Fermer le menu
 

Automobile autonome : Apple aurait un gros train de retard sur Google

Mickaël Bazoge | | 08:11 |  38

La technologie de conduite autonome qu’Apple est en train de développer aurait trois années de retard sur celle de Google, indique une source « proche du dossier », raconte Business Insider. Cette gorge profonde aurait pu voir la technologie d’Apple.

Un des véhicules autonomes d’Apple —Cliquer pour agrandir

On y croit ou pas, mais toujours est-il que cette personne estime que la Pomme ne fait toujours que combler son retard dans ce domaine, tandis que Google — et Waymo, l’entreprise chargée de faire fructifier les avancées du logiciel d’aide à la conduite du moteur de recherche — et les autres continuent d’avancer à marche forcée.

Trois ans, cela nous ramène en 2014, alors que la technologie de Google ne savait pas encore détecter les bouches d’égout ou « voir » un feu rouge en plein soleil. Il y aurait donc encore du pain sur la planche pour parvenir à un système véritablement intelligent qui puisse prendre le relais du conducteur en toute autonomie.

Toujours selon cette source, Apple aurait un œil sur le marché du transport de personnes à la Uber — ou à la Didi, cette entreprise chinoise de VTC dans laquelle la Pomme a beaucoup investi. Pas question cependant pour l’entreprise d’y aller seule : Apple ne sera pas le prochain Uber, déchiffre l’indic. Le constructeur souhaiterait proposer sa technologie à des tiers, un peu de la même manière que Waymo qui a signé un partenariat avec Lyft.

Apple pourrait vouloir signer un deal du même tonneau avec Uber, quand le spécialiste américain du VTC sera sorti de sa crise de management. Hier, on apprenait qu’Apple préparait un bus autonome pour transporter ses salariés dans la Silicon Valley. Un bus équipé des mêmes technologies que les véhicules de test qui sillonnent actuellement les routes de Californie (lire : Apple travaille sur une navette autonome pour transporter ses employés).

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


38 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar harisson 24/08/2017 - 14:06

Etre en retard sur des technos qui n'ont pas de transpositions scientifiques strictes, c'est du grand n'importe quoi… De plus, on gagnera beaucoup à avoir de multiples solutions dans ce domaine quelque soit l'état d'avancement des technos chez telle ou telle société. Et puis bon, la voiture...

En plus, dès qu'Apple aura commercialisé son "end-user neurochip", c'est Google qui sera "en retard".

avatar Stardustxxx 24/08/2017 - 15:21 (edité)

@ harisson
"En plus, dès qu'Apple aura commercialisé son "end-user neurochip", c'est Google qui sera "en retard"."
Pendant ce temps la, IBM a deja un chip neuromorphique : True North

avatar scanmb 24/08/2017 - 15:37 via iGeneration pour iOS

Heureusement qu’en France, Poitou-Charente , on a Heuliez avec ses voitures électriques et pas mal d’années d’avances !!!
Là-bas, ils vont surclasser google, c’est sûr.

Comment ça ils ont fermé ?...
Hm,hm ...
Bah, vous voyez qu’ils ont surclassés google dans au moins un domaine sur la voiture électrique.



avatar Ios_What a joke 24/08/2017 - 20:19 (edité)

Rapport entre électrique et autonome?

avatar scanmb 24/08/2017 - 15:41 via iGeneration pour iOS

Dommage que cela n’ait pas fonctionné malgré tout

avatar vreu 24/08/2017 - 16:56 (edité)

Même si Apple a un train de retard, aucune importance, c'est pas un train mais une voiture qu'Apple semble vouloir faire. :)

avatar cv21 24/08/2017 - 18:03

Où est le business/ le profit de la conduite autonome ?
Si quelqu'un a vu des argumentaires ou réfléchi à la question je veux bien un résumé.

La seule conduite autonome que je connaisse pour l'instant c'est celle des engins agricoles dans les parcelles. L'argumentaire : "agriculture de précision", vu la précision de 2 cm cela permet d'économiser du carburant.

Pour la conduite autonome des avions, bus, camions, taxis, les seuls trucs qui me viennent en tête sont la baisse des coûts des personnels, bref du transport robotisé. Mais aussi des nouveaux modèles de "service location" de véhicule à la volée... ou les plus gros auront les marchés. Du côté du particulier, l'argumentaire c'est moins fatigant de ne pas conduire, j'imagine déjà la soupe marketing pour faire gober ce truc indispensable. Vu le nombre d'acteurs sur ce marché en devenir, je m'interroge aussi sur ce business de leur côté. Merci.

avatar Jeckill13 24/08/2017 - 18:45 via iGeneration pour iOS

@cv21

Le business licence logiciel, intérêt, la voiture ne roule pas bourrée et sous l'emprise de stupéfiants, elle respecte les distances de sécurité et les limitations de vitesses et ne slalome pas comme une conne entre les files pour gagner 10 secondes sur le parcours … donc un jour les assurance vont proposer de baisser les coûts si t'as un voiture autonome et que tu la laisse conduire. Également si les véhicules 100% autonomes sont acceptés sans conducteur, le véhicule retourne seul à son stationnement et la circulation en ville et stationnement sont réduit. Et également possibilité de partage de véhicule si les horaires sont compatibles … ce qui veut dire aussi moins d'agents des forces de police pour verbaliser et faire appliquer le code de la route (ou juste le bon sens …🤔🙊) donc réduction des coûts pour l'état (même si ça veut surtout dire je pense possibilité de taxer en plus mais bon 🙊 le gouvernement ne nous veut que du bien 🤔).

avatar cv21 24/08/2017 - 19:26

Merci Jeckill13,

A ce "jeux" du qui perd/gagne, je n'avais pas pensé aux P.V. et radars... Si je résume le point de vue business, il y aurait un manque à gagner pour l'Etat si un déploiement massif arrive un jour sur les routes et une rente pour le fournisseur "d'intelligence". Moins d'agents de police...doute. Quant au particulier, toujours sur le plan financier, une baisse du coût d'assurance, en l'état toujours la responsabilité d'être au volant et la possibilité de faire du business de particulier à particulier via "l'intelligence" (déjà le cas). A voir.

avatar Jeckill13 24/08/2017 - 21:22 via iGeneration pour iOS (edité)

@cv21

Pour ce qui est du manque à gagner pour l'état ça peut aussi être contrebalancé par la réduction des coûts des infrastructures détériorées lors d'un accident et des services de secours/hospitaliers/polices. Moins d'agent je suis d'accord avec toi, on va dire moins d'agents affecté à la circulation, et plus de systèmes automatisés pour contrôler tout ce qu'il est possible de verbaliser. Et j'ai entièrement confiance (🤔 euh …) dans les politiques pour trouver d'autres façons de nous ponctionner !

avatar jj.dr 24/08/2017 - 18:05

La stratégie d’Apple n’a jamais été de se jeter sur les technologies. Rappel : il y a quelques mois, tout le monde rappelait/moquait leur retard dans la VR. Finalement ils se sont lancés sur la RA vraiment : et on peut supposer qu’ils vont démocratiser cette techno et multiplier les usages. Le tout avec des terminaux que tout le monde a dans sa poche et pas avec un casque que personne ne veut porter...
Idem avec le machine learning et l’apparition de CoreML qui les positionne de manière unique encore une fois (gestion locale de l’IA contre transfert des données) pour des usages balisés.
Idem pour la voiture : tout ce qui est dit a été dit sur le sujet relève des ragots/rumeurs et rarement rapporté de sources de premier plan. La seule fois ou T Cook en a vraiment parlé, qu’a t il dit ? "nous sommes concentrés sur le domaine des systèmes autonomes, vis-à-vis du cœur de cette technologie. Nous avons un grand projet en cours et nous investissons massivement dans ce secteur [...] De notre point de vue, l’autonomie est un peu la mère de tous les projets d’intelligence artificielle. Les systèmes autonomes peuvent être utilisés de manières différentes, et les voitures n’en sont qu’une.”

Donc il serait prudent d’attendre avant de voir. Mon pari personnel est que le résultat se retrouvera d’une manière ou d’une autre sur l’iphone (et autres devices). Apple a toujours vendu hard+soft intégrés (et maintenant services). ET me^me à être le plus indépendant possible sur la conception (cf processeur, puces 3D, etc)Ce serait surprenant qu’ils se mettent à livrer du middleware ou être simplement provider de logiciels pour un constructeur auto... (sauf pour une expérience type RAZR)

avatar Franck971 24/08/2017 - 22:21 via iGeneration pour iOS

Pour ce qui est de la conduite autonome ils ne peuvent pas balancer une voiture dans la circulation comme ca et c'est valable pour tous les constructeurs c'est hyper encadré seul certaine portion de route sont éligibles aux test "réel"
Quand Aux infrastructures avant de voir les charges baisser dessus je pense qu'on a une bonne trentaine d'années devant nous.
Surtout que dans un premier temps "à moyen terme" ca sera surtout les portions d'autoroute qui seront "praticable" autoroute qui en France sont pour la plupart géré par des sociétés privées qui encaisse les péages et une grosse partie des radar... et oui l'état ne touche pas grand chose sur les autoroutes! Donc t'es impôt t'es pas prêt de les voir baisser de ce côté... ca se trouve meme que ca sera l'inverse car si comme pour certaine autoroute test il est nécessaire d'installer une multitude de capteur ca sera pas gratuit...

avatar Bigdidou 27/08/2017 - 14:48 via iGeneration pour iOS

Cette suprématie de Google dans quasi tous les domaines (de google assistant à cette voiture autonome en passant par google plan et les moteurs de recherche, l’IA, et j’en passe) est quand même un peu inquiétante.
Ils ont manoeuvré pour échapper aux lois anti-trusts, mais il serait certainement sain que quelqu’un limite un peu leur hégémonie.

Pages