Fête des mères : Apple gênée avec l'homoparentalité dans sa pub

Florian Innocente |

La publicité d’Apple pour la fête des mères diffusée en France et dans plusieurs autres pays a été adaptée de manière à ce que l’on n’y voie pas un couple de lesbiennes qui figure dans la version originale.

La pub américaine à gauche, la version dans plusieurs pays étrangers à droite — Cliquer pour agrandir

Il y a trois semaines, Apple a commencé à fêter les mères avec un diaporama en forme de vidéo. Des mamans toutes différentes, photographiées ou filmées avec leurs enfants au fil de 10 séquences. Dans l'une d'elles, c'est un couple lesbien — Mélanie et Vanesa Roy — entourant leurs deux jeunes enfants. Ça, c’est la première version. Elle a été utilisée aux États-Unis, au Canada, au Brésil ou encore au Mexique et en Australie.

Puis ce fut au tour des mères françaises, japonaises, italiennes, turques ou encore allemandes d’avoir le même clip… ou presque. Le couple en question a disparu, comme l’a remarqué le magazine Jeanne qui avait justement fait sa dernière couverture avec ces parents.

Version canadienne, brésilienne, mexicaine… 
Version allemande

On ne voit plus que l’une des deux jeunes femmes de la première pub (sa compagne n'y est plus) dans une autre situation, ressemblant davantage aux scènes qui composent ce clip. Il n’y a plus aucune référence à l’homoparentalité.

Qu’une publicité soit adaptée aux marchés qui vont la recevoir n’a rien d’anormal. Ce type de modification étonne davantage de la part d’une entreprise comme Apple lorsqu’on connaît ses positions sociétales. Ce qui ne manque pas d’étonner non plus c’est que les responsables de cette campagne aient jugé qu’il convenait de ranger la France dans les pays destinataires de cette version corrigée.


avatar pilipe | 

@frankm :
Les bobos bien pensant aurait bondi. De nos jours les gens bondissent pour n'importe quoi et ne voit pas les vrais problèmes graves.

avatar vrts | 

@pilipe : quelqu'un utilise encore le mot "bobos" en 2016...

avatar frankm | 

Bah, oui ça va plus vite de dire bobo plutôt que ces gens de gauche qui vivent comme des gens de droite !
--- sans faire de politique ---

avatar vrts | 

ah ça, mettre les gens dans des cases et juger sur les apparences y a du monde... vous avez 15 ans ou bien ?

je veux dire, ces gens que vous croisez dans la rue le samedi après midi, vous allez leur demander leur adresse , leur compte en banque, pour qui ils votent et qu'ils racontent un peu leur parcours de vie ?
ou bien vous les jugez juste sur leurs apparences ??

vous avez l'air de bien vous amuser.

avatar Dead head | 

« Il n'est pas nécessaire de faire l'apologie de l'homosexualité ou de le mettre en avant », dis-tu.
Avec un tel raisonnement, il faudrait aussi supprimer les couples hétéros de cette pub, car il n'est pas plus nécessaire de faire l'apologie de l'hétérosexualité ou de la mettre en avant.

avatar Arnaud de la Grandière | 

Ah mais j'adore l'hétérocentrisme qui s'ignore… tu montres UN couple lesbien dans un océan de couples hétéro bien propres sur eux, ménon, c'est l'homosexualité dont on fait "l'apologie"… Combien d'homophobes qui assènent que "ça doit rester privé" (on est priés de bien vite retourner dans son placard, merci), parlent de leurs conquêtes, montrent les photos de leurs enfants, publient les bans de leurs mariages… mais eux spa pareil tu comprends ^^

avatar nemrod | 

@ecosmeri :
Tu es triste a lire ....

avatar YAZombie | 

@ecosmeri: donc faire une pub avec des hétéros c'est faire l'apologie de l'hétérosexualité? Il serait besoin de faire l'apologie de l'hétérosexualité alors? oO

Remarque, c'est sûr toi tu n'as aucun problème de représentativité, parce qu'on en voit des connards dans les pubs. Pourtant si on n'a pas besoin de faire l'apologie de quelque chose c'est bien la connerie, tu en es une preuve vivante.

avatar ataraxiebloc | 

C'est Poutine qui écrit ?
Apologie de l'homosexualité, gros LOL. Et sinon représenter dans une pub la diversité de la société ça te parle ? J'espère que tu n'as pas été choqué par la présence de mamans "de couleur. "

avatar maxgaga24 | 

@ataraxiebloc :
1

avatar lll | 

« Quand Apple se fiche pas mal de nos mamans »

avatar frankm | 

Exact, la mienne est décédée et par mail ils voulaient que je lui offre un iPad Pro !

avatar steph0678 | 

"Faire l'apologie de l'homosexualité"
Consternant...

avatar Giloup (non vérifié) | 

@steph0678 :
Et vous vous faites à vous seul l'apologie de la stupidité et de l'intolérance.
En quoi montrer la réalité d'un couple homosexuel heureux avec ses enfants serait l'apologie de l'homosexualité !
L'homosexualité n'est pas un problème.
L'intolérance en est un.

avatar nemrod | 

@steph0678 :
Je suis d'accord, mais chacun peut s'exprimer, meme les ...

avatar Macuserman | 

C'est exactement le souci aujourd'hui.

On connaît les profitions d'Apple et même de Cook sur l'égalité homosexuelle etc etc.

Et dès qu'il y a la moindre connerie que untel ou unetelle va décider être offensant, le n'importe quoi commence et le point Godwin n'est jamais loin.

À un moment donné va falloir arrêter honnêtement.

Punaise c'est une vidéo on s'en tape le coquillart !

Ils font énormément sur le plan législatif, qu'est ce qu'on va encore leur chercher des poux pare que dans la pub française ils ont enlevé les deux mamans ? Franchement ?

J'ai perdu la référence mais ce qui devient politiquement correct sans que la LICRA, les associations de défenses des nains du Cantal ou truc du genre ne s'en mêle pas pour un oui pour un non c'est une page blanche. Et encore je suis sûr que certains trouveraient à y redire parce que la page est blanche...

C'est saoulant à force. Genre vraiment.

avatar Florian Innocente | 

@macuserman : "Ils font énormément sur le plan législatif, qu'est ce qu'on va encore leur chercher des poux parce que dans la pub française ils ont enlevé les deux mamans ? Franchement ?"

Il n'ont pas enlevé les deux, ils en ont laissé une. C'est super cool. Dans un cas ça arrange de montrer qu'elles sont ensembles, dans l'autre on supprime l'une des deux qui gêne pour pas que ça se sache.

Tu te mets à la place des nanas c'est sympa comme manière de faire, il y en a qu'une qui est plus mère que l'autre ?

avatar Pancrasse | 

Mais bien sûr ! Les deux ne peuvent pas être mères du même bébé !

avatar Hercule Poirot | 

@Pancrasse :
Il y avait 2 bébés... et puis elles en sont mère toutes les deux, au delà du sens biologique. C'est un peu le principe de l'homoparentalité (et puis plus largement de l'adoption).

avatar byte_order | 

> On connaît les profitions d'Apple

Lapsus intéressant. Un mix entre "profitons" et "position" :-)

avatar byte_order | 

> Ils font énormément sur le plan législatif,

Hein !?
Apple a un pouvoir législatif maintenant !?!

Ils font du lobbying, c'est tout.
Mais sur le plan législatif, en France en ce qui nous concerne ici, ce n'est pas Apple qui a fait *beaucoup* pour les droits des homosexuels, mais une proposition de loi et des élus qui l'ont voté. Et c'est pas assez. Et on est pas franchement en avance non plus. Mais ceux qui sont derrière ces changements ne sont pas chez Apple, désolé.

Par ailleurs, Apple a un message marketing, qui inclut la défense de ce qu'ils disent être leurs valeurs, incluant des valeurs "humaines", dont la lutte contre l'homophobie, l'égalité des droits pour les couples homosexuels, etc.

Le fait de produire un message conforme à cela initialement, *puis* de s'auto-censurer ensuite pour la version française, c'est quoi le message d'Apple qu'on doit comprendre !?
Que ces valeurs sont à géométrie variable selon les risques économiques ?

C'est normal qu'on cherche de poux.
Ce sont les chercheurs de poux dans la tête qui font bouger les lignes, pas ceux qui baisse la tête ou les yeux pour regarder ailleurs voir, pire, lèvent les yeux pour s'en moquer.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@byte_order
Tu vois, c'est quand même portant :
Sur ce détail insignifiant on s'aperçoit que la "croisade d'Apple pour l'homosexualité" c'est juste pour la galerie; Dans la réalité, dans la pratique on voit qu'ils sont homophobes !
sinon, jamais ils n'auraient fait cela.

avatar byte_order | 

Je dirais pas qu'ils sont homophobes quand même.
Mais qu'ils sont neutres quand il s'agit de faire de l'argent et engagés quand cela ne leur coute pas grand chose.

avatar Vanton | 

Je l'ai vue où du coup la pub avec les mamans... ? Je pensais l'avoir vue à la télé mais visiblement ça n'est pas possible

avatar pilipe | 

Vous parlez de l'égalité entre homo et hetero. J'ai donc une question. Si c'était un couple hetero qui avait été retiré de la pub, auriez-vous fais le même scandal ?

avatar Vanton | 

@pilipe :
Ils sont largement représentés donc en supprimer un n'aurait rien eu de choquant. S'il n'y en avait eu aucun en revanche, là ça aurait été un problème

avatar pilipe | 

@Vanton :
Les homosexuels sont aussi largement représenté. Ils sont de partout, série, film, pub. Qu'est ce que vous voulez de plus ? Ah si forcer Disney à faire de la reine des neiges une lesbienne. Il faut arrêter avec cette dictature de la bien pensante. C'est ce genre d'article qui est homophobe à mon avis, a toujours vouloir montrer une différence des homosexuels.

avatar Vanton | 
avatar iDav92 | 

@pilipe :
La question posée dans l'article n'est pas "faut-il mettre un couple homosexuel dans la pub ?" mais "pourquoi l'avoir retiré ?"

avatar byte_order | 

+1000

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

exact. c'est bien là la vraie question...
Alors Apple sournoisement atteint d'homophobie rampante ?

avatar N1kod | 

@pilipe :
Au final, ça change de tout ce qu'on voit actuellement !! Vu que dans chaque film, série etc, les producteurs se sentent obligés de claquer un gay ou une lesbienne voir les deux histoire d'être dans la tendance actuelle, dans la "hype" !!

avatar CNNN | 

Il n'est pas interdit d'adopter en France pour un couple homosexuel ?
Il me semble que les parents dans cette situation ont souvent adopté l'enfant qu'une manière un peu ambiguë ? Je pense surtout à la GPA.

avatar Oracle | 

L'adoption est maintenant possible oui, c'est passé en même temps que le mariage.

avatar Lonesome Boy | 

Donc si je comprends bien, si on montre la diversité, on choque certains, si on ne montre pas la diversité, on en

avatar lemonsieurduval | 

Ca voudrait dire que, du point vue d'Apple, la France est considérée comme l'une de ces contrées réactionnaires où il ne faut pas montrer l'homosexualité. Effet collatéral des manifestations des balourds contre le mariage pour tous ?

avatar Vanton | 

@lemonsieurduval :
Très certainement... Et c'est fort triste !

avatar warmac33 | 

@ lemonsieurduval
est-ce que l'homosexualité me choque ? non je m'en fous
est-ce que je suis contre ? non je m'en tape aussi
est-ce que l'homoparentalité dérive sur un autre débat qui dépasse totalement le cadre de la liberté de choix personnel pour dériver vers une suspicion de nouvelle forme d'égoïsme basée sur le désir de vouloir être parent à tout prix y compris au risque fortement présumé de faire grandir des enfants dans un contexte déséquilibré (besoin d'un équilibrage des 2 sexes en terme de fonctionnement, de cadre, d'affection ; question qui finir toujours par arriver de savoir qui est le père ou la mère biologique ?) ? bah ouais je le pense. Du coup les homos à la TV no soucis, l'image merveilleuse de la famille homoparentale ça me dérange bcp plus.

avatar byte_order | 

Il y a en France plus d'un million d'enfant qui grandissent dans une famille monoparentale, donc sans ce fameux (et prétendu) besoin d'équilibrage des 2 sexes en terme de fonctionnement, de cadre, d'affection.

Et environ 30 a 60000 couples homosexuels avec enfant(s).

Pourquoi ce manque de "cadre équilibré hétérosexuel" ne vous gène que dans le second cas, minoritaire, et pas du tous dans le premier cas ?
Faudrait pas interdire le divorce, voir les enfants hors mariage, du coup ?

Moi, ce qui me dérange, c'est l'image merveilleuse de la famille tout court. Car, elle, est clairement biaisée. Y'a depuis toujours des enfants malheureux au sein d'une famille malheureuse. Mais, évidement, c'est pas très "vendeur" de rappeler que le sexe des parents n'a aucun rapport avec le bonheur familiale. L'alcool, la drogue, la patriarchie, le machisme, la violence (interne mais aussi externe, sociétale), par contre...

Et ce qui me dérange c'est pas qu'une famille homoparentale puisse être heureuse, ou qu'une famille hétéroparentale puisse l'être, mais qu'on affirme comme ça, sur la base de ses croyances, qu'un enfant au sein d'une famille homoparentale sera forcément moins heureux qu'au sein d'une famille hétéro.

Et évidement, sans jamais demander aux enfants concernés. Ils existent, pourtant. Il suffirait de leur demander. Ah, mais nan, leur opinion, on s'en fiche, on sait mieux ce qui est bien pour eux, voyons. Qu'il grandisse dans une famille monoparentale. Ou chez les grands parents de leur mère décédée, parque leur "autre" mère n'a pas le droit de continuer de les élever. Limite si elle a le droit de continuer a les aimer, cela risque de déséquilibrer l'enfant.

Consternant. Vraiment.
Si votre objectif c'est le bien de l'enfant, alors faite confiance a ce que l'enfant dit vouloir.

avatar warmac33 | 

@ byte_order
le coup du "y'a encore pire" c'est un peu de la feinte argumentative...
D'ailleurs ça m'arrange votre exemple car tous les travaux sur les enfants élevés dans les familles monoparentales montrent qu'une famille "classique" est bcp plus cadrante et éveillante sur le long terme (- de délinquance, meilleurs résultats scolaires et niveaux d'étude, - de pathologies psychiatriques, etc.), donc on peut logiquement suspecter les même conséquences quant à la monoparentalité.
-> Les enfants des familles vivant un divorce et un remariage sont plus susceptibles de décrocher de l'école, d'avoir des problèmes avec la justice, d'abuser de drogues ou d'alcool et de souffrir de détresse affective : AMATO PR, 1994

"Pourquoi ce manque de "cadre équilibré hétérosexuel" ne vous gène que dans le second cas, minoritaire, et pas du tous dans le premier cas ?"
aucun rapport, dans le cadre d'un divorce l'éducation monoparentale n'est pas prévisible à la naissance de l'enfant, dans le cadre de l'homoparentalité on admet dès le départ que l'enfant ne connaîtra probablement jamais son père ou sa mère biologique et grandira dans un environnement moins triangulaire.

"Et ce qui me dérange c'est pas qu'une famille homoparentale puisse être heureuse, ou qu'une famille hétéroparentale puisse l'être, mais qu'on affirme comme ça, sur la base de ses croyances, qu'un enfant au sein d'une famille homoparentale sera forcément moins heureux qu'au sein d'une famille hétéro."
pourtant plus qu'une croyance c'est une logique psycho-bio-développementale, et la carence d'études sur ce sujet ne permet pas plus d'affirmer que ça n'est pas perturbant.

"Si votre objectif c'est le bien de l'enfant, alors faite confiance a ce que l'enfant dit vouloir."
ça aussi c'est consternant... on fait comment ? on demande au nouveau-né de 10 jours ce qu'il préfère ou à l'ado qui n'a jamais connu que l'homoparentalité quel est le meilleur choix alors qu'il n'a jamais connu l'hétéroparentalité ???

avatar byte_order | 

> moins de délinquance, meilleurs résultats scolaires et niveaux d'étude,
> moins de pathologies psychiatriques, etc.

Et toutes ces études soulignent que c'est lié à la surcharge de responsabilités sur les épaules du seul parent qui explique cela, pas l'absence de modèle hétérosexuel.

> donc on peut logiquement suspecter les même conséquences quant à
> la monoparentalité.

Ben non dans un couple home comme hétéro, y'a 2 adultes à porter ces responsabilités, pas un seul.

> pourtant plus qu'une croyance c'est une logique psycho-bio-développementale, et la
> carence d'études sur le sujet ne permet pas plus d'affirmer que ça n'est pas perturbant.

Une logique n'ayant pas passé l'épreuve d'études, c'est pas une logique, mais une théorie. Si on a pas de preuve, on a pas de preuve, point.
Il appartient aux tenants de cette "logique" de la prouver. Pourquoi ne le font-ils pas ?

> ça aussi c'est consternant... on fait comment ? on demande au nouveau-né de 10 jours > ce qu'il préfère

On demande au nouveau-né de 10 jours s'il veut grandir dans une famille où l'un des parents est dépressif ? alcoolique ? violent ? incestueux ? déjà gravement malade ? Ou plutôt dans une famille heureuse, riche, jeune et qui sera centenaire ?

Par définition, personne ne choisi sa famille.
Comment justifier d'interdire qu'aux seuls homosexuels la création de cette situation imposé tout nouveau né !?

> ou à l'ado qui n'a jamais connu que l'homoparentalité quel est le meilleur
> choix alors qu'il n'a jamais connu l'hétéroparentalité ???

En cas de divorce, on demande bien aux enfants ce qu'ils souhaitent, avec qui ils ont envie de vivre ou pas. pourtant, ils n'ont connu qu'une famille hétéro ayant échoué à être heureuse.

Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas demander à un enfant s'il veut rester avec sa seconde mère plutôt que d'aller vivre chez les grands parents de leur mère biologique, oui, cela me parait pas ouf comme idée.

avatar warmac33 | 

"Et toutes ces études soulignent que c'est lié à la surcharge de responsabilités sur les épaules du seul parent qui explique cela, pas l'absence de modèle hétérosexuel."
pas seulement puisque l'on retrouve la même chose avec les familles hétéroparentales où l'un des parents (voire les 2...) ne remplis pas son rôle (absence, carence affective, passivité....)

"Il appartient aux tenants de cette "logique" de la prouver. Pourquoi ne le font-ils pas !?"
parce que 1) c'est récent ; 2) il faudra nécessairement du recul pour que ce soit pertinent ; 3) j'entends déjà hurler au politiquement incorrect et à l'homophobie

"On demande au nouveau-né de 10 jours s'il veut grandir dans une famille où l'un des parents est dépressif ? alcolique ? violent ? incestueux ?"
encore de la feinte argumentative, bien sûr que ce qui est probablement déstabilisant est mieux que ce qui l'est totalement. Mais encore une fois quel est le rapport avec une parentalisation artificielle par PMA ou adoption ??

"En cas de divorce, on demande bien aux enfants ce qu'ils souhaitent, avec qui ils ont envie de vivre ou pas."
en cas de divorce on demande de choisir entre ses deux vrais parents... et là encore je vois pas l'intérêt de ce parallèle : c'est pas forcément mieux mais ça ne justifie pas l'innocuité de l'homoparentalité.

avatar byte_order | 

> pas seulement puisque l'on retrouve la même chose avec les
> familles hétéroparentales où l'un des parents (voire les 2...)
> ne remplis pas son rôle (absence, carence affective, passivité....)

Tout à fait. Cela confirme bien que cela a tout à voir avec le bon ou mauvais fonctionnement du foyer en tant que tel et rien avec le modèle sexuel du foyer.

> 1) c'est récent ; 2) il faudra nécessairement du recul pour que ce soit pertinent ;
> 3) j'entends déjà hurler au politiquement incorrect et à l'homophobie

Si c'est fait de manière scientifique avec le recul qu'il faut et le recoupement d'autres études faites par d'autres équipes et dans d'autres pays, je vois pas quoi y redire.
Mais faudrait déjà les commencer...
A défaut, cela reste quand même qu'une théorie, je trouve donc osé d'articuler un jugement aux conséquences lourdes pour les gens concernés sur la base d'une théorie non encore prouvée, ou du moins validée un minimum scientifiquement.

> Mais encore une fois quel est le rapport avec une parentalisation artificielle
> par PMA ou adoption ??

Le rapport c'est qu'un enfant ne choisi jamais le contexte de sa naissance, quelque soit le moyen employé pour y arriver.
Le rapport c'est que malgré ça, dans bien des cas (fort heureusement), l'enfant grandi en s'adaptant à son contexte puis en découvrant sa particularité aux contacts des autres situations qu'il rencontre avec ses camarades à l'école, puis durant sa vie d'adulte.

Le rapport c'est qu'on utilise cet argument "oui mais là on sait que..." uniquement pour le cas des couples homoparentales et pas dans le cas des adoptions par des couples hétéro ou monoparental ou de parent en phase terminale.

J'y vois une mauvaise fois qui cache la vrai raison qui gène derrière, à savoir l'incompréhension face à l'homosexualité qui se transforme en incompréhension face à leur désir d'enfant et incompréhension de comment un enfant pourrait grandir dans un tel contexte.

avatar byte_order | 

> en cas de divorce on demande de choisir entre ses deux vrais parents...

Non, entre ses parents *légaux*, en instance de divorce.

On ne propose pas aux enfants nés sous X de leur révéler l'identité de leurs parents biologiques, par exemple.

C'est quoi un "vrai" parent pour vous !?

> c'est pas forcément mieux mais ça ne justifie pas l'innocuité de l'homoparentalité.

Cela justifie de l'absence de raison de traiter l'homoparentalité différemment des autres types de foyers qui constituent eux aussi des cas bien plus différents que cet espèce de mythe comme quoi toutes les familles seraient construites de la même façon selon un modèle établi qui aurait prouvé sa parfaite innocuité (pour reprendre votre terme) alors que depuis toujours on a des preuves que ce n'est pas le cas même dans ce modèle soit disant "le plus mieux".

avatar Felixba | 

@byte_order :
La vraie mère est celle qui a transmis ses gênes à celui-ci. Point. Question de logique c'est tout.
Et depuis quand Loi et Logique sont de paire? Lol

Les commentaires partent dans un débat alors que, selon moi, Apple a juste suivi la logique que d'autres, comme les states, n'ont pas.

avatar Vanton | 

@Felixba :
La vraie mère ça ne veut rien dire. Il y a la mère biologique, éventuellement.

avatar byte_order | 

> dans le cadre d'un divorce l'éducation monoparentale n'est pas prévisible
> à la naissance de l'enfant,

Le risque de décès d'un parent est de 100%.
Le risque de divorce/séparation est de 50%.
Ce que l'on ignore c'est quand cela aura lieu.

> dans le cadre de l'homoparentalité on admet dès le départ que l'enfant
> ne connaîtra probablement jamais son père ou sa mère biologique

Oui. Comme pour les enfants nés sous X, ou ceux adoptés par des parents, hétéro ou pas. Et ? En quoi ne jamais connaître l'un de ses parents biologiques est plus perturbant que de le voir mourir ou s’engueuler avec l'autre parent durant son enfance, par exemple ?

> et grandira dans un environnement moins diverse

Ah, nous y voilà. Un "environnement moins *diverse*", c'est à dire ?

Un enfant grandissant dans une famille homoparentale ignorera qu'il y'a des papas et des mamans !? Ignorera qu'il y a des hommes qui aiment les femmes, et des femmes qui aiment les hommes !?

Etrangement, je pense sincèrement qu'on trouvera plus d'enfants qui ignoreront qu'il y a des hommes qui aiment les hommes / femmes qui aiment les femmes dans des familles hétérosexuels que homosexuels.

La *diversité* a bon dos ici. Un enfant d'une famille homoparentale découvrira dès l'école que son cas est minoritaire, qu'il y plein d'autres situations différentes que la sienne.
L'inverse est moins évidente. La diversité est dans la conscience d'être une minorité. Et la tolérance en découle en général, aussi.

S'il fallait un papa et une maman pour que les enfants grandissent bien et heureux, cela se saurait depuis longtemps.
Ce qu'il faut c'est de l'affection et de l'attention.

Peut-être pensez vous que 2 femmes ou 2 hommes ne sont pas capable d'avoir autant d'affection et d'attention pour leur enfant qu'une femme et un homme ?

avatar warmac33 | 

Pour tes jolies statistiques sur les risques de décès et de divorce je vais même pas me donner la peine de répondre on est dans le grand n'importe quoi.

"Et ? En quoi ne jamais connaître l'un de ses parents biologiques est plus perturbant que de le voir mourir ou s’engueuler avec l'autre parent durant son enfance, par exemple ?"
Encore une fois tu tentes de défendre l'homoparentalité en te basant sur le pire des autres situations, C'est du véritable syllogisme. Tu sais qu'il paraît qu'il vaut mieux mourir sur le coup qu'être enterré vivant ?

"La *diversité* a bon dos ici"
visiblement il faut choisir ses termes avec beaucoup de précaution, tu pars vite...
je te parle de diversité éducative : n'importe quel travail psychologique montre que les parents ont une façon d'élever leurs enfants qui est complémentaire, avec une mère dans l'affectif et un père dans le tiers modérateur, et même une variation du rôle de chacun en fonction du sexe de l'enfant.

"S'il fallait un papa et une maman pour que les enfants grandissent bien et heureux, cela se saurait depuis longtemps."
merci pour le poncif. condition facilitante, pas suffisante.

"Peut-être pensez vous que 2 femmes ou 2 hommes ne sont pas capable d'avoir autant d'affection et d'attention pour leur enfant qu'une femme et un homme ?"
je t'affirme même que 2 femmes ou 2 hommes n'élèveront jamais de la même façon un enfant qu'un couple hétéro. Prétendre l'inverse c'est nier la différence et la complémentarité homme-femme qui est une richesse majeure pour un enfant en développement. (et pour bien d'autres choses aussi d'ailleurs)

avatar byte_order | 

> Pour tes jolies statistiques sur les risques de décès et de divorce je vais même
> pas me donner la peine de répondre on est dans le grand n'importe quoi.

Bah tiens, pardi, on va quand même pas parler des dégâts sur la construction de l'enfant face à une situation de divorce (et la phase qui la précède) qui arrive dans une famille "classique" sur deux.

Non, parlons plutôt des dégâts (theoriques, car non encore prouvé) sur la construction de l'enfant face à une situation d'homoparentalité qui arrive dans environ 30 a 60000 familles.

> Encore une fois tu tentes de défendre l'homoparentalité en te basant
> sur le pire des autres situations,

D'une, même chez les homosexuels les parents décèdent a 100%.
De deux, pendant ce temps là, vous ne répondez toujours pas en quoi le contexte particulier de l'homoparentalité pose fatalement un plus gros risque de perturber l'enfant que tous les autres risques connus dans le contexte d'un foyer hétérosexuel, qui pourtant n'ont jamais justifier d'interdire ces foyers d'avoir des enfants pour autant.

Sérieusement, qu'est-ce qui justifie ce refus dans ce cas particulier, et pas dans les autres cas ? A défaut de pouvoir vous appuyez sur des résultats d'études, j'aimerai connaître vos raisons, puisque vous nous avez dit que ce n'était pas des croyances...

> n'importe quel travail psychologique montre que les parents ont une façon
> d'élever leurs enfants qui est complémentaire,

Oui

> avec une mère dans l'affectif et un père dans le tiers modérateur,
> et même une variation du rôle de chacun en fonction du sexe de l'enfant.

Non. Avec un "parent" plus dans l'affectif et un autre plus tiers modérateur, et ces rôles varient dans le temps en fonction du sexe de l'enfant, pouvant migrer d'un parent à l'autre.

Qu'est-ce qui vous dit que c'est pas la même chose chez les parents homosexuels ?

avatar byte_order | 

> je t'affirme même que 2 femmes ou 2 hommes n'élèveront jamais
> de la même façon un enfant qu'un couple hétéro.

Probablement. Mais la question est de savoir s'ils l’élèveront moins bien, pas différemment.

> Prétendre l'inverse c'est nier la différence et la
> complémentarité homme-femme qui est une richesse majeure
> pour un enfant en développement. (et pour bien d'autres choses aussi d'ailleurs)

Ah, enfin. Donc, cette "richesse majeure", elle apporte quoi à un enfant qu'il ne pourra trouvé dans un couple homosexuel ?

Et pourquoi tenez-vous a souligner que cette richesse est majeure pour bien d'autres choses aussi d'ailleurs ? Elle serait menacée d'extinction ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR