Fermer le menu
 

Zhengzhou transformée en « iPhone City » à grands coups de subventions

Stéphane Moussie | | 19:04 |  22

« Il y a un vieux dicton chinois qui dit “Si tu construis le nid, les oiseaux viendront.” Et maintenant, les oiseaux viennent. » Li Ziqiang, un représentant de Zhengzhou, ne peut pas mieux expliquer la politique commerciale incitative qui a été menée par sa ville.

En une poignée d’années, Zhengzhou, capitale de la province du Henan au centre-est de la Chine, est devenue « iPhone City », comme la surnomment ses habitants.

L’implantation d’une usine Foxconn d’où sortent un demi-million d’iPhone par jour ne doit rien au hasard. Le gouvernement local a arrosé le sous-traitant d’aides de toutes sortes pour qu’il choisisse cette région plutôt qu’une autre, indique une enquête du New York Times.

Car au fur et à mesure de la croissance mutuelle d’Apple et Foxconn au milieu des années 2000, les provinces chinoises se sont affrontées dans une « compétition olympique », dixit un professeur de politique publique, pour accueillir leurs usines.

Zhengzhou a su séduire le manufacturier avec des aides locales dont le montant total est difficile à évaluer, ces données étant confidentielles, mais grâce à des témoignages et des documents, le New York Times en révèle une partie.

Ainsi, le gouvernement local a distribué plus de 1,5 milliard de dollars pour construire de grandes portions de son usine et les logements des employés. Il a aussi construit des routes, accordé une remise de 5 % sur les factures d’énergie et exempté le sous-traitant d’impôt sur les sociétés et d’autres taxes pendant cinq ans.

Les autorités locales ont également recruté elles-mêmes des travailleurs et payé un bonus pour des objectifs d’exportation atteints. Elles s’étaient également engagées à investir plus de 10 milliards de dollars dans l’aéroport à proximité de l’usine.

Apple, qui était le seul client de Foxconn à l’ouverture de l’usine en 2010 et qui est aujourd’hui encore son principal client, a déclaré au journal être au courant des aides pour les infrastructures de transport, mais ignorer le reste. De son côté, Foxconn a répondu être reconnaissant au gouvernement et a indiqué que ce soutien « n’était pas différent des allégements fiscaux dont bénéficient toutes les entreprises dans le monde entier quand elles réalisent des investissements majeurs. »

Mais la Chine est en train de changer son fusil d’épaule. En 2014, le Conseil des affaires de l’État a missionné les gouvernements locaux d’un rapport sur la suppression de tout traitement préférentiel bénéficiant aux exportateurs multinationaux. Pékin a coupé court au projet devant la gronde d’entreprises multinationales, dont Foxconn, mais les entreprises étrangères ne doivent plus s’attendre aux mêmes aides qu’avant.

Tim Cook en Chine en août 2016. Photo publiée sur le compte Weibo du CEO.

Comme l’ont montré plusieurs péripéties d’Apple ces dernières années, la Chine se montre dorénavant intraitable. L’iTunes Store et l’iBooks Store ont été fermés en avril par les autorités, seulement six mois après leur ouverture. En 2014, le lancement de l’iPhone 6 avait été décalé afin que le téléphone passe un contrôle de sécurité, révèle le New York Times.

Dans ce contexte, Apple fait preuve de toute sa bonne volonté pour ne pas se faire écarter de ce marché stratégique. Investissements importants dans des acteurs locaux, ouvertures de centres de R&D, constructions de fermes solaires, visites régulières de Tim Cook. D’ailleurs, le CEO d’Apple était accompagné de Terry Gou, patron de Foxconn, Xie Fuzhan, gouverneur de la province de Henan, lors de sa dernière entrevue avec les autorités à Pékin.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


22 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Pas-un-philosophe 29/12/2016 - 19:18 (edité)

dans la garde robe de Tim Cook : chemise bleue à Keynote de septembre, chemise bleue à visites, chemise bleue à keynote d'octobre, chemise bleue à keynote de printemps, chemise bleue à apparition publique diverse, chemise blanche pour Donald Trump pour montrer que ça me fait chier

avatar Bonofox 29/12/2016 - 19:57 via iGeneration pour iOS

Ce que je retiens c'est le demi-million d'iPhone produit quotidiennement... c'est sidérant!

avatar labon 29/12/2016 - 20:15 (edité)

Ah. Ok. Donc chaque chinois, et plus particulièrement ceux de cette region financent une partie du prix de chaque appareil qui sort. Donc au choix :
1 une partie des benefices du sous-traitant
2 une partie des benefs d'Apple
3 ou une parie du prix que nous ne payons donc pas.

Simpas les etats !!! Euh, ils sont pas là pour l'intéret général, par oppositions aux interets particuliers ?
Enfin, dans la definition.
La realité est effectivement toute autre, et en France aussi.



avatar Hideyasu 29/12/2016 - 21:56 via iGeneration pour iOS

@labon

Ils font aussi ca pour leur filer un boulot. Ça donne un travail à des milliers de chinois dans la région, alors qu'avant ils étaient peut-être au chômage ?
Bref faut pas voir le mal partout.

D'autant plus que cette pratique est très répandue même en France. Mon père a eu des incitations financières pour installer son entreprise de 30 personnes dans une ville plutôt qu'une autre.
Bref c'est vraiment pas exceptionnel ce genre de pratique, ca se fait partout

avatar labon 30/12/2016 - 12:46

@hydeyasu
L'aspect courant d'une pratique n'a aucun lien avec sa justesse ou sa pertinence.
Apres sur le raisonnement du "ca leur donne du boulot" (j'ai parfois entendu ça à propos du travail des enfants : ca fait vivre des familles qui sinon seraient à la rue !!!)
Apple aurait de toute facon eu besoin d'une grosse usine avec beaucoup de monde. Aides ou pas aides. Donc ce boulot aurait été confié à des gens, aide ou pas aide.
Sans aides, ton pere serait resté à rien faire ? Il n'a pas monté sa boite parcequ'il avait des aides. Ca lui a juste simplifié les choses.

avatar stefhan 30/12/2016 - 13:08 via iGeneration pour iOS

@labon

Oui et non.
Certains projets ne peuvent voir le jour s'ils n'ont pas un coup de pouce initial...

avatar labon 30/12/2016 - 13:33

@stefhan
Oui. Des petits trucs inovants au business model incertain.
Ce n'est pas ici le cas avec Apple and Co il me semble.
Et encore. Ce coup de pouce doit être trés limité venant de la collectivité (dans le temps et la quantité) et être surtout à l'initiative du privé.

avatar Hideyasu 30/12/2016 - 15:21 via iGeneration pour iOS

@labon

Effectivement mais l'implémentation dans une zone plutôt qu'une autre n'est pas forcément négative.
Pour Apple ca change rien, pour la population locale ca doit changer.

avatar labon 30/12/2016 - 17:41

@hideyasu
Effectivement. Maintenant autant que l'implantation se fasse sur des criteres sociaux, environnementaux et d'infrastructure plutot que purement économiques. Cela supposes bien sur que personne ne rentre dans cette course effrénée à qui offre +. Cela supposes donc des regles fixées par les etats.
Ce qui supposes que les politiques ne soient pas simplement là pour servir les industriels (vrai aussi en France et ailleurs) en faisant payer les contribuables

avatar Hideyasu 31/12/2016 - 01:13 via iGeneration pour iOS

@labon

L'article parle aussi d'aéroport à portée, après faudrait savoir si il a été fait avant ou après ^^
Je pense que l'équation des implémentations d'usine est plus complexe que ca. Il faut à la fois une zone avec des travailleurs, des infrastructures, des fournisseurs pas trop loin, etc.
L'article parle d'une petite partie de ce qui motive un choix, pas la totalité surtout pas pour des usines aussi grosse que ca.

avatar arnaudducouret 29/12/2016 - 20:23

Petite coquille : "En 2015, le lancement de l’iPhone 6"
Il est sorti en 2014. :-)

avatar Florian Innocente macG 29/12/2016 - 20:54

Corrigé, merci !

avatar Vaudan 29/12/2016 - 22:15 via iGeneration pour iOS

Y en a encore qui vont nous justifier les augmentations tarifaires ? Ou bien ils vont ouvrir leurs yeux et se dire qu'Apple nous prend pour des vaches à lait et peut encaissée la différence de partie $|€

avatar Hideyasu 29/12/2016 - 22:56 via iGeneration pour iOS

@Vaudan

C'est principalement Foxconn qui en profite

avatar jmtweb 31/12/2016 - 23:14 (edité)

Vendu mille euros le smartphone aux clients pour un coût de fabrication de 50 euros prix d'usine, je suppose que la pomme en profite un tout petit peu soit en moyenne 950 euros par smartphone.

avatar Hideyasu 29/12/2016 - 22:57 via iGeneration pour iOS

@Vaudan

Indirectement Apple je te l'accorde, mais seulement indirectement et probablement dans une moindre mesure

avatar Le docteur 29/12/2016 - 22:28 via iGeneration pour iOS

En traçant mon Apple Watch, j'ai appris qu'elle venait de Suzhou

avatar armandgz123 30/12/2016 - 00:05 via iGeneration pour iOS

La mondialisation dans toute ça splendeur, c'est incroyable ce qu'on peut faire une fois organisé quand même...

avatar Ajioss 30/12/2016 - 06:42 via iGeneration pour iOS

@armandgz123

Eh oui. La mondialisation c'est la répartition mondiale du travail.

avatar R1x_Fr1x 30/12/2016 - 05:45 via iGeneration pour iOS

Bref, Apple n'est pas prête de relocaliser sa production d'iPhone aux USA de sitôt

avatar JadEstuaire 30/12/2016 - 06:50 via iGeneration pour iOS

Sans parler de l'impact sur la stabilité politique si les multinationales occidentales ne fournissaient plus de travail à tous ces sous-traitants ? 😟

avatar 0MiguelAnge0 30/12/2016 - 19:29 via iGeneration pour iOS

L'objectivité habituelle quand on parle de la Chine!
Parce qu'en France, nos impôts ne passent pas dans les subventions?!!! Quelle boîte viendrait investir en France sinon?!!! Pour son marché???

Toyota dans le Nord, Smart en Lorraine, Sofia dans le sud, etc, etc...