Nouveaux Mac : « Suer sur les détails »

Mickaël Bazoge |

Apple a offert au journaliste Steven Levy une opportunité rare : pouvoir jeter un œil derrière le lourd rideau qui cache la conception des Mac. L'Input Design Lab, situé à quelques kilomètres du quartier général de Cupertino, est l'endroit où les ordinateurs et leurs périphériques sont élaborés — avec le soin tout particulier qui est la marque de fabrique de la marque, évidemment.

De gauche à droite : Brian Croll, John Ternus et Kate Bergeron, trois capés de l'Input Design Lab — Cliquer pour agrandir

Il a ainsi pu en savoir plus sur un problème qui a agité l'équipe en charge du développement de la nouvelle souris, la Magic Mouse 2 : vers la fin de la conception du mulot, les ingénieurs ont découvert que le bruit généré par le périphérique lorsqu'il glissait sur le bureau n'était pas bon. « Nous avons changé l'architecture du pied », explique Kate Bergeron, vice-présidente pour l'écosystème produits et technologies.

Le fautif résidait dans les patins en polycabornate à l'arrière de la souris. « Quand vous modifiez la masse du produit et que vous changez la fréquence de résonance du produit, soudain le pied que nous aimons n'est plus aussi génial qu'avant », décrit John Ternus, vice-président pour le Mac, l'iPad, l'écosystème et l'ingénierie audio. Il a fallu revoir la haute densité du polyéthylène utilisé dans le pied, puis procéder à de fastidieux tests pour savoir quel prototype générait le meilleur son.

« Suer sur les détails », c'est la phrase-clé de cet article qui fleure bon, par moment, le publireportage tout à la gloire d'Apple. Néanmoins, on y apprend plusieurs choses comme cette histoire de pied de souris, ou encore la volonté d'Apple de continuer à produire du Mac alors que les terminaux mobiles sont de plus en plus taillés pour les besoins les plus courants des utilisateurs. « Ce n'est pas aussi simple », déclare Phil Schiller.

Nous sommes à un moment excitant où plusieurs idées se font concurrence dans nos vies informatiques. C'est génial, nous adorons ça. Et nous avons réfléchi longtemps sur les choix que nous voulons proposer à nos clients. Il y a l'iPad qui peut faire beaucoup des choses que l'on peut faire avec un PC, à tel point que beaucoup de personnes choisissent d'en faire leur ordinateur principal. C'est encore plus vrai avec l'iPad Pro. Mais ce n'est pas pour tout le monde. Il y a d'autres personnes qui décideront que rien n'arrive à faire les choses dont ils ont besoin dans leurs vies aussi bien qu'un Mac.

L'Apple Watch, l'iPhone, l'iPad, le Mac : « Ce sont tous des ordinateurs », indique le vice-président en charge du marketing, qui décline les usages de chaque appareil. Avec la montre, on doit en faire plus depuis son poignet de manière à éviter de sortir son smartphone. Avec l'iPhone, on doit en faire plus pour éviter d'utiliser l'iPad. La tablette doit elle éviter de se poser devant son bureau pour utiliser un Mac.

Cliquer pour agrandir

Mais alors, à quoi peut bien servir un ordinateur ? Le Mac est censé faire mieux et plus que ce qu'aucun autre ordinateur ne peut accomplir, « être de plus en plus puissant et compétent, afin que nous puissions nous servir d'un ordinateur pour ses capacités. Si tout ce qu'il sait faire, c'est de concurrencer les portables et être plus fin et léger, alors il n'a pas besoin d'exister ». Quand on voit le MacBook Retina, c'est pourtant l'impression qui s'en dégage : tout pour la finesse et la légèreté, pas grand chose pour les performances ou la polyvalence.

Mais cela n'empêche pas Apple de commercialiser, bon an, mal an, 5 millions de Mac chaque trimestre. Et les nouveaux iMac lancés aujourd'hui dans une certaine discrétion (Apple en a fait bien plus pour l'Apple Watch Hermès, voire… le lancement des livres enrichis Harry Potter !), ont été conçus pour soutenir cette activité prise très au sérieux par le constructeur.

Cliquer pour agrandir

« Nous voulions vraiment que l'iMac soit Retina », indique John Ternus. Et les écrans des iMac 21 pouces ont été améliorés grâce à une nouvelle technologie qui leur offre un gamut de couleurs plus large. « Cela veut simplement dire que nous pouvons afficher une palette de couleurs plus large », décrypte Tom Bogar, directeur senior pour le hardware Mac. Les iMac prennent en charge le nouveau standard P3, créé par l'industrie du film afin de dépasser le sRGB que les écrans Retina des Mac respectent à 100%. « Nous sommes très fiers de cela », s'enorgueillit Bogar, « beaucoup d'écrans ne vont pas jusqu'à 100% ». Avec le support de P3, qui se veut 25% plus large que le sRGB, les iMac poussent encore plus loin la fidélité aux couleurs.

Apple a mis au point une solution impliquant une nouvelle manière de coder les DEL générant des rouges et des verts de haute intensité, passés ensuite dans un filtre coloré afin de créer l'intégralité du gamut de couleurs. Il a ensuite fallu dénicher le sous-traitant capable d'exploiter une telle prouesse. Le constructeur avait sous la main une alternative, quantum dot, finalement rejetée car elle utilisait du cadmium, un élément toxique.

En bout de course, le résultat sera surtout visible avec les images RAW des reflex. P3 se destine clairement à la clientèle des photographes. Comme l'explique Apple, le grand public se dira simplement « Je ne sais pas pourquoi, mais les photos rendent mieux ».

Cliquer pour agrandir

Phil Schiller a également, une fois de plus, défendu la version d'Apple : un seul système ne peut satisfaire tout le monde. OS X et iOS, bien qu'interdépendants, sont conçus pour des usages différents. C'est pourquoi l'iMac n'a toujours pas (et n'aura jamais, sans doute) d'écran tactile. Il est inconfortable de lever le bras et de tapoter sur un écran de bureau (en ira-t-il de même avec l'iPad Pro et le Smart Keyboard qui obligeront l'utilisateur à de telles contorsions ? Évidemment, Schiller ne le dit pas).

Ce n'est pas le choix de Microsoft, qui a conçu Windows 8 et 10 pour équiper tous les appareils quelles que soient les interactions qu'ils proposent aux utilisateurs. À ce propos, Schiller a eu ce mot concernant les nouveaux produits annoncés par l'éternel rival il y a quelques jours : « C'est incroyable qu'en un seul événement, [Microsoft] ait validé tout ce qu'Apple fait, et nous estime comme le standard. C'est très flatteur ».

En ce qui concerne les nouveaux périphériques d'entrée, Schiller indique que le choix des batteries qui remplacent finalement les piles a été fait « pour l'environnement » (même s'il n'est pas question de pouvoir remplacer la batterie…). Comme on l'imagine, l'Input Design Lab a conçu de nombreux prototypes, dont un en particulier pour le clavier dont les touches étaient plus grandes. À un moment donné, Apple avait emprunté un chemin beaucoup plus extrême pour cet accessoire, mais finalement l'entreprise a un petit peu reculé. Le résultat final n'en reste pas moins très minimaliste.

Les fortes têtes de l'Input Design Lab le savent : ils n'auront jamais terminé leur œuvre. « Malgré toutes ces années avec les Mac, il y a encore tant à faire », a entendu le journaliste. « C'est comme un grand huit, quand vous en sortez, vous voulez y retourner encore. Il y a tant à faire ».

avatar Lopokova Lydia | 

@albert-a-l-ouet

Aucun intérêt la communauté n'est représentatif que d'elle même.

Le seul vrai sondage qui compte ce sont les comptes d'exploitation d'Apple, le client vote avec son portefeuille le reste c'est du vent ;-)

avatar ErGo_404 | 

Et en quoi cela aurait plus d'intérêt de regarder les chiffres de ventes ?
Beaucoup de choses se vendent très bien, ce ne sont pas de bons produits pour autant.

Tu auras toujours des gens pour payer en espérant que ça leur fasse gagner en statut social. Il y a quelques années il n'y avait aucune concurrence qui ait le même niveau de classe. Maintenant les choses changent, et Apple a de sérieux concurrents en face, avec Microsoft par exemple. Ils vont devoir continuer à innover et l'apport très sympathique de la 4K ne compense pas du tout le disque dur médiocre de base.

avatar Lopokova Lydia | 

@ErGo_404

"Beaucoup de choses se vendent très bien, ce ne sont pas de bons produits pour autant"

Dans un système capitaliste la qualité d'un produit ne se mesure qu'à l'aune de sa rentabilité le reste n'a strictement aucune importance.

Un bon produit est un produit qui se vend bien et est rentable pour qui le vend.

"Maintenant les choses changent, et Apple a de sérieux concurrents en face, avec Microsoft par exemple"

Tu vas fort vite en besogne me semble-t-il et prends tes désire pour des réalités.

Pour l'instant nous sommes très loin d'un MS pesant même vaguement sur ce que sont les marchés d'Apple ;-)

avatar Un Type Vrai | 

"Dans un système capitaliste "

Les humains ne sont pas capitalistes.
Donc pour les humains, le reste (l'amour, le beau, la balade, le karaoké, la bétise ...) a de la valeur.

Par exemple mon entreprise capitaliste a acheté un Macbook Pro pour que je produise de la valeur le plus rapidement possible.
A titre personnel j'ai changé mon iPhone 3Gs par un Wiko Wax (3-4 fois moins cher que l'iPhone pour autant de possibilités).

Mon entreprise est un entreprise individuelle, c'est donc moi qui ait pris les 2 décisions...

avatar robertodino | 

Apple perd de son sens!

avatar Lestat1886 | 

Apple is doomed

avatar jt_69.V | 

Ouais, le connecteur sous la souris

avatar vspatrick | 
avatar vspatrick | 

Comme ça la version suivante, ils pourront annoncer une révolution, le connecteur sur le coté ;-)

avatar Adrienhb | 

Intéressantes ces contradictions que vous soulevez MacG! Si seulement vous pouviez les faire remarquer à Cook, Ive et Schiller... Ou que quelqu'un le fasse.

avatar curly bear | 

Je ne comprends pas la saillie sur l'absence de tactile sur l'iMac alors qu'il ne pose pas de pb du l'iPad. Du point de vue de la ça n'a pas grand chose à voir un bras tendu sur un 27 pouces posé sur un pied par rapport au 12 '' posé directement sur un bureau.
Là où je pense ça se discute, c'est plutôt sur les portables. Le MacBook notamment.

avatar Lopokova Lydia | 

@curly bear

"Je ne comprends pas la saillie sur l'absence de tactile sur l'iMac alors qu'il ne pose pas de pb du l'iPad"

Parce que le paradigme WIMP n'est pas celui du tactile.

avatar Un Type Vrai | 

la partie clavier pourrait être tactile, l'écran, j'y crois absoluement pas.

avatar iPop | 

Ils aurait pu faire une souris comme un galet de Facon à mettre la prise en bas plutôt qu'en dessous.

avatar docdav | 

Ils ont déjà utilisé leur si belle souris...ou leur ordi de bureau à hauteur fixe ?

avatar Sostène Cambrut | 

2 choses à propos de l'article

1- " Quand on voit le MacBook Retina, c'est pourtant l'impression qui s'en dégage : tout pour la finesse et la légèreté, pas grand chose pour les performances ou la polyvalence."

L'avis personnel de l'auteur sur le MacBook ne m'intéresse pas. Il est plus fin et plus léger certes, mais il introduit surtout le force touch dans OSX et le fanless dans les Macs. Mais le monsieur est peut-être simplement trop sourd pour s'en soucier. Il fait aussi un pas dans le futur en annonçant clairement la couleur : le futur sera sans fil. Mais je comprends qu'on puisse avoir du mal à comprendre les enjeux du less is more. C'est pas encore pour tout le monde.

2- "en ira-t-il de même avec l'iPad Pro et du..."

L'iPad pro c'est pas exactement un tout-en-un de 27 pouces, mais une tablette de 13 pouces. Et l'iPad a toujours eu un socle pour taper avec un clavier. D'ailleurs, il y a même eu un clavier/socle pour l'iPad 1.

@Mickaël
T'as switché en 2012 ou t'as juste la mémoire courte ?

Je ne vous félicite pas.

avatar elbibou | 

@Sostène Cambrut :
On fait comment pour travailler sous Excel avec un iPad et sauvegarder ses fichiers ?

avatar Lopokova Lydia | 

@elbibou

Cloud bien évidement, OneDrive ou DropBox parfaitement intégré.

avatar k-plis | 

Et si on n'a pas de connexion internet ou que la connexion se coupe????

avatar Lopokova Lydia | 

@k-plis

C'est qu'on ne vit pas là où il faut :-)

L'homme moderne est connecté ou n'est pas :-)

avatar Un Type Vrai | 

Tu fais comment pour insérer une image modifiée avec un logiciel dans un document crée par un autre logiciel ?

Y'a des cloud de pieds qui se perdent dans la folie du "tout sans fil".

PS : Ni le fil de mon clavier, ni celui de ma souris ne m'ont ajmais posé de problème... Je ne comprends pas le "problème". Par contre je n'utilise pas le trackpad Apple (presque neuf). Changer les piles, les charger, pfff quelle galère ! Vive le filaire !

avatar ducati33 | 

@elbibou :
Il me semble que c'est direct enregistré dans le cloud Onedrive

avatar Un Type Vrai | 

Ha oui, même mes images, mes capture d'écrans, mes ...

et mes excels "personnels" vont aussi chez un étranger avec droit de lecture (voir de réutilisation, lire els CGU de Google) ?

avatar Sostène Cambrut | 

@elbibou

Sans fil ne veut pas dire en ligne. AirDrop fonctionne sans réseau. Il existe des cartes SD Wifi qui permettent de transférer en temps réel des photos prises avec un reflex directement sur l'iPad par exemple.

avatar marc_os | 

@elbibou :
Pour poser ce genre de question, tu dois être du genre à utiliser XL comme base de données.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR