deja pour moi c'est tout bon

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ eckri "Il fout le bordel parmi cette engeance rampante ... deja pour moi c'est tout bon"
Excellent ! tu me files les clefs de chez toi que j'y foute aussi le bordel ? :-)

avatar eckri | 

@J'en_crois Pas_mes yeux Il fout le bordel dans leur crane et leur reputation, apparement il est pas cambrioleur
Si t'arrives a foutre le bordel dans mon crane tu auras tout mon respect ... mais va falloir faire mieux ... ou pire

avatar David Finder | 

@eckri

Je crois que c’est déjà bien le bordel dans ton crâne.
Mais c’est souvent comme ça quand il manque des cases, y’a des trucs qui traînent partout…

avatar fte | 

@eckri

"Il fout le bordel parmi cette engeance rampante ..."

Bof. J’en doute. Il en fait partie. Il s’en nourrit.

Pour ce qui transparaît, il n’est qu’un douchecanoe un peu vocal naviguant sur un fleuve de douchebags.

avatar eckri | 

@fte bien sur qu'il en fait partie

avatar oomu | 

@fte

"Pour ce qui transparaît, il n’est qu’un douchecanoe un peu vocal naviguant sur un fleuve de douchebags"

hmmm.. la californie

avatar oomu | 

@fte
"Un mec qui a les couilles de dire ce qu’il pense s’est fait virer et ça semble plaire à tout le monde ou presque"

ben c'est qu'il a l'air d'avoir les gonades d'être un abruti.. et veut on vraiment un abruti dans Apple ?

Je pose la question : avons nous vraiment besoin d'un abruti de plus dans Apple ? L'iPod Hifi n'a t'il pas suffit ?!

JE le dis fort ! Voulons nous un nouvel ios 7 !???

Une nouvelle Apple TV sans 4K ?!

Une Pippin ?!

Un App Store sans liberté ???

Non aux abrutis chez Apple

Timmy ! Dehors !

avatar David Finder | 

@eckri

Tu peux avoir les couilles de dire ce que tu penses, en effet. Mais le racisme, la misogynie ne sont pas acceptables !!

Un mec qui fait l’apologie d’un dictateur des années 30 par exemple, il a les couilles de le dire, mais ça n’en reste pas moins détestable et même illégal dans certains pays.

Ne mélange donc pas tout.

avatar oomu | 

@David Finder

perso j'ai les heu...oreil..gonades.. oui voilà, de le dire : Je n'aime po les dictateurs, ni Erdogan.

avatar David Finder | 

@oomu

Je n’ai fait que reprendre l’expression utilisée 😉
C’est pas très joli c’est certain.

avatar Fredouille14 | 

ils ont embauché et viré Johnny Stark !

avatar frankm | 

Dommage que l’article ne soit pas écrit.e en inclusif.ve.

avatar 406 | 

@frankm

Et pourquoi pas en morse pendant qu on y est ?
N importe quoi.

avatar Sokö | 

@frankm

Bien dit :))

avatar scanmb (non vérifié) | 

@frankm

Quel est l’intérêt ?

avatar oomu | 

@frankm

ouaip, dommage.

avatar Pobla Picossa | 

Exclure, c’est évidemment une preuve d’inclusivité.

avatar eckri | 

@Pobla Picossa on va tous finir par clure vu que in/ex est en passe d'etre interdit

avatar oomu | 

@Pobla Picossa

ne peut être inclus celui qui hurle d'exclure.

avatar Pierre H | 

Il parait qu'il a écrit une tribune pour les militaires dans Valeurs Actuelles.

avatar oomu | 

@Pierre H

eEEEew...

et...

yurk !

avatar Pobla Picossa | 

La présentation du livre Chaos Monkeys : franchement, en dehors de toute provocation, et avec ou sans ce mélodrame chez Apple, ça donne quand même envie de le lire :

« An adrenaline-fuelled exposé of life inside the tech bubble, Chaos Monkeys lays bare the secrets, power plays and lifestyle excesses of the visionaries, grunts, sociopaths, opportunists and money cowboys who are revolutionising our world. Written by startup CEO and industry provocateur Antonio García Martínez, this is Liar’s Poker meets The Social Network.

Computer engineers use ‘chaos monkey’ software to wreak havoc and test system robustness. Similarly, tech entrepreneurs like Antonio García Martínez are society’s chaos monkeys – their innovations disrupt every aspect of our lives, from transportation (Uber) and holidays (Airbnb) to television (Netflix) and dating (Tinder) – all in search of the perfect business miracle.

Describing himself as ‘high-strung, fast-talking, and wired on a combination of caffeine, fear, and greed at all times’, García Martínez left Wall Street to make his fortune in Silicon Valley, becoming CEO of his own startup, before bailing and being poached by Facebook’s nascent advertising team. Here he turned users’ data into profit for COO Sheryl Sandberg and chairman and CEO Mark ‘Zuck’ Zuckerberg. Forced out of Facebook in the wake of a bitter internal product war, García Martínez took his unique brand of entrepreneurial hyperactivity to rivals Twitter. Along the way, he got into a lot of trouble with a lot of people, brewed illegal beer on the Facebook campus (accidentally flooding Zuckerberg's desk), lived on a yacht, raced sport cars on the highway, and enthusiastically pursued the lifestyle of an overpaid Silicon Valley mercenary.

In Chaos Monkeys he tells you HOW – and HOW NOT – to make a fortune through startups and digital marketing. Highly entertaining and always offering genuine insight, García Martínez unravels the chaotic evolution of social media and online marketing. From startups and credit derivatives to Big Brother and data tracking, social media monetisation and digital ‘privacy’, he shares both his scathing observations and outrageous antics, taking us on a subversive and very funny tour of the fascinatingly insular and unbelievably wealthy tech industry. »

avatar Steve Molle | 

@Pobla Picossa

Les grosses chochottes ´qui bavent dans les commentaires sur le personnage n’ont pas lu le livre.

Ça en dit long sur leur approche de la vie concernent la langue-de-puterie.

avatar YetOneOtherGit | 

@Steve Molle

"Ça en dit long sur leur approche de la vie concernent la langue-de-puterie."

tu en dis surtout long sur ton incapacité à prendre de la hauteur.

nous ne sommes nullement sur une question de jugement morale sur l’image publique de l’auteur de l’ouvrage mais sur un classique problème d’incompatibilité de cette image avec celle que veut projeter son employeur.

C’est une situation classique, fort ancienne, juridiquement et moralement compréhensible.

Strictement rien à voir avec les évolutions cancel culture, SJW, Woke …

Ce que dit et écrit depuis des années cette personne n’est pas condamnable, pas plus que le fait que certaines emprises ne veuillent pas associer leur image de marque à son image publique.

Un peu de prise de recule en lieu et place de réaction viscérale c’est hélas rare, venant de toi c’est une base mais c’est hélas un comportement courant dans une société ou le pathos manichéen domine 🤢

avatar YetOneOtherGit | 

@Pobla Picossa

"La présentation du livre Chaos Monkeys : franchement, en dehors de toute provocation, et avec ou sans ce mélodrame chez Apple, ça donne quand même envie de le lire "

Le livre est fort intéressant sur ce qu’il montre des réalités de la vallée et sur son auteur qui est l’archétype d’un type de personnalité que l’on trouve dans le milieu fort loin de l’image lisse que l’on veut donner du milieu.

Le pb n’est absolument pas l’existence du livre ou les position de son auteur mais l’incompatibilité de l’image publique de la personne avec l’image de marque d’Apple.

Je suis vraiment surpris de cette incapacité à faire la part des choses et à ne pas tout mélanger.

Nous ne sommes nullement sur une question de liberté d’expression à l’ère de la Cancel Culture mais sur un très classique et très ancien pb de compatibilité d’image de marque publique entre un cadre supérieur et celle d’une entreprise.

avatar eckri | 

Tout le monde le deteste
Ce mec m'est de plus en plus sympathique

avatar marenostrum | 

un homme moyen (le lecteur par excellence de macG) ne peut pas aimer. seul un grand homme peut, ou un homme pas instruit du tout (le peuple quoi).

même si le gars a fait une erreur, quand on écrit un livre, surtout critique envers la société où on vit, on cherche pas de boulot après. on cherche du boulot avant et on écrit le livre après (à la fin de la carrière professionnelle).

avatar oomu | 

@marenostrum

je suis le lecteur par excellence de MacG, je veux dire, je suis excellent. Et je aussi moyen, très moyen, totalement moyen , vous trouverez pas plus moyen que moi, je suis médian.

Et... de quoi on a à foutre d'un américain de plus (y en a plein vous savez... on en a tout un stock , de toutes les formes !) qui écrit ou raconte des trucs de tête à claque pour se mousser jusqu'à ce que... ben y a plus de mousse :(

bah. Restera toujours le Oomu... c'est franchouille et moyen mais 100% là pour VOUS !

avatar Alex Giannelli | 

@eckri

Rassure-moi. T'as 12 ans ?

avatar YetOneOtherGit | 

@AlexG

"Rassure-moi. T'as 12 ans ?"

Le modèle assez classique des médiocres qui pensent exister en ayant l’illusion de “foutre la merde” et d’être dans une subversion provocante de pacotille 🙄

Hélas si banal. 🤢🤮

avatar Le gabian | 

Toi aussi tu m'es de plus en plus sympathique 😊
Les donneurs de leçon sont souvent les pires...
Les "valeurs" d'Apple ça me fait doucement rigoler, mais apparemment il y a des naïfs qui croient à ces conneries.

avatar YetOneOtherGit | 

@Le gabian

"Les "valeurs" d'Apple ça me fait doucement rigoler"

Que c’est valeurs soient réelles ou du bullshit importe pas.

Elles font partie de l’image de l’entreprise et il est essentiel pour Apple de ne pas les écorner en ayant un cadre supérieur incarnant publiquement des valeurs opposées.

Il n’est pas question ici de morale mais de business 😉

avatar PierreBondurant | 

La petite lettre au patron pour dénoncer un employé qui ne pense pas comme tout le monde, ça rappelle une autre époque où d’autres anonymes convaincus de leur juste cause écrivaient des lettres à la police…

avatar Steve Molle | 

@PierreBondurant

C’est exactement ça….le pire c’est que certains ici cautionnent cette démarche.

avatar DahuLArthropode | 

@PierreBondurant

Mauvaise analogie: la dénonciation n’est pas en soi une mauvaise action. En 1940, on dénonçait des juifs, pas des criminels.
Se taire quand on connaît un criminel, en revanche, c’est un délit, surtout si on peut l’empêcher de recommencer. Pour faire une autre analogie, le cardinal Barbarin n’est pas un héros pour avoir gardé le silence. Si?

avatar PierreBondurant | 

@DahuLArthropode

Les gens qui dénoncent (souvent anonymement, je sais pas pourquoi) trouvent toujours une bonne raison.
Les comparaisons entre deux époques sont souvent foireuses, mais je maintiens mon propos: la lettre à l’employeur pour priver qqun de ressources financières parce qu’il a l’outrecuidance de ne pas suivre l’avis dominant du moment rappelle d’autres comportements observés dans l’histoire ou plus récemment pendant le 1er lockdown avec 70% des appels à la police pour dénoncer son voisin qui recevait des amis.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement-la-delation-represente-jusqu-a-70-des-appels-dans-certaines-grandes-agglomerations-selon-le-syndicat-alternative-police_3914689.html

avatar YetOneOtherGit | 

@PierreBondurant

"la lettre à l’employeur pour priver qqun de ressources financières parce qu’il a l’outrecuidance de ne pas suivre l’avis dominant du moment"

Je suis très loin d’être un zélote de la délation ou des terrifiantes dérives de la cancel culture, du SJW … qui m’effrayent sur la bêtise de notre temps.

Mais ici nous ne sommes pas pour moi dans ce cadre mais dans un clash d’image de marque publique entre les valeurs d’une entreprise et les écrit public d’un cadre.

C’est pour moi incompatible et ça l’est depuis longtemps.

avatar DahuLArthropode | 

@PierreBondurant

Deuxième analogie discutable. Les juifs étaient dénoncés pour ce qu’ils étaient, pas pour ce qu’ils faisaient. Et ils risquaient autre chose qu’une amende (d’ailleurs méritée) pour mise en danger de la vie d’autrui.
NB: je ne fais pas l’apologie de la délation, mais je procès de l’analogie irrecevable. Et le mot de « délation » sert à inspirer le dégoût, mais la non-dénonciation de certains faits n’est pas toujours moins écoeurante.

avatar YetOneOtherGit | 

@PierreBondurant

"La petite lettre au patron pour dénoncer un employé qui ne pense pas comme tout le monde, ça rappelle une autre époque où d’autres anonymes convaincus de leur juste cause écrivaient des lettres à la police…"

Là nous ne sommes nullement sur une dénonciation de quelques choses de cachés mais sur une dénonciation de l’incroyable recrutement d’un employé dont l’image publique bâtie par celui-ci durant des années dans les médias et dans son livre va clairement à l’opposé des valeurs d’Apple.

La réaction n’est pas contre la personne mais contre la faute lourde des recruteurs d’Apple qui n’ont pas fait leur travail de vetting.

Un simple passage sur wikipedia aurait dû empêcher un recrutement d’une personne dont l’image publique est absolument incompatible avec celle d’Apple 😎

avatar PierreBondurant | 

@YetOneOtherGit

On se demande presque en voyant le CV du gars s’ils ne l’ont pas recruté pour pouvoir le licencier !

avatar YetOneOtherGit | 

@PierreBondurant

"On se demande presque en voyant le CV du gars s’ils ne l’ont pas recruté pour pouvoir le licencier !"

Je n’arrive pas à m’expliquer le concours de circonstances qui a conduit à cette improbable embauche 🤯

avatar Dr_cube | 

On défend bien les valeurs de diversité et d'inclusivité en excluant tous les gens qui ne pensent pas comme nous.

avatar Thaasophobia | 

@Dr_cube
+1
A la lecture de ce blog très instructif, je me sens obligé d'invoquer Voltaire... une fois de plus l'important est de ne pas faire de vague et de marcher droit.

Je suis ravis de constater que l'esprit critique n'a pas totalement disparu de ce monde.
Respect à @eckri pour votre calme Olympien.

avatar YetOneOtherGit | 

@Thaasophobia

"je me sens obligé d'invoquer Voltaire"

Si tu fais référence à la citation : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » elle est absolument apocryphe 😁🤓

Pages

CONNEXION UTILISATEUR