Apple va finalement participer à une audition du Sénat US sur les pratiques de l'App Store 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 11/04 — Le coup de pression publique des sénateurs américains aura été efficace. Apple va finalement envoyer un représentant à l'audition prévue le 21 avril : c'est Kyle Andeer, Chief Compliance Officer, qui répondra aux questions du comité en charge de la concurrence et de l'antitrust du Sénat US. Ce dernier s'interroge sur les pratiques de l'App Store et du Play Store de Google.

Dans un courrier partagé par Bloomberg, Apple se dit surprise par la lettre envoyée par Amy Klobuchar et Mike Lee et assure que son intention était de choisir une autre date pour l'audition. « Nous avons un profond respect pour votre rôle et le processus sur ces questions », écrit le constructeur qui se dit disposé à participer à l'audition.


Article d'origine, 09/04 — Apple se fait porter pâle. Le constructeur refuse de participer à une audience de la commission judiciaire du Sénat américain qui devait dans le courant du mois entendre des représentants d'Apple et de Google. L'enjeu était de discuter des pratiques de l'App Store et du Play Store. Dans un courrier envoyé à Tim Cook ce 9 avril, la sénatrice démocrate Amy Klobuchar et le sénateur républicain Mike Lee déplorent le refus « abrupt » d'Apple de participer à cette audition.

Le Sénat américain.

Le Sénat s'intéresse à la place occupée par Apple « dans le coût, la distribution et la disponibilité des applications mobiles sur les appareils Apple utilisés par des millions de consommateurs », ce qui soulève des problèmes sérieux de concurrence. « Un examen honnête et sérieux de ces problèmes devant la Commission requiert la participation d'Apple », écrivent les sénateurs.

Cela fait des semaines qu'Apple est au courant de la tenue de cette audition, des discussions étaient d'ailleurs en cours entre le Sénat et le constructeur pour sa participation. Mais patatras, « un petit peu plus de deux semaines avant la tenue de l'audition, Apple a abruptement déclaré qu'il n'y aurait personne pour témoigner ».

La raison de cette politique de la chaise vide, c'est le procès contre Epic Games qui débutera début mai, durant lequel l'entreprise devra défendre le modèle économique de sa boutique d'apps. Une excuse qui ne tient pas, selon les deux sénateurs, qui rappellent qu'il y a déjà eu des cas où une entreprise dans la même situation qu'Apple est tout de même parvenue à faire intervenir des témoins pour des auditions. L'attitude d'Apple est jugée « inacceptable » par les deux représentants.

Cette histoire intervient alors que plusieurs États américains discutent ou votent des lois contraignantes pour les boutiques d'apps. Jusqu'à présent, Apple s'en sort bien, mais ce refus de participer à une audition du Sénat ne plaide pas en sa faveur.


avatar Sindanárië | 

@Steekus

"on sait pour qui tu votes toi..."

Ah c’est lui ?
Des années qu’on cherche d’où vient ce vote...

avatar Steekus | 

@marenostrum

Ahaha le gros dur des forums!!
Rigolo.
Tu vas casser le nez de personne et surtout pas le mien.
Mais si t’as envie de tester je n’y vois d’inconvénient,je te laisse choisir l’Apple Store qui te convient.
#menacederrieresonecran

avatar Steekus | 

@marenostrum

En face de toi je pense que je t’aurais vomi dessus avant de t’attraper par ta couche et te ramener à ta maman.

avatar Steekus | 

@marenostrum

Toi t’es le mec qui sait ce qu’aurait dit Coluche ou pas en 2021. T’es le meilleur.
#pauvretype

avatar Maliik | 

Apple a construire et construit son écosystème jour après jour, donc ils sont en droit de l’exploiter !

Un hôtel ne va pas laisser un autre acteur exploiter ses chambres à ça place ???

Il n’y a pas de débat.

Sony et Microsoft vendent leurs consoles limites à perte, et ensuite investissent dans des licences coûteuses pour exploiter leurs machines.

Je ne vois pas où est le problème.
Le jailbreak apporte un avant goût de ce que pourrait être un Apple sans la surveillance des équipes d’Apple... une vrai passoire !!!

avatar pagaupa | 

@Maliik

« une vrai passoire »
Ça y ressemble effectivement mais on veut te vendre une passoire pour un coffre-fort. C’est là qu’il y a tromperie 😉

avatar debione | 

@Maliik:

Votre comparaison ne tient pas. Les chambres n'appartiennent plus à Apple puisqu'elle les a vendues. La c'est plus votre maison que vous avez acheté à Apple, et que Apple se permettent de changer les serrures quand bon cela lui chante, de changer la couleur des murs, de décider du mobilier que vous pouvez mettre dedans. Vous hachèteriez vous une maison qui in fine ne vous appartient pas ?

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

« Votre comparaison ne tient pas »

Les comparaisons tiennent rarement, c’est presque toujours foireux dont le classique volterien « comparaison n’est pas raison »

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

En effet, mais les comparaisons permettent justement d'approfondir la pensée, donc il serait con de s'en passer, qu'elles fussent foireuses ou non!

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"mais les comparaisons permettent justement d'approfondir la pensée"

Là je ne te rejoins absolument pas, les comparaisons sont quasiment toujours de fausses analogies superficielles qui cachent les vrais enjeux.

La ressemblance entre ce qui est comparaît est une illusion réductionniste, les paradigmes sont quasiment toujours absolument différents, les contextes le sont aussi...

L’exemple typique est la tarte à la crème de la référence à Nokia et Kodak comme éléments de comparaison avec des entreprises en position de force pouvant s’effondrer. Alors que les contextes business qui ont conduit à ces deux cas, dont on caricature en plus fortement les conséquences, sont extrêmement rare et exceptionnel.

Non le raisonnement par analogie est quelque chose a manipuler avec d’infinies précautions qui sont très rarement prises.

C’est un des grands enjeux entre autres de la pédagogie et de la didactique identifié depuis longtemps : créer des analogies pertinentes demandes de grands efforts intellectuels et est un exercice parmi les plus difficile.

Les analogies et les comparaison triviale sont un des pièges les plus classique et largement identifié du raisonnement.

Cela peut être extrêmement puissant mais c’est rare et toujours le fruit d’un lourd investissement intellectuel et non d’une facilité réductionniste 😉

La comparaison triviale est un cancer de l’esprit 🥺

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

C'est la que cous faites erreur je pense dans votre approche. Vous partez toujours de ce principe qu'il faut UNE vérité, la ou sur cette terre il existe 8 milliards de vérités.

LA VERITE n'existe pas, mais des vérités oui. En ce sens, vous ne transmettrez pas grand chose avec une approche pareillement étriquée, parce qu'il vous manque je pense une latitude de pensée. Ce n'est pas parce que ce n'est pas exactement cela que c'est faux.
Vous avancez comme si l'humain fonctionnait comme un ordinateur. Juste ou faux. Beaucoup trop binaire dans le fond de votre pensée, et finalement, et l'histoire en regorge, voué à l'échec.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Vous partez toujours de ce principe qu'il faut UNE vérité"

Dans bien des cas il n’y a pas de vérité alternative, restons sérieux et ne sombrons pas dans les travers mortifère de la post-vérité, de grâce.

Sur les fondations ce n’est pas une question d’opinion, par exemple les fondements du système de common law c’est un fait pas une opinion.

Sur les fondations de la comptabilité ou de la gestion ce n’est pas une question d’opinion.

Sur les chiffres ce n’est pas une question d’opinion.

Sur les fondations théoriques des sciences informatiques ce n’est pas une question d’opinion

...

Nombre d’assertions peuvent être déclarés comme absolument fausses sans appel.

« Ce qui limite le vrai ce n’est pas le faux mais l’insignifiant»
René Thom

Et nous sommes bien dans ces enjeux d’insignifiant au sens littéral du terme.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"LA VERITE n'existe pas, mais des vérités oui."

Terrible de lire ça 🥺

Ce relativisme forcené est la source de bien des dérives de notre temps 🤢

Il y a des fondements qui ne relèvent nullement de l’opinion et ne sont absolument pas discutable.

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:
"Ce relativisme forcené est la source de bien des dérives de notre temps"

C'est la que nous divergeons complètement dans la base nos pensées. Pour moi la dérive de notre temps comme vous dites n'existe que si on veut absolument UNE vérité. Et imposer cette vérité à l'autre. Imposer une religion, une façon de penser, un système politique, car elle serait LA vérité... Cela supposerait qu'il n'y a aucun moyen d'évolution puisque LA vérité existe. C'est les religieux qui pensent de cette manière.
Vous avez VOS vérités, j'ai les miennes, par moment elles se chevauchent, par moment elle s'opposent, mais au final, nous ne sommes que dans la vision unique humaine qui n'a rien d'universelle (une petite lecture de "La partie et le tout" de Heisenberg vous montrerait bien des choses quand à la compréhension et ce que cela signifie). Et c'est bien parce que la Vérité n'existe pas que cela nous permet une évolution de nos pensées.

Il n'y a qu'à faire un tour dans l'histoire pour comprendre que LA vérité d'hier, n'a rien à voir avec celle de demain, et que de fait elle n'existe pas au sens large du terme, mais existe bien au sens individuel.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Pour moi la dérive de notre temps comme vous dites n'existe que si on veut absolument UNE vérité."

L’ensemble de tes propos sont pour moi absolument terrifiant.

Sur bien des domaines il existe une vérité rationnelle décidable et non discutable.

Ce relativisme est affolant.

Il n’y a pas de vérité alternative sur ce qui est factuel.

Il n’y a pas de vérité alternative sur la description formelle d’un système juridique, d’un système politique, d’un système constitutionnel, d’un système comptable,

Il n’y pas de vérité alternative sur des fondements de l’informatique, des fondements des mathématiques, des fondements des diverses technologies

Il n’y a ps de vérité alternative sur une immense part d’assertions qui ne tiennent absolument pas de l’opinion.

Après tu peux adhérer aux terre-platisme 😃

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:
"Il n’y a pas de vérité alternative sur la description formelle d’un système juridique, d’un système politique, d’un système constitutionnel, d’un système comptable,"

Bien sur que si, parce que la dialectique est différente selon chaque humain. Et justement cela est très bien explicité dans l'ouvrage d'Heisenberg (et Jung dans "dialectique du moi et de l'inconscient"). La compréhension est la capacité à produire les mêmes schéma mentaux dans le cerveaux de l'autre. Et cela passe par le langage. Si vous parlez plusieurs langues, vous savez qu'il y a des choses qui sont simplement intraduisible. Vous ne pouvez pas produire dans le cerveau de votre interlocuteur quelque chose dont il n'a pas accès à cause du langage. Mais il en va de même pour les gens parlant la même langue: Un exemple, si je vous dit le mot "terrible" il n'activera pas les mêmes choses chez moi que chez vous, parce que nous avons un vécu différent et de fait moi je trouverai cela dommageable et vous terrible, pour moi terrible sera différent.

Si comme vous dites, LA vérité existe, alors il n'y aurait plus besoin dans les tribunaux d'explicitation de la LOI. C'est bien parce qu'elle est écrite avec des mots qui ont une signification différente suivant les gens que d'une même loi peuvent découler des jurisprudence complètement opposées.

Il est très courant que quand je veux expliquer quelque chose à quelqu'un, par exemple lui faire se représenter un rond, que je sois obligé de faire l'effort de comprendre la valeur des mots pour mon interlocuteur, et de lui expliquer en fait de mon point de vue... un oval pour que lui se représente un rond. Et je n'ai pas plus de Vérité que mon interlocuteur, même si dans ma tête c'est bien un rond.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

Quelle horreur 😱

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Voilà... Lit Heisenberg, lit Jung, lit Kant et ton argumentaire ne s'arrêtera plus à l'incompréhension de ton interlocuteur, ni d'ailleurs en des réponses complètement enfantine: "Quelle horreur..." (un superbe jugement de valeur ne reposant sur rien... exactement ce que tu reproches à longueur de post aux autres... Les défauts des autres ne sont que le reflet de notre propre miroir)

Mais je pense que tu as approndi bien plus loin la question que les personnes que je cite... Ou alors justement tu n'es que dans la réthorique avec l'incapacité d'admettre que ta compréhension s'arrête bien en deçà de ce que tu prétends (ce que d'ailleurs une majorité des gens qui te rentre dans le cadre sur ce forum te reprochent)...

La remise en question te semble complètement étrangère, car comme tu le dis tu as LA VERITE, la seule, l'unique... allez pour la route:

" La vérité d'aujourd'hui peut avoir été l'erreur d'hier et peut devenir, par l'accroissement de la connaissance, l'erreur de demain. " Clemenceau

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

« car comme tu le dis tu as LA VERITE, la seule, l'unique »

Tu mélanges allègrement et peut-être consciemment tout et n’importe quoi et fait dire aux penseurs que tu mets en exergue ce qu’il n’ont pas dit.

Entre autre la lecture que tu sembles faire de Kant qui me laisse sans voix tant elle est loin des visions de l’auteur 😳😳😳😳

Il y a ce qui relève de l’opinion relative et ce qui relève du fait indiscutable.

Si je te dis que Louis XV a succédé à Louis XIV sur le trône de France : c’est une vérité absolue et indiscutable.

Je met rarement ici en avant des opinions mais des faits vérifiables et quand je suis dans l’opinion discutable je le signale.

Quand je dis « qu’elle horreur » ce n’est nullement par facilité mais par effarement devant la défense absolue du relativisme que tu portes et qui est le ferment de la terrible ère post-vérité dans laquelle nous sombrons.

Il y a des vérités absolues factuelles indiscutables sur lesquels l’ont peut construire en suite des opinions et des théories discutables.

Nous vivons une époque abjecte d’irrationalité mortifère.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

« " La vérité d'aujourd'hui peut avoir été l'erreur d'hier et peut devenir, par l'accroissement de la connaissance, l'erreur de demain. " Clemenceau »

Jolie phrase dont tu fais une généralisation absolument paralogique.

Il y a des vérités relative et des vérités absolues 😎

Clemenceau de remet absolument pas en question toutes les vérités d’aujourd’hui.

Une vérité factuel vérifiable n’est, je le répète, ni une théorie ni une opinion.

Affirmer que le système légal US s’inscrit dans les système de common law est par exemple une vérité absolue ne pouvant être réfutée.

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Tu n'as strictement rien compris a ce que j'ai dit... Cela aussi est une vérité factuelle...

"Affirmer que le système légal US s’inscrit dans les système de common law est par exemple une vérité absolue ne pouvant être réfutée."
Chose complètement parcellaire, car il ne s'inscrit pas uniquement la dedans. Donc non ce n'est pas absolu, mais parcellaire...

Bref, Shoppenhauer tout ça, on en revient toujours au même: Manier l'art d'avoir toujours raison. Ce doit être la 10 idem fois que je te le dit.

Et après tu te perds sur le "ouais mais, il y a vérité relative et absolue", bref tu te raccroche aux branches tellement par moment tu es très incapable de sortir de ton système de pensé binaire.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

Nous savons donc maintenant que nous n’appartenons absolument pas au même système de pensée et que le tient me donne la nausée.

Ce qui n’enlève rien à l’estime que je te porte.

Quant à ton sophisme sur le système légal US nous sommes effectivement bien dans « L’art d’avoir toujours raison » de ta part.

Le fait de considérer que le système juridique US n’est pas totalement réductible à son appartenance à la famille des systèmes de Common law n’est en rien une réfutation de cette vérité : Le système légal US est un système de common law.

J’ose espérer que tu défends l’indéfendable par jeu tant cette posture relativise est immonde et dangereuse pour la civilisation🥺🥺🥺

Et les courant philosophique dont tu sembles te réclamer sont très loin de ce pour quoi tu les utilises.

Kant n’est pas le chantre du relativisme niant l’existence des vérités absolues 😳😳😳

Très loin s’en faut, étrange lecture réductrice de son œuvre pour le moins.

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:
"Le système légal US est un système de common law." Est aussi un système de common law mais pas que. La est une des différence dans notre manière d'appréhender les choses. Vous focaliser sur un point, la ou je l'élargit au maximum pour essayer de prendre en compte le maximum de chose. Votre position n'est pas fausse, elle est incomplète, une demi-vérité en quelques sortes.

Et je n'ai jamais dit que Kant niait les vérités absolues. Relisez son anti thèse sur "Critique de la raison pure" et vous verrez qu'il est bien plus nuancé que ce que vous assénez ici. La part qu'il réserve à UNE vérité se résume au fonctionnement des connaissance synthétique et semi-synthétique. Dans tout le reste il y met un doute.

Sinon, moi c'est votre position qui me fait peur et qui est très à la mode: Nous possédons la vérité et allons le démontrez à la face du monde... Vous résumez en gros toutes les guerres que cette terre à connue. C'est votre position qui me fait peur et qui est dangereuse pour notre civilisation. Vous voyez, nous avons tous les deux une vérité, et aucun des deux n'arrive à démontrer que l'autre a tort, ce qui rejoint ma position première: il existe autant de vérité que d'être humain.

Sinon, essayer de débattre sans la pensée grecque... C'est à dire à la manière "chinoise" (synthèse vs analyse), vos vérités vont s'effondrer comme un château de carte...

Mais j'aime bien débattre hein, je pousse beaucoup pour voir ou l'autre a sa limite... Et je suis content que nous ne soyons pas du même avis, car sinon il n'y aurait pas de débat...

Le pire pour moi qui puisse exister serait qu'il existe une seule vérité, on enlèverait à 'homme sa plus grande force d'évolution: la pluralité.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

Il me semble que nous avons dépassé les limites de ce que permet le dispositif en terme de confrontation et que nous tombons en grande partie dans un dialogue de sourds qui n’aurait pas cette forme avec d’autres modalités d’échange.

Je reste effaré par tes propos comme tu dois l’être des miens 😄

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Je ne vois pas cela comme un dialogue de sourd (dans son sens premier). Parce que je ne pense pas être face à un idiot. Se pousser dans les retranchements est justement ce que j'aime dans le débat, car il oblige a faire un effort intellectuel d'explicitation de sa propre pensée, faire du rétro-enginering de sa propre pensée comme j'aime à le dire. Et l'homme n'étant pas étanche, forcément votre pensée va me faire me reposer certaines question et vice versa...

Du moment que cela reste courtois, il y a toujours quelque chose à en retirer!

C'est le silence qui est assourdissant!!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR