Dividende et rachat d’actions : une rallonge de 100 milliards de dollars

Anthony Nelzin-Santos |

Plus encore que les chiffres de vente de l’iPhone, les investisseurs attendaient des informations sur la poursuite du programme de « retour de capital » d’Apple. Lancé en mars 2012 pour trois ans, il avait été prolongé en avril 2015 pour trois années supplémentaires, et touche donc à sa fin. Le conseil d’administration a voté une rallonge de 100 milliards de dollars, ainsi qu’une augmentation de 16 % du dividende trimestriel.

Le 17 mai prochain, tous les actionnaires en date du 14 mai recevront donc un dividende de 0,73 dollar par action, dix centimes de plus qu’en février. Depuis le mois d’août 2012 qu’elle a repris le versement d’un dividende, Apple a « rendu » 275 milliards de dollars aux actionnaires, dont 200 milliards de dollars par le rachat d’actions. Luca Maestri affectionne particulièrement cette opération, qui dope le cours d’une action qu’il estime largement sous-évaluée.

« Maintenant que nous pouvons accéder à nos réserves de liquidités avec une plus grande flexibilité », explique le directeur financier d’Apple en faisant référence au « congé fiscal » voté par le Congrès américain, « nous pourrons investir de manière plus efficace dans nos opérations sur le sol américain, et travailler à l’optimisation de notre structure capitalistique. » Les précédentes déclarations de la firme de Cupertino ne laissent aucune place au doute : les actionnaires seront les premiers bénéficiaires du rapatriement des liquidités.

Les 350 milliards de dollars promis à l’économie américaine pour ces cinq prochaines années correspondent essentiellement aux dépenses opérationnelles, aux acquisitions d’actifs durables, et au carnet de commandes. Le « congé fiscal » les facilite, mais elles n’y sont pas directement liées, et auraient été engagées sans lui. « Étant donné notre confiance dans le futur d’Apple », conclut Luca Maestri, « nous sommes très heureux d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé une nouvelle autorisation de rachat d’actions de 100 milliards de dollars ». Et les investisseurs sont très heureux de l’apprendre.

avatar Yacc | 

@R1x_Fr1x

Tu es capable de voir ce que sera le marché en 2030 toi ?

Pour le reste Apple continue à être le seul acteur à faire encore de de beaux profits avec son activité ordinateur personnel, aucun risque court terme de voir disparaître cette rentable activité.

Quant aux marchés de niches que tu évoques cela montre juste que tu ne connais pas les réalités économiques du marché que tu évoques.

avatar Yacc | 

@R1x_Fr1x

C’est assez drôle quand même.

Apple est le seul acteur à avoir une activité sur le secteur réellement profitable, mais bien des spécialistes autoproclamés n’ont de cesse ici de déclarer qu’ils ne comprennent rien au marché et qu’ils vont l’abandonner.

Remarquable d’inepties ?

avatar reborn | 

@R1x_Fr1x

On remarquera qu’Apple vend toujours autant de mac..

avatar Yacc | 

@reborn

Dans un marché extrêmement difficile Apple continue à avoir une activité PC largement profitable c’est remarquable.

avatar XiliX | 

@R1x_Fr1x

"
Que pensez vous de l’avenir du Mac Mini?
Quel pari prendriez-vous concernant le MacBook Air le jour où Apple décidera de faire un MacBook 13,3 / 14 / 15 pouces?
Quand la gravure des CPU et des GPU en 7 mm voire moins sera maîtrisée par des Intel ou des Nvidia, quel futur voyez vous pour le MacBook Pro?
La considération donnée aux pros vous inspire quoi pour le futur du MacPro?"

Je ne prendrai le pari des modèles actuels. Ils n’existeront peut-être plus. Ce fut le cas avec les PowerBook, les iMac Tournesol, les...
Toujours est-il Apple a toujours su proposer des gammes d’ordinateurs.
Je ne peux pas voir ce que Apple va proposer. D’un autre côté je m’en fiche un peu. J’attends de leur part d’être surpris.

avatar Trillot | 

Non Dell n'a pas racheté la totalité de ses actions!

C'est Monsieur Dell qui a racheté la totalité des actions de la société Dell, ce n'est pas du tout la même chose. Ça a été possible parce que Michael Dell a revendu des actions Dell lorsqu'elles valaient très cher pour les racheter (avec l'aide d'une banque il me semble) lorsqu'elles avaient beaucoup baissé.

Puis il l'a transformée en société privée (sans actions).

avatar Paul_M | 

@Maliik

Les opérations réalisées par (Monsieur) Dell et Apple n'ont pas grand chose à voir. Le rachat d'actions par une société augmente le bénéfice par action et donc permet généralement de doper le court de l'action. Ça ne va certainement pas la transformer en société privée comme Dell.

avatar Yacc | 

Confondre une opération de rachat d'action d'une société par la société elle même et le rachat d'une société par son fondateur montre le niveau de connaissances de ceux qui commentent des faits qui les dépassent :-(

avatar Yacc | 

Et juste un rappel : les capitaux propres d'une entreprise appartiennent bien à l'actionnariat.

Il figure au passif du bilan d'une entreprise comme une dette.

Donc oui le versement de dividendes ou le rachat d'action sont bien une restitution légitime.

Une entreprise n'a nullement vocation à détenir une trésorerie démesurée au regard de ses besoins.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR