Les Mac sont plus nombreux chez IBM mais plus discrets

Florian Innocente |

Depuis cet été, le Mac est complètement pris en charge par les services informatiques d'IBM, qui offrent le choix entre Windows et OS X aux salariés. L'un des responsables de ce programme en a dressé un premier bilan, plutôt positif. Avant que cette évolution dans la politique d'équipement du groupe ne soit officialisée, 15 000 Mac étaient utilisés, apportés par leurs propriétaires amateurs de cette plateforme.

Fletcher Previn, IBM

Fletcher Previn, VP of Workplace-as-a-Service chez IBM, a révélé devant un public de 1 000 administrateurs système Mac réunis pour la JAMF Nation User Conference, que son entreprise déployait maintenant 1 900 Mac par semaine et que 130 000 Mac et appareils iOS étaient utilisés. IBM compte environ 380 000 employés dans le monde.

Confronté à une demande suffisamment significative pour pouvoir choisir des Mac, IBM a discuté avec Apple et s'est rendu compte que cette dernière parvenait à gérer un nombre conséquent d'appareils sans y consacrer des ressources de même proportion.

IBM a alors validé l'idée de proposer par défaut le choix entre du Mac et du PC, et de gérer les machines à la Pomme comme on le fait pour les appareils mobiles. C'est à dire sur un principe de self service. L'utilisateur s'occupe lui-même de configurer sa machine — il la reçoit dans son emballage — tout en restant dans les clous imposés par son service informatique.

Au premier démarrage, il va faire son choix parmi les logiciels autorisés et tout installer lui-même. S'il a besoin par exemple de la suite Office, il la récupère et en coulisses le service informatique s'occupe des licences. Cette liberté de personnalisation de son environnement applicatif est donnée à tout moment et pas seulement lors de la configuration initiale. Les administrateurs système s'épargnent aussi la confection d'images de chaque machine, et c'est un OS X tout ce qu'il y a de plus banal qui est installé sur ces postes.

Autre observation faite par Fletcher Previn, le coût initial d'un PC reste, encore aujourd'hui, inférieur mais le Mac conserve de sa valeur 3 ou 4 ans plus tard : « Pour chaque Mac acheté, IBM fait des économies ».

Economies aussi de personnel. Reprenant des chiffres de Gartner, Fletcher Previn a déclaré que le ratio optimal d'administrateur/employés était de 1 pour 70, tandis que la moyenne constatée tournait autour de 1 pour 242. Chez IBM, auprès des utilisateurs de Mac, il est de 1 responsable pour 5 400 utilisateurs. Ils ne sont que 24 à gérer ce parc. Enfin, cette équipe est moins sollicitée : 5% des utilisateurs de Mac font appel à eux pour résoudre des problèmes, contre 40% pour les utilisateurs sur PC.

Tags
#IBM
avatar Lopokova Lydia | 

@fluxus

J'ose espérer que tu n'utilises aucune solution propser par Google

Pour le vrai cauchemar il faut raison garder

avatar fluxus | 

@Lopokova
Justement, je crains que ce MS est en train de faire est pire que Google ( Ca parait impossible, mais ils y arrivent ).
Ce que Google fait au niveau du web, MS veut le faire directement au niveau de l'OS, ce qui est encore plus redoutable. La monetisation des infos personnelles, la pub directement dans les applis, la recuperation de l'ensemble de votre activité au niveau local de votre ordi, l'installation forcée de Win10, c'est ce que Google a probablement rêvé de faire , mais que MS est en train de réussir.

Leur dernier coup en date est l'installation forcée de Windows 10 sur les machines équipées de 7 et 8 ! J'ai rarement vu les gens aussi furieux auprès de MS : http://arstechnica.com/information-technology/2015/10/windows-10-upgrade...

avatar Lopokova Lydia | 

@Fluxus

N'ayant aucun poste en production sous W10 je n'ai suivie la chose que d'assez loin.

De ce qu'il me semble avoir compris les demarches litigieuses ont le défaut d'être activées par défaut mais son debrayables.

Suis je dans le faux avec cette lecture superficielle du pb ?

avatar fluxus | 

@Lopokova : c'est là où le bât blesse , dans la version gratuite ou familiale de Windows10, il y a plein de choses qui ne seront absolument pas débrayables. Le seul moyen de débrayer un maximum est d'acheter la version Win10 Entreprises. Et même là, il y a beaucoup de suspicion autour, MS ayant beaucoup menti et pris la main dans le sac : http://arstechnica.com/information-technology/2015/08/even-when-told-not...

La nouvelle strategie de MS etant de "monetiser" les données privées des utilisateurs directement sur l'OS, les rendre débrayables est contre-productif.

avatar Lopokova Lydia | 

@fluxus

merci

avatar zorg2000 | 

Pour la sortie d'Icloud, Apple a bien fait le push sous vista et fait un écran bleu a tous les PC, sympa la pomme. Ils ont refait le coup avec safari que personne n'utilise sur PC tant il était lent et mauvais, pire qu'IE.
Il y a des pratiques douteuses dans toutes les boites.

avatar zorg2000 | 

Oui tu peux le retirer et il y a déjà pléthore de softs qui font ça. seulement ils le disent qu'ils pompent des infos, Apple fait de même, tout le monde a oublier le traceur des iphones qui gardait les traces de chacun de tes déplacement, ha oui la pomme ne savait pas officiellement et ne disais rien à ce sujet non plus.

Apple, MS et google se servent des données allègrement et ce à leur convenance, mais la RATP fait la même chose avec le navigo, ta banque avec ta CB etc.....

avatar scanmb | 

@lopokova lydia
Windows 3.11 , 95 , et Vista abandonnés depuis longtemps.
Sans parler de 2000 ou NT.
Mais les écrans bleus , perdurent.
Bien respectueusement.
;)

avatar Lopokova Lydia | 

@scanmb

tu dois vraiment pas avoir de bol ou des configurations toutes pourries :-(

avatar scanmb | 

@lopokova Lydia
Customisés par ma boîte et différents PCs personne depuis W3.11
Mais à l'épique je disais " mieux vaut un Windows qui plante ... Qu'un Linux dont on ne sait pas se servir."
Au moins MS à " démocratisé" de façon dictatoriale le PC "....
;)
PS: pour utilisation bureautique évidemment

avatar Lopokova Lydia | 

@scanmb

"Customisés par ma boîte "

Là ça commence mal :-)

avatar scanmb | 

" personnel " et " époque"
Désolé

avatar zorg2000 | 

Je fait du support dans des boites, les utilisateurs BYOD (avec leurs propre ordinateurs) ne nous coûtent rien car on a ordre de ne rien faire pour eux, ils font le SAV, le debugage etc ... eux même.

Ils se débrouillent. D'un autre côté on a des PC très basiques et pas cher.

Quand aux prix de revente, quand tu as un PC a 500 € (max) qu'il a servi 5 ans il se revends plus très cher, quand tu as un portable mac équivalent tu as une facture de 2000 à 3000 euros plus l'Applecare.

Forcément la valeur vaut mieux.
Quand à la revente, tous les macs de 2010/2011 que je vois passer ne vont vraiment pas bien, soucis de disques dur et de cartes graphiques pour beaucoup.
Les Imacs vont mieux et sont beaucoup plus fiable à ce que j'en ai vu.

avatar JLG01 | 

Il est donc plus facile pour le service informatique de gérer des machine sous Mac OS que sous Windows.
L'information devrait interpeller tous les DSI.

avatar zorg2000 | 

Le vrai soucis est que OSX n'est pas très suivi ni compatible avec lui même. Quand tu achète un Windows tu as la garantie qu'il sera suivi pendant 1 à 2 ans commercialement et 5 ans après sa commercialisation, que ton soft a de fortes probabilité de marcher avec les OS suivants sans avoir à racheter un parc logiciels dont certaine licences peuvent être astronomiques (on parle en dizaine de milliers d'euros pour des applications dédiées).

OSX ce n'est pas la garantie que dans 1 ans tu puisse encore utiliser ton soft, tes imprimantes (et c'est du vécu). La machine dans ce cas, mac ou PC ne représente pas une grosse dépense.

parmis les défauts, si tu as une panne Apple et des datas utilisateurs a sauver (99% ne font jamais de sauvegardes) tu es coincé avec un Mac actuel, avec les anciens tu pouvais démonter le disque et faire un backup, plus maintenant.

Le gros des soucis que l'on voit sur PC ou Mac est avant tout des soucis de VPN, d'applications (office, etc...) plus que de hardware.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR