Ford croit au succès d'une Apple Car, l'ancien patron de GM un peu moins

Stéphane Moussie |

Apple peut-elle chambouler le secteur de l'automobile comme elle l'a fait avec celui de la téléphonie ? Des acteurs du milieu ont leur petite idée sur la question. Don Butler, responsable chez Ford des véhicules autonomes, assure être enthousiaste à l'idée de voir arriver Apple et Google sur le marché.

« Nous nous félicitions de l'effervescence dans le domaine. C'est excitant. Je pense qu'Apple peut arriver [à connaître un grand succès], tout comme Google », répond-il à Trusted Reviews.

Jonathan Ive, Bono et Marc Newson

Don Butler n'en oublie pas pour autant d'être optimiste quant à l'avenir des constructeurs historiques : « Je pense que ce qui va se passer est le développement de partenariats entre des entreprises aux compétences différentes pour créer ensemble des solutions qu'elles n'auraient pas pu réaliser seules ». Une alliance qui rappelle notamment le partenariat entre TAG Heuer, Intel et Google sur le marché des montres connectées.

Le son de cloche est totalement différent chez Bob Lutz, ex-vice-président de General Motors et personnage illustre de l'industrie, qui ne croit pas du tout au succès d'une Apple Car — dont on ne sait rien pour le moment rappelons-le, à part peut-être qu'elle sera autonome et électrique.

Il n'y a pas une seule entreprise dans le monde qui a gagné un centime avec les voitures électriques. [...] Il n'y a absolument aucune raison de penser qu'Apple va faire de l'argent sur ce marché. Tout d'abord, Apple n'a aucune expertise dans les batteries. Et quant à faire une voiture, rien ne permet de penser qu'Apple, sans expérience, puisse soudainement faire mieux que General Motors, Ford, Volkswagen, Toyota ou Hyundai.

L'expertise, Apple est en train de l'acquérir patiemment en embauchant notamment des spécialistes du milieu, provenant de Tesla ou d'autres fabricants. Elle avait procédé de la même façon pour l'Apple Watch. Et la route est encore longue pour cette Apple Car. Elle n'entrerait pas en production avant 2020.

Mise à jour 21h50 : rectification à propos de Bob Lutz, qui n'est plus le vice-président de GM depuis 2010.


avatar Glop | 

C'est ridicule de comparer l'autonomie d'un iPhone de 100 grammes avec une voiture électrique de plusieurs centaines de kg. Ce qui est important c'est de regarder le rapport énergie stockée/poids. Les batteries Apple sont de plus en plus performantes, mais s'allègent à chaque génération. Ceci dis, même Tesla (le constructeur) ne fait pas de miracle avec ses batteries.

avatar Glop | 

Petite remarque pour les gens disant qu'Apple fait des téléphones. Apple ne fait PAS de téléphone, mais des ordinateurs (son coeur de métier) avec la capacité de téléphoner. C'est pour ça que les industriels de la téléphonie ont été totalement pris de surprise et incapable de réagir rapidement.

avatar MBNH | 

@Glop :
Tout à fait! Apple est constructeur de produits électroniques (en général) et informatiques. Quand Apple a sorti l'iPhone qui est un smartphone (ordinateur/téléphone) elle est restée dans son domaine. Croire qu'Apple va commercialiser des voitures clés en main relève du fantasme. Ils sont très très loin de l'industrie automobile qui relève surtout de la mécanique. C'est exactement la même chose avec la domotique, les constructeurs informatiques conçoivent des solutions pour rendre les maisons intelligentes, c'est pas pour autant qu'ils vont devenir promoteur immobilier demain.

avatar BigMonster | 

@Glop

C'est pourquoi Apple travaille d'arrache-pied (…) à la conception de son prochain ordinateur, lequel sera muni de roues !

avatar Glop | 

ou pas .. Apple pourrais très bien travailler sur un métro de nouvelle génération. Un système de transport urbain dont chaque cellule pourrais évoluer indépendamment dans les rues pour aller chercher les gens chez eux. Et vendre ça aux collectivités, plutôt qu'aux particuliers. Ce qui résout le problème de l'autonomie, les cellules étant retirés de la circulation, le temps de la recharge. Ou se rendant par elle-même vers des stations pour changement de batteries.

EDIT : Cela pourrais même exploiter les données médicales de l'application Santé, par exemple en proposant "voulez-vous être déposé à 500 mètres de chez vous pour marcher un peu ?".

Si Apple travaille effectivement sur un véhicule, cela ne sera pas une simple voiture électrique comme les autres, mais un moyen de transport offrant de nouveaux services, utiles aux gens.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR