La logistique d'Apple a dû improviser en 2020 pour tenir les délais

Florian Innocente |

Entre une forte demande, une pandémie et de multiples lancements de produits, la logistique d'Apple a été chauffée à blanc, raconte The Information, avec quelques exemples des grands moyens mis en œuvre pour livrer aussi vite que possible les commandes passées.

Le site explique par exemple qu'au troisième trimestre de 2020, alors que la nouvelle gamme d'iPhone avait été lancée, des modèles des précédentes générations ont été convoyés par bateau plutôt qu'en avion. La demande étant plus importante et plus pressante sur les iPhone 12, ceux-ci pouvaient être acheminés en plus grands volumes par voie aérienne.

L'année dernière toujours, poursuit The Information, Apple a affrété, dans des quantités inédites, des jets privés pour transporter un supplément de ses produits alors que ses transporteurs habituels étaient en sous-capacité avec leurs avions cargo. Apple a eu recours à plus de 200 appareils privés, à comparer aux seulement 3 qui furent requis à l'époque de l'iPhone 7 pour compléter les vols traditionnels.

À une autre occasion, le centre de distribution d'Apple à Singapour fut en rupture de stock de boites en carton de suremballage (la marron qui recouvre la blanche) pour des iPad à expédier aux clients chinois. Pour éviter une trop longue attente, Apple fit venir un stock disponible depuis un entrepôt américain. Ces emballages aplatis furent envoyées par avion en Chine, puis reprirent l'avion pour Singapour où les iPad purent finir d'être emballés et réexpédiés par les airs en Chine. Apple n'a pas de centre de distribution en Chine, explique The Information, car beaucoup de clients passent par d'autres vendeurs que l'Apple Store en ligne.

La sortie du HomePod mini, un produit fabriqué pour partie au Vietnam, fut l'occasion d'un autre épisode. Un cargo annula son arrêt dans un port près de Hanoi, il devait ensuite les transporter en Californie en prévision de la sortie de l'enceinte à la mi-novembre. Le stock prit alors la route sur environ 2 200 km, pour rejoindre Shanghai et, de là, s'élancer vers les États-Unis sur les flots.

Afin de gagner du temps, les enceintes furent convoyées en express, sur de plus petits navires, comme s'il s'agissaient de denrées alimentaires. Ce qui permit de diviser la durée du trajet par deux, à 15 jours. Les HomePod mini purent arriver à bon port à la fin octobre, dans les temps.

Les AirPods ont également pris la mer en fin d'année dernière, et ce pour la toute première fois. Au lieu d'attendre un cargo sur le port vietnamien situé à environ 160 km de leur usine, ils en firent 1 100 de manière à rejoindre un port chinois d'où ils pouvaient partir plus tôt. En janvier, des AirPods et HomePod mini fabriqués au Vietnam continuaient d'emprunter ces trajets, indique le site.

Parfois les routes maritimes ont leur imprévus, un cargo parti de Chine pour la Californie a ainsi versé et perdu environ 1 800 containers dans l'océan, dont l’un d’entre eux au moins était destiné à Apple et rempli de produits Beats.

Enfin, Apple aurait accru l'utilisation de ses Apple Store aux États-Unis ainsi qu'au Canada pour en faire de petits centres de distribution. UPS et Fedex peuvent venir s'y approvisionner pour aller ensuite chez des clients situés dans leurs environs.


Source
Tags
avatar Q | 

Aahhhhhhhhh ils sont bien loin les discours écolo-bobo ... Quand on parle business, on oublie tout 😂

avatar Askar | 

Vous me faites marré avec vos iPhone par avion Si vous saviez combien de tonnes de fonte et d’acier sur des machines de plusieurs dizaines de tonnes chacune nous avons déjà mis dans un avion !! Nous avons même des machines ou le socle est un morceau de 8T de béton Le CO2 de chaque appareil est dérisoire et inférieur à un mange ou un ananas C’est mieux de le charger dans un bateau c’est clair mais c’est bcp plus long et aussi très compliqué

avatar DarkChocolâte | 

iPhone cowboys!😂 Barry Seal reprend du service.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR