Fermer le menu
 

Des patrons de la high-tech américaine inquiets ou révoltés par le décret sur l'immigration

Florian Innocente | | 00:22 |  374

Plusieurs grands groupes américains de la high-tech américaine ont exprimé leur préoccupation, en des termes plus ou moins mesurés, face à l'un des décrets signés ce vendredi par le président Trump.

Donald Trump après la signature du décret intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis », limitant l'entrée de certains ressortissants de pays musulmans.

Le texte interdit, pour une durée d'au moins 90 jours, l'entrée sur le sol américain des ressortissants (hors diplomates et employés d'organisations internationales) de sept pays musulmans (Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Iraq et Yémen). Quand bien même ils seraient détenteurs de visa en règle ou d'une carte verte leur permettant de travailler aux États-Unis.

Cette décision a sorti les Microsoft, Apple, Google, Facebook, Box, Netflix ou encore Uber d'une certaine léthargie depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Car l'application immédiate de ce décret a bloqué de facto l'entrée de certains de leurs salariés ou de membres de leurs familles.

Tim Cook qui a discuté de la question de l'immigration cette fin de semaine à Washington, a envoyé un courrier à ses équipes, dans lequel il ne cite pas Donald Trump mais insiste sur l'importance que revêt l'immigration à ses yeux, pour Apple comme pour l'Amérique.

Aucune allusion en revanche aux origines syriennes de Steve Jobs (par son père). Il s'agit peut-être pour Cook de ne pas instrumentaliser cet élément biographique de son ancien patron et ami. Cook a indiqué toutefois que plusieurs employés d'Apple étaient concernés par ce décret et que son entreprise s'en était émue auprès de la Maison Blanche. La communication se termine sur une déclaration de Martin Luther King : « Nous sommes peut-être arrivés sur des navires différents, mais nous sommes désormais réunis sur le même ». Ca ne mange pas de pain, mais d'autres chefs d'entreprises comme lui ont été bien plus offensifs.

Le courrier de Tim Cook

Team,

In my conversations with officials here in Washington this week, I've made it clear that Apple believes deeply in the importance of immigration -- both to our company and to our nation's future. Apple would not exist without immigration, let alone thrive and innovate the way we do.

I've heard from many of you who are deeply concerned about the executive order issued yesterday restricting immigration from seven Muslim-majority countries. I share your concerns. It is not a policy we support.

There are employees at Apple who are directly affected by yesterday's immigration order. Our HR, Legal and Security teams are in contact with them, and Apple will do everything we can to support them. We're providing resources on AppleWeb for anyone with questions or concerns about immigration policies. And we have reached out to the White House to explain the negative effect on our coworkers and our company.

As I've said many times, diversity makes our team stronger. And if there's one thing I know about the people at Apple, it's the depth of our empathy and support for one another. It's as important now as it's ever been, and it will not weaken one bit. I know I can count on all of you to make sure everyone at Apple feels welcome, respected and valued.

Apple is open. Open to everyone, no matter where they come from, which language they speak, who they love or how they worship. Our employees represent the finest talent in the world, and our team hails from every corner of the globe.

In the words of Dr. Martin Luther King, "We may have all come on different ships, but we are in the same boat now."

Tim

Même son de cloche chez Microsoft, dont le patron Satya Nadella a rappelé ses origines étrangères (lui, comme les dirigeants de Google et d'Adobe, pour ne citer qu'eux, sont d'origine indienne). 76 employés de Microsoft sont touchés par ce décret, explique Brad Smith, le directeur des affaires juridiques, dans un courrier envoyé en interne. Il y parle également des risques que cette décision fait peser sur la vie même de certains immigrés en possession ou en attente d'un visa.

Chez Google, 100 employés sont concernés. Sundar Pichai, a déclaré dans un courrier qu'il était préoccupé par les conséquences de ce décret et de toute autre proposition qui conduirait à gêner la venue aux États-Unis de talents désireux de travailler pour Google.

Reed Hasting, le patron de Netflix, est plus virulent. N'hésitant pas à citer nommément le président américain et à juger ses actions en contradiction avec ce que l'Amérique représente.

Il évoque les risques que cela pourrait faire peser sur les États-Unis qui vont se retrouver « détestés et lâchés par leurs alliés ». Et de conclure par un appel à la résistance : « Il est temps de se serrer les coudes pour protéger les valeurs américaines de liberté et d'opportunités ».

Reed Hasting, Netflix Cliquer pour agrandir
Aaron Levie, fondateur de Box, le spécialiste du stockage dans le nuage

Cette actualité américaine a poussé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à déclarer à nouveau sur Twitter, son pays ouvert à tous ceux qui, indépendamment de leur foi, « fuient la persécution, la terreur et la guerre. La diversité fait notre force. »

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


374 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar NerdForever 29/01/2017 - 22:39 via iGeneration pour iOS

C'est incroyable comment Trump est rejeté par tous les intellectuels et les artistes et comment tous ceux qui ont loupés leur vie l'adore... Cherchez l'erreur !!!

Après certes il y a toujours du pognon à se faire près de ces gens... Et tous les sans scrupule vont graviter autour tels de bon gros vautours...

avatar marenostrum 29/01/2017 - 22:42

les (faux) intellectuels et les artistes n'ont pas de patrie.

avatar ce78 30/01/2017 - 00:29 via iGeneration pour iOS

Un président qui fait ce qu'il a promis aux électeurs qui l'ont élu, c'est révoltant. Il faut immédiatement le destituer, lol !



avatar SMDL 30/01/2017 - 16:53 via iGeneration pour iOS

@ce78

Comprends pas. Il t'a promis un écran Apple Thunderbolt 3 5k en unique exemplaire en titane dédicacé personnellement par Ive avec vidéo comme quoi il l'a fait parce qu'il suit tes aventures depuis cinq ans sur MacG ?
Là, oui, on peut trahir, disons le temps de la réception du produit.

avatar GlobeTrotteur 30/01/2017 - 01:01 via iGeneration pour iOS (edité)

Quatre ans à supporter ce type infect, odieux, raciste, grossier, colérique, misogyne, homophobe, mégalo, narcissique, qui se moque des handicapés, etc, etc.. (liste loin d'être exhaustive).

Trump incarne à lui seul tout ce qu'il y a de plus abject chez le genre humain.

Quatre ans avec ce dérangé ? Je n'y crois pas trop... Je ne serais pas surpris qu'une révolte, des émeutes éclatent un peu partout aux USA, voire même une tentative d'assassinat à son encontre.

avatar appache 30/01/2017 - 02:29 via iGeneration pour iOS

On parles d'un pays qui a peur de ce faire tuer par des musulman mais qui butte les noirs des qu'ils ce gratte les couille pensent qu'ils est armes

avatar en ballade 30/01/2017 - 06:25 via iGeneration pour iOS

@appache

On parle d'un pays qui tue des civils au Yémen par ses drones et qui interdit l'entrée de ces mêmes civils.....bref

avatar Orus 30/01/2017 - 14:48

La prochaine bavure qui arrivera inexorablement risque d'ailleurs d’enflammer les USA. Avec Trump l'unité nationale n'existe plus. Le chaos est proche.

avatar raf29 30/01/2017 - 09:15 via iGeneration pour iOS

Lol obama a fait exactement pareil. Et personne n'a rien trouvé à y redire. Par contre obama est le prix nobel de la paix qui largué le plus de bombes à l'heure et son score sera difficile à battre.

avatar Bigdidou 30/01/2017 - 12:53 via iGeneration pour iOS

@raf29
"Par contre obama est le prix nobel de la paix"

J'avais lu quelque part que lui même s'interrogeait un peu à propos de ce Nobel...
Mais bon, Roosevelt puis Kissinger l'ont bien eu, alors... Bon ce dernier n'a pas été président, juste le bras armé.

avatar jackhal 30/01/2017 - 16:07 (edité)

oui, il n'en fait pas mystère. à 4:08 :
https://www.youtube.com/watch?v=aRQLU3IwNYs

avatar hautelfe 30/01/2017 - 10:25

"Donald Trump après la signature du décret..."

Il n'a pas signé: il a fait un gribouillis...

avatar macbookpro2016 30/01/2017 - 12:54 via iGeneration pour iOS

Jésus akbar

avatar Orus 30/01/2017 - 14:45

Vu le nombre de décrets que Trump (le sénile) sort de sa poche, l'on peut désormais affirmer, que les USA ne sont plus une "grande" démocratie, mais une dictature.
Nous ne pouvons désormais plus faire semblant de ne rien voir.

avatar IceWizard 30/01/2017 - 16:17 (edité)

Bin non, on ne peut pas le dire maintenant. Si le sénat, dominé par les républicains, ratifie systématiquement les décrets de Trump sans rechigner, oui ce sera une dictature. Du moins jusqu'au renouvellement du Sénat dans deux ans.

Pour l'instant trump se comporte surtout en dictateur par rapport aux médias : "Voici MA VERITE OFFICIELLE que vous devez publier".

avatar jean512 30/01/2017 - 17:36

parce que les médias ne se sont pas comportés en dictateurs depuis 1 an ??? LOL

avatar Bigdidou 30/01/2017 - 21:45 via iGeneration pour iOS

@jean512
"parce que les médias ne se sont pas comportés en dictateurs depuis 1 an ??? LOL"

Ben non.
Ou alors les mots n'ont plus aucun sens.

avatar jean512 30/01/2017 - 17:34

en meme temps nous on est encore pire

avatar Jazzride 30/01/2017 - 19:00 (edité)

Le seul bon coté des choses est qu'apres 4 ans de tromp l'europe pourrait remonter la pente :0)

avatar Dr. Kifelkloun 30/01/2017 - 21:56

L'Europe n'existera plus... Elle n'a pas besoin de trump pour s'autodétruire.

avatar Un Type Vrai 31/01/2017 - 07:54

l'Europe politique actuelle de libre circulation des biens ALORS que la monnaie unique n'est pas alignée (1€ en France vaut moins cher que 1€ au Montenegro, puisqu'on peut s'acheter moins de chose avec) est arrivée à son terme.

Mais l'Europe, c'est pas uniquement une organisation politique. C'est un espace culturel, c'est un marché privilégié, c'est un BESOIN de paix ...

Oui, la monnaie unique n'est pas forcément une bonne idée, ou peu-être que les conditions pour y accéder (dont une condition sur le chômage avec l'impossibilité de s'endetter ou de dévaluer la monnaie) sont mauvaises ou peut-être même que l'Euro est géré comme l'était le Mark et que ce Mark européen ne convient pas à toutes les économies (l'Allemagne grâce au droit du sang à sur son territoire une main d'oeuvre bon marché et avec peu de pouvoir...)

Bref, peut-être que oui, l'Europe va beaucoup changer.
Mais disparaitre...

Nous allons encore connaitre la paix un bon moment en Europe, parce que c'est ce qui nous unis le plus finalement, la peur d'une guerre entre nous.

avatar Dr. Kifelkloun 30/01/2017 - 21:56

Pendant plus d'un an trump a vomi ses commentaires haineux partout et il été pris à la rigolade.
Ceux qui disaient qu'il était dangereux et qu'il allait gagner ont été moqués ou ignorés.
Au lieu de le rejeter massivement, plein d'américains se sont mis à basher Clinton, qui n'était pas assez bien pour eux... Trop vieille, trop ci, trop ça...
Result: trump n'est pas un dictateur mais un président, élu, et même si il n'a pas eu le vote populaire sa légitimité est totale. Le système électoral US est fait comme ça et il n'y a rien de nouveau.

J'espère que ceux qui ont fait la fine bouche pendant la campagne font dans leurs frocs maintenant.
En ce qui concerne ceux qui ne comprennent pas que trump fasse ce qu'il a promis depuis plus d'un an, ils sont décidément désespérants. Il a fait déjà plus de saloperies en 8 jours que Bush en 8 ans et ça n'est que le début !
J'espère que ça servira de leçon à ceux qui rigolent de tout y compris de la politique. Mais franchement j'en doute. Finalement il est le président parfait des imbéciles qui ne voient pas plus loin que le bout de leurs tweets et ils sont de plus en plus nombreux. Le président des beaufs haineux abreuvés d'internet et de télé réalité.
Sad.

avatar Un Type Vrai 31/01/2017 - 07:46

Bizarre de voir le mal partout...

Trump c'est aussi de GRANDES opportunités !

Le Calexit, la fin de l'Europe etc c'est pas la fin du monde.

Trump c'est (plus ou moins directement) :

- l'Opportunité d'être libre en Europe sur des sujets comme l'importation (lié directement à l'économie et au chômage de masse..)
- l'Opportunité de remettre en marche l'innovation en Europe (sociale, économique, technologie ...)
- l'Opportunité pour des TAS de gens d'avoir leur propre histoire
- l'Opportunité de voir enfin sur terre un endroit ou la Russie dit gris et les USA gris (parce que blanc/noir, ça crée des conflits)
...

Bref, le changement n'a qu'une seule règle :

Soit on l'accepte, on le comprend on l'embrasse et on évolue
Soit on le rechigne, on le freine, on le nie et finalement, on le subit.

PS : Je suis quand même de tout coeur avec le peuple américain, essayez de garder Trump suffisamment longtemps pour que la face du monde change...

avatar Nom d'utilisateur 31/01/2017 - 16:14

Je suis totalement d'accord Mr Vrai.

Le Calexit me parait particulièrement intéressant à vrai dire...

Et puis il y a toujours du bon à prendre dans tout.

Pages