Des sous-traitants d'Apple pas prêts à s'installer aux États-Unis

Florian Innocente |

Des sous-traitants d'Apple ne sont pas spécialement disposés à s'installer aux États-Unis, dans l'hypothèse où l'entreprise essaierait de développer des unités de production sur le sol américain.

L'équation est complexe et ne se résume pas à Apple ou Foxconn (qui semble vouloir faire quelque chose en ce sens). Cette sous-traitance représente une véritable toile d'araignée internationale, elle compte par exemple 130 fournisseurs au Japon ou 36 uniquement à Taïwan, et ce ne sont pas les seuls (lire aussi Apple en Chine : pourquoi Donald se Trump).

Digitimes relaie un article (en chinois) de QQ.com sur cette question d'un possible déménagement. Lens Technology, qui vend des pièces en verre pour les iPhone, n'entend pas ouvrir des lignes de production américaines. En Chine, cette entreprise peut s'appuyer sur une force de travail de 70 000 ouvriers, tous âgés de moins de 45 ans. Aux États-Unis, les employés dépasseraient plus aisément cet âge, affirme le sous-traitant.

Contrôle qualité pour des composants optiques en Chine, crédit : Apple

En outre, les salaires devraient être plus élevés et le personnel serait moins enclin à accepter des variations importantes dans les horaires de travail. Seuls avantages, a priori, pour une aventure américaine : un coût du foncier moins élevé pour installer des usines et une facture énergétique plus basse.

Un autre fournisseur, basé à Shenzhen, souligne lui la très forte densité de compétences réunies en Chine, en particulier pour la fabrication de téléphones, le principal produit d'Apple aujourd'hui. Des couches de verre en passant par les panneaux tactiles, les batteries, les circuits imprimés et tout bonnement les lignes d'assemblage, tout cela est en quelque sorte disponible clef en main pour les clients. Et ce ne sont pas que des exécutants, ces entreprises ne se contentent pas d'assembler en fonction des desiderata d'Apple, elles disposent d'un véritable savoir-faire.

Tests et vérifications d'iPod touch en Chine

Il y a quelques mois, Tim Cook exposait ainsi la situation :

La Chine a mis un accent énorme sur ses capacités de production. […] Les États-Unis, au fil du temps, ont commencé à ne plus avoir autant de ces profils [d’ouvriers et de salariés de l’industrie]. Je veux dire par là que vous pourriez prendre tous les outilleurs ou ajusteurs américains et vous pourriez certainement les réunir dans cette pièce où nous sommes. En Chine, il vous faudrait plusieurs stades de football. Cela a été un objectif pour eux, un objectif de leur système éducatif, et c’est la réalité aujourd’hui.

Elles ont en sus une capacité de réaction élevée. Un exemple est donné pour les pièces en métal, réalisées par injection. Les commandes peuvent être assurées en 10 jours à Shenzhen, là où cela prendrait probablement le triple aux États-Unis.

Et c'est sans compter les gouvernements de gros marchés comme l'Inde ou l'Indonésie qui réclament des entreprises étrangères qu'elles investissent davantage sur leur sol, pour obtenir le droit de vendre leurs produits ou de développer leurs activités commerciales. Pour le moment Apple s'en sort en ouvrant des centres de développement logiciels, à défaut d'avoir des usines.

Les mois à venir sous l'administration Trump diront si, ne serait-ce qu'une fraction de ce qui est nécessaire à l'assemblage des ordinateurs, tablettes ou téléphones d'Apple peut être rapatrié aux États-Unis. Pour l'heure, à part la timide expérience du Mac Pro assemblé au Texas par Flextronics (un produit dont les volumes ne pèsent pour ainsi dire rien), la Pomme n'a pas donné l'impression qu'elle penchait vers cette stratégie.

avatar rikki finefleur | 

r e m y
De ton énoncé je pense qu'il y en a 1 qui vient de chine, l'autre ne va pas tarder, le dernier étant sur la comète des rêves.
Il reste a voir si l'on rend son bousin ou l'appareil a celui qui nous l'a vendu , ou la pareille. Dans les deux cas il ne sera pas content et risque de tirer la gueule.

avatar Bigdidou | 

@rikki finefleur
"Tiens ca me fait penser a tout ceux qui crache sur l'ami trump.
Il y a quelques mois , a peu près tous les analystes et commentateurs prédisaient qu'en cas d’élection de trump
- le dollar allait s'effondrer
- la bourse US de même.

Ou sont ces analystes et ces commentateurs depuis ?
Car l'un et l'autre sont en pleine forme ! Ou sont leurs erreurs ?"

Peut-être que, eux, ils sont au courant du fait que monsieur Trump n'est pas encore investi, et n'a donc pour l'instant rien fait ?
Et qu'ils sont, eux, bien incapables, comme le reste du monde sauf vous, de savoir ce qu'il a dans la tête et ce qu'il va réellement faire (ou pas ) ?

Sinon, pour la production de masse, j'en sais rien.
Mais pour la production de matériel hautement technologique, il me semble qu'il y a des gens extrêmement qualifiés et performants ailleurs qu'en Chine, et même en France, où les Chinois nous font plutôt plus confiance qu'à eux-même (je pense à du matériel médical sensible, par exemple).

avatar julien2174 | 

@Bigdidou

Il faut pas s'emballe comme cela car Trump n'a encore rien fait le cauchemars ne fait que commencé , de plus pour ce qui est de crée des entreprises pour sous traités avec Apple en Amérique il y aurait juste un problème de norme , car la Chine n'a aucune norme , il y a juste à voir les problèmes écologiques qu'ils ont et qui vont les rendre moins productifs dans les années à venir et ne respect rien sur le droit du travail il travaille minimum 60 heures par semaines voir même 90 heures de travaille et cela aucun ouvrier ne voudrait devenir un esclave Le bon côté de la chose est que les prochaines années l'industrie américaine et française va repartir très fortement car la Chine va s'écroule car aillant rien respecté pendant des années la nature est entrain de reprendre ses droits glissement terrain nappe d'eau sont toutes pollue et c'est pour cela que la Chine rachete les entreprises d'eau françaises donc par la force des choses les usines vont réouvrir en France et en Amérique et dans quelques années on aura des iPhones made in Amérique ou France seul effet pervers les prix augmenteront !

avatar hledu | 

@rikki finefleur

Je ne vois pas pourquoi les financiers auraient mal réagi à l'élection de Trump! Ils parlent le même langage celui du profit. Déjà Goldman Sachs se frotte les mains de voir ses sbires entrer au gouvernement et tous se préparant à se gaver avec l'argent public qui va être déversé dans l'économie. Trump à 4 ans voire 8 pour s'enrichir (à la base il s'est présenté pour ça) et les financiers et grands industriels comptent bien en profiter. Pour le reste, le long terme (le social, l'environnement, le développement international) ce n'est clairement pas leur affaire.

avatar Paquito06 | 

@rikki finefleur

On est là :) Pour le $ et l'US stock market, faut attendre les faits et gestes. Trump ne fait que parler pour le moment, mais n'agit pas encore. Donc tout est basé sur ses propos, les valeurs reagissent en consequent. Comme il ne fait miroiter que de la croissance, de l'emploi et de la detaxe ca en fait rever plus d'un. On verra ou ca nous mene mais la Fed continue de remonter ses taux, on a du plein emploi (chomage <5%), ca va etre difficile pour Trump et on va vite se rendre compte si c'est un malandrin comme les autres ou s'il a plus d'un tour dans son sac. Aussi, les perf apres elections sont normales, rien d'alarmant dans un sens ou l'autre. On est aussi en situation inedite, ou l'argent est gratuit, les indices a des plus haut historiques, fin d'annee a boucler qui pese sur les perf annuelles/trimestrielles, on est juste a l'aube de la prochaine crise. Et le $ cher le restera tant que Mario continuera son QE.

avatar Bigdidou | 

@Paquito06

Voilà, voilà :D

avatar occam | 

@rikki finefleur

Vous voulez parler chiffres ?
Parlons chiffres ! Désintox :
http://www.motherjones.com/kevin-drum/2016/12/26-words-trump-tweet-fully...

Trump hérite d'une économie et d'une place financière qui ont réussi le turn-around, après le désastre des subprimes, grâce à des subsides massives de l'état.

La hausse boursière post-électorale est principalement due aux cinq titres financiers majeurs. Il serait étonnant de voir la bourse réagir différemment, quand le cabinet in spe de Trump pourrait être une succursale de Goldman-Sachs.

Voyons combien de temps cette bulle tiendra la route, et surtout qui finira par payer la facture, quand elle volera en éclats.

avatar rikki finefleur | 

occam

Cela pourrait être exact , mais pourquoi donc tous les analystes financiers ou politiques ont prévu un effondrement de la bourse et du dollar si trump devenait président ?

Pourtant ces analystes possédaient déjà ces chiffres..
Alors ?

Ils ne reviennent dailleurs pas trop sur leurs prédictions, par contre pas mal de financiers ont du perdre un beau paquet en bourse et ont du se racheter en catastrophe.

Trump ne fait pas partie de la haute, du système comme on dit.
Il doit être donc vilipendé.
Il parait que Ronald Reagan était acteur.
Un acteur ? Poouah. Ce fut pourtant des années d'embellie. Et un président réélu haut la main.

Je ne sais si Trump va réussir ou pas, mais disons que les analystes, se sont déjà lourdement trompés, et que contrairement à ce qu'on clamait ici ou là , ni la bourse, ni le dollar ne se sont effondrés.

Par contre l'euro lui boit la soupe, alors que l'on aurait pu penser l'inverse il y a de cela quelques mois.

avatar daxr1der | 

C'est les infirmières qui vérifie les ipod couleur viagra ?

avatar macbookpro2016 | 

Ils ont tout compris les chinois leur système éducatif à former des gens au métier d'aujourd'hui et à venir nous en France on forme des chômeurs et je respecte beaucoup les Chinois pour ça

avatar julien2174 | 

@macbookpro2016

Les chinois court à leur perte ! Tchernobyl voilà l'image de la Chine dans moins cinq ans ce pays sera mort car ils ont jamais respecté aucune norme écologique la nature reprend ses droits glissement terrain , eau potable bientôt inexistante c'est sur ils ont beaucoup d'industrie et ne respect aucune norme beaucoup de gens travaillent dans des conditions toxiques et même si la main-d'oeuvre est nombreuse , une grande parti de la jeunesse est tous simplement contaminé et le tôt de mortalité est vraiment dramatique ! C'est pour ça que ses dernières années les chinois ont acheté des entreprises d'eau minérale et qu'il s'implante en France il faut être optimiste pour notre pays et l'Amérique car l'industrialisation va revenir mais faudra être vigilant à respecte l'environnement pour pas se tirer une balle dans le pied !

avatar deltiox | 

70 000 employés, tous ayant moins de 45 ans

Après 45 ans ils sont à la retraite ?

C'est beau l'idée de retraite à plus de 60 ans mais décidément le capitalisme n'est pas d'accord

Donc, messieurs les politiques, la retraite sera à 45 ans SVP

avatar Doctomac | 

Quand on voit à quel point le nouveau MacPro a été pénalisé de la sous capacité de production US en comparions de la Chine, on comprend leur crainte.

avatar rikki finefleur | 

Doctomac

Je pense que tu n'as aucun chiffre pour affirmer cela.
Par contre on voit que des produits manifestement venus de chine ces derniers temps ont des temps de retard important.
Tu vois comme quoi on peut dire tout et n'importe quoi.
Les américains ne sont pas plus bêtes que les chinois, et les chinois pas plus bêtes que les américains.

Il y a une différence importante , les uns n'ont pratiquement aucun statut social , et on les couche à 10 dans des petits dortoirs, les autres vivent "normalement".
Tu es pour les seconds ou les premiers ?
Si on commençait déjà à moins niveler par le bas.. et ne pas forcement se comporter comme des négiers.
Mais comme nos élites de l'industrie se comportent ainsi en chine, on n'entend pas une mouche voler parmi eux, il faut l'avouer.

avatar marenostrum | 

tout le monde sait que c'est trop bête un américain.

avatar Doctomac | 

Ce n'est pas une question de statut social ou je ne sais quoi. Arrêtez de penser que le choix de la production chinoise se limite à des raisons de largesses sociales.

Les chinois ont développé ces dernières années un savoir-faire, des méthodes, de l'instrumentation pour développer en masse, bien et rapidement. Les US en sont incapable, ce n'est pas une question d'intelligence ou de bêtise mais de savoir-faire non développé.

Quand aux chiffres, non je n'en ai pas je te l'accorde mais il y a quand mêmes des dires qui vont dans ce sens :

http://www.cnbc.com/2016/12/20/apples-decision-to-build-the-mac-pro-in-t...

Il semble que la production US du MacPro, un choix purement politique, n'a pas été capable de satisfaire la demande. Ce qui n'est pas étonnant!

avatar conster | 

Dans billet lu ici je crois, le président Obama demandait à Jobs, lors d'une réunion avec les industriels, s'il était possible de re localiser tout ou partie des lignes de productions de l'Iphone. Réponse cinglante : NON

avatar LordJizzus | 

Produire aux US ? Les gens gueulent déjà assez sur les prix des produits Apple, non ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR