WWDC 2019 : ce qu’il faut retenir d'iOS 13, iPadOS 13, macOS Catalina, et du nouveau Mac Pro

Anthony Nelzin-Santos |

Marzipan pour Mac, thème sombre pour iPhone, nouveau gestionnaire des « fenêtres » sur iPad, plus grande indépendance de l’Apple Watch, et pourquoi pas un aperçu du futur Mac Pro… Le moulin à rumeurs a tourné tôt et fort cette année. Autant dire que les attentes pour ce keynote d’ouverture de la WWDC étaient immenses. Et force est de constater que Tim Cook et ses lieutenants n’ont pas déçu, avec une présentation longue et dense. Retour sur une soirée d’annonces.

tvOS 13 : l’Apple TV devient une console

Être « plus divertissant et plus personnel », voici la mission de la nouvelle version de tvOS. La grille d’icônes prend désormais place au-dessus d’un fond vidéo, qui permet de découvrir les séries et les films les plus populaires du moment. Pas convaincu ? Continuons : un Centre de contrôle prend désormais place sur le côté droit de l’écran d’accueil. Vous y trouverez l’heure, les réglages de sortie sonore, mais aussi… un gestionnaire de profils.

Image Apple.

Chaque membre de la famille peut posséder son propre profil, avec ses propres recommandations dans l’application TV et l’application Music, désormais capable d’afficher les paroles. Alors qu’Apple Arcade se profile, tvOS 13 prend en charge les manettes des Xbox One S et PlayStation 4. Enfin et peut-être surtout, Apple a commissionné de nouveaux économiseurs d’écran en 4K HDR, cette fois sous l’eau.

Pour aller plus loin :

watchOS 6 : l’Apple Watch prend son indépendance

Puisque l’Apple Watch est une montre, watchOS 6 intègre de nouveaux cadrans, dont certains mêlent représentations analogiques et données numériques. À défaut d’ouvrir complètement le cadran, Apple lui apporte une plus grande variété, et de plus grandes possibilités de personnalisation. Nostalgique de la petite Casio de votre adolescence ? Avec Taptic Chime, votre Apple Watch ponctuera les heures avec le pépiement d’un oiseau, ou simplement une vibration discrète.

Image Apple.

WatchOS 6 marque surtout une nouvelle étape vers l’indépendance complète de l’Apple Watch. La montre possède désormais son propre App Store, dont les applications ne sont plus seulement des extensions aux applications iPhone. Les développeurs pourront concevoir des applications plus perfectionnées, qui pourront relever les données des capteurs pendant des heures, ou lire en streaming par le biais de la puce Wi-Fi ou du modem cellulaire de la montre.

Apple parsème cette nouvelle version de nouvelles applications : Livres pour écouter des livres audio, Dictaphone pour dicter ses mémoires, Calculatrice pour partager rapidement une addition, ou encore une application qui vous enverra une notification si le niveau sonore environnant est trop élevé. Apple prend (enfin !) en charge le suivi des règles, sur l’Apple Watch, mais aussi dans l’application Santé. Enfin, elle présente une nouvelle collection de bracelets.

Pour aller plus loin :

iOS 13 : l’iPhone passe du côté obscur

Sans surprise, iOS 13 inaugure un « mode sombre », très sombre. C’est l’arbre qui cache la forêt, celle d’une myriade de petites retouches cosmétiques, qui finissent de faire oublier l’esthétique austère d’iOS 7. Les boutons sont plus arrondis, les filets de séparation disparaissent, certains textes autrefois centrés sont maintenant ferrés à gauche, des panneaux flottent au-dessus des contenus en plein écran.

Outre le mode sombre, remarquez les ajustements cosmétiques, notamment dans Photos. Image Apple.

Les ingénieurs d’Apple ont retroussé leurs manches pour réduire la taille des applications, améliorer les performances du système, et ajouter de nombreuses nouveautés aux applications intégrées. Safari gagne de nouvelles options de présentation, Mail gagne des options de formatage RTF, Notes gagne une vue galerie et la possibilité de partager des dossiers, Rappels a été entièrement revu…

Nous pourrions continuer cette litanie, mais arrêtons-nous sur Messages. Vous pouvez désormais proposer une fiche de contact, contenant toutes vos informations et votre memoji, que vous pourrez encore fignoler avec iOS 13. Changez d’adresse ou de memoji, et votre fiche sera automatiquement changée chez tous vos correspondants — et inversement. Vous pourrez taper des messages avec le nouveau clavier à balayage façon Swype, ou partager plus facilement avec le nouveau menu de partage.

Parlons aussi de l’appareil photo, qui intègre un nouveau mode d’éclairage de portrait, et la possibilité de modifier l’intensité de l’éclairage après coup. Photos est peut-être l’application qui montre le mieux les nouveaux éléments d’interface d’iOS 13 : la barre de titre disparait, les photos s’arrangent sous la forme d’une mosaïque qui s’anime au défilement, les nouvelles options de navigation apparaissent dans une barre flottante, et de nouveaux outils permettent d’éditer non seulement les photos, mais aussi les vidéos.

Pour aller plus loin :

Plans : de nouvelles cartes et un Street View

Plans mérite sa propre section : après avoir fait rouler ses voitures et voler ses avions pendant des années, Apple va enfin déployer des cartes plus détaillées et plus précises, aux États-Unis dans un premier temps. Surtout, elle possède désormais suffisamment de données visuelles pour être en mesure de proposer son propre « Street View », une vue au niveau de la rue qu’elle appelle Look Around.

Look Around. Image Apple.

Vous pourrez désormais organiser vos favoris sous la forme de collections, des listes de lieux que vous pouvez partager avec vos amis et vos proches. Apple a revu la gestion de la localisation dans les applications : vous pouvez désormais partager votre localisation une seule fois, et si vous la partagez en continu, une notification vous informera ponctuellement de la manière dont l’application a exploité vos données. Pour ne rien gâcher, Apple a fermé la porte qui permettait à certaines applications d’exploiter le Wi-Fi ou le Bluetooth pour déterminer votre position sans votre accord.

Siri : une voix plus synthétique, mais plus naturelle

Des AirPods à l’Apple Watch en passant par l’iPhone, Siri est présent sur tous les appareils frappés d’une pomme. Alors que chaque appareil possédait sa propre « expression » de Siri, Apple travaille à l’unification progressive de ces multiples assistants, pour former une sorte de « SiriOS » qui serait un assistant dans le nuage. Cela commence par une nouvelle voix, entièrement générée par ordinateur, mais plus fluide et plus naturelle.

Sur les AirPods, Siri peut désormais lire les messages dès qu’ils arrivent, et vous permet d’y répondre immédiatement. Le HomePod peut reconnaitre différentes voix, et répondre en conséquence. Approchez votre iPhone de votre HomePod, et grâce à Handoff, la musique ou le podcast que vous écoutez sur votre iPhone passera sur votre HomePod. Enfin, plus de 100 000 stations de radio sont désormais disponibles à travers Siri.

iPadOS : l’iPad n’est plus seulement un gros iPhone

La rumeur nous avait préparés à d’importants changements pour l’iPad. Elle ne nous avait pas préparés à une mise à jour si conséquente qu’elle mériterait un nouveau nom. Ne dites plus « iOS pour iPad », dites « iPadOS ». Cet iPadOS, donc, intègre les widgets aux côtés des icônes des applications sur l’écran d’accueil. Vous pourrez désormais lancer plusieurs instances d’une même application avec Split View, et utiliser App Exposé pour retrouver les différentes « fenêtres » d’une application.

Image Apple.

Les applications peuvent désormais utiliser une nouvelle vue en colonnes, notamment utilisée dans Fichiers, qui n’a jamais autant ressemblé au Finder, maintenant qu’il a récupéré les actions rapides et les métadonnées présentées avec macOS Mojave. Mieux : il permet enfin — enfin ! — de partager des dossiers dans iCloud, d’accéder aux disques externes et clés USB, d’importer des photos depuis une clé USB sans passer par l’application Photos, ou encore de (dé)compresser les archives ZIP.

Apple a considérablement simplifié la manipulation du texte : on peut déplacer le curseur dès que l’on a posé le doigt sur l’écran, sélectionner en laissant le doigt appuyé, et copier/couper/coller avec des gestes à trois doigts. On peut attraper l’ascenseur au vol pour défiler plus rapidement, et détacher le clavier virtuel pour le positionner n’importe où sur l’écran. Les utilisateurs de l’Apple Pencil, quant à eux, seront heureux d’apprendre que la latence a été divisée par deux.

Outre les nouveautés apportées à iOS, iPad OS gagne une toute nouvelle version de Safari beaucoup plus proche de la version macOS, qui possède notamment un gestionnaire de téléchargements. Enfin, Apple répond aux demandes des utilisateurs d’applications créatives, et intègrera les catalogues de polices de nombreuses fonderies, dont Adobe et Monotype, dans l’App Store.

Mac Pro : le Mac le plus puissant jamais créé

Apple ne pouvait pas laisser passer cette WWDC sans présenter le Mac Pro tant attendu. Son objectif ? Fournir « une architecture sans limites », « entièrement modulaire », « conçue pour les usages divers des professionnels ». Le résultat ? Une machine à l’apparence utilitaire, presque brutaliste, construite autour d’un simple cadre en acier. Ce cadre possède des pieds et des poignées, mais forme surtout le support sur lequel des modules viennent se greffer.

Image Apple.

Un énorme radiateur chapeaute de nouveaux processeurs Intel Xeon, entourés de douze emplacements pour des barrettes de mémoire ECC à 2 933 MHz. Le Mac Pro peut ainsi embarquer jusqu’à 28 cœurs et 1,5 To de RAM. Avec ses huit emplacements PCIe, il peut accueillir jusqu’à 4 cartes double wide et 3 cartes single wide, un emplacement étant occupée par une carte d’entrées/sorties comportant notamment deux ports Thunderbolt 3. Le châssis intègre deux ports Thunderbolt 3 supplémentaires, ainsi que deux ports Ethernet 10 GBe.

La carte graphique utilise un connecteur PCIe 16x standard, mais aussi un connecteur propriétaire construit autour du Thunderbolt, qui combine un canal DisplayPort et une alimentation jusqu’à 500 W. L’ensemble forme un « module MXP », qui peut se passer de ventilateur grâce à un énorme radiateur, qu’il embarque une petite carte AMD Radeon Pro 580X ou une grosse carte AMD Radeon Pro Vega II. Il peut même intégrer deux cartes Pro Vega II, reliées avec Infinity Fabric Link. Et comme le Mac Pro peut intégrer deux modules MXP, il peut posséder jusqu’à quatre cartes graphiques.

Les vidéastes pourront aussi ajouter une nouvelle carte accélératrice intégrant un FGPA entièrement dédié au processing des fichiers vidéo. Baptisée AfterBurner, cette carte permet de travailler directement sur les sources ProRes et ProRes RAW, et d’afficher jusqu’à trois flux 8K ou douze flux 4K en temps réel. Une alimentation 1 400 W fournit le courant nécessaire à tous ces composants, refroidis par trois ventilateurs en façade. Une coque en aluminium, percée de multiples trous à la forme travaillée, recouvre le tout.

Image Apple.

Un écran 32" Retina 6K (6 016 x 3 384 px) accompagne le Mac Pro. HDR, P3, 10 bits, cet écran coche toutes les cases. Avec son système de refroidissement passif dérivé de celui du Mac Pro, il peut délivrer 1 000 nits de luminosité de manière constante, et même jusqu’à 1 600 nits en pointe pour les besoins des contenus HDR. Ajoutez des noirs extrêmement profonds, et vous obtenez un contraste de 1 000 000:1. Apple parle d’Extreme Dynamic Range ou XDR, qui donne son nom à cet écran, baptisé « Pro Display XDR ».

La dalle du Pro Display XDR, donc, possède un revêtement antireflet. Une version mate est dépourvue de tout revêtement : c’est la dalle elle-même qui est gravée à l’échelle microscopique. Son pied rappelle celui de l’iMac G4 : lesté par un contrepoids, il peut être réglé sur trois axes, et permet même de pivoter la dalle en portrait. Démontable, il peut laisser sa place à une monture VESA. Vous pourrez relier deux Pro Display XDR à votre MacBook Pro en Thunderbolt 3, et jusqu’à six écrans à votre futur Mac Pro.

Le Mac Pro est une machine étendard, qui vient rivaliser avec les stations les plus puissantes de Dell et HP, celles que l’on retrouve dans les studios d’Hollywood. C’est une machine qui se vendra à quelques (dizaines de) milliers d’unités, mais qui est importante pour l’image de la marque. Le Mac Pro est annoncé à 5 999 $ avec un processeur octacœur, 32 Go de RAM, une maigre carte AMD Radeon Pro 580X, et 256 Go de stockage.

Dans la foulée de sa commercialisation cet automne, il sera décliné dans une version conçue pour les racks. Le Pro Display XDR est annoncé à 4 999 $, et même 5 999 $ pour la version mate. La monture VESA spécifique sera vendue 199 $, et le pied entièrement réglable sera proposé en option (un souffle a parcouru la salle lorsque cette information a été révélée) pour la bagatelle de 999 $. Étendard, que l’on vous dit.

macOS Catalina : le Mac se rapproche toujours plus de l’iPad

« Catalina », voici le nom de la nouvelle version de macOS, celui d’une ile au large du port de Los Angeles. Ses nouveautés ? À part SideCar, une fonction qui permet d’utiliser l’iPad comme un écran externe, voire comme une tablette graphique avec l’Apple Pencil, elles proviennent toutes de l’iPhone et de l’iPad. À commencer par le projet Catalyst, le nom officiel du projet Marzipan, qui permet de porter les applications iPad vers le Mac. Disponible dès aujourd’hui dans Xcode, il a déjà été éprouvé dans Gameloft et Twitter.

Image Apple.

Vous en avez rêvé, Apple l’a fait : iTunes intègre un client mail éclate. Le volet musical intègre l’application Music, les podcasts prennent place dans l’application Podcast, les séries et les films sont exfiltrés vers l’application TV. Vous voulez encore synchroniser votre iPhone manuellement ? Vous le retrouverez désormais dans la barre latérale du Finder. Temps d’écran, la nouvelle interface des applications Photos et Rappels, ou encore la galerie de Notes passent directement d’iOS à macOS.

De la même manière, la nouvelle application « Localiser mon », qui fusionne « Localiser mon iPhone » et « Localiser mes Amis », débarque sur macOS. Une fois iOS 13 et macOS Catalina installés, les appareils émettront ponctuellement une sorte de signal de détresse en Bluetooth, chiffré et anonymisé. Les appareils environnants seront capables de le capter et de le relayer aux serveurs d’Apple : vous pourrez ainsi localiser votre iPhone ou votre Mac même s’il n’est pas connecté au réseau.

Image Apple.

Entre autres nouveautés communes, il faudra encore parler du contrôle vocal du système, ou du verrouillage d’activation sur les Mac dotés d’une puce T2. Mais vous pourrez les découvrir dans nos nombreux articles sur la WWDC 2019, ou en installant vous-mêmes les nouveaux systèmes. Les versions bêta de macOS Catalina, iOS 13, iPadOS 13, tvOS 13, et watchOS 6 sont disponibles dès aujourd’hui. Les bêtas publiques seront disponibles dans le courant du mois de juillet. Les versions finales seront publiées, comme toujours, au début de l’automne.


avatar donatello | 

C'est tout à votre honneur de penser ça, c'est une marque d'optimisme. Moi je trouve tout cela ennuyeux.

Et oui, j'entretiens mes Macs, je leur fais la poussière, la vidange, le pare-prise et les niveaux. Et pourtant quand je lance X-Plane sur mon MacPro de 2015 super bien entretenu et pas si vieux, eh bien je vis l'enfer. L'archipel du lag.

Car oui, mon coté old school m'encline à vouloir utiliser mon Mac pour autre chose que de la bureautique ou de l'export de 3D 8K. Tout simplement me divertir avec. Jouer à des jeux idiots. Avec mes enfants qui plus est.

Voilà pourquoi je souffre.

avatar eleodie | 

@donatello

Du coup sans aucune malveillance.
L’amateur éclairé que vous êtes utilise X-Plane ? C’est là l’essence de votre besoin d’un model spécifiquement conçu pour vous ?

avatar donatello | 

@eleodie J'hésite à répondre car je sens quand même une pointe de malveillance malgré tout.

Le sujet n'est pas X-Plane en soi. C'est qu'Apple ne semble plus envisager qu'on puisse avoir besoin de puissance sans pour autant vouloir gagner sa vie avec.

Autrefois, en claquant un SMIC et demi, j'avais un Mac qui me permettait de faire tout ce que je voulais. Dont jouer à des jeux un peu gourmands.

Aujourd'hui, je dois vendre ma maison pour avoir l'équivalent.

Quant à savoir si je représente une niche. Sans doute. Peut-être ne sommes-nous pas moins nombreux que les types qui montent des long-métrage d'animation 3D. Mais enfin, eux sont solvables...

avatar Doctomac | 

Je voudrais bien savoir où tu habites car une maison au pris du Mac Pro. Tu est dans une maison de 12 m2 ?

avatar Dimemas | 

@ doctomac :
mon dieu... quelle stupidité... tout au premier degré, ça ne s'arrange pas ici
quand on pense que le MBP peut atteindre le prix d'une voiture ...
vous allez vite moins la ramener quand vous verrez le prix des options

avatar byte_order | 

@Polochonappleseed
> Le mac fonctionne durant au minimum une décennie.

Ce qui n'est en rien une spécificité face aux plateformes concurrentes.

> Peut-être faudrait-il prendre tant de faire attention à ses affaires au lieu de vouloir
> les réparer quand elles sont en panne non ?

Cela sent l'argument "c'est votre faute, forcément".
Un outil c'est un outil.
Entre 2 outils, on peut parfaitement comparer leur robustesse relative, et celui qui a besoin moins qu'on "fasse attention" pour éviter qu'il tombe en panne plus souvent est de facto meilleur sur le plan de la robustesse.
C'est aussi simple que ça.

Perso, je préfère une perceuse robuste qui ne me demande pas de faire particulièrement gaffe a prendre soin d'elle plutôt qu'une un peu plus fragile, quand bien même elle serait en aluminium brossé et 20% fois moins lourde.

avatar Polochonappleseed | 

@donatello

Il existe myriade de jeux qui marche sur Mac... c’est un peu de la mauvaise fois non ?

avatar Dimemas | 

c'est l'hôpital qui se fout de la charité...
Vas y parle moi de cette myriade de jeux qu'on rigole.

Allez, je te donne pas 5mn pour m'avouer qu'en fait tu ne joue pas en réalité...

avatar Polochonappleseed | 

Bonjour,
Bah si je joue à WoW, Diablo III, Starcraft 2, Les sims, Dark Souls, Dead Cells, Factorio, etc...
Enfin je ne suis pas ici pour faire une liste mais je ne comprends pas pourquoi il reste encore cette paranoïa et cette peur du vide sur Mac.

avatar Dimemas | 

ou des jeux vieux d'au moins 6 à 9 ans... voire plus
c'est bien ce que je disais, je suis même déçu que tu n'aies pas doom ou quake dans ta liste...

Bah excuse moi, pour celui qui n'aime les jeux blizzard (comme beaucoup) bah ça devient vite vide...

avatar Polochonappleseed | 

Qui te dis que je ne les ai pas, je t’ai juste dis mes préférés ! Et oui je suis un grand amoureux des licences Blizzard !

avatar Dimemas | 

@ Polochonappleseed

le cliché du macuser qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez, qui a oublié ce que c'est de réfléchir.
je fais parti de cette génération qui aimait upgrader son mac et qui rage de ne plus pouvoir le faire ...

les mac ne marche plus pendant une décennie comme vous le prétendez... tout est collé soudé, irréparable, tout se change par bloc ou est remplacé.
Regardez les macbook pro, air et leur clavier à la con, les problème d'écran, ça donne envie hein ?
il leur a fallu 3 ans, et encore on ne sait pas si ira cette fois, pour régler leur problème (qui n'est même pas reconnu officiellement).

maintenant si tu es persuadé de pouvoir faire un film 8k sur un MBP qui va chauffer à fond et faire fondre ta table en étant sous-cadencé à cause de la température ou un mac mini qui coutera 2500-3000 pour le permettre sous peine de passer 3h pour faire un film de 15mn...
bah tu es irrécupérable...
C'est ça la légendaire solidité et fiabilité du mac.
Le coté écolo de la pomme ?

Mais bon sang mais ouvrez vos yeux un peu !

avatar Polochonappleseed | 

@Dimemas

Eh bien je vais commencer à planter le premier clou dans le cercueil de vos rêves. Votre passé est mort et jamais vous ne retrouverez la possibilité de construire un mac accompagné par Apple.

Je ne vous permets pas de dire que je suis pitoyable et inapte à la réflexion.

J'ai justement dit le contraire. Le mac fonctionne durant au minimum une décennie. J'ai justement ce clavier Papillon et sois je suis passé entre les gouttes soit c'est un excellent clavier avec un problème ne touche pas pour part minime d'utilisateur. Peut-être faudrait-il prendre tant de faire attention à ses affaires au lieu de vouloir les réparer quand elles sont en panne non ?

Bah c'est étrange mais mon MacBook Pro y arrive très bien. En même temps si je veux faire une vidéo comme celles-ci, je pourrais adapter la position de mon ordinateur et peut-être acheter un support de transfert technique. Je ne fais pas ces choses-là dans mon canapé avec l’ordinateur posé sur mes genoux en bouffant des curly.

Étonnamment pour un film de 1 m 20 s mon MacBook Pro travaille pendant 2 m 30 s donc pour un film de 15 m, il va travailler pendant 28 m et donc pour un film de 2 h il va travailler 3 h 45 m. Je veux juste vous montrer que ça n'a pas de sens votre phrase. Que le mac est robuste et que la pomme prend vraiment soin de ses utilisateurs.

Arrêtez de penser au passé vivez le présent et émerveillez-vous de ce que l'on vous offre. La vie n'a pas de place pour la rage !

Et bon mois des fiertés !

avatar Jswat | 

@Polochonappleseed

Donc Pro = hors de prix ?
Après il faut voir si il pourra évoluer dans le futur. Si on peut rajouter des composants non Apple ( ssd, ram etc)

avatar occam | 

Catalina : d’accord, c’est consolidé ; d’accord, c’est du PBY. Quand c’est Super, c’est même du Cyclone.
Mais c’est mortel pour les deuxièmes cousteaux, ça vous décapite le Philippe.

avatar donatello | 

Je vous fais un petit signe pour vous dire que je suis un des rares à comprendre vos allusions.

avatar eleodie | 

@donatello

Je pense que tout le monde a compris l’allusion.. juste qu’il vaut mieux parfois ne pas relever

avatar Polochonappleseed | 

@eleodie

J’ai pas compris moi ?

avatar occam | 
avatar Polochonappleseed | 

@occam

Pardon ?

avatar occam | 

@Polochonappleseed

avatar Dimemas | 

ça c'est normal...

avatar tbr | 

@occam

Belle référence !
Mais il faut savoir à quoi ressemble l’hydravion PBY « Catalina » : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Consolidated_PBY_Catalina

avatar occam | 

@tbr

Quant à l’exemplaire qui coûta la vie à Philippe Cousteau :
http://www.passion-calypso.com/pby-catalina-calypso-2/

avatar mediapress | 

heu, un Mac Pro qui débute à 6 000 €...
est-ce que je suis complètement dépassé par l'économie ou est-ce affreusement cher ? Pour moi, un Mac Pro est un mac utilisé par tous sortes de professionnels, mais là, c'est extrêmement sélectif , avec le nouvel écran, on atteint plus de 10 000 € pour un ordi... Graphistes et photographes ne vont pas pouvoir se payer ce mac et vont passer à la concurrence PC pas par choix mais par manque de moyens...

avatar Doctomac | 

Encore une fois, cette clientèle, avant de passer au PC, a le choix entre trois autres desktops largement suffisants : iMac, iMac pro et MacMini.

avatar mediapress | 

l'iMac n'est pas un ordi pro, tout est intégré, et la moindre panne d'un composant met tout le bazar en carafe... iMac pro, même commentaire... Mac mini, heu soyons sérieux... J'ai finalement opté pour un MacBook Pro 15 pouces, mais bon... ça ne me satisfait pas totalement, rien n'est évolutif, j'ai payé plus de 3000 € pour un ordi presque jetables lorsque les pannes vont arriver...

avatar Polochonappleseed | 

@mediapress

Ah ? Pourquoi ?
Un mac tombe-t’il souvent en panne chez vous ? Ne savais vous pas qu’il est possible d’acheter un mac et de le rendre sous 2 semaines pour finir un projet ?
Utilisez vous toute la puissance ? Je suis pro. Je fais tourner plusieurs fichiers imprimables de très haute définition (par moment plusieurs Go) sur 3 logiciel bien connu d’adobe en même temps. Pourquoi être aussi négatif face au fait que cet ordinateur ne vous sera jamais destiné ?

avatar byte_order | 

@Polochonappleseed
Pourquoi associer "évolutif" à "réparation" !?

> Pourquoi être aussi négatif face au fait que cet ordinateur ne vous sera jamais destiné ?

Pourquoi dénier le droit de souligner qu'il n'y plus aucun mac offrant un minimum d'évolutivité (et non, pas pour le "réparer", juste pour le faire "évoluer", en lui collant par exemple une meilleure carte GPU) *sauf* le modèle le plus cher.

Zero offre en milieu de gamme.
Zero en bas de bas gamme.

Perso, je ne suis pas surpris, Apple montre clairement depuis des années qu'elle n'acceptera jamais que *ses* clients se permettent de faire évoluer pendant de trop nombreuses années leurs machines sans devoir ressentir l'obligation de racheter un truc à Apple.

Mais cela n'empêche nullement de trouver pertinent de souligner l'absence d'évolutivité dans l'offre de Mac, *sauf* pour l'ultra haut de gamme qui commence à des prix ahurissants, compte tenu des caractéristiques (6k pour un 8 coeurs, 580X pro + 256GB de SSD PCI, sérieux !?!)

avatar Doctomac | 

Si l’iMac et encore plus l’iMac Pro peuvent être ou sont des machines pros...de même que le MacMini. Par les pannes, si elles arrivent, se réparent.

J’ai acheté le Mac mini pour mon activité professionnelle (je veux dire au bureau et j’ai enfin remplacer cette merde d’ordinateur que l’on appelle le PC Windows) et c’est donc bien une machine Pro. Précisément, son corei7 et 32 Go de RAM - 1 TO de SSD me suffisent largement pour la nature de mon activité pro. Elle est en fait parfaite, c’est une superbe machine.

avatar Dimemas | 

super l'argument !
donc ceux qui veulent un mac pro... bah non tu as d'autres trucs super cool pour toi.
Non mais j'ai besoin d'un ordi vraiment très!s puissant comme le mac pro avec du xeon.

Non tu n'en as pas besoin...

avatar Jswat | 

@mediapress

A voir si la concurrence ne va pas suivre la folie des prix Apple.
Regarde les prix des téléphones ont bien suivi celui des iPhone .
Le coupable est le consommateur

avatar Polochonappleseed | 

@mediapress

Mais pas du tout ! Les iMac sont déjà destinés pour les Pro. La colorimétrie est parfaite sur les dalles actuelles, la densité colorimétrique est assez profonde pour voir des subtilités que d’autres écrans ne peuvent différenciés.

On parles d’une machine qui est destinée à être utilisée sur de très longes périodes à pleine puissance. Pas de retouche sur Photoshop qui peuvent être sauvegardé puis être réouvert pour un traitement ultérieur !

Les ordinateurs vendu par Apple sont déjà destinés au Pro.

Les ordinateurs avec le suffixe Pro sont destinés à des entreprise qui brasse des Millions aux box office, qui font des AAA en jeux vidéo, où des maisons de disques qui auront 1 poste comme celui si pour la génération finale des morceaux.

Il faut faire la différence entre ce qui nous est destinés et ce qui ne l’est pas ?

avatar mediapress | 

il n'y a rien d'extraordinaire à vouloir une machine modulable et que l'on peut faire évoluer en même temps que son activité... c'est ce que j'appellerai une machine pro... une machine ou tout est soudé, ça dure un temps et il faudra la changer quand un composant cassée coutera plus cher que la machine elle même, j'appelle ça une machine avec une obsolescence programmée...

avatar Polochonappleseed | 

@mediapress

Il n’y a pas besoin de faire évoluer une machine si elle est déjà optimisée pour fonctionner parfaitement. On la change quand elle ne sera plus prise en charge par le constructeur. Ce qui est normal dans le monde Professionnel.

En reprenant cet exemple, je travaille dans l’imprimerie toussa toussa. Une petite presse Offset coute 34 000 €. Si elle est plantée il faut la réparer (on perd du temps et de l’argent) mais on ne peux pas la faire évoluer en fonction de l’avancée technologique. Que crierez vous comme scandale en apprenants ça ? C’est une réelle question

avatar Dimemas | 

et pourquoi on ne pourrait pas ?

donc en gros tu es pour l'obsolescence programmée si on comprends bien ?
parce qu'une machine avec 256 de SSD de base c'est normal aussi...

achète toi un cerveau et vite, visiblement c'est comme ça tu fonctionne

avatar Celeri | 

J'allais dire la même chose, puis je me suis souvenu qu'il y a 15 ans, ce n'était pas si différent... Le Quadra 900 a été introduit à 7.200$, le 950 à 8.500$, mon père avait acheté son 840av à plus de 40.000F... Et les premier Power Mac étaient chers eux aussi : https://www.aventure-apple.com/blog/wp-content/uploads/2019/03/Apple_News_RISC_Pentium_PowerPC-1024x1013.jpg

Donc d'accord pour dire que ce nouveau Mac Pro est cher, mais chez Apple ce n'est pas vraiment une nouveauté !

avatar mediapress | 

j'ai eu ce Quadra 840 AV, et 40 000 f était bien le prix que j'avais payé... Mais à l'époque et a début, on payait aussi un disque dur de 40 Mo (pas Go) dans les 10 000 Francs aussi... Les prix ont baissé et heureusement... De toute façon, on le voit, les iPhone, ce ne sont pas les plus chers qui se vendent, au bout d'un moment, les gens n'ont plus d'argent...

avatar draconic | 

tout a fait d'accord, le concept "Pro" chez Apple devient très particulier.
Bon je regrette pas mon passage sur Windows. Pas de regret surtout pour un Mac Pro avec une petite configuration a un prix irréaliste.

Qu'on me parle pas qu'un iMac est un ordinateur pour les Pro, rien que le concept du tout fermé n'est pas envisageable.
Ah qu'elle est loin l'époque ou Apple comprenait les Pros

avatar GregH | 

Ils ne se sont quand même pas trop foulés pour le nouvel écran d’accueil de l’iPad.... ??

avatar raphta | 

@GregH

Clair.
Ç’est mieux, mais pas d’effet wouaw

avatar mzik0013 | 

Modifier

avatar Silvermax | 

La démonstration en direct de SWIFT UI était extra ! Ça devient de plus en plus simple

avatar MacTHEgenius | 

À voir avec des interfaces un peu plus complexe.

Je vais essayer moi-même, mais le framework est très jeune. Vaudra mieux attendre à mon avis.

avatar dvd | 

Cette wwdc est assurément un bon cru. Grosse nouveauté ipad os qui rendra l'ipad pro encore plus intéressant. Merci fichier ! De belles nouveautés en pagaille. Je serai plus circonspect sur le macpro. Ils ont fait un boulot d'ingénierie formidable mais est ce qu'on attend ça d'une station de travail. La config est somme toute standard au final, surtout sur la partie gpu. Quant au prix, waouh, ça pique beaucoup.

avatar DaYani | 

J’ai une question concernant les AirPod. Est-ce que la nouvelle fonction "répondre aux messages directement avec Siri" fonctionnera avec les AirPod de première génération ?

avatar Polochonappleseed | 

@DaYani

Sans vouloir m’avancer trop, je crain que non

avatar macbook60 | 

@Polochonappleseed

Pourquoi non ?

avatar Tijudpom | 

Et sinon la calculatrice sur iPad ? Parce que sur Apple Watch OK mais...

avatar jopaone | 

Déçu par iPadOS, le multifenetrage est d’un complexe ?. Sans parler des gestes... Même le gars de la démo n’arrivait pas à faire son copié-collé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR