Fermer le menu
 

Résultats financiers T4 2017 : Apple prête pour l'année du X

Mickaël Bazoge | | 21:32 |  168

Ce n'est peut-être qu'une coïncidence, mais elle est significative : Apple présente les résultats de son quatrième trimestre fiscal (qui court de début juillet à fin septembre) la veille du lancement le plus important de l'année — celui de l'iPhone X.

En toute logique, les résultats du lancement du nouveau smartphone tout beau tout neuf ne seront intégrés dans les comptes qu'au prochain trimestre, le premier fiscal pour 2018 qui s'annonce explosif puisqu'il englobe les ventes de Noël.

Mais même sans iPhone X, ce dernier trimestre de l'année fiscale 2017 se présente très bien. À la fin de l'été, Apple a lancé la Series 3 de l'Apple Watch, un nouvel Apple TV 4K et les deux iPhone 8.

En bref

Pour le quatrième trimestre fiscal de 2017
(chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités).

T4 2017 T4 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 52,6 46,85 12,2 %
Bénéfice 10,7 9,01 18,8 %
Ventes d’iPhone 46,7 45,41 2,61 %
Ventes d’iPad 10,3 9,26 11,15 %
Ventes de Mac 5,4 4,88 8,5 %
Services 8,5 6,32 34,3 %
Autres produits 3,2 2,37 34,8 %

Sur l'ensemble de l'année fiscale 2017
(chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités).

2017 2016 Évolution
Chiffre d’affaires 229,23 215,63 6,3 %
Bénéfice 48,35 45,72 5,7 %
Ventes d’iPhone 216,7 211,88 2,3 %
Ventes d’iPad 43,7 45,59 -4 %
Ventes de Mac 19,1 18,48 3,7 %
Services 29,9 24,34 23,1 %
Autres produits 12,8 11,13 15,3 %

Chiffre d'affaires et bénéfice

Luca Maestri, le gardien des cordons de la bourse d'Apple, avait annoncé la couleur durant les résultats du troisième trimestre : pour les trois derniers mois de l'année fiscale, le chiffre d'affaires d'Apple allait osciller entre 49 et 52 milliards de dollars. Une fois encore, il a vu juste puisque le constructeur a engrangé sur le trimestre 52,4 milliards de bons billets verts — plus que les propres estimations d'Apple. À noter que 62% des ventes ont été réalisées à l'international.

Cliquer pour agrandir

Les performances du chiffre d'affaires d'Apple durant son quatrième trimestre, +12%, suivent une tendance haussière depuis le début de cette année fiscale (Apple avait terminé 2016 sur une troisième baisse consécutive de son chiffre d'affaires). Le bénéfice s'établit au dernier trimestre à 10,714 milliards de dollars, avec une marge de 37,9%.

Cliquer pour agrandir

Évidemment, on est très loin des années fastes (2010/2011), et à moins de trouver une nouvelle martingale l'entreprise ne retrouvera plus ces niveaux de croissance qui tapaient au-dessus des 60%. Néanmoins, c'est une rampe de lancement intéressante pour l'iPhone X évidemment, mais aussi pour les deux autres produits qu'Apple lancera en toute fin d'année : le HomePod et, dans une moindre mesure, l'iMac Pro.

Cette bonne santé se répercute au sein des Apple Store : la fréquentation est en hausse de 19% avec 418 millions de visiteurs.

À propos de l'iPhone

Il a fallu attendre la fin du trimestre pour avoir droit à une nouveauté de taille dans le catalogue d'Apple, à savoir les iPhone 8 et 8 Plus bien sûr. Les deux nouveaux smartphones sont disponibles dans le commerce depuis le 22 septembre. Ce lancement a bouleversé la gamme de smartphones, avec en particulier des iPhone 7 toujours très capables et encore plus abordables.

Cliquer pour agrandir

Le prix moyen de l'iPhone s'établit à 618 $, ce qui ne change pas par rapport à l'an dernier. Petite déception ici puisque les analystes s'attendaient à 633 $. Mais avec l'iPhone X au prochain trimestre, nul doute que le panier moyen va sérieusement augmenter.

Les iPhone 8 et 8 Plus sont « instantanément » devenus les meilleurs best-sellers de la gamme, se réjouit Tim Cook… Jusqu'à l'iPhone X ? Quoi qu'il en soit, cette remarque liminaire indique que l'iPhone 7 ne s'est pas vendu plus que l'iPhone 8.

Comme toujours, Apple n'a pas livré la ventilation des ventes par modèle, mais avec 46,7 millions d'unités vendues, le constructeur fait mieux qu'au même trimestre de l'an dernier (+2,61%) et signe le deuxième meilleur trimestre de son année fiscale 2017. Pas si mal pour une gamme dans l'attente de son renouvellement.

À propos de l'iPad

L'iPad, c'est incontestablement la satisfaction de l'année fiscale d'Apple. La tablette est repartie sur de bonnes bases au printemps, avec un iPad 5 d'entrée de gamme abordable, et des iPad Pro vraiment performants. Les résultats ne se sont pas fait attendre avec une hausse significative des ventes (quasiment +15%) dès le troisième trimestre.

Cliquer pour agrandir

Le marché de l'iPad poursuit sur sa lancée avec 10,3 millions d'unités vendues durant le dernier trimestre fiscal. C'est un peu moins qu'au précédent trimestre, mais c'est une progression de 11,15% par rapport à l'an dernier.

À propos du Mac

Certes, les nouveaux iMac ont été lancés fin juin, mais leur effet a surtout porté cet été. Et force est de constater que les tout-en-un ont sans aucun doute participé à la très bonne santé de la catégorie tout entière, même si on sait que ce sont surtout les portables qui tirent les ventes de Mac. En l'occurrence durant ce trimestre, c'est le MacBook Pro qui a été la vedette. Apple a vendu 5,3 millions d'unités au quatrième trimestre, une progression de 8,47%.

Cliquer pour agrandir

Services et autres produits

La ligne « Services » du bilan comptable d'Apple suffirait pour faire entrer cette activité dans le club très fermé des plus grosses entreprises. Entre les revenus tirés des ventes de stockage iCloud, de la commission sur les apps vendus dans l'App Store, des abonnements Apple Music, des sous qui reviennent dans la poche d'Apple à chaque transaction Apple Pay… Bref, il y a de quoi gagner de l'argent.

Cliquer pour agrandir

Beaucoup d'argent même, puisque les services ont rapporté 8,5 milliards de dollars durant ce quatrième trimestre fiscal, un chiffre en progression de 34% (!). L'écosystème d'Apple est en forme et il se muscle encore par la grâce d'un cercle vertueux : plus il y a d'appareils Apple en circulation, plus le constructeur est susceptible de vendre des services maison. Le nombre d'abonnements, tous services confondus, est de 210 millions ; 25 millions de plus sur le dernier trimestre. Quant à Apple Pay, le nombre d'utilisateurs actifs a doublé (mais pas de chiffres précis), avec une croissance de 320% du volume des transactions.

Cliquer pour agrandir

L'autre catégorie qui connait une bonne fortune ce trimestre : la ligne fourre-tout « Autres produits » qui comprend l'Apple TV et l'Apple Watch, deux produits renouvelés fin septembre. On y trouve aussi les écouteurs Beats et les AirPods. Les résultats sont plus que satisfaisants : 3,2 milliards de dollars, en hausse de 34% là aussi.

Comme d'habitude, Apple ne donne aucune précision sur le volume des ventes de chacun des produits. Tim Cook indique toutefois que l'Apple Watch a connu une hausse de ses ventes de 50% d'un trimestre à l'autre. L'activité "wearables", qui comprend la montre et les écouteurs, affiche une croissance de 75% sur un an.

Pour le premier trimestre 2018

Apple s'attend à un monstrueux premier trimestre de son année fiscale 2018, qui correspond aux fêtes de fin d'année toujours très fructueuses : entre 84 et 87 milliards de dollars de chiffres d'affaires ! L'an dernier, le même trimestre avait permis à Apple d'engranger la bagatelle de 78,4 milliards de dollars. L'entreprise est assise sur un trésor de guerre de 269 milliards de dollars, excusez du peu.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


168 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar McDO 03/11/2017 - 11:30

@majipoor

"Je suis un vieux (con probablement) "

J'avais remarqué.

"le problème vient de la concurrence fiscale entre les pays européens et des lois de l'Europe qui autorisent ce genre de pratiques."

C'est vrai.

"A moins que tu sois assez jeune et naïf pour croire qu'il y a de la morale dans le business?"

C'est bien ça le problème. Il n'y a pas de morale, d'éthique ou de sens commun dans le business, raison de plus de ne pas défendre les multi en beuglant et en dédouanant bêtement de toutes charges ces entreprises qui ne font "que leur travail"...

avatar alfatech 03/11/2017 - 08:46 via iGeneration pour iOS

@majipoor

"Personnellement, je ne connais pas une personne ou une entreprise qui paie volontairement plus d'impôts que ce que la loi permet de faire."

Tu dois bien avoir deux ou trois sans cerveau qui vont nous dire le contraire 😂😂😂😂

avatar thenad 02/11/2017 - 23:08

Il faudra m'expliquer si ce trésor est bien rapatrié aux US... ou alors il est bien hors sol à l'abri quelque part et donc pas si réinvesti que ça.



avatar LeGrosJeanLou 02/11/2017 - 23:29

@thenad

Apple emprunte aux US pour payer ses impôts parce que ça lui couterait plus cher de rapatrier l'argent. Cette argent est donc stocké dans des banques étrangères, mais il ne faut pas croire qu'il dorme. Les banques s'en servent notamment pour prêter de l'argent.

En fait techniquement cet argent est bien en circulation dans l'économie. C'est juste que c'est Apple qui le contrôle.

avatar majipoor 02/11/2017 - 23:31 (edité)

Pas rapatrié justement car actuellement ce serait 35% d'impôts à payer. Mais si Trump ramène ce taux à 10% comme il l'avait promis, alors Apple et autres grosses entreprises rapatrieront ces bénéfices.

Mais il est pas enterré dans un trou: il est bien investi, seulement pas depuis les US.

Au passage, il est amusant de constater que si les US permettent aux bénéfices hors US d'être rapatriés à moindre coûts, ce sera au dépends des autres pays, dont l'Europe, car les accords commerciaux ne prévoient pas une double imposition de ces bénéfices. Si l'argent revient aux USA, l'Europe perdra la possibilité d'en récupérer une partie.

avatar marenostrum 02/11/2017 - 23:54

ils récupèrent la TVA, sans rien produire (c'est pas eux qui fournissent l'effort). avec mon iPhone j'aide la France 280 €. mais pour redresser le bilan commercial, il faut cet argent bien l'investir (produire comme les américains, des trucs que les autres se battent pour les acheter). que la France ne le fait pas. elle s'endette de plus en plus.

avatar majipoor 03/11/2017 - 00:19

En même temps l'impôt est la seule source de revenu des états et cet argent sert à faire tourner la machine et à te fournir une infrastructure, une assurance sociale et des services.

Maintenant, quant à savoir si ceci est fait de manière efficace en France, c'est une autre histoire.

Et puis, je m'en fout un peu: je suis pas français :)

avatar byte_order 03/11/2017 - 13:19

> ils récupèrent la TVA, sans rien produire (c'est pas eux qui fournissent l'effort)

Bah tiens. Avoir des clients en bonne santé, éduqués, ayant un salaire suffisant pour s'acheter les produits d'Apple, une infrastructure de communication pour s'en servir en mobilité, ne pas être en guerre, garantir la sécurité des clients qui se rendent dans les boutiques, l'infrastructure de transport pour amener les produits partout sur le territoire, tout ça c'est gratuit, cela ne coute rien à la collectivité, cela ne produit en aucun cas un espace dans lequel Apple peut exercer son commerce sereinement !?

Je propose donc de cesser de garantir la sécurité et l'ordre publique autour des entrepôts d'Apple en ce moment, et de faire sauter toute infrastructure de transport, de communication et d'énergie autour d'eux.
Si vous voulez un iPhone X, il suffit de vous y rendre. Armé. Avec un camion bélier.

> que la France ne le fait pas. elle s'endette de plus en plus.

Ouvrez les yeux : les USA s'endettent encore plus et depuis encore plus longtemps.

Vous confondez Apple et les USA. Remarquez, à ce rythme, bientôt le premier pour racheter le second...

avatar Philbee 02/11/2017 - 23:41

Bonne nouvelle : Apple a donc encore les moyens financiers de sacrifier un peu de sa sacro-sainte marge afin de proposer (à un prix raisonnable 😅) des Mac puissants, solides et qui soient réellement évolutifs sans avoir à sortir le pied-de-biche ou le fer à déssouder...😏

avatar anonx 02/11/2017 - 23:30 via iGeneration pour iOS

Ils en vendent 1 seul à 87 milliards ce sera pas un bide 😂😂

avatar bbibas 02/11/2017 - 23:40 (edité)

C1rc3@0rc où es tu ? Je veux te lire !!!!!

avatar thenad 02/11/2017 - 23:46 via iGeneration pour iOS

@Majipoor
Moi être trop bête pour comprendre toi.
Ne sois pas insultant !
Mais toi peut-être pas si fin pour comprendre mon interrogation.
Et je re-itére mon propos : je ne comprends pas cette accumulation.
Bref...

avatar majipoor 02/11/2017 - 23:59

Sauf que mon message dont tu fais référence était en réponse à rikiki et à ton message "c'est bien ça : payer sa part d'impôts"

Et apparemment, tu as en effet beaucoup de peine à comprendre quelque chose d'aussi simple que le fait que le taux d'imposition est défini par les lois des pays concernés et qu'il est dans la nature même d'une entreprise d'utiliser toutes les possibilités offertes par ces lois pour payer le moins d'impôts possible. Comme toi j'en suis sûr tu essaies de déduire le maximum légalement possible de ta déclaration d'impôts. Tu es peut-être juste moins doué que le CFO d'Apple. Mais moi aussi, je te rassure.

"Et je re-itére mon propos : je ne comprends pas cette accumulation."

Il y a quoi à comprendre? L'argent arrive, il ne repart pas. Donc il s'accumule. Ca tu devrais pouvoir comprendre je pense.

avatar thenad 03/11/2017 - 00:14 via iGeneration pour iOS

@Majipoor
Un décodeur devrait t’aider, car le mode binaire conduit à raisonnement primaire.
Mon propos : à quoi sert cette accumulation ? Et quand Apple aura 500 puis 1000 milliards, cela servira à quoi ?

Pour aller plus loin : il est temps de changer les lois pour que certaines entreprises redeviennent citoyennes, avec ce que cela comporte comme conséquence.
Va causer avec la TPE du coin ou la TPE américaine et expose ta belle prose : toi petit tu paies un max d’impôts, moi riche c’est 0 (je garde mon pognon à l’étranger).
Les très très riches ne peuvent pas que prendre et ne jamais rendre, même en partie.
Il est temps que les lois restaurent/renforcent la contribution citoyenne de tous.
Mais toi peut être pas si fin pour le comprendre, toi semble être bloqué : c’est légal, et moi pas vouloir entendre d’autres arguments.

avatar marenostrum 03/11/2017 - 00:35

le problème est qu'on aura plus d'iPhone, si eux ne gagnent pas la somme qu'il ont prévu. c'est cette faim d'argent qui a enrichi les pays occidentale ou industrialisé. si on coupe ça on aura la pauvreté de suite.

les pays de l'est, 100 % sociales, l'ont démontré.

avatar Brice21 03/11/2017 - 04:31 via iGeneration pour iOS

@thenad

Apple accumule du cash pour ce projet secret, auquel Tim Cook a souscrit sur le lit de mort de Jobs : gagner la guerre thermonucléaire en rachetant Google pour y mettre fin à Android, un produit volé. Ensuite ce sera le tour de Microsoft pour Windows, une copie médiocre, et justice sera faite. Avec le bénéfice d’avoir toute une humanité unifiée sous Darwin.

avatar thenad 03/11/2017 - 08:31 via iGeneration pour iOS

@Brice21
J’ai bien rigolé 🤣

avatar byte_order 03/11/2017 - 13:22

Racheter Linux va pas être facile, par contre.

avatar reborn 03/11/2017 - 06:20 via iGeneration pour iOS

@thenad

260 milliards sur 10 ans c'est pas grand chose. Ça semble impressionnant mais rapporte ça aux montants des pertes du à la fraude à la TVA juste en France, travail au noir, fraude sociale..

Tu vera que 260 milliards accumulé sur 10 ans à l'échelle planétaire c'est que dalle.

Alors oui, c'est sur que si nous en tant que citoyen l'on mettait notre argent ailleurs que dans des produits high-tech le monde s'en porterait mieux.

La référence est bancale mais révélatrice.

http://www.latribune.fr/economie/international/267-milliards-de-dollars-...

Avant que l'on me dise, "parfait Apple n'a qu'a utiliser tout son argent pour résoudre ce soucis"

Mais pourquoi que Apple qui a accumulé cela sur 10 ans ? Les monarchies du Golf en on largement plus les moyens par exemple, au lieu de construire des tours de 1km de haut..

C'est à nous citoyen, de simplement faire les bon choix au quotidien. Plus simple à dire qu'a faire..

avatar Bigdidou 03/11/2017 - 08:20 via iGeneration pour iOS

@reborn

« 260 milliards sur 10 ans c'est pas grand chose. « 

Ben quand même…

Après, j’ai zéro connaissance en économie.
A quoi ça sert pour une entreprise de s’assoir sur une telle masse de cash ?
Ça garantit d’une façon ou d’une autre le cours de l’action ?

avatar reborn 03/11/2017 - 09:03 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Ce que tout le monde oublie ici, c'est que depuis 2015 voir avant, Apple dépense énormément (centaines de milliards) pour se racheter elle même avec ses programmes de rachat d'actions.

Ces rachats sont me semble t-ils racheté à credit. Car oui emprunter revient moins cher que dépenser son propre argent.

Mais pourquoi racheter ses actions 🤔 ?
Pour limiter l'influence/pouvoir des actionnaires.

@all
Il faut se sortir de cette idée qui a germé sur ce forum depuis 2012, que soit-disant Cook et sa bande ne sont que de vulgaires obsédés par les billets verts. 🤑🤑🤑

avatar thenad 03/11/2017 - 09:42 via iGeneration pour iOS

@reborn
« Mais pourquoi racheter ses actions 🤔 ?
Pour limiter l'influence/pouvoir des actionnaires. »

À mon sens, le rachat d’actions sert l’actionnaire en maintenant le cours de bourse.
Donc d’une certaine manière à acheter une « paix sociale ».

avatar Dodo8 03/11/2017 - 11:23 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Cet argent c’est une dette d’Apple envers ses actionnaires donc normale qu’elle ne le dilapide pas ...

avatar harisson 03/11/2017 - 13:51 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Il faut dire aussi que la finance moderne biaise beaucoup la "réflexion économique" pour ces multinationales.

avatar thenad 03/11/2017 - 09:07 via iGeneration pour iOS

@reborn
À l’échelle d’un pays industrialisé, d’un pays gavé de pétrole ou du monde, ce n’est pas grand chose.
Mais si on reste à l’échelle d’une entreprise, aussi grosse ou puissante soit-elle, ce sont des masses énormes.
Si on met en face de ces sommes :
- des iMac avec des disques mécaniques à 1500 balles
- des ibidules avec le choix de stockage pour le moins incongru (64 ou 256G)
- des releases iOS buggés ou qui accélèrent le fonctionnement ralenti de ibidules datant de 2 ans à peine...
Je n’y vois que la course à la marge la plus élevée possible. A mon sens, Apple est devenu une entreprise de luxe.
Qu’on ne me traite pas de troll ou d’anti Apple, leurs produits sont plutôt aboutis et j’en possède.

Pages