Les États-Unis ne mettront pas leur nez dans le dossier irlandais d'Apple

Stéphane Moussie |

La Cour de justice de l’Union européenne a rejeté la demande des États-Unis de prendre part à l’affaire fiscale d’Apple en Irlande. Le gouvernement américain voulait peser dans ce dossier dans lequel Apple doit rembourser 13 milliards d’euros d’avantages « indus » à l’Irlande, après une décision de la Commission européenne.

À l’époque, l’administration Obama avait vivement critiqué ce jugement pénalisant une des plus grandes entreprises américaines. « L’Union européenne exerce une autorité supranationale qui bafoue les décisions fiscales prises dans chacun des Etats membres », avait déclaré le secrétaire au Trésor Jack Lew.

Les États-Unis n’auront finalement pas leur mot à dire, la Cour de justice de l’Union européenne ayant estimé que Washington n’a « pas réussi à établir l’existence d’un intérêt direct dans le résultat de l’affaire. »