San Bernardino : le FBI a accédé aux données de l'iPhone et renonce à l'aide d'Apple

Stéphane Moussie |

Le FBI n’a plus besoin de l’aide d’Apple pour déverrouiller l’iPhone de l’un des terroristes de San Bernardino. Il vient de faire savoir qu’il avait réussi à accéder aux données de l’appareil. En conséquence, il demande au juge d’annuler l’injonction visant à contraindre Apple à coopérer pour déverrouiller cet iPhone.

crédits : Paul Sableman —  CC BY

« Notre décision de mettre fin au litige est fondée uniquement sur le fait que, avec l’assistance récente d’une tierce partie, nous pouvons maintenant déverrouiller l’iPhone sans compromettre les informations qu’il contient », a commenté la procureure fédérale de Californie Eileen Decker dans un communiqué.

Il s’agit d’une conclusion brusque à une affaire qui avait pris une ampleur phénoménale. Apple, soutenue rapidement par toute la Silicon Valley, avait refusé catégoriquement de créer un logiciel sapant la sécurité de l’iPhone de Syed Rizwan Farook pour permettre au FBI d’accéder à ses données, arguant que cela mettrait en péril la sécurité de tous les autres iPhone et de leurs utilisateurs. La firme accusait aussi le FBI de vouloir créer un précédent avec cette affaire ultra sensible — 14 personnes ont été tuées et 22 blessées dans l’attentat. Au moyen d’une lettre ouverte puis d’apparitions médiatiques, Tim Cook avait fait de ce litige un débat public sur la confidentialité des données.

Le 21 mars, juste avant une audience cruciale, le FBI avait annoncé qu’il avait peut-être trouvé un moyen d’accéder à l’iPhone grâce à un coup de pouce d’une tierce partie. Cette piste s’est donc révélée fructueuse.

La technique utilisée n’a pas été révélée. Le Département de la Justice a seulement indiqué qu’elle ne fonctionnait qu’avec l’iPhone du terroriste — un iPhone 5c sous iOS 9. Le coup de pouce a peut-être été donné par la société israélienne Cellebrite, spécialisée dans la sécurité mobile et partenaire du FBI depuis 2012, mais le flou règne toujours sur sa réelle participation.

Le Département de la Justice a par ailleurs déclaré qu’il n’hésiterait pas à recourir de nouveau aux tribunaux pour forcer un fabricant à coopérer s’il le fallait :

Veiller à ce que les forces de l’ordre puissent obtenir des informations numériques cruciales pour la sécurité nationale et publique reste une priorité pour le gouvernement, que ce soit avec la coopération des parties concernées, ou par le biais du système judiciaire quand la coopération échoue.

Apple a réagi par un communiqué. Pour l'heure elle ne fait pas mention de son souhait de se voir communiquer les détails de la méthode utilisée par le FBI, ce qu'elle fera peut-être dans un second temps. C'est un point qu'elle avait abordé par le passé et sur lequel le directeur du FBI n'avait pas voulu s'exprimer.

Apple insiste en revanche sur le fait qu'elle va continuer d'accroître les mesures de sécurité autour de ses produits :

Dès le début, nous nous sommes opposés à la demande du FBI qu’Apple conçoive une porte dérobée dans l’iPhone, parce que nous estimions que c’était une erreur et que cela créerait un dangereux précédent. À la suite de l’annulation de la requête du gouvernement, aucun des deux n’a été nécessaire. Cette affaire n’aurait jamais dû exister. Nous allons continuer à aider les forces de l’ordre dans leurs enquêtes, comme nous l’avons fait jusqu’à maintenant, et nous allons continuer à augmenter la sécurité de nos produits alors que les menaces et les attaques sur nos données deviennent plus fréquentes et plus sophistiquées. Apple croit profondément que les gens aux États-Unis et dans le monde méritent une protection des données, la sécurité et la vie privée. Sacrifier l’un pour l’autre ne ferait que compromettre davantage la sécurité des gens et des pays. Cette affaire a soulevé des questions qui méritent un débat national sur nos libertés civiles, et notre sécurité collective et la vie privée. Apple reste déterminée à participer à ce débat.

avatar anonyme (non vérifié) | 

@SwissMac :
Vous êtes dégoulinant de haine aveugle.
Le fait que le FBI ait -annoncé- (pas prouvé) avoir accédé au contenu ne veut pas dire qu'Apple a intégré une porte de sortie, ça peut juste être un bug système encore inconnu permettant d'accéder à du contenu, ca s'est vu par le passé.
Enfin, vous mélangez tout: les composants de plus en plus intégrés à la carte mère, ça obéit à des besoins: diminution du risque de panne, diminution de la consommation d'électricité, diminution des quantités matériaux nécessaires, augmentation de la vitesse d'échange entre certains composants, et enfin et surtout: diminution du volume Des circuits et donc appareils plus compacts, plus fins, plus mobiles.
Enfin, si vous étiez vraiment intéressé par le sort de employés des entreprises chinoises dont Apple est un des clients, vous sauriez que cette dernière a mis au point depuis maintenant plusieurs années des programmes sociaux très élaborés afin d'améliorer la condition du travailleur chinois, notamment des bourses universitaires, un salaire en moyenne 3 fois supérieur au salaire moyen en Chine continentale. Un programme de financement des études dans le supérieur pour qualifier toujours plus les travailleurs. Egalement, Apple contrôle strictement les RH dans ces entreprises, ce qui a permis d'identifier et de régler des cas d'abus en droit du travail, notamment l'emploi de mineurs, des cas isolés et traités avec fermeté (rupture des contrats avec les sociétés incriminées).
Vous aimez Apple? Mais quel Apple? Celui qui fait des appareil toujours plus mobiles et pratiques, celui qui défend les droits des minorités dans son entreprise et dans son pays, celui qui en fait plus en matière de lutte contre le réchauffement climatique qu'aucune autre entreprise sur terre et devient le chouchou de Greenpeace, ou en matière de responsabilité sociale auprès des fournisseurs, ou qui garantit les libertés individuelles devant les états? Il me semble qu'Apple "think" plus "different" que vous.

avatar en ballade | 

@veurlatonra :
Naïveté ....

avatar SwissMac | 

@veurlatonra En vrac....
Un employé Foxconn chinois gagne environ 500Euro par mois. Mais il bosse 6/7, 12/24 et n'a que 2 semaines de vacances par an. Et ça, c'est la version officielle. Dans les fait, beaucoup gagnent moins et régulièrement, des mineurs y sont pris...
Même si Apple et Foxconn ont été OBLIGES de doubler les salaires en 2012 après la vague de suicides, ça reste misérable quand on voit le bénéfice d'Apple..
Alors vous pouvez-vous raconter des histoires pour faire du bien a votre conscience, mais permettez-moi d'être en total désaccord.
D'autre part, si Apple fait (un tout petit peu) de vert (surtout dans son marketing, car il suffit de voir des images des alentours des usines Foxconn pour voir le contraire) , c'est parce que Greenpeace les a classé bons derniers pendant des années et leurs a mis une pression de fou. Apple fait donc du vert surtout par obligation.
Et finalement, les composants comme le disque dur collé à la colle, c'est stupide! Est-ce que les roue de votre voiture sont soudées au chassis?? Rien ne le justifie et ça génère des gaspillages gigantesque, ça réduit les durées de vie des portables car ça empêche totalement les self réparation....
Alors merci pour votre petite leçon, mais je garde (et de loin) mon point de vue...

avatar Penible | 

Le seul truc a retenir c'est que le risque zéro en informatique n'existe pas et le mieux c'est d'en mettre le moins possible dans nos appareils ...

avatar SwissMac | 

Voilà du bon sens...

avatar Mathias10 | 

Il y avait une faille qui vient d'être bouchée avec la 9.1.3 qui permettait l'accès à un téléphone en passant outre le code. Peut-être ça... (Via le Spotlight )

avatar Paquito06 | 

@Mathias10 :
Possible en effet.
Pour le moment on a aucune confirmation. Comment faire aveuglement confiance au FBI. On ne sait pas qui a aidé, s'ils ont vraiment pu acceder au contenu, si une faille a ete exploitee. Que d'inconnues et de suppositions. On ne peut tirer aucune conclusion. Restons cool =)

avatar albert13 | 

Ils 'la société miracle et le FBI' ont trouvé la solution 'APRES' le Keynote de la semaine dernière
surtout pas avant :-)
la société X 'n'était pas au courant' du blem au départ, elle en a entendue parlé qu'après le tintamare du FBI... et elle s'est proposée ensuite par miracle
surtout que cette société a me semble t'il (d'apres ce que j'ai pu lire) un gros client du nom d'Apple...
quand on connaît les réactions vives d'Apple qud une société ne respecte pas ses diktats, on peut imaginer que cette ste n'en a rien à fiche du retour de bâton de son client qui doit représenter 0,001 % de son CA :-)
ou... ou...
peut-être qu'elle l'a fait avec la bénédiction de Mr Apple...
Vive le chevalier blanc !

avatar roms.nc | 

Mouais je pense qu apple a donné accès aux données toit en gardant la face...

avatar rikki finefleur | 

Il est surtout temps de légiférer. Un portable doit etre "perquisitionnable"' comme n'importe quel objet ou endroit, sinon, cela créé des trous noirs que criminels ou terroriste vont s'empresser d'utiliser.. avec toutes les conséquences sur la population..
Trouver un procédé qui protège les données contre un vol, mais qui ne protège pas le voleur en cas de requête judiciaire.

avatar SwissMac | 

Tim est un gestionnaire d'une (grosse) fortune, pas in défenseurs de la vie privée. Et pour gagner toujours plus, tout est permis, y compris le mensonge.

avatar Ginger bread | 

@SwissMac :
Lol Tim fait parti des dirigeants d Apple qui gagne le moins. Au contraire Apple s investie à leur risque face au FBI.

avatar marc_os | 

Bon, alors y avait quoi dans ce foutu téléphone ?

avatar 789qwe2 | 

Tempête dans un verre d'eau ! Apple a encore perdu.
Par ailleurs, je suis vraiment surpris de l'amalgame entre vie privée et affaires judiciaires.

avatar DarKOrange | 

Et comme on s'en doutait tous il n'y avait rien dans ce téléphone d'utilité à l'enquête sinon on en aurait déjà entendu parler...

avatar ckermo80Dqy | 

C'est marrant que personne ne mette en doute ce qu'affirme le FBI. À partir du moment où personne ne sera en droit de leur demander des comptes, rien ne dit qu'ils aient vraiment réussi à entrer dans l'iPhone en question. Ça leur évite simplement de perdre la face et d'être sur la sellette encore pour longtemps. C'est une théorie, mais elle en vaut bien d'autres (cf les délires complotistes et Cook bashing dont on est abreuvé ici).

avatar Paquito06 | 

@ckermo80Dqy :
Alors lis tous les commentaires :)

avatar SugarWater | 

Conclusion : Taylor Swift plus forte que le FBI

avatar pao2 | 

Je me pose la question si un fabricant de coffre fort à l'obligation de fournir une clé "spéciale" afin que le FBI puisse ouvrir et regarder le contenu d'un coffre qui appartiendrait à un terroriste?
C'est un peu le même principe. Un coffre est sécurisé. Si on n'a pas la clé, on peut le crocheter (avec la complexité dépendant du niveau de sécurité du coffre), mais je doute que le fabricant fournisse une aide ou une clé. Et je pense qu'il existe des coffres qui détruisent leur contenu, si le coffre est forcé!

avatar RBC | 

En tout cas merci pour les fous rires les experts des commentaires et mention "Champion du Monde" â celui qui se croit malin en passant chez Samsung !!!
Ce qui est encore plus drôle c'est que l'on retrouve toujours les mêmes pseudos qui passent leurs temps à cracher sur Apple.

avatar rikki finefleur | 

@rbc
Cela touche tous les téléphones et communications cryptées..
Parfois il faut sortir un peu de sa secte commerciale.
Si Apple ou d' autres veut désormais FOURNIR des outils privilégiés pour les criminels ou poseurs de bombes, c'est le souci de tous. Ce ne sont que des vendeurs de téléphone.
Pas des gens qui ont la responsabilité de protéger une population et des familles.... Et les événements récents le démontrent chaque jour. Mais sortir de la secte c'est dur..
Et il n'y a aucune raison qu'un téléphone puisse échapper aux requêtes judiciaires, sinon cela promet de beaux jours à venir..

avatar icecubee5 | 

J ai arrêté de lire à "intello/bobo"... Navrant comme réflexion.
Ça parle d'égoïsme mais ça ne voit que les pays occidentaux, à la démocratie déjà limité, en omettant tout autre pays moins regardant sur les droits de l'Homme. Et puis des zones de non droits... Sortez de votre grotte, les agences gouvernementales n'ont pas attendu les terroristes pour les créer dans leur propre intérêt d'écoutes politiques, économiques... Quand les états se comportent comme des voyous (je n utiliserai pas le terme de criminels) les citoyens, les entreprises se protègent. Snowden n'a certainement révélé que la partie émergée de l'iceberg sans pour autant qu'il y est de changement dans l'attitude des états, à commencer par les USA. Au mieux on y retrouve une légalisation actée par la loi, notamment en France, de l'écoute généralisée des réseaux. Certes je n'ai rien à cacher mais ça n'est pas une raison pour fouiller mon appart tt les quatre matins... Quand est il de la liberté de la presse? Sont-ils également surveillé et contraint d'orienter leur article quand ceux ci ne vont pas de le sens du gvt? Il y a de quoi se poser beaucoup de question sur l'utilisation actuelle et futur d'un tel système. Entre les mains de qui ce système sera t il demain? Ce n est pas être intello/bobo que d'avoir un regarde critique. Libre à chacun de s'interroger ou non sur le monde dans lequel il vit et vivra demain.

avatar jojo5757 | 

Et si Apple avait aidé le fbi en douce pour justement arrêter tout ca ? Hmmm ?

avatar Mike Mac | 

Bob ben je suis propriétaire d'un joli gruyère conçu en Californie et made in China!

avatar pao2 | 

Remarque un peu trop "extrême"? Je ne pense pas que les infos contenues dans ton iPhone soient accessibles à beaucoup de monde ...
De plus il n'y a pas de trou dans le gruyère. Donc je suis rassuré! :-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR