Fermer le menu
 

Quand la concurrence se refait une image sur le dos d’Apple

Mickaël Bazoge | | 10:02 |  138

C’est peut-être au printemps qu’Apple donnera quelques nouvelles de ses Mac de bureau. iMac, Mac mini, Mac Pro… Ces trois familles de produits ont un besoin urgent de renouvellement, certaines plus que d’autres.

Cela fait plus d’un an que l’iMac n’a pas été mis à jour, deux ans pour le Mac mini, et… plus de trois ans (!) pour le malheureux Mac Pro. La situation est tellement désespérée pour le Mac tubulaire qu’Apple propose à certains clients professionnels d’envisager des solutions alternatives, nous a-t-on dit.

Après le Mac mini, quel ordinateur disparaitra de la photo de famille ?

Apple présente le MacBook Pro comme une nouvelle station de travail, mais tous les besoins ne peuvent pas être couverts par un portable ; certaines tâches (calculs de rendu, serveurs…) ne nécessitent pas forcément un écran Retina et deux moniteurs 5K.

Ce qui désespère les utilisateurs professionnels, en dehors de l’apathie d’Apple, c’est surtout l’absence de feuille de route du constructeur. Qui dit qu’Apple ne va pas tout simplement réorganiser sa gamme d’ordinateurs de bureau autour de l’iMac, en abandonnant purement et simplement le Mac mini et le Mac Pro ? Ou au contraire, lancer une tour reprenant la modularité des anciens modèles G4 et G5 (avec du Thunderbolt 3) ?

Merci François.

À force de ronger son frein, on en vient à s’intéresser à ce que fait la concurrence. Et celle-ci a bien compris qu’il y avait un créneau à prendre, celui des clients professionnels qui ne trouvent plus chaussure à leur pied dans le catalogue d’Apple.

HP joue la souplesse et le choix

Chez HP, on ne fait aucun mystère de sa volonté de draguer les clients Mac. Une page du site est consacrée à ceux qui envisagent de passer avec armes et bagages vers les solutions du constructeur, Du Mac au HP Z. Et le message est clair : « Les pros passent du Mac au HP Z ». La gamme Z étant celle justement destinée aux pros.

La page déroule trois témoignages de spécialistes de la vidéo… la même clientèle visée par Apple avec son MacBook Pro. Le Mac Pro est dans la ligne de mire de HP — la machine, pas renouvelée en trois ans, est une cible idéale, n’importe quel ordinateur un peu moderne étant capable d’en faire plus et mieux. Après tout, c’est de bonne guerre et Apple donne le bâton pour se faire battre. La puissance du Mac Pro en prend pour son rhume :

On peut y lire des témoignages cruels : « Il a fallu douze heures à nos Mac pour réaliser l'une de ces simulations et dix pour de petits graphismes secondaires. Avec notre nouvelle station de travail HP Z, nous avons obtenu en deux heures le rendu de la première simulation que nous avons faite, à une résolution maximale », explique Jonathan Bird qui produit du matériel pédagogique pour mieux comprendre les océans.

HP met en avant la possibilité d’ajouter de nouveaux composants internes facilement :

Ou encore d’exploiter jusqu’à 512 Go de RAM :

On n’échappe pas non plus aux comparatifs élogieux :

HP communique aussi sur sa garantie de trois ans sur site :

De la flexibilité, des possibilités d’évolution, un large éventail de choix et de prix, du service… mais des ordinateurs qu’on laissera sous le bureau prendre la poussière et qui sont sans doute plus bruyants que le Mac Pro. On comprend malgré tout que le choix est relativement facile à faire, si ce n’était pour le système d’exploitation. Mais même pour ça, HP a un argument qui fait mouche :

Chez HP, le format mini a de l'avenir

Les petits boîtiers ont de l’avenir, malgré l’absence de renouvellement de la gamme Mac mini. HP l’a démontré avec le Z2 Mini, un ordinateur « 90% plus petit qu’une tour professionnelle », mais qui n’a pas grand-chose à envier aux stations de travail traditionnelles : processeurs Xeon, jusqu’à 1,5 To de SSD, GPU Nvidia Quadro… Le tout à partir de 699 $, même si pour ce prix, il faudra se contenter d’une machine à base de Core i3.

HP possède également à son catalogue (pléthorique) une gamme de tout-en-un à tous les prix et qui couvrent à peu près tous les besoins. Si l’on se plaint parfois de la nouvelle complexité des familles de produits d’Apple, on vous engage à jeter un œil sur le site de HP, il y a de quoi s'y perdre…

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


138 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Titov 22/11/2016 - 10:53 (edité)

Apple paie son incurie ou alors prépare psychologiquement ses clients à l'arrêt de la production d'ordinateur.

Apple continuant le développement de MacOs qui deviendra payant mais qu'on pourrait alors utiliser sur des PC intel.

Ou alors c'est la révolution interne, les Mac tourneront sur des processeurs maison d'Apple les mêmes que l'iPad mais survitaminés

avatar heret 22/11/2016 - 13:24

Et si Apple préparait l'abandon pur et simple de tout ce qui peut ressembler à un PC parce que bientôt, tout sera dans le cloud, les données et les logiciels ?

avatar béber1 23/11/2016 - 12:52

ce n'est pas spécifique à Apple, c'est une tendance générale qui agit comme une pensée dominante,
ne serait-ce que pour la gestion du Big Data de demain : enjeux colossaux



avatar Paul Sernine 22/11/2016 - 11:04

Après la gamme HP Z pour les portables, ce sont des écrans full HD... 2.6Kg

mais des quadro et 32GO pour certains

Tout est histoire de compromis...

avatar en ballade 22/11/2016 - 11:29

La pub Lenovo est juste excellente. Appl€ ou comment transformer son bureau en toile d'araignée.

avatar dvd 22/11/2016 - 11:41

les arguments de HP pour sa gamme HP Z sont assez imparables.
je pense que cette phrase "

“La chose qui nous terrifiait en adoptant le PC, c'était de devoir apprendre Windows. Mais ce fut loin d'être aussi difficile que nous ne le pensions, en particulier parce que nous passons la plus grande partie de notre temps sur Adobe® Premier Pro et que l'interface est exactement la même."

tue apple.

après il y a des souci d'ergonomie mais globalement il ont raison.

avatar byte_order 22/11/2016 - 12:03

Toutafé, le système d'exploitation s'efface de plus en plus dans l'usage quotidien, entre les usages web qui sont identiques et les plus grosses applications qui sont de plus en plus multiplateformes...

Les éditeurs de logiciels sont moins en moins enclin à viser qu'une seule plateforme qu'avant.
Hors on utilise directement surtout des logiciels, bien plus que le système d'exploitation.

avatar béber1 23/11/2016 - 14:11

byte_order
"Toutafé, le système d'exploitation s'efface de plus en plus dans l'usage quotidien, entre les usages web qui sont identiques et les plus grosses applications qui sont de plus en plus multiplateformes…"

c'est ce qu'on pourrait se dire, en ce qui concerne l'usage des applications
mais pas tout-à-fait en ce qui concerne une utilisation plus générale

Parce que tu le sais, un OS c'est aussi un ensemble de services (sur Mac il y a Mission Control, Lauchpad, Time Machine -génial-, etc.), des typos, des usages particuliers comme les raccourcis-clavier, les glisser-deposer, etc.

Bref un ensemble d'ergonomies logicielles qui, même si elles se réduisent entre les OS majeurs, constituent des univers relationnels encore à part, et dans lesquels il y a plus telle ou telle affinités.

Et c'est heureux.
Rien ne serait pire que l'uniformité

avatar Rembarre 22/11/2016 - 12:16 (edité)

@dvd
C'est vrai aussi pour Archicad, qui a la même interface sur Mac comme sur Windows.
Et pour Rhino, la différence est plutôt à l'avantage sur Windows.

avatar fte 22/11/2016 - 11:55

Il serait vraiment temps d'arrêter de mettre sur le dos d'Intel l'immobilisme d'Apple.

D'une part les autres constructeurs ont fait évoluer leurs stations, donc ils ont bien dû trouver des trucs à changer...

D'autre part Intel a livré des révisions des Xeons du Mac Pro certes modestes dans la gamme du Mac Pro - sur le très haut de gamme c'est quelque peu différent -, mais il y a néanmoins une amélioration de la signature thermique, une fréquence 15% plus élevée, un bus mémoire 30% plus rapide... Et avec un processeur 8 ou 12 coeurs, un bus mémoire plus rapide c'est important.

Et enfin les GPU ont fait un beau progrès en 3 ans.

Sans parler de la connectique.

Si Apple est immobile c'est uniquement la faute d'Apple et rien que d'Apple. L'absence de communication et de roadmap n'est pas de la faute des sites de news Mac, c'est aussi la faute d'Apple et uniquement d'Apple.

Je peux aussi confirmer que des collègues se sont vu conseiller par des hommes en bleu de se tourner vers la concurrence en matière de station de travail, cette année et sur Genève. C'est complètement non officiel et murmuré dans un coin sombre, évidemment. J'ignore si c'est limité à mon bout de lac, je m'en fiche un peu à vrai dire.

Mais c'est pas grave hein, il y a de très bonnes stations Windows sur le marché qui fonctionnent parfaitement, et des ordis sur mesure tout à fait excellents.

avatar McDO 22/11/2016 - 12:41 (edité)

Gros +1

avatar occam 22/11/2016 - 13:50

@fte :

« Je peux aussi confirmer que des collègues se sont vu conseiller par des hommes en bleu de se tourner vers la concurrence en matière de station de travail, cette année et sur Genève. C'est complètement non officiel et murmuré dans un coin sombre, évidemment. »

J'ai rapporté ici à plusieurs reprises le même genre d'expérience.
Donc, elle n'est pas limitée au bout du Léman.

Et cela a parfois un côté presque tragique, quand des techniciens que l'on connaît depuis 30 ans, qui ont défendu le Mac contre vents et marées, quand Apple était au plus bas, vous disent maintenant qu'ils en ont marre, et qu'ils ne peuvent plus justifier ce qu'ils sont censés préconiser officiellement.

Je n'ai jamais fait l'expérience d'un tel retour de manivelle, concernant Apple.
Pas même aux pires moments. Pas de l'intérieur. Pas de ses plus ardents adeptes.

avatar falemaster 22/11/2016 - 12:01 via iGeneration pour iOS

Franchement c'est tentant. Apple est en train de nous perdre...

avatar McDO 22/11/2016 - 12:39

"mais des ordinateurs qu’on laissera sous le bureau prendre la poussière et qui sont sans doute plus bruyants que le Mac Pro"

Mais qu'est ce que c'est que cette connerie 😂😂
Le fan d'Apple qui essaye désespérément de trouver des qualités à sa corbeille à papier 😂

Les PC bruyants sont les PC à 400€ au Carrefour.
Nicolas, le membre de votre équipe, possède pourtant un hackintosh et ne cesse de faire des éloges sur son silence de mort.

Un PC n'est pas forcément bruyant si on prend la peine d'être rigoureux dans ses choix. On est plus en 2004. Il faut se mettre à jour là 😂

Ah oui, et à partir du moment où on utilise son PC quotidiennement et qu'on en prend soin, il ne "prend pas la poussière" 😉

avatar killabling 22/11/2016 - 12:11

ils se focalisent sur l iphone et leur "voiture"...normal vu comment les constructeurs nous enfument avec leur sois disant remise quand tu te pointes avec un autre devis....
Faire construire leur voiture leur couterait en gros 15k€ a la revente 100k€ du tt bénéfe qd on vise le luxe....

avatar Jazzride 22/11/2016 - 13:00

De bonne guerre et non ca ne fait aucun bruit. Il y a 10/12 ans les pc étaient des machines pénibles et bruyantes. Là j'ai un HP pro à 1 m de moi il est totalement silencieux. mon imac passe de pièce en pièce et ne me sert plus du tout, de toute façon apple m'écoeure je l'utiliserai au final comme poste familial pour le web : il est totalement fonctionnel mais compte tenu des décisions ineptes et à répétition de apple je commence à switch et à me réhabituer au pc pour bosser. a ma grande surprise c'est devenu très agréable. quant à bosser avec les nouveaux MBP impossible donc me voila aussi à la recherche d'un bon pc portable.

Depuis le temps que j'attends un mac mini modulaire ou un nouveau mp voila ou j'en suis: 100% pc et je pense basculer sur du HPZ en 2017 en effet. alors que j'avais investi dans du tout apple pour l'écosystème mais bon.. on sait ce qu'il en est et je trouve chaque jour des solutions pour m'en dégager (jusqu'au softs de calendrier et de courrier win10 100% compatibles Icloud maintenant donc... en effet la concurrence a pris conscience de l'existence d'un marche massif dû au reswitch)

vous pouvez switch sans craintes de win10 ca tourne extrêmement bien. Il ne faut pas rester sur les souvenirs déplorables de vista etc. Évidemment il faut avoir des configs sérieuses et pas bridées comme chez la pomme. mais avec de bons pc (pas des pc low cost bien sur) c'est très chouette et quand on voit le choix de pc, de hards de softs etc, on respire.

Intérêt aussi d'un pc par rapport à du tout soudé (..;) : on clone : j'ai cloné mon fixe et mon portable et ainsi, en cas de gros souci, je ré-enclenche le nouveau DD et en 15 min tout est opérationnel jusqu'au moindre paramétrage. Allez faire ca sur un Imac ou un nouveau MBP...

Il y a 10 ans je conseillais apple maintenant je conseille les PC

Largage aussi des iphones sans regrets
"En face" il y a un choix immense.

On n'est plus en 1998 monsieur cook !

avatar occam 22/11/2016 - 13:40

@Jazzride :

D'accord, mais il faut tout de même avouer que la mue du matériel PC ne s'est pas faite toute seule. Sans l'exemple menaçant du Mac, il n'y aurait pas eu de pression suffisante pour forcer l'évolution du hardware dans cette direction.

Le drame, c'est qu'Apple n'a pas su capitaliser sur son succès et son avance.
Comme si souvent par le passé.

avatar awk 22/11/2016 - 13:53 via iGeneration pour iOS

@occam

" drame, c'est qu'Apple n'a pas su capitaliser sur son succès et son avance"

Si ce n'est que c'est le seul acteur majeur du secteur de l'ordinateur personnel qui remplisse encore ça mission: dégager de beaux profits.

Les concurrents sont bien plus fragiles que ne l'est l'activité mac.

Cherchez l'erreur 😜🖖

avatar occam 22/11/2016 - 16:21

@awk :

• Si j'étais actionnaire d'Apple, les beaux profits feraient mes délices.
En tant que client sur le long terme, les beaux profits d'Apple ne m'intéressent que dans la mesure où ils sont réinvestis dans le développement, la qualité, la longévité et la pérennité de mes investissements.

Je veux bien payer une prime à Apple, tant qu'Apple m'offre la plus-value que je cherche.

Pendant une décennie à peu près, les bénéfices d'Apple et l'intérêt des clients investis dans le système ont coïncidé.
Aujourd'hui, c'est de moins en moins le cas.

« Les concurrents sont bien plus fragiles que ne l'est l'activité mac. »

Même si c'était globalement vrai, ce qui reste absolument à démontrer, l'argument resterait fallacieux.

1—Risque d'extinction asymétrique :

Apple peut abandonner à tout moment le secteur Mac et survivre sur le créneau iOS et éventuellement de nouveaux créneaux.
La plupart des constructeurs de PC n'ont pas ce luxe, même pas HP.
IBM s'est dégagé du secteur PC en le revendant à Lenovo.
Un PCexit pur et simple de tout autre "major player" serait salutaire pour les concurrences, sur un marché en contraction.

2—Impact asymétrique du risque d'écroulement :

La disparition du Mac n'entraînerait aucun inconvénient stratégique pour l'économie globale.
Une disparition du PC serait à ce point cataclysmique qu'elle serait inacceptable : quel que soit le destin individuel des acteurs sur ce marché, le PC dans son ensemble est "too big to fail".
"Big" aussi au sens de "vital".
Donc, peu importe la fragilité individuelle, le marché PC finirait par se consolider, de gré ou de force.

L'écosystème PC, même peu profitable, est par sa nature même anti-fragile.
Le Mac, aussi avancé et rentable soit-il, est à la merci de la première épidémie contre laquelle Apple n'aurait pas acquis une immunité suffisante.

avatar thierry37 23/11/2016 - 07:07 via iGeneration pour iOS

@Jazzride

"Intérêt aussi d'un pc par rapport à du tout soudé (..;) : on clone : j'ai cloné mon fixe et mon portable et ainsi, en cas de gros souci, je ré-enclenche le nouveau DD et en 15 min tout est opérationnel jusqu'au moindre paramétrage. Allez faire ca sur un Imac ou un nouveau MBP..."

Tu as dû raté un paquet de choses sur Mac.... 😊

avatar Jazzride 22/11/2016 - 13:16

Je rajouterai mais ca n'étonnera personne, que tous les pros (video son) que je connais sont soit sous win soit sous hackintosh. dans le milieu des services (au sens large) des macs on en voyait peu, on n'en verra plus. Alors je ne sais pas où apple va trouver sa clientèle: plus chez les étudiants plus chez les profs et chercheurs, plus chez les indés, plus chez les musiciens etc etc etc. Ils l'ont cherché.

La pub Lenovo est tout à fait exacte. Les 3 raisons qui font que pour la première fois depuis 10 ans je ne prendrai pas de MBP sont : la hausse injustifiée du prix, la non répérabilité et l'absurdité du concept pour un portable. Ca fait 3 bonnes raisons de jeter leur produit "awesome" aux orties. Le mec qui a conçu une telle idiotie ne bosse pas, ou n'a jamais bossé en déplacement.

avatar simnico971 22/11/2016 - 13:03 via iGeneration pour iOS

Ils auraient bien tort de se priver.

avatar 0lf 22/11/2016 - 13:10 via iGeneration pour iOS

À quoi ça sert le PC réversible ?
- En tablette c'est trop lourd et l'OS n'est pas adapté,
- En tente ou clavier vers le bas ça n'apporte aucune plus-value et les hauts parleurs sont alors mal orienté.

avatar bobdu87 22/11/2016 - 13:12

C'est nul hein, pourtant MS en vends par palette... C'est que les gens n'ont pas la supériorité intellectuelle du mac user peut être...

avatar 0lf 22/11/2016 - 22:02 (edité)

Par palette... c'est plus un succès d'estime.
Et PC "réversible", c'est le truc avec l'écran qui se retourne dernière le clavier. Microsoft n'en fait pas. Le plus proche, c'est le surface Book dont le clavier est détachable et peut se monter à l'envers. Maintenant, dans quel cas tu vas prendre la peine de remonter le clavier à l'envers plutôt que d'utiliser juste la partie tablette...

Pages