Apple aurait recruté Michael Abbott, l'ancien patron de webOS

Florian Innocente |

Apple a embauché l’ancien ingénieur en chef de Twitter, Michael Abbott. L’annonce en a été faite en interne, nous a-t-on confié, mais elle attend d’être officialisée plus largement.

Il devrait s’occuper de l’une des activités d’Apple comprises dans la collection de ses services en ligne. Il s’agit de délester un responsable d’une partie de ce fardeau. Vu la maigre description qui nous en a été faite, il pourrait travailler dans le périmètre que supervise Eddy Cue voire Craig Federighi (puisqu’il a Siri sous sa houlette), mais ce n'est que spéculation à ce stade.

Michael Abbott en 2014.

Dans un billet publié en août, Michael Abbott expliquait qu’il allait, dans les mois à venir, enfin remettre les mains dans le cambouis et participer à concevoir des produits et de nouvelles technologies. Il ne nommait pas son point de chute mais il exprimait son intérêt pour les domaines dans lesquels Apple est très investie : réalité augmentée, machine learning, intelligence artificielle. Il ajoutait qu'il était intrigué aussi par « la façon dont les techniques de sécurité issues du domaine de la géopolitique peuvent influencer des entreprises de technologie ».

Apple ne fera peut-être pas d’annonce particulière, néanmoins l’homme a un parcours intéressant qui en fait une recrue importante. Il a commencé sa carrière chez SRI International dans les années 1990, puis enchaîné les start-ups spécialisées dans le logiciel et les services en ligne. Après l'éclatement de la « bulle internet » au début des années 2000, il est passé chez Microsoft, où il a constitué et dirigé les équipes qui ont créé la plateforme cloud Azure.

À la Google I/O de 2009, pour vanter l’utilisation des technologies du web dans webOS.

De 2008 à 2010, il a été senior vice president Apps and Services chez Palm, où il a créé et dirigé les équipes de développement de webOS. Il a quitté le navire avec l'acquisition de Palm par HP, pour aller chez Twitter, où il a pris le titre de vice president of Engineering avec comme mission d’améliorer l'infrastructure et sa fiabilité alors que la popularité du service explosait.

Depuis 2011, il travaillait avec des start-ups, notamment au sein du prestigieux cabinet Kleiner Perkins Caufield & Byers. Il est ainsi passé par le conseil d'administration de Plex, a investi dans Snapchat, ou encore conseillé Jawbone.