2017 a été une bonne année pour le salaire des dirigeants d'Apple

Soumis par Florian Innocente le jeu, 28/12/2017 - 08:52

2017 a été une très bonne année pour Apple et par conséquent pour le salaire de ses principaux dirigeants. Tim Cook a ainsi gagné 12,8 millions de dollars (10,7 millions d'euros) sur la durée de cet exercice annuel. C'est une progression sur 2016 où le contre-coup des résultats d'Apple avait ramené sa paye à 8,7 millions de dollars (10,2 millions en 2015). Ces chiffres ont été publiés hier en prévision de l'assemblée générale des actionnaires en février.

Le salaire annuel de Tim Cook est composé d'un montant fixe établi à 3 millions de dollars (2,5 millions d'euros) plus un montant calculé sur les performances d'Apple.

Il en va de même pour ses principaux lieutenant(e)s pour qui la base annuelle est de 1 million de dollars (838 000 euros), plus une prime de résultat, plus encore deux types d'attributions d'actions : l'une en fonction des résultats de l'entreprise, l'autre relative au temps de présence dans l'entreprise. Depuis 2011, Tim Cook a renoncé à ces attributions d'actions (il en possède néanmoins un bon matelas, valorisé à 500 millions de dollars au cours actuel, soit 418 millions d'euros).

Cliquer pour agrandir

Tous les ans, un comité interne à Apple pose les jalons des objectifs à atteindre pour le versement de ces primes de résultats qui viennent compléter le salaire de base. En 2017, il fallait atteindre au minimum un chiffre d'affaires de 215,6 milliards de dollars (180,6 milliards d'euros) et un bénéfice opérationnel de 52,3 milliards (48,8 milliards d'euros) pour obtenir un supplément correspondant à 100 % du salaire de base.

L'objectif à atteindre pour améliorer encore plus l'ordinaire (une prime équivalente à 200 % du salaire de base) était un chiffre d'affaires de 225,2 milliards de dollars et 57,9 milliards de bénéfices.

Bingo, Apple a réalisé en 2017 un CA de 229,2 milliards (192 milliards d'euros) et un bénéfice de 61,3 milliards (51,3 milliards d'euros). L'objectif maximal, se traduisant par un versement équivalent à 400 % du salaire était fixé à 234,8 milliards et 62,9 milliards. Il s'en est fallu de peu… il aura manqué quelque ventes d'iPhone supplémentaires.

Conséquence de cette bonne fortune d'Apple, en plus de ses 3 millions annuels, Tim Cook a pu en empocher 9 de plus. Ses collaborateurs ont reçu 2 millions de mieux, auxquels se sont ajoutés l'attribution de 10 millions en actions et 10 de mieux à faire valoir dans quelques années, s'ils sont toujours chez Apple.

Cliquer pour agrandir

Au final, l'addition de ces émoluments fait qu'aux 12,8 millions de revenus perçus par Tim Cook en 2017, répondent 24 millions reçus par Angela Ahrendts (Apple Store), Johny Srouji (processeurs) ou encore Dan Ricio et Luca Maestri (respectivement responsable du matériel et directeur financier).

La progression de l'action d'Apple sur l'année écoulée

Autres détails plus anecdotiques dans le document fiscal, le conseil d'administration d'Apple impose depuis cette année à Tim Cook de se déplacer en jet privé, pour des questions évidentes de sécurité (Jonathan Ive a, lui, son chauffeur qui l'emmène au travail). Ce moyen de locomotion a représenté un coût de 93 109 $ cette année (78 000 euros).

Un avion que peuvent emprunter d'autres hauts responsables d'Apple lorsque les circonstances l'exigent. En revanche, ils doivent s'acquitter de frais d'utilisation, Cook comme les autres, lorsqu'il est utilisé à des fins personnelles ou pour emmener des proches.

Et comme de tradition, Jonathan Ive et sa rémunération sont les grands absents de cette déclaration.