Fermer le menu
 

Pourquoi les produits Apple sont-ils si chers ?

Mickaël Bazoge | | 14:48 |  391

Au printemps, Apple a augmenté le prix de ses produits en Europe, reflétant ainsi l’évolution à la baisse de l’euro face au dollar. Une pratique somme toute assez normale pour une multinationale américaine, mais à cette occasion il s’est opéré une bascule assez nette parmi les commentateurs de la chose Apple : pour beaucoup, les prix du constructeur sont devenus bien trop élevés.

L’Apple Store de Hangzhou.

Et cette perception ne s’est pas arrangée : à chaque lancement de nouveaux produits, les réactions de rejet liées aux prix pratiqués par Apple sont nombreuses et parfois véhémentes. Et cela concerne aussi bien le matériel que les accessoires (récemment encore, le dock pour Apple Watch a eu droit à une belle bordée de lazzis concernant son prix).

Cette sensibilité aux tarifs d’Apple n’est d’ailleurs pas l’apanage des consommateurs européens : aux États-Unis, on entend de plus en plus râler à ce propos, dans des termes tout aussi énergiques. Cette aigreur envers la politique tarifaire du constructeur s’appuie sur des éléments objectifs (Apple tient mordicus à sa marge grasse, par exemple), mais aussi sur des causes plus subjectives qui tiennent au glissement du positionnement de l’entreprise.

Apple évite la crise, pas ses clients

Il y a des raisons « logiques » qui expliquent cette mauvaise perception des tarifs pratiqués par Apple. La crise financière de 2008 suivie par celle de la monnaie unique, ont frappé tout autant les esprits que les portefeuilles. La situation économique en Europe n’a commencé à se redresser que récemment, et pour ce qui concerne la France, le paysage n’est guère reluisant.

L’argent que l’on gagne et celui que l’on possède ont pris plus d’importance : pas question de le dépenser n’importe comment. Les consommateurs sont à la recherche frénétique des bonnes affaires, encore plus qu’avant. Et les acteurs de certains marchés n’hésitent pas à en jouer : on l’a encore vu ces dernières semaines avec les promotions de Free Mobile et SFR, chacun rivalisant de rabais tous plus alléchants les uns que les autres.

Du côté d’Apple, il n’est pas question de faire des promotions, à l’exception du refurb, mais ce ne sont pas des appareils neufs à proprement parler. Apple a même mis fin au Black Friday l’an dernier, et le constructeur n’est pas prêt de revenir sur cette décision comme il l’a démontré en novembre — à la place, on a eu droit à la mise en ligne du guide d’achat de Noël.

Autre élément conjoncturel qu’Apple n’a pas manqué de prendre en compte : la baisse de l’euro par rapport au dollar. La monnaie unique a littéralement dévissé face à la devise américaine : début 2014, il fallait 1,4 $ pour 1 € ; deux ans plus tard, on est plus près que jamais de la parité entre les deux monnaies.

Cliquer pour agrandir

Les prix d’Apple reflètent cette variation, d’autant plus visiblement que l’euro a rapidement baissé face au dollar. En mars tout d’abord : les MacBook ont vu leurs tarifs grimper de 100 à 300 €, certains accessoires ont flambé, même la facture du vénérable écran Thunderbolt s’est alourdie de 150 €

Le coup a été rude pour les portefeuilles, mais ce n’était pas terminé. Une deuxième salve est arrivée en mai, qui a concerné les Mac (jusqu’à 600 € d’augmentation pour les Mac Pro !), les options en BTO et de nombreux accessoires.

Comme à son habitude, Apple n’a pas fait dans la dentelle, même s’il faut reconnaitre que si on prend en compte la TVA dans les prix (les prix américains sont présentés hors taxe, ce que l’on omet parfois), les tarifs en euros sont assez proches de ceux en dollars. Et la « taxe Apple » que les Européens ainsi que le reste du monde (hors États-Unis) paient sur les produits du constructeur peut, si l’on est de bonne composition, être interprétée comme la couverture du risque de change…

Toutefois, ces hausses brutales ont renforcé l’impression qu’Apple se « gavait » sur le dos de ces cochons de payeurs européens. C’est d’autant plus vrai que le pouvoir d’achat des consommateurs du vieux continent n’a guère évolué. Il est néanmoins indéniable qu’il coûte beaucoup plus cher de s’équiper en produits Apple aujourd’hui qu’hier.

Une concurrence plus affûtée et moins chère

À ces problèmes sur lesquels Apple a finalement peu de prises (le destin de la monnaie unique ne se décide pas à Cupertino, et la crise n’est pas née au 1, Infinite Loop), s’ajoute une variable sur laquelle la Pomme a plus son mot à dire : le rapport à la concurrence. Il est de plus en plus difficile de justifier l’achat d’un smartphone dont le premier prix — 749 € — sera source de frustrations pour tous ceux qui voudront en utiliser toutes les capacités. 16 Go pour un mobile capable de filmer en 4K, c’est ridicule.

En forçant ainsi la main des utilisateurs à choisir un modèle moins chiche en stockage — les 48 Go supplémentaires sont facturés 110 € de plus —, Apple améliore certes sa marge, mais elle détériore une image patiemment bâtie au fil des ans et des innovations, selon laquelle elle serait aux petits soins pour ses clients. Mais comment l’être quand on bride autant le stockage ?

L’iPhone 6 face au Galaxy S6 Edge.

Apple conserve heureusement quelques arguments pouvant justifier la différence : iOS, l’écosystème applicatif ainsi que celui des accessoires, les services… Le constructeur sait aussi mieux que personne comment faire monter la sauce et maintenir le momentum autour de ses produits. Ça ne rate pas : l’iPhone continue de se vendre par palettes entières.

Mais le fossé qui séparait autrefois iOS d’Android se réduit. L’enregistrement 4K n’est depuis longtemps plus une nouveauté chez Samsung ou LG. Les Live Photos ont été étrennées par HTC dès… 2013. Les appareils photo de certains smartphones chinois sont capables de faire au moins aussi bien que l’iPhone.

Si la concurrence a toujours un train de retard sur des innovations comme 3D Touch ou le processeur A9, toujours aussi véloce, il faut reconnaître que plusieurs smartphones se montrent tout à fait capables en termes de performances, de possibilités, voire d’expérience utilisateur. Les Moto X de Motorola coûtent deux ou trois fois moins chers que l’iPhone, sans sacrifier les performances, la batterie, le stockage, tout en offrant une proposition singulière en personnalisation et design. On « reste » chez Apple pour l’attachement qu’on voue à la marque ou parce qu’on est fidèle à l’écosystème.

Le Nexus 6P de Huawei et Google : un écran plus grand dans un encombrement similaire à celui de l’iPhone 6s Plus — Cliquer pour agrandir

Mais Apple a tendance à fâcher ses fidèles les plus zélés en continuant de gratter trois francs six sous sur le stockage ou la capacité de la batterie, au profit d’une finesse qui n’est pas forcément tout en haut dans la pile des demandes récurrentes des utilisateurs d’iPhone.

Les consommateurs qui ne sont pas spécialement attachés à la marque trouveront des smartphones Android de qualité et performants à des prix plus proches de ce que leurs finances leur permettent en ces temps difficiles. Ils seront malheureusement assez mal aiguillés par ce genre d’article provenant pourtant d’une source respectable, qui présente des smartphones « haut de gamme » à 300 €, dont certains sont incapables de se connecter à un réseau 4G.

L’ensemble du marché tire inexorablement le haut de gamme vers le bas — si on ose dire—, ne laissant plus qu’Apple trôner au sommet. Tout cela renforce une image élitiste… qui n’est d’ailleurs pas sans déplaire au constructeur.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


391 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar TmrFromNO 31/12/2015 - 12:44

Ah car la miniaturisation dans le domaine de la photo et ma technologie des optiques c'est la préhistoire pour toi. Tu connais rien en photo non plus quoi..
Pourquoi crois tu qu'un reflex pro haut de gamme coute 4 macbook pro en config complète? :) dans un apn il peut y avoir jusqu'à 4 processeurs pour les traitements d'image hein ...

avatar feefee 31/12/2015 - 13:08

@TmrFromNO

"Ah car la miniaturisation dans le domaine de la photo et ma technologie des optiques c'est la préhistoire pour toi. Tu connais rien en photo non plus quoi..
Pourquoi crois tu qu'un reflex pro haut de gamme coute 4 macbook pro en config complète? :) dans un apn il peut y avoir jusqu'à 4 processeurs pour les traitements d'image hein ..."

Ha !
Donc on passe donc directement du Leica de 30 ans de ta mère à un APN d'aujourd’hui ??

Bon écoute fais le tri dans tes idées et après on discute clairement.

C'est pas évident de suivre le discours d'un mec qui passe constamment du coq à l'âne pour tenter de s'en sortir comme il peut.

T’arrête pas de te tortiller dans tous les sens c'est pénible...

avatar TmrFromNO 31/12/2015 - 14:43 (edité)

Ca change rien. La photo est un domaine hyper complexe, c'est pour ca que le haut de gamme est totalement hors de prix. Rien qun simple objectif sans boitier peut couter le pro de 2 MacBook pro :/



avatar bluesteeleyes 09/01/2016 - 12:38

Sinon, un dictionnaire, y en a des gratuits

avatar feefee 30/12/2015 - 22:50 via iGeneration pour iOS

@TmrFromNO :

"Tu vas en chier avec toutes les réponses des fanboys qui supportent pas qu'on touche à Apple."

Je vais tenter de t'expliquer quelque chose qu'apparemment tu as du mal à comprendre.
Ceux qui ne supportent pas qu'on touche à Apple ne viennent pas ici .

avatar TmrFromNO 30/12/2015 - 22:59

Y'a deux ou trois spécimens pas trop mal ici pourtant. De vrai pitbulls.
Le genre qui doivent avoir fait chez eux un autel en hommage à Jobs et doivent encore pleurer sa mort.

avatar baptiste8b 30/12/2015 - 21:14 via iGeneration pour iOS

Pour l'imac 21" 4k:
Allez sur lesite, essayez d'en acheter un en "connaissance de cause". Vous prenez les options qu'il faut pour tenir confortablement plusieurs années. Et la paf! Aussi cher queble 27 auquel vous pouvez rajouter de la ram manuellement! Vous prenez aussi quelques options pour etres confortable, et la facture a pris 1000€. Apple vous a amene a debourser 100€ de plus.
Apres je critique mais j'ai un iphone 6, un mbp, un apple tv, un ipad... Et je regarde avec envie l'applewatch et l'imac...
Un vrai pigeon d'apple comme certain m'appelleront.^^

avatar psalliou 30/12/2015 - 23:38 (edité)

Merci MacG ! Encore un très bon article de votre part. Vous faites vraiment un super travail d'analyse, de recherches et en plus de cela vos articles sont bien rédigés (ce qui n'est pas le cas de beaucoup de sites hightech) ! Continuez comme cela !

avatar Ouinon 31/12/2015 - 11:53

J'ai exceptionnellement lu une bonne partie des commentaires de cet article, pourtant nombreux, et je suis toujours aussi effaré par le nombre d'intervenants qui s'identifient à Apple comme si c'était un club de foot ou une religion. Genre « Ça se vend bien ; ils ont donc raison de vendre plus cher que la concurrence et si t'es pas content, t'as qu'à aller sur Androïd »… amen. Personnellement, quand une marque pour laquelle je n'ai aucun intérêt augmente ses prix et/ou change de cap vers un positionnement qui ne me plait pas, ça ne me pose pas de souci : je vais effectivement voir ailleurs et basta. En revanche, s'il s'agit d'une marque que j'apprécie et à laquelle je suis habitué depuis plus de 20 ans (y compris sur un plan professionnel, en étant graphiste indé), ça me gêne beaucoup plus. Et les bénéfices records que les fans brandissent à chaque critique auraient davantage tendance à me rendre nerveux sur les prix pratiqués qu'à me rendre fier d'avoir choisi Apple à l'époque ou les PCistes nous regardaient en ricanant quand on sortait de chez CLG.

Moi, cet article, je le trouve utile et rassurant de la part de Mac G : il prouve qu'on peut être attaché à Apple tout en restant exigeant, vigilant et donc parfois critique. Il prouve que la « communauté Apple » peut encore servir à autre chose que de supporter la marque aveuglément pour tenter vainement de se valoriser soi-même « parce qu'on a fait le bon choix ». Qui sait, peut-être qu'un jour, grâce à ce genre d'article, Cupertino nous écoutera de nouveau… Peut être même qu'à force de privilégier la rentabilité à court terme au détriment de l'image et de la fidélité à long terme, elle n'aura pas le choix. Qui sait ?…

avatar feefee 31/12/2015 - 11:46

@Ouinon

"je suis toujours aussi effaré par le nombre d'intervenants qui s'identifient à Apple comme si c'était un club de foot ou une religion. Genre « Ça se vend bien ; ils ont donc raison de vendre plus cher que la concurrence et si t'es pas content, t'as qu'à aller sur Androïd »… amen. "

Le probleme dans ton analyse c'est que tu parles UNIQUEMENT de la fumée qui te sembles nauséabonde mais tu oublies sciemment de parler du feu qui en est à l'origine.

Le feu étant représenté par les discours anti Apple primaires de bar du commerce sans aucune argumentation. Remet un peu les choses dans leur contexte avant de condamner .

Personne ne brandit les chiffres d'Apple sans raison mais juste pour ramener à la raison des commentateurs de bar du commerce avec leur conclusion de gamins attardés.

Bref faut arrêter de faire des discours de politicard en sortant les commentaires de leur contexte pour mieux s'en servir dans une critique ne tenant pas la route.

avatar Ouinon 31/12/2015 - 11:06 (edité)

Mais je me tamponne complètement des anti Apple et de leur prétendu « feu » ! Si quelqu'un dit du mal de Renault alors que ma voiture en est une, idem, je m'en cogne ! Je le répète, Apple n'est pas une religion ou un club de foot (dans la perception que les fanatiques en ont).
Par contre, que des journalistes, rédacteurs ou commentateurs utilisent encore des sites, forums et réseaux sociaux pour tenter d'alerter une marque qui m'est chère sur un ressenti négatif (ou l'encourager sur des points positifs), là oui, je trouve ça utile.

avatar feefee 31/12/2015 - 11:50

@Ouinon

"Mais je me tamponne complètement des anti Apple et de leur prétendu « feu » ! "

Illogique.

Si tu t'en tamponnes du "feu" tu dois aussi t'en tamponner de la fumée .

Pourquoi tu ne t'attaches qu'à un seul des deux dans ton commentaire ?

avatar Ouinon 31/12/2015 - 12:05

Tout a fait, je me moque tout autant des anti-Apple (le feu ?) que des fanboys (la fumée ?). Ça tombe bien, l'article dont nous discutons ici nous propose justement un point de vue infiniment plus constructif et éclairé que les guerres de clocher menées par ces deux extrêmes, comme si leur honneur était en jeu.

avatar Doctomac 31/12/2015 - 12:29 (edité)

Ne donnez pas trop de portée à cet article. Il n'est là que pour booster le passage (et nous y contribuons magnifiquement) à travers un sujet ressassé et aussi vieux qu'Apple.

avatar Myka31 31/12/2015 - 00:53

Pas plus tard qu'hier, un vendeur Conforma qui disait que prendre une extension de garantie devrait être une obligation sur un PC (599€ +180€ donc) et qu'il était illusoire d'en maintenir un en forme plus de 3 ans... Mon MBA mi-2012 tourne parfait sous El Capitan, juste la batterie qui a baissé un peu en autonomie (mais c'est normal) ! Je n'ai jamais eu de gros bugs et même en entrée de gamme je fais tourner tous les logiciels qu'ils me faut ! Je ne regrette pas d'avoir un mac !

avatar Leadlike 31/12/2015 - 07:38 via iGeneration pour iOS

Ils veulent une croissance dans la valeur de l'entreprise à travers une politique tarifaire qui frise l'inabordable. Plus c'est cher, moins il y en a ? Pas du tout ! D'après moi ils vont bientôt créer des lignes color (sur le modèle 5c) qui seront meilleur marché, mais quand on voit le résultat de cette approche, c'est un échec... Il reste du temps avant que le prix soit un frein aux produits Apple.

Pages