Qu’est-ce qu’Apple nous réserve pour son keynote du 30 octobre ?

Christophe Laporte |

Et de 4 ! Apple organisera le 30 octobre son quatrième keynote de l’année. C’est finalement beaucoup pour une année où Apple n’a rien présenté de véritablement inattendu. Enfin, si l’on met de côté le HomePod qui aurait dû sortir l’année dernière.

Un premier événement pour le monde de l’éducation

La première conférence était assez inhabituelle sur certains points. Rappelez-vous, elle s’est déroulée le 27 mars au Lane Tech College Prep, le plus grand lycée de Chicago et l’un des plus grands lycées américains.

Pour Apple, il s’agissait de renouveler son attachement au marché de l’éducation en présentant un nouvel iPad toujours moins cher, avec un stylet dédié et de nouveaux outils dédiés à la classe. Si les démonstrations d’Apple étaient à bien des égards impressionnantes, il n’est pas garanti - loin de là - que cela ait permis d’inverser la tendance. Dans l’éducation, cela fait quelque temps qu’Apple prend le bouillon, notamment face aux Chromebooks…

Tim Cook en maître des écoles

Une WWDC sans nouveauté matérielle

Si l’événement du 27 mars était relativement original, celui du 4 juin était d’un grand classicisme. Il s’agissait en effet de la conférence inaugurale de la WWDC avec au programme iOS 12, macOS Mojave, tvOS 12 et watchOS 5 qui ont atterri sur nos terminaux il y a maintenant quelques semaines. Du logiciel et rien que du logiciel, l’Apple Store n’ayant même pas pris la peine de fermer ses portes (lire : Dix enseignements à retenir de la WWDC 2018).

Outre de montrer ses avancées sur ses principaux fronts, l’objectif pour Apple était de montrer qu’elle avait bien retenu les critiques de l’année passée. Avant les nouveautés, place à l’optimisation et à la stabilité. De ce point de vue, on peut dire qu’Apple a pour le moment réussi son pari. Les successeurs d’iOS 11 et de macOS High Sierra n’ont pas connu de problèmes majeurs jusqu’à présent.

Un keynote de septembre qui va à l’essentiel

Il a fallu attendre les chaudes journées de juillet pour qu’Apple annonce enfin du nouveau côté Mac : des MacBook Pro, plus puissants et dotés d’un clavier légèrement revu. Une mise à jour certes bienvenue, mais qui montre bien que la gamme de Mac portables est en plein chantier. Si les MacBook Pro avec Touch Bar ont été revus, les autres portables restent inchangés.

Mais fidèle à son habitude, Apple a préféré attendre la rentrée pour abattre ses premières cartes en prévision des fêtes de fin d’année. Au programme : les iPhone 2018, qui restent la vache à lait du groupe, et les Apple Watch Series 4, qui ne cessent de monter en puissance.

Contrairement à l’année dernière, Apple n’a pas voulu multiplier les annonces et les lancements. A la rentrée, elle s’est focalisée sur l’essentiel. Certains d’ailleurs ont peut-être regretté le manque de véritable surprise. Mais c’est peut-être bien l’un des objectifs de ce keynote du 30 octobre.

Special event : un événement pour se réconcilier avec les pros ?

La plupart des produits qui seront mis en avant connaîtront très certainement une refonte majeure. C’est le cas de l’iPad Pro, qui devrait à son tour adopter la plupart des technologies qui ont fait le succès de l’iPhone X. On s’attend également à ce qu’il soit doté d’un Pencil de nouvelle génération. Voilà qui pourrait faire le bonheur des utilisateurs créatifs, à un moment où la tablette est en passe d’entrer dans une nouvelle dimension avec l’arrivée de Photoshop pour iOS prévue pour l’année prochaine.

Que dire du MacBook Air ? Son successeur est attendu depuis des années. On espère que la cuvée 2018 reprendra le meilleur du MacBook et du MacBook Air. Si le résultat est à la hauteur et le prix est raisonnable, alors Apple aura incontestablement un véritable best-seller entre les mains.

On prête également à Apple l’intention de renouveler le Mac mini, qui adopterait un positionnement plus proche des exigences des utilisateurs professionnels. En toute logique, cela signifie que la machine compacte d’Apple devrait adopter des processeurs plus puissants et le Thunderbolt 3. Cela signifie également que son prix pourrait exploser. Après tout, un Mac à 500 $ apparait comme anachronique à une époque où les nouveaux iPhone dépassent de la tête et des épaules la barre des 1000 $.

Il se murmure d’autre part qu’Apple aurait l’intention de réviser sa gamme d’iMac. Certains rêvent enfin d’une présentation en avance des nouveaux Mac Pro. Apple pourrait utiliser ce keynote comme celui de la réconciliation avec une partie de ses utilisateurs qui se sentent abandonnés par certains de ses choix. Apple avait fait son grand mea culpa en avril 2017 devant une poignée de journalistes. Elle pourrait profiter de cet événement pour continuer son opération rachat auprès d’une de ses clientèles historiques. Dans cette quête, le lancement des iMac Pro avait déjà constitué une première étape.

Quoi qu’il en soit, le carton d’invitation envoyé il y a quelques jours à la presse donne l’impression qu’Apple a quelque chose à dire à sa clientèle creative. Le slogan There’s more in the making et le lieu (l’Howard Gilman Opera à New York) renforcent cette impression qu’Apple cherche à marquer les esprits et à envoyer un message fort à une partie de sa clientèle comme elle l’a fait lors de son keynote de début d’année avec le monde éducatif. Mais pour que cela soit couronné de succès, il faut maintenant des annonces qui soient à la hauteur de l’événement.

avatar Doctomac | 

Quelle poésie !

avatar reborn | 

@fck

Vu ton pseudo tu mérite qu’on te laisse le choix dans la date de quand tu va te faire "fck"

?‍♂️

avatar marenostrum | 

on les paye avec un chiffre virtuel, qu'on le gagne facilement (il faut attendre que les jours passent). si c'était des pièces d'or, personne les aurait changé par du matériel électronique (sauf les pros). parce que l'or a plus de valeur, c'est un métal rare.

bref c'est eux qui font plus d'efforts que la plupart de nous, pour la somme dépensée. ils remuent toute la planète. heureusement qu'ils les produisent par millions, sinon personne ne pouvaient acheter un iPhone ou iPad, si produit en petite quantité (ou de manière artisanale).

avatar cv21 | 

En voyant l'invitation, effectivement j'ai également pensé aux créatifs.
Peut-être des démonstrations d'Adobe Rush sur iPad, Resolve sur iMac pro.... ;-)

Côté machines, comme doctomac, révision des mac portables 12', des imac avec processeurs 8ème génération, imac Pro révision, pourquoi pas la présentation d'un nouvel mac mini et d'un nouveau mac pro avant la mise en vente en 2019... optimisme.

Côté logiciel, Mojave mangez-en, pourquoi pas un rapprochement (je ne sais comment)des applis sur mac, ipad, iphone (audio et montage) et des mise à jour de FCPX, Logic, Motion, Compressor plus la mise en avant des éditeurs qui supportent les technos d'Apple comme C4D. Enfin, rien de tout ça et juste : achetez du Apple c'est bientôt Noël. Là, pour le coup c'est logique.

avatar reborn | 

Ou alors ils vont juste annoncer les nouveaux iPads avec une revision des macbook et macbook air.

Les gens s’enflamment trop ?‍♂️

avatar Zara2stra | 

Si Tim veut s’adresser à la clientèle historique et « créative » du mac, alors j’ai la musique qu’il lui faut pour son arrivée :

« Quand vient le mardi (30 octobre), la grande Zoa
met ses bijoux, ses chinchillas
Et puis à minuit, la grande Zoa
Autour du cou se met un boa...
Y en a qui marmonne, que la grande Zoa
Ca serait un homme (comme Macron), on dit ça... 
... »

avatar Mike Mac | 

@iJoke |

"Bah déjà on va avoir droit à 20min de Photoshop sur iPad"

Don 15 mn à nous vendre la révolutionnaire arrivée de la souris Bluetooth et du Trackpad Bluetooth...

Sur le grand iPad Pro ou sur le monteur 4K auquel lui ou son petit frère peut être relié, il faut cela a minima pour manipuler l'ensemble correctement. Tout le monde ne pratique pas le pencil. Et le doigt reste un accessoire futile pour les gros travaux photographiques, tros gros, passera pas !

avatar lulubotine | 

Je veux une imprimante. La Style Writer 3 !!!
Et un iPad qui supporte MacOs en plus de l’iOS. Avec des sesssions utilisateurs et une base reliée à un un écran, ssd, et compagnie....

avatar iPop | 

@lulubotine

Et moi, un iPad 20 pouce. Bon, je dois attendre 2030 quand le Mac aura disparu. ?

avatar melaure | 

Avec Cook c'est toujours moins ! Ce ne sera pas iPad avec macOS et iOS, mais sans macOs et sans iOS !!! :D ;)

A quoi ça sert ? Mais quelle question futile quand des millions de bobos en achèteront quand même. Y a une pomme dessus ? C'est vendu ! ;)

avatar Yves SG | 

Je n’avais pas fait gaffe à la date...
Je serai pas loin : Majestic Theater pour voir le Fantôme de l’opéra ? !

avatar JotaPe86 | 

Opera de New-York ? tout est dit, pure comédie, pipeau :-)
Tim Cook va nous parler de la class action pour cause d'obsolescence programmée (ralentissement des iPhone) et de sa requête d'accepter cela seulement pour les acheteurs américains ?
Si ce n'est pas se foutre du reste du monde …

avatar tbr | 

Logos Apple toujours renouvelés et manifestement réalisés sur iPad.
Donc un nouvel iPad et son nouveau Pencil « encore plus top moumoute »
Et, va savoir... l’iPad et son Pencil qui, grâce à continuité, simuleraient une tablette graphique sur l’écran d’un iMac Pro.
> mais c’est pas du tout ce qui arrivera.

Non... simplement des stats « on vous ken tous », des présentations d’objets à évolution hyper lente « parce qu’on se fait un Max de fric à chaque itération donc si on va trop vite, on en perd », quelques pseudos innovation « oh qu’il est beau mon emoji ! »
Et on plie les gaules : 2 heures de pur bullshit marketing.
On en saura plus une fois qu’on aura acheté ce qu’Apple veut nous vendre.

avatar yourglaaa | 

Et donc rien sur les MacBook Pro ? Quid du recul technologique avec la suppression du magsafe ainsi que de l'emplacement pour cartes SD (qui permettait entre autres d'étendre de plusieurs centaines de gigas la capacité de stockage à moindre frais ? Que dire de leurs nouveaux claviers papillon qui bloquent encore à la moindre poussière ? Que penser de leur touch bar dont on n'a que faire quand on est un pro et qu'on attend justement de son Mac qu'il le soit aussi ? Ils ont vraiment l'intention de nous faire avaler ces machines dont pas un seul professionnel nomade averti ne voudrait ? C'était juste des interrogations à voix haute, mais qui m'ont fait me rabattre sur le MBP 2015, à juste titre et sans regret. Pour moi, le progrès s'est arrêté en 2015 concernant les MBP ... Hélas !

avatar Alex Giannelli | 

@yourglaaa

Il y a peu de chance qu’ils parlent des MBP car la gamme 2018 est sortie peu avant la dernière keynote. Malheureusement, je ne pense qu’on ait des nouvelles d’une nouvelle gamme avant l’année prochaine...

avatar oomu | 

"à moindre frais" ?!!!

virez moi ce connecteur !

avatar Macbook31 | 

@yourglaaa

Le MacBook Pro 2018, tu l’as, au moins ?

avatar pocketalex | 

@yourglaaa

suppression du magsafe, du lecteur SD et apparition de la Touch Bar, c'est TES soucis, pas ceux du monde entier

Ne t'en déplaise, les Macbook Pro se vendent bien et sont achetés par des pros qui l'utilisent en cadre pro. Normal, ces machines sont de véritables mini-stations de travail où tous les curseurs sont poussés au Max (CPU au top, excellent GPU, les meilleurs SSD, les meilleurs E/S, enfin 32Go de RAM, le trackpad légendaire, le clavier quand il est loin des miettes, et des écrans de haute qualité)

Ne réduits pas TES attentes à la majorité des "pros", c'est très prétentieux.

La disparition du lecteur SD est casse-couille, mais quand on est photographe pro, on utilise un lecteur externe souvent multi-cartes, donc pas de soucis. Tu parles de l'utiliser en stockage supplémentaire, mais il n'y a que les forains et les gens qui se fournissent chez Emmaüs qui font ça

Le magsafe existe en USB-C, recherche un peu sur Amazon ou ailleurs

Quand à la touch bar, personne ne s'en glorifie, mais personne ne s'en plains non plus

Tu as le discours d'un non-utilisateur de Macbook Pro qui parle du Macbook Pro. Qui ne parle pas d'usages bien sur, juste de cosmétiques.

Bref c'est sympa de discuter chiffons avec toi, mais pas plus de deux minutes hein, on a, contrairement à toi, du travail.

avatar fte | 

@pocketalex

"Ne t'en déplaise, les Macbook Pro se vendent bien"

Hum. Ils se vendent moins bien, alors que le marché est en reprise et que les autres constructeurs du top 5 sont en croissance.

Je n’en tire aucune conclusion. Sinon qu’ils se vendent moins bien.

avatar pocketalex | 

@fte

Cela est, en toute logique, surement du aux hausses de prix et surtout d'options (le SSD à 2 ou 4 To .... ouch) qui a du freiner pas mal d'ardeurs

Et je comprends les acheteurs, les prix demandés sont presque délirants.

Mais pas à la disparition du magsafe ou à du lecteur SD, restons sérieux. Ni à la conception des machines (CPU, GPU, écran, etc)

avatar fte | 

@pocketalex

"Cela est, en toute logique, surement du aux hausses de prix"

Je ne sais pas la cause de la baisse. Mais je doute qu’il n’y ait qu’une cause.

Je pense que c’est un ensemble de raisons. Le prix en est certainement une. La colle probablement une autre. Les polémiques autour du clavier également, on me pose des questions à ce propos régulièrement. La qualité de Windows 10 y est certainement pour quelque chose également, ainsi que la disponibilité en face d’hybrides et convertibles qui trouvent leur clientèle.

L’orientation corporate méga-chiante de la com d’Apple y est aussi peut-être pour quelque chose.

Ainsi que la qualité en baisse de macOS.

Bref. Juste le prix est très simpliste.

avatar pocketalex | 

@fte

Si ces arguments ne concerneraient QUE la gamme 2018, je serai d'accord avec toi, mais le MBP 2018 n'est qu'un refresh de la 2017 qui est un refresh de la 2016

Cela va faire 2 ans maintenant que ces nouvelles gammes sont sorties, avec leurs caractéristiques (clavier papillon, composants soudés, etc), c'est pas comme si c'était une toute nouvelle gamme qui tout d'un coup ne rencontrerait pas son public

Qui plus est, la gamme 2018 corrige des soucis qui étaient fortement reprochés sur les deux gammes précédentes (exemple : la RAM limitée à 16Go)

En même temps je dis ça, et en même temps ... ça fait aussi 2 ans que cette gamme s'est pris un gros coup de boost niveau prix

Bref je sais pas, ça doit surement être un mix de plusieurs choses tu as raison.

En espérant qu'Apple en prenne conscience et se bouge, mais j'en doute, leur orientation produit est de plus en plus marquée "collé/soudé" afin d'imposer soit des options hors de prix à l'achat, soit un renouvellement des produits plus fréquents

Bref, exactement ce que les consommateurs "avertis" reprochent de plus en plus aux marques, et en ces temps de prise de conscience écolo, jouer le jeu de l'obsolescence programmée n'est pas très "Think different" ni "bobo-friendly" si vous voyez ce que je veux dire, et à vouloir gagner le max du max du max d'argent sur tout, tout le temps, la marque risque de quitter rapidement et définitivement le virage du "cool", or le fondement d'Apple avant tout, c'est que c'est une marque "cool"

avatar melaure | 

Tu es sur qu'ils existent encore tes pros, ou alors tu comptes ceux qui avaient un Mac et se sont barrés à la concurrence pour payer leur matos à un prix décent avec un VRAI service pro (du genre on te dépanne sur site dans la journée et pas dans un lointain Apple Store sous 10 jours ...) ?

avatar pocketalex | 

@melaure

10% de baisse des ventes, ça fait encore un sacré paquet de millions d'acheteurs

Sur le prix, tu sais qu'on est d'accord (à souligner, c'est rare), mais ce n'est pas parce qu'une machine est vendu "trop chère" que tout d'un coup, elle devient "nulle"

Le MBP reste l'une des meilleures stations de travail mobile, et sous MacOS, ce qui reste pour de nombreux utilisateurs, dont pro, un avantage.

Après, si on met sur la table les sous qu'Apple demande, il n'y a rien à dire de plus, ça reste du bon matos acheté. Trop cher, certes, mais bon quand même

Quant aux "services pro" d'en face, c'est pas toujours rose, mais c'est un autre sujet

avatar Yves SG | 

@melaure

Tu ne sembles pas bien connaître les « pros » dont tu parles. Le service Apple est bien au dessus de ce qui se fait ailleurs, et le prix plus élevé est un atout car non seulement les machines durent bien plus longtemps, non seulement la charge financière de maintenance est quasi nulle, mais surtout les Mac ont une vraie valeur sur le marché de l’occasion.
Donc acheter un Mac en tant que pro est une opération gagnante sur toute la ligne ? !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR