WWDC 2019 : ce qu’il faut retenir d'iOS 13, iPadOS 13, macOS Catalina, et du nouveau Mac Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Marzipan pour Mac, thème sombre pour iPhone, nouveau gestionnaire des « fenêtres » sur iPad, plus grande indépendance de l’Apple Watch, et pourquoi pas un aperçu du futur Mac Pro… Le moulin à rumeurs a tourné tôt et fort cette année. Autant dire que les attentes pour ce keynote d’ouverture de la WWDC étaient immenses. Et force est de constater que Tim Cook et ses lieutenants n’ont pas déçu, avec une présentation longue et dense. Retour sur une soirée d’annonces.

tvOS 13 : l’Apple TV devient une console

Être « plus divertissant et plus personnel », voici la mission de la nouvelle version de tvOS. La grille d’icônes prend désormais place au-dessus d’un fond vidéo, qui permet de découvrir les séries et les films les plus populaires du moment. Pas convaincu ? Continuons : un Centre de contrôle prend désormais place sur le côté droit de l’écran d’accueil. Vous y trouverez l’heure, les réglages de sortie sonore, mais aussi… un gestionnaire de profils.

Image Apple.

Chaque membre de la famille peut posséder son propre profil, avec ses propres recommandations dans l’application TV et l’application Music, désormais capable d’afficher les paroles. Alors qu’Apple Arcade se profile, tvOS 13 prend en charge les manettes des Xbox One S et PlayStation 4. Enfin et peut-être surtout, Apple a commissionné de nouveaux économiseurs d’écran en 4K HDR, cette fois sous l’eau.

Pour aller plus loin :

watchOS 6 : l’Apple Watch prend son indépendance

Puisque l’Apple Watch est une montre, watchOS 6 intègre de nouveaux cadrans, dont certains mêlent représentations analogiques et données numériques. À défaut d’ouvrir complètement le cadran, Apple lui apporte une plus grande variété, et de plus grandes possibilités de personnalisation. Nostalgique de la petite Casio de votre adolescence ? Avec Taptic Chime, votre Apple Watch ponctuera les heures avec le pépiement d’un oiseau, ou simplement une vibration discrète.

Image Apple.

WatchOS 6 marque surtout une nouvelle étape vers l’indépendance complète de l’Apple Watch. La montre possède désormais son propre App Store, dont les applications ne sont plus seulement des extensions aux applications iPhone. Les développeurs pourront concevoir des applications plus perfectionnées, qui pourront relever les données des capteurs pendant des heures, ou lire en streaming par le biais de la puce Wi-Fi ou du modem cellulaire de la montre.

Apple parsème cette nouvelle version de nouvelles applications : Livres pour écouter des livres audio, Dictaphone pour dicter ses mémoires, Calculatrice pour partager rapidement une addition, ou encore une application qui vous enverra une notification si le niveau sonore environnant est trop élevé. Apple prend (enfin !) en charge le suivi des règles, sur l’Apple Watch, mais aussi dans l’application Santé. Enfin, elle présente une nouvelle collection de bracelets.

Pour aller plus loin :

iOS 13 : l’iPhone passe du côté obscur

Sans surprise, iOS 13 inaugure un « mode sombre », très sombre. C’est l’arbre qui cache la forêt, celle d’une myriade de petites retouches cosmétiques, qui finissent de faire oublier l’esthétique austère d’iOS 7. Les boutons sont plus arrondis, les filets de séparation disparaissent, certains textes autrefois centrés sont maintenant ferrés à gauche, des panneaux flottent au-dessus des contenus en plein écran.

Outre le mode sombre, remarquez les ajustements cosmétiques, notamment dans Photos. Image Apple.

Les ingénieurs d’Apple ont retroussé leurs manches pour réduire la taille des applications, améliorer les performances du système, et ajouter de nombreuses nouveautés aux applications intégrées. Safari gagne de nouvelles options de présentation, Mail gagne des options de formatage RTF, Notes gagne une vue galerie et la possibilité de partager des dossiers, Rappels a été entièrement revu…

Nous pourrions continuer cette litanie, mais arrêtons-nous sur Messages. Vous pouvez désormais proposer une fiche de contact, contenant toutes vos informations et votre memoji, que vous pourrez encore fignoler avec iOS 13. Changez d’adresse ou de memoji, et votre fiche sera automatiquement changée chez tous vos correspondants — et inversement. Vous pourrez taper des messages avec le nouveau clavier à balayage façon Swype, ou partager plus facilement avec le nouveau menu de partage.

Parlons aussi de l’appareil photo, qui intègre un nouveau mode d’éclairage de portrait, et la possibilité de modifier l’intensité de l’éclairage après coup. Photos est peut-être l’application qui montre le mieux les nouveaux éléments d’interface d’iOS 13 : la barre de titre disparait, les photos s’arrangent sous la forme d’une mosaïque qui s’anime au défilement, les nouvelles options de navigation apparaissent dans une barre flottante, et de nouveaux outils permettent d’éditer non seulement les photos, mais aussi les vidéos.

Pour aller plus loin :

Plans : de nouvelles cartes et un Street View

Plans mérite sa propre section : après avoir fait rouler ses voitures et voler ses avions pendant des années, Apple va enfin déployer des cartes plus détaillées et plus précises, aux États-Unis dans un premier temps. Surtout, elle possède désormais suffisamment de données visuelles pour être en mesure de proposer son propre « Street View », une vue au niveau de la rue qu’elle appelle Look Around.

Look Around. Image Apple.

Vous pourrez désormais organiser vos favoris sous la forme de collections, des listes de lieux que vous pouvez partager avec vos amis et vos proches. Apple a revu la gestion de la localisation dans les applications : vous pouvez désormais partager votre localisation une seule fois, et si vous la partagez en continu, une notification vous informera ponctuellement de la manière dont l’application a exploité vos données. Pour ne rien gâcher, Apple a fermé la porte qui permettait à certaines applications d’exploiter le Wi-Fi ou le Bluetooth pour déterminer votre position sans votre accord.

Siri : une voix plus synthétique, mais plus naturelle

Des AirPods à l’Apple Watch en passant par l’iPhone, Siri est présent sur tous les appareils frappés d’une pomme. Alors que chaque appareil possédait sa propre « expression » de Siri, Apple travaille à l’unification progressive de ces multiples assistants, pour former une sorte de « SiriOS » qui serait un assistant dans le nuage. Cela commence par une nouvelle voix, entièrement générée par ordinateur, mais plus fluide et plus naturelle.

Sur les AirPods, Siri peut désormais lire les messages dès qu’ils arrivent, et vous permet d’y répondre immédiatement. Le HomePod peut reconnaitre différentes voix, et répondre en conséquence. Approchez votre iPhone de votre HomePod, et grâce à Handoff, la musique ou le podcast que vous écoutez sur votre iPhone passera sur votre HomePod. Enfin, plus de 100 000 stations de radio sont désormais disponibles à travers Siri.

iPadOS : l’iPad n’est plus seulement un gros iPhone

La rumeur nous avait préparés à d’importants changements pour l’iPad. Elle ne nous avait pas préparés à une mise à jour si conséquente qu’elle mériterait un nouveau nom. Ne dites plus « iOS pour iPad », dites « iPadOS ». Cet iPadOS, donc, intègre les widgets aux côtés des icônes des applications sur l’écran d’accueil. Vous pourrez désormais lancer plusieurs instances d’une même application avec Split View, et utiliser App Exposé pour retrouver les différentes « fenêtres » d’une application.

Image Apple.

Les applications peuvent désormais utiliser une nouvelle vue en colonnes, notamment utilisée dans Fichiers, qui n’a jamais autant ressemblé au Finder, maintenant qu’il a récupéré les actions rapides et les métadonnées présentées avec macOS Mojave. Mieux : il permet enfin — enfin ! — de partager des dossiers dans iCloud, d’accéder aux disques externes et clés USB, d’importer des photos depuis une clé USB sans passer par l’application Photos, ou encore de (dé)compresser les archives ZIP.

Apple a considérablement simplifié la manipulation du texte : on peut déplacer le curseur dès que l’on a posé le doigt sur l’écran, sélectionner en laissant le doigt appuyé, et copier/couper/coller avec des gestes à trois doigts. On peut attraper l’ascenseur au vol pour défiler plus rapidement, et détacher le clavier virtuel pour le positionner n’importe où sur l’écran. Les utilisateurs de l’Apple Pencil, quant à eux, seront heureux d’apprendre que la latence a été divisée par deux.

Outre les nouveautés apportées à iOS, iPad OS gagne une toute nouvelle version de Safari beaucoup plus proche de la version macOS, qui possède notamment un gestionnaire de téléchargements. Enfin, Apple répond aux demandes des utilisateurs d’applications créatives, et intègrera les catalogues de polices de nombreuses fonderies, dont Adobe et Monotype, dans l’App Store.

Mac Pro : le Mac le plus puissant jamais créé

Apple ne pouvait pas laisser passer cette WWDC sans présenter le Mac Pro tant attendu. Son objectif ? Fournir « une architecture sans limites », « entièrement modulaire », « conçue pour les usages divers des professionnels ». Le résultat ? Une machine à l’apparence utilitaire, presque brutaliste, construite autour d’un simple cadre en acier. Ce cadre possède des pieds et des poignées, mais forme surtout le support sur lequel des modules viennent se greffer.

Image Apple.

Un énorme radiateur chapeaute de nouveaux processeurs Intel Xeon, entourés de douze emplacements pour des barrettes de mémoire ECC à 2 933 MHz. Le Mac Pro peut ainsi embarquer jusqu’à 28 cœurs et 1,5 To de RAM. Avec ses huit emplacements PCIe, il peut accueillir jusqu’à 4 cartes double wide et 3 cartes single wide, un emplacement étant occupée par une carte d’entrées/sorties comportant notamment deux ports Thunderbolt 3. Le châssis intègre deux ports Thunderbolt 3 supplémentaires, ainsi que deux ports Ethernet 10 GBe.

La carte graphique utilise un connecteur PCIe 16x standard, mais aussi un connecteur propriétaire construit autour du Thunderbolt, qui combine un canal DisplayPort et une alimentation jusqu’à 500 W. L’ensemble forme un « module MXP », qui peut se passer de ventilateur grâce à un énorme radiateur, qu’il embarque une petite carte AMD Radeon Pro 580X ou une grosse carte AMD Radeon Pro Vega II. Il peut même intégrer deux cartes Pro Vega II, reliées avec Infinity Fabric Link. Et comme le Mac Pro peut intégrer deux modules MXP, il peut posséder jusqu’à quatre cartes graphiques.

Les vidéastes pourront aussi ajouter une nouvelle carte accélératrice intégrant un FGPA entièrement dédié au processing des fichiers vidéo. Baptisée AfterBurner, cette carte permet de travailler directement sur les sources ProRes et ProRes RAW, et d’afficher jusqu’à trois flux 8K ou douze flux 4K en temps réel. Une alimentation 1 400 W fournit le courant nécessaire à tous ces composants, refroidis par trois ventilateurs en façade. Une coque en aluminium, percée de multiples trous à la forme travaillée, recouvre le tout.

Image Apple.

Un écran 32" Retina 6K (6 016 x 3 384 px) accompagne le Mac Pro. HDR, P3, 10 bits, cet écran coche toutes les cases. Avec son système de refroidissement passif dérivé de celui du Mac Pro, il peut délivrer 1 000 nits de luminosité de manière constante, et même jusqu’à 1 600 nits en pointe pour les besoins des contenus HDR. Ajoutez des noirs extrêmement profonds, et vous obtenez un contraste de 1 000 000:1. Apple parle d’Extreme Dynamic Range ou XDR, qui donne son nom à cet écran, baptisé « Pro Display XDR ».

La dalle du Pro Display XDR, donc, possède un revêtement antireflet. Une version mate est dépourvue de tout revêtement : c’est la dalle elle-même qui est gravée à l’échelle microscopique. Son pied rappelle celui de l’iMac G4 : lesté par un contrepoids, il peut être réglé sur trois axes, et permet même de pivoter la dalle en portrait. Démontable, il peut laisser sa place à une monture VESA. Vous pourrez relier deux Pro Display XDR à votre MacBook Pro en Thunderbolt 3, et jusqu’à six écrans à votre futur Mac Pro.

Le Mac Pro est une machine étendard, qui vient rivaliser avec les stations les plus puissantes de Dell et HP, celles que l’on retrouve dans les studios d’Hollywood. C’est une machine qui se vendra à quelques (dizaines de) milliers d’unités, mais qui est importante pour l’image de la marque. Le Mac Pro est annoncé à 5 999 $ avec un processeur octacœur, 32 Go de RAM, une maigre carte AMD Radeon Pro 580X, et 256 Go de stockage.

Dans la foulée de sa commercialisation cet automne, il sera décliné dans une version conçue pour les racks. Le Pro Display XDR est annoncé à 4 999 $, et même 5 999 $ pour la version mate. La monture VESA spécifique sera vendue 199 $, et le pied entièrement réglable sera proposé en option (un souffle a parcouru la salle lorsque cette information a été révélée) pour la bagatelle de 999 $. Étendard, que l’on vous dit.

macOS Catalina : le Mac se rapproche toujours plus de l’iPad

« Catalina », voici le nom de la nouvelle version de macOS, celui d’une ile au large du port de Los Angeles. Ses nouveautés ? À part SideCar, une fonction qui permet d’utiliser l’iPad comme un écran externe, voire comme une tablette graphique avec l’Apple Pencil, elles proviennent toutes de l’iPhone et de l’iPad. À commencer par le projet Catalyst, le nom officiel du projet Marzipan, qui permet de porter les applications iPad vers le Mac. Disponible dès aujourd’hui dans Xcode, il a déjà été éprouvé dans Gameloft et Twitter.

Image Apple.

Vous en avez rêvé, Apple l’a fait : iTunes intègre un client mail éclate. Le volet musical intègre l’application Music, les podcasts prennent place dans l’application Podcast, les séries et les films sont exfiltrés vers l’application TV. Vous voulez encore synchroniser votre iPhone manuellement ? Vous le retrouverez désormais dans la barre latérale du Finder. Temps d’écran, la nouvelle interface des applications Photos et Rappels, ou encore la galerie de Notes passent directement d’iOS à macOS.

De la même manière, la nouvelle application « Localiser mon », qui fusionne « Localiser mon iPhone » et « Localiser mes Amis », débarque sur macOS. Une fois iOS 13 et macOS Catalina installés, les appareils émettront ponctuellement une sorte de signal de détresse en Bluetooth, chiffré et anonymisé. Les appareils environnants seront capables de le capter et de le relayer aux serveurs d’Apple : vous pourrez ainsi localiser votre iPhone ou votre Mac même s’il n’est pas connecté au réseau.

Image Apple.

Entre autres nouveautés communes, il faudra encore parler du contrôle vocal du système, ou du verrouillage d’activation sur les Mac dotés d’une puce T2. Mais vous pourrez les découvrir dans nos nombreux articles sur la WWDC 2019, ou en installant vous-mêmes les nouveaux systèmes. Les versions bêta de macOS Catalina, iOS 13, iPadOS 13, tvOS 13, et watchOS 6 sont disponibles dès aujourd’hui. Les bêtas publiques seront disponibles dans le courant du mois de juillet. Les versions finales seront publiées, comme toujours, au début de l’automne.


avatar MacTHEgenius | 

Le gars de la démo était très nerveux, je crois. L'expérience sera mieux, assis dans votre sofa.

avatar MJohnson (non vérifié) | 

On peut utiliser une souris sur l’iPad !!! Sur twitter les videos commence à apparaitre pour cette fonctionnalité

avatar marenostrum | 

Y aura jamais de souris, achète un Pencil qui fait la même chose en mieux.

avatar MJohnson (non vérifié) | 

@marenostrum

Si justement... Apple a ajouté le support pour les souris bluetooth dans accessibilité.

avatar dtb06 | 

Quelle honte !

avatar Mike Mac | 

"iPad finally gets mouse support thanks to iPadOS"

Idem pour les trackpads !

C'est au rayon Accessibilité

En USB, et Bluetooth (validé par d'autres testeurs)...

https://www.cultofmac.com/628848/mouse-support-finally-comes-to-ipad-with-ios-13/

La démo iOS 13 aurait pris 50% de temps en moins si elle avait été faite à la souris !

avatar Achylle_ | 

Quel pied cette Keynote !!
Enfin Apple entend ses clients et réagis ??

IpadOS semble plus que prometteur et il paraît que le support des souris est également au menu!!
Vu que mon iPad Air 2 est compatible, je testerai ça.
Si c’est aussi génial que ça y paraît, je revend illico ma surface pour un iPad Pro.

Idem pour le Mac Pro... alors que je n’en attendais rien d’interessant, voilà qu’Apple sort un Mac modulaire, avec des caractéristiques de dingue !!

Et que dire de la gestion tant attendu des manettes PS4 et Xbox !

Non franchement, je suis sur le c** Bravo Apple ???

avatar Bigdidou | 

@Achylle_

« Quel pied cette Keynote !! « 

Oui, et c’est pas terminé.
D’autres bonnes nouvelles arrivent comme la disparition de la limite des téléchargements cellulaires.

La totalité des critiques que je pouvais faire et qu’on voyait ici de façon relativement consensuelle à iOS (iPhone et iPad) disparaissent.
Impressionnant.

avatar Achylle_ | 

@Bigdidou :
C'est clair !
J'étais le premier à maudire Apple pour son manque d'ambition sur la partie soft de l'ipad et pour ses choix discutables côté hardware pour les pros (hein @nom d'utilisateur :-))

Et là, ils nous sortent un véritable ipadOS. Ce qui augure que du bon pour la suite, puisqu'ils vont devoir sortir un ipadOS 2, puis 3, etc... et ne pourrons se contenter d'ajouter 2-3 fonctions spécifiques à l'ipad dans iOS. Ca c'est un super signal pour l'avenir de l'ipad.

Et côté Mac, on a enfin un Mac modulaire et puissant.
Alors certes il est cher, mais il sera évolutif, il a des specs de fou et dans 10 ans, il sera toujours au top puisqu'il suffira de changer les CG, CPU, RAM et tout ce que l'on veut.

J'ai hate de voir ce que va donner ipadOS.
Car ce qui m'a fait acheter une surface pro à la place d'un ipad en début d'année, c'est :
- L'absence de souris
- L'absence d'un véritable gestionnaire de fichiers, avec accès à des lecteurs réseaux, support externes, plusieurs fenetres, ...
- la possibilité d'avoir 2 instances d'une même app !! 2 fichiers Word, 2 fichiers Excel, 2 mails, 2 finder, ...

Côté Hardware, l'ipad est déjà une machine de guerre, il ne manquait qu'un OS à sa hauteur et j'ai l'impression qu'Apple à entendu nos plaintes. Et ca aussi c'est un véritable très bon signal !

Bref, très très satisfait de cette keynote, peut etre l'une des meilleures depuis bien longtemps.

avatar Dimemas | 

@ achylie : tu ferais une grave erreur...
tu reste dépendant d'un mac quoi qu'il arrive ...

qiuand au mac pro, bah oui ils ont sorti un mac modulaire, rien d'extraordinaire mais surtout horriblement cher.

donc de là à écouter ses clients... bof bof

avatar Achylle_ | 

@Dimemas :
Pas d'accord non. J'ai travaillé pendant plusieurs mois exclusivement sur un ipad air 2 et en dehors des restrictions que j'évoque au dessus, cela ne m'a pas empêché de faire mon travail.
En quoi un ipad est dépendant d'un ordi ? Tu peux tout faire en natif y compris les sauvegardes et restauration icloud. Et c'est d'autant plus vrai avec le port USB-C et ce nouveau ipadOS.

Pour le MacPro il est horriblement cher, mais il offre des possibilités à moyen voir long terme, ce qui n'était plus le cas depuis longtemps chez Apple.
Et quand on voit ses specs, il ne s'agit pas d'une machine grand public. le tarif ne me choque donc pas.
Comme je le disais sur un autre fil, je n'ai rien contre du matos cher si le prix est justifié par des specs particulières ou des perspectives d'évolutions !
Il n'y a qu'à voir les vieux MacPro camion qui se vendent encore car on peut y ajouter du matos presque up2date.

avatar man0 | 

Keynote intense ! Un régal !

avatar yaya31832 | 

Très bon cru ?

avatar labon | 

Oui, je tends là joue à ceux sui se plaignent des « jamais contents », mais c’est pas grave.
Le retournement de veste d’Apple sur le Mac Pro et l’Ipad (qui se rapproche enfin d’un ordi en terme de possibilité de manipulations de fichiers et interfaces) est vraiment le bienvenu.
Maintenant, un pro qui a été déçu 1 fois avec la macPro 2013, une deuxième fois avec la disparition d’Aperture et une 3e fois avec, au choix, la suppression des serveurs et de mac os Serveur en tant que système à part entière, la suppression du 17“, de l’Apple display 30”, du virage à 180° de Final cut pro, de la suppression pure et simple de l’USB A, etc..., pas du tout mais alors vraiment pas du tout évident qu’il fasse le paris Apple pour son renouvellement de matos.
Je serais à leur place j’attendrais quelques années, pour voir si leur engagement et leur support s’inscrit dans le temps.
Car qui dit que ce MacPro aura des mise à jour ?
Qui dit que le support Pro sera là ?

On sait ou est le business d’Apple (pas chez les pro) et on sait ce qui guide Apple, bien au-delà des mots et intentions marketing.

Bref, message d’un déçu qui attends de voir sur le long terme si la bonne dynamique engagée avec ce Keynote se confirme, ou pas ?

avatar Glop0606 | 

Un très bon keynote! Plein de nouveautés! Je pense qu'Apple a maintenant l'écosystème le plus mature et sécurisé de l'informatique. Ils ont répondu à beaucoup de demandes des utilisateurs et le résultat est vraiment très propre; on sent une véritable direction. Bravo aux équipes derrière tout ça! Je mettrai deux bémols cependant. Le prix (pas celui du nouveau Mac Pro qui est vraiment destiné à certains pros mis à part le prix du support écran qui est quand même exagéré) mais plus l'augmentation générale des prix Apple, ce qui est dommage car cela laisse à peu de gens la possibilité de profiter de cette informatique de haut niveau. Enfin Apple cloisonne de plus en plus son système. On connait tous les avantages mais pas forcément les inconvenients à long terme (on m'a toujours appris à ne pas mettre tous ses oeufs dans un même panier :))

avatar neckbaud | 

Quand seront dispo les beta ?

avatar Ducletho | 

Ipados c’était attendu avec un rapprochement avec macos : on s’approche du macos « tactile ». On devine ce que va devenir MacOs, il va être destiné au marché de niche.
C’est bien, nous sommes quelques un à avoir vu cette évolution il y a 3 / 4 ans.

avatar Dimemas | 

tout à fait
mais toujours pas convaincu par l'OS comme étant un OS à part entière et capable de faire ce que macOS me permet de faire...

avatar Himeji | 

La seule chose que j’en retiens est iPad OS, qui me conforte dans mon idée de basculer vers le tout iPad (plus de Mac).

Le reste ne m’intéresse pas ou ne présente pas de nouveautés ébouriffantes.

avatar Ast2001 | 

De ce que j'ai compris, l'iPad arrivera enfin à gérer les fichiers plus intelligemment et intégrera le support des clés USB et disques durs externes. Si c'est le cas, c'est LE point négatif d'iOS qui saute pour moi. Si c'est effectivement le cas, j'en serais super content.

avatar Levrai | 

Après le mac poubelle, Voici le nouveau mac pro qui ressemble à un meuble pour salle de bain. Avec les roulettes on dirait un panier à linge...
Même pas compatible pci express 4.0 et pas de GPU nvidia !

avatar NestorK | 

@Levrai

Elle est bizarre ta salle de bain.

avatar zoubi2 | 

@NestorK

?

avatar byte_order | 

@Levrai
> Après le mac poubelle, Voici le nouveau mac pro qui ressemble à un meuble pour
> salle de bain. Avec les roulettes on dirait un panier à linge...

Hein ?
Si cela ressemble à quelque chose, avec sa grille à fromage et ses 1400W, c'est à un appareil à raclette plutôt ^_^

avatar Ast2001 | 

Je viens de voir une news sur la nouvelle API BackgroundTasks qui permettrait enfin à des applis de tourner en arrière plan sans nécessité d'avoir l'appli au premier plan ???????

avatar Rifilou | 

À quoi sert de partager sa localisation une seule fois? Dans quel cadre, cela pourrait être utile pour les apps?

avatar Rifilou | 

Ça veut dire quoi cette intégration dans l’AppStore des polices? On pourra les y acheter?

avatar PierreBondurant | 

« iPadOS : l’iPad n’est plus seulement un gros iPhone »

Le meilleur est à venir maintenant que la séparation iOS/iPadOS est officielle. Il y a bcp de choses à inventer/optimiser sur iPad - tout en conservant une certaine cohérence avec iOS.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR