Tim Cook laisse la porte ouverte à un retour de Parler sur l’App Store

Nicolas Furno |

Tim Cook s’est exprimé sur Parler lors d’une interview exclusive donnée à la chaîne CBS qui évoquait principalement les initiatives d’Apple pour lutter contre l’inégalité raciale aux États-Unis. Gayle King a aussi interrogé le CEO d’Apple sur l’actualité et notamment sur ce réseau social qui revendiquait l’absence de modération et qui a attiré les mouvements d’extrême-droite et contribué à l’attaque contre le Capitole le 6 janvier dernier.

Comme Google sur le Play Store, Apple a retiré Parler de l’App Store pour non respect de ses règles et en particulier pour le manque de modération de messages violents et autres appels haineux. Des contenus illégaux qui ont aussi conduit Amazon à fermer ses serveurs, conduisant ainsi à une fermeture complète de Parler depuis quelques jours. Est-ce que le service pourra revenir un jour ? Du côté d’Apple en tout cas, la porte n’est pas fermée.

Le patron d’Apple a ainsi expliqué que le compte développeur de Parler a été suspendu, mais pas banni. Cela veut dire qu’il suffirait d’apporter les preuves qu’une modération efficace a été mise en place pour restaurer ce compte et avec lui l’app iOS. En apparence, c’est une bonne nouvelle pour les fans du service, mais pour que l’app puisse revenir, encore faudrait-il que le service trouve un nouvel hébergeur.

Parler reposait jusque-là sur AWS, le service de cloud d’Amazon qui a banni le réseau social pour la même raison qu’Apple. Ses concurrents directs, de Google à Microsoft, en passant par DigitalOcean, ont d’ores et déjà tous prévenu qu’ils n’étaient pas question d’héberger le service. La seule option restante serait d’acheter des serveurs et de louer un emplacement dans un data-center qui les accepterait, ou bien de faire appel à un hébergeur peu regardant.

Sauf bien sûr si Parler se décidait à faire respecter la loi, auquel cas le service pourrait aisément retrouver un hébergeur et revenir sur l’App Store. Mais alors, quel intérêt face aux réseaux sociaux en place ?


avatar DG33 | 

A l'entrée d'une boite de nuit (lorsqu'elles étaient ouvertes...) il y a(vait) un profileur.
Soit tu entres, soit tu es refoulé. C'est autorisé (dress code, capacité de la salle, alcoolémie, attitude...). Je ne suis même pas certain qu'il ait à justifier le pourquoi du refus d'accès. En revanche, s'il exprime un motif du genre "trop gros", "trop vieux", "trop bronzé" et qu'il y a des témoins (qui témoignent avec la plainte) alors le dépôt de plainte peut aller en justice.
Et une fois entré dans la boite de nuit, si tu te fais vider sans motif valable (alcoolémie, gestes, paroles etc) n'hésite pas à porter plainte.
Côté App Store c'est la même chose. Il y a des règles pour y entrer. Il y a des rejets. On peut porter plainte pour cela.
Et si on y est et qu'on se fait virer, on peut porter plainte aussi.
Mais si on s'est fait virer parce qu'on ne modère pas ce qui est illégal (et c'est bien l'absence de modération des appels à la violence qui est à l'origine de l'exclusion) comment peut-on imaginer gagner devant un tribunal ?
En laissant l'App sur son Store Apple pouvait-elle être l'objet d'une plainte car une App permet d'appeler à la violence ? En la suspendant parce qu'elle ne mettait rien en place pour modérer et retirer ces appels à la violence, se substitue-t-elle à la justice ?

avatar marsnet | 

Moi quand quelqu’un dit des bêtises chez moi au point de me faire risquer des poursuites judiciaires et ben je le vire. Period.

avatar Sindanárië | 

Regarde, vois ! Cette glorieuse cité cosmopolite de sachants, regarde... Carrefour des civilisations, hôtesse orgueilleuse de peuplades fascinées pour des hystériques, regarde !

avatar IceWizard | 

@Sindanárië

« Regarde, vois ! Cette glorieuse cité cosmopolite de sachants, regarde... Carrefour des civilisations, hôtesse orgueilleuse de peuplades fascinées pour des hystériques, regarde ! »

Mark Z. approuve ce post comparant FaceBook et les réseaux sociaux avec Babylon !

avatar endavent | 

« Se décidait à faire respecter la loi » ? Laquelle ? Celle que les GAFA ont décrété ou les lois en vigueur ...mais dans quel pays ? Aux USA ? En France ? Laisser un ex 1er ministre expliquer que tuer des gens c’est légitime c’est légal mais parler de fraude aux USA c’est illégal ? Soyons sérieux : aujourd’hui la seule loi que respectent les RS c’est celle qui peut leur rapporter des clients et donc celle du $$. Que ce soit pour Parler, pour Twitter, pour Facebook...et pour Apple et Google c’est pareil. Et ce n’est pas un anarchiste ou un fan de Melenchon qui écrit ces mots, mais quelqu’un de lucide sur ce qui mène le monde

avatar Totophe | 

Les big tech de la cote ouest sont devenus fous. Si Apple veut faire de la censure sur l’AppStore qu’elle autorise alors l’installation manuelle des applications.

Ce que l’on pense ne les regarde pas et pour éviter les fuites j’ai remplacé Message par Signal qui est aussi bien.

avatar YetOneOtherGit | 

@Totophe

"Si Apple veut faire de la censure sur l’AppStore "

Apple en fait depuis le début du store et c’est là sont droit le plus légitime comme pour toutes personnes morales.

C’est une grave atteinte à la liberté que d’ôter à une personne morale le droit de choisir ce qu’elle veut ou pas.

Cette liberté est un élément clé de la liberté d’expression: un état imposant à une personne morale d’accepter des contenus dont elle ne veut pas c’est une dangereuse atteinte à la liberté d’expression.

La liberté d’expression c’est la garantie d’une limitation du contrôle de l’état sur l’expressive des personnes morales ou physiques, nullement l’obligation de ces personnes à ne pas exprimer leurs choix en refusant des contenus, des messages, des opinions...

Beaucoup de fantasmes sont nés avec les média sociaux.

Et pour les USA l’interprétation du 1° amendement du bill of rights est si large que même le contrôle des financements politiques est considéré comme une atteinte à la liberté d’expression ou le refus de ventes de produits légaux pour des raisons d’opinion morales ou religieuse est considéré comme acceptable.

avatar cosmoboy34 | 

Heuuu c’était ça l’annonce super importante de cook ? 🤔

avatar Jay69 | 

Ce n’est pas une grosse perte ... 😏 ✋

avatar ckermo80Dqy | 

@lenogre

Oui, le complot mondial à l'œuvre ! "Ils" sont balaises quand même !

avatar IceWizard | 

@ckermo80Dqy

« Oui, le complot mondial à l'œuvre ! "Ils" sont balaises quand même ! »

Pas étonnant, ça fait 6.000 ans « qu’ils » nous manipulent (60.000 ans d’après les fans d’ufologie). « Ils » sont bien entraînés !

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Pas étonnant, ça fait 6.000 ans « qu’ils » nous manipulent (60.000 ans d’après les fans d’ufologie). « Ils » sont bien entraînés !"

Ce qui m’amuse c’est qu’aucune organisation n’est capable de dérouler sans accroc un plan quinquennale mais que certains fantasmes des plans aux ambitions hégémoniques et omniscients sur des décennies voir plus 🤯😂

avatar IceWizard | 

@YetOneOtherGit

« Ce qui m’amuse c’est qu’aucune organisation n’est capable de dérouler sans accroc un plan quinquennale mais que certains fantasmes des plans aux ambitions hégémoniques et omniscients sur des décennies voir plus 🤯😂 »

Oui, mais les aliens à la base de toutes ces manipulations ont des ordinateurs quantiques, pour simuler le résultat des manipulations sociales à l’avance. D’ailleurs les habitants de la simulation « Trump président 2016 » doivent affronter d’étranges moments actuellement..

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Oui, mais les aliens à la base de toutes ces manipulations ont des ordinateurs quantiques, pour simuler le résultat des manipulations sociales à l’avance. "

Le contrôle optimal Richard Bellman était un amateur 😉

avatar Dwigt | 

Vous mélangez The Atlantic, un site libéral dont l'actionnaire de référence est d'ailleurs Lauren Powell Jobs (la veuve de Steve Jobs), et un site marqué à l'extrême-droite, The National Pulse.
Le premier dit que les partisans de Trump avaient laissé plein de signes indiquant leur volonté de prendre d'assaut le Capitole le 6 janvier, et que l'administration Trump n'a pas pour autant renforcé la sécurité autour du bâtiment, comme pour leur faciliter la tâche, donc pour le coup exactement le CONTRAIRE de ce que vous avancez. Le second dit que ce seraient les démocrates qui auraient refusé que l'on augmente la sécurité, parce que c'était un coup monté. Sauf que l'on a plein de signes montrant que c'est du côté de Trump qu'il y a eu le blocage.

Mais c'est marrant, sur Parler, on avait effectivement la moitié des utilisateurs qui hurlait au coup monté des démocrates, pendant que l'autre moitié faisait circuler des selfies pris au Capitole. Et dans les photos qui ont circulé, les victimes recensées ou les personnes arrêtées, on n'a pour le moment identifié aucun "Antifa" ou "gauchiste infiltré". En revanche, on a un paquet de militants pro-Trump, d'adeptes de tout ce qui est Q Anon et de néo-nazis. Étonnant, non ?

avatar Jeanlucesi | 

Pourquoi ne pas retirer l'app Twitter qui laisse les Ayatollahs vomir leur haine d'Israël?
Et bien d'autres qui haïssent les blancs les Juifs etc....
Deux poids deux mesures.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR