Alors comme ça, le nouvel iPhone est déjà obsolète ?

Florian Innocente |

Aussi sûrement que chaque automne apporte de nouveaux iPhone, cette grande saison commerciale d'Apple avec ses iPhone 6s est l'occasion de relancer le débat sur la fameuse obsolescence programmée. Il y a deux ans, les Amis de la Terre s'étaient indignés de l'arrivée probable du nouveau connecteur Lightning. Pensez donc, il allait mettre au placard le connecteur Dock utilisé depuis… 10 ans (lire Opinion : Apple change de connecteur ? La belle affaire !).

Cette année, c'est le tour de l'association HOP (Halte à l'Obsolescence Programmée), à la faveur d'une tribune de sa présidente et fondatrice, Laetitia Vasseur, publiée dans Libération. Le titre : « L'iPhone 6s, déjà obsolète ? » Une question dont la réponse est apportée immédiatement après avec cette assertion sans équivoque : « Apple sort vendredi son dernier smartphone, un nouvel objet conçu pour ne pas durer ».

Achetez-moi et jetez mon prédécesseur

Suit plus loin une autre explication coup de poing qui se veut apparement sérieuse : « Design révolutionnaire (sic), encore plus rapide, 3D touch… Le nouvel iPhone 6S a tout pour plaire. Seul bémol, il sera obsolète dans dix-huit mois, soit la moyenne à laquelle les Français changent de smartphones, voire dans seulement neuf mois pour les Parisiens. »

Une visite sur le site de HOP rappelle quelques définitions de cette obsolescence dont se rendent coupables nombre d'industriels et donc, au premier chef, Apple avec ses téléphones.

Qu’elle soit esthétique (sic), technologique, technique ou logicielle, l’obsolescence programmée regroupe l’ensemble des techniques visant à réduire délibérément la durée de vie ou d’utilisation d’un produit afin d’en augmenter le taux de remplacement

Obsolescence programmée "esthétique", "technologique"… Traduction pour les amateurs de complots : Apple et ses partenaires ont toutes les technologies nécessaires à 3D Touch fin prêtes depuis un an ou deux mais ils ne s'en sont surtout pas servi. Pourquoi griller cette cartouche tout de suite et prendre ainsi encore plus d'avance sur la concurrence… ? On range tout ce travail dans un tiroir et on attend.

Avi Cieplinski, co-inventeur de l'interface utilisateur pour 3D Touch et du principe du Taptic Engine. Un travail mené sur 5 ans.

Le plus agaçant dans cette réthorique n'est pas tant qu'elle cible Apple systématiquement (elle y survivra et elle n'a pas besoin de notre aide). Mais plutôt que cette cause importante qu'est l'environnement est décidément bien mal servie par ceux qui prétendent la défendre et nous rééduquer à mieux consommer. Glissons sur le détail qui fait que Samsung déverse chaque année sur la planète bien plus de téléphones et de smartphones neufs en tous genres, que ne le fait Apple avec sa maigre gamme. On est dans la communication et la Pomme est une cible simple… pour un message qui ne devrait pas l'être.

L'iPhone vieillit bien et longtemps

Au vu de notre activité chez MacG, nous avons une certaine habitude des iPhone, depuis le premier modèle de 2007. Tous les ans, ou presque, nous renouvelons une bonne part de notre équipement. Disons, pour simplifier, qu'il y a à chaque fois un quart de l'équipe qui reste deux ans sur le même modèle tandis que les autres passent sur le nouveau. Autant utiliser le matériel qui alimente les sujets de nos articles…

Nous nous rendons ainsi coupables de ces renouvellements annuels. Mais c'est là que les choses deviennent très intéressantes.

Quel sort est réservé à ces iPhone remplacés ? La présidente de HOP pose aussi la question : « Mais que deviennent alors tous les anciens modèles, à peine sortis, déjà mort-nés ? Recyclés, revendus ou tout simplement jetés, ces téléphones accumulés contribuent à la raréfaction des terres rares, à la surconsommation d’énergie et à la pollution des sols, des eaux ou de l’air ».

Que l'on nous présente — nous, les clients de produits Apple — comme des pollueurs d'air, d'eau et de terre, passe encore, on a entendu bien pire. Mais insinuer que nous pourrions jeter un iPhone qui n'a même pas fêté ses deux ans… voilà qui dépasse l'entendement, sinon le supportable.

Mais alors, donc, où sont allés ces iPhone soudainement rendus "obsolètes" par l'arrivée de leurs successeurs ? Ces téléphones « morts-nés ». Eh bien, pour la plupart, aussi étonnant que cela puisse paraître, ils fonctionnent encore. C'est la triste réalité, ces bougres ne meurent pas si facilement.

Est-ce que nous sommes représentatifs d'une majorité des clients Apple ? Aucune idée, vous aurez tout loisir de confronter votre expérience à la nôtre dans les commentaires.

Où vont nos iPhone ?

J'ai un iPhone 6 et je vais peut-être le garder encore un an. J'avais précédemment un iPhone 5 (sorti en 2012) qui m'a donc (beaucoup) servi pendant deux ans. Jeté ? Non, quelle horreur. Il est utilisé par ma compagne, à la fois pour son usage personnel et professionnel (dans sa boutique, il est associé à un lecteur de cartes de crédit). Autant dire qu'il ne traine pas au fond d'une poche. Sa batterie faiblit, mais elle se changera facilement.

Cet iPhone 5 a servi deux ans, après avoir remplacé un iPhone 4 (sorti en 2010). Dans une poubelle celui-là ? Mais non. L'une de mes filles s'en sert en Wi-Fi (pas de carte SIM) comme baladeur avec Spotify, pour son mail, pour Skype et pour prendre des photos et des vidéos. Au risque de provoquer un choc chez HOP, le Wi-Fi de ce vieil appareil fonctionne encore avec les bornes vendues aujourd'hui. On peut y brancher un casque Beats et on arrive sans peine à ouvrir ses photos sur nos Mac et même sur des PC. L'an prochain, quand elle aura besoin d'une fonction téléphonie, on y glissera une SIM.

Utilisé pendant deux ans aussi, cet iPhone 4 a pris la place d'un iPhone 3G (2008, rappelez-vous, Bienvenue chez les Ch'tis). L'honnêteté commande de dire que la coque en plastique de celui-ci est fendillée ici ou là. Mais ma mère ne s'en émeut guère, son forfait à 2 € lui permet d'appeler, d'envoyer des SMS, elle prend des photos et elle a un vrai écran multitouch. Ses photos sont très moyennes au vu des critères de qualité actuels, mais elles sont en couleur et on reconnaît bien les visages.

À cette énumération, ajoutons d'autres matériels. Nous avons deux tablettes à la maison : le premier iPad mini et l'iPad 3, de 2012 tous les deux. Ils sont utilisés quotidiennement par mes enfants et ils ne montrent aucun signe de fatigue (ni les tablettes, ni les enfants).

iOS 9 aime aussi les vieux

Si l'on écoute HOP, la longévité de ces matériels est tout bonnement a-nor-male : « L’obsolescence programmée technique et logicielle porte atteinte directement aux droits des consommateurs, victimes des produits conçus pour ne pas durer ou ne plus fonctionner normalement ». Oui mais chez nous ils fonctionnent, alors quoi, Apple a encore triché ?!

Apple force à ce point ma famille à renouveler mon équipement que cet iPhone 5 et ces deux iPad qui ont 3 ans sont compatibles avec le nouvel iOS 9 sorti ce mois-ci. Certes, toutes les fonctions ne s'y retrouvent pas, mais ces matériels vont pouvoir fonctionner encore un bon moment. Combien de téléphones Android de 2011/2012 vont bientôt passer sur Marshmallow sans bidouille aucune ?

Si le directeur financier d'Apple avait fait passer la consigne de rendre vite obsolètes les iPhone et iPad des dernières années, les ingénieurs sont de toute évidence passés outre. Pire, cela fait des années que ça dure et personne ne dit rien.

Ce constat d'iPhone qui passent de mains en mains et évitent à leur propriétaires d'acheter du neuf, nous l'avons tous fait. L'iPhone 4S de l'un de mes collègues est chez son frère après avoir été utilisé par sa compagne. L'iPhone 4 d'un autre a connu deux propriétaires et il est toujours en service.

Bien sûr, ils vieillissent, oui la batterie finit par tenir moins longtemps et doit être changée (c'est possible !), oui le bouton Home est plus mou à la pression. Mais ces téléphones marchent. Ils sont adaptés aux besoins plus simples de leurs nouveaux propriétaires qui ne ressentent aucune urgence de s'en défaire, hypnotisés qu'ils seraient par la communication d'Apple.

Un jour viendra où effectivement ils seront bons à ranger dans un tiroir. Au moins, Apple se charge-t-elle de leur collecte avant recyclage. Bien sûr que des gens changent frénétiquement leur téléphone tous les ans, ce qui fait le bonheur d'autres personnes, qui les rachètent ou les récupèrent, sans parler des réparateurs de toutes sortes qui prolongent encore la longévité de ces appareils. Les millions d'iPhone vendus pendant une année ne finissent pas, immuablement, dans une énorme décharge l'année suivante.

Attente devant un Apple Store — crédit metro.co.uk

Non contente de tirer à côté, Hop se trompe de cible. Quitte à jouer la facilité en choisissant Apple, il serait plus pertinent de s'intéresser par exemple aux ordinateurs portables. Il y a quelques années encore, on pouvait aisément changer le support de stockage et la mémoire de son Mac. Les temps ont changé.

Toujours dans ma famille, le MacBook Pro acheté en 2009 est encore bon pied bon œil. Il a reçu un SSD il y a deux ans et une batterie flambant neuve ce mois-ci. Mieux, Apple a eu l'aimable attention de le rendre compatible avec son nouveau El Capitan. Son ancienneté fait qu'il n'a pas Handoff, pas la toute dernière norme Wi-Fi, ni d'écran Retina. Mais il marche et plutôt bien même. Aucune de ces lacunes n'est handicapante, de la même manière que l'absence de Touch ID, de 3D Touch ou de NFC sur un iPhone ne le rend pas subitement inutilisable.

La carte mère du MacBook

Ce genre de mise à niveau est impossible dans les portables actuels, surtout chez Apple. On peut s'en accommoder (les machines sont plus fines, plus légères et plus compactes) ou s'en plaindre. Mais le sujet serait à la rigueur nettement plus pertinent que cette tarte à la crème de l'iPhone comme parangon d'une société de consommation devenue folle. Et d'une Apple obsédée par la conception de téléphones supposément jetables. Ce débat sur l'environnement et la place de nos objets électroniques mérite mieux que ces éternels raccourcis et ces approximations.

« Il s’agit de repenser notre modèle économique pour en finir avec le gaspillage organisé et rendre son droit au consommateur à des produits durables et de qualité », souhaite, à raison, Laetitia Vasseur. Pour ce que vaut notre expérience d'utilisation de nombreux iPhone depuis le premier modèle de 2007, nous lui suggérons très respectueusement de jeter un œil sur le marché de l'occasion. Un bon iPhone n'est pas nécessairement un iPhone neuf.


avatar gela | 

Je n'échappe pas à la regle du "je veux le dernier", mais à lire les commentaires, la terre à du souci à se faire, mais pas du tout Apple. En gros ceux qui ont un téléphone depuis 4-5 ans trouvent que c.est grandiose. Wow ! Sainte-Sophie a 1500 ans les gars. Les ascenseurs de la tour eiffel ont plus d'un siècle. Ma moto a près de 20 ans, elle roule comme une jeune. Voilà, 4-5 ans a l'échelle humaine c'est cacahuète, a l'échelle du marketing c'est une éternité.

avatar DrJonesTHX | 

Très bon article !

avatar SimR69 | 

Petite faute dans l’article : réthorique => rhétorique.

avatar iRange team | 

Très bon article. HOP semble également oublier le nombre incalculable de produit que l'iPhone a remplacé (montre, réveil, balladeur, appareil photo, livres, journaux, et autres GPS...) et dont la durée de vie était bien plus courte, avec des masses (tonnes) de matériaux gâchées bien plus importantes.
Le fin colosse iPhone est bien évidemment plus vertueux que bon nombre de ses prédécesseurs ou concurrents. Seuls certains accessoires "consommables", tel que les plus de 100 millions de cable Lightning qui viennent remplir chaque année la décharge de Guiyu, restent vraiment discutables dans la verte stratégie d'Apple.

avatar Alexandre | 

Tres bon article :)

avatar aspartame | 

Ce qui m'inquiète , c' est ma propre obsolence, programmée vers 90 ans , sans que j'en ai forcément été informé au départ.

le fait que je me retrouve sur un refub pour vous servir de soleil vert ne me convient pas !

je dois attaquer qui en justice ?

avatar marc_os | 

@aspartame :
Si si on t'a informé au départ ! C'était écrit en petits caractères au bas de la dixième page du contrat de location de ton âme à Dieu !

avatar swiftrabbit | 

Chaque année je revend mon iphone pour 3/4 du prix à l'achat une semaine avant la sortie du nouveau. J'en rachète un neuf. Ça me permet de développer en utilisant les dernières nouveautés (touchid ou encore 3d touch dès demain), et aussi tout simplement de profiter de l'appareil pour jouer ou prendre des photos. Non je ne regrette pas mon choix, de toute manière, au bout de 4 ans, je le jetterais, alors autant avoir le dernier et le vendre à quelqu'un qui l'utilisera du mieux qu'il peu (c'est mon avis).

avatar RogerRatBite | 

Apple ne fait bien entendu pas dans l'obsolescence programmée, mais fait bel et bien dans l'obsolescence updatée (cf. le fait qu'iOS 9 fasse exprès des appels à usleep() si exécuté sur un proco près-A9 lors des tâches d'animation). Ce qui est encore plus scandaleux.

avatar pariscanal | 

J ajouterais que j ai encore un iPhone 1 qui fonctionne !

avatar JLG47_old | 

Un objet est obsolète lorsqu'il est devenu inutilisable pour au moins une raison.
Ce n'est pas le cas.
Et comme pour iPhone 3, et les suivant, il est fonctionnel pour des années.

avatar docmib | 

Possesseur du tout premier iPhone, 3G, 3Gs, 4s et 5 (le 5 fonctionnant encore à merveille pas besoin d'un nouveau...) je n'en ai "jeté" aucun...
- Le tout premier modèle trône dans ma collection de Macs...
- Le 3G dépanne souvent les nouveaux arrivant qui achètent une carte sim pré-payée et ont besoin d'un téléphone rapidement
- Le 3Gs écran fissuré sert de stéréo (32Gb de musiques...)
- Le 4s au bureau sert de télécommandes pour les présentations (RowMote ou AirPlay...) ou de téléphone de remplacement comme le 3G
- Et finalement le 5 tant qu'il ne me lâche pas continuera ses bons offices...

Note: je n'ai payé que le 1er iPhone et le 5... Un pote me refilait chaque fois l'avant dernière version lorsqu'il changeait de téléphone... Ca sert à ca les amis ;)

On peut toujours trouver une utilité à ces objets... et si ils sont trop cassé, il y a des boites comme le PodSpital en Suisse qui récupèrent les appareils et réparent d'autres avec les pièces détachées...

Après je ne suis pas non plus d'accord avec cette obsolescence programmée mais comme disait Coluche: "Tant qu'il y aura des cons pour payer... Je dis pas ca pour vous, y'en a qui en ont besoin... Et dire qu'il suffirai que les gens n'achètent plus pour que ca se vende pas!"

Doc

avatar death_denied | 

Et si ton pote ne t'avait pas refilé ses iPhones, est-ce que tu en aurait acheté? Parce que mine de rien t'as tout eu.

avatar AllanZ | 

Donc en fait, c'est soit Apple fait plaisir à des millions d'utilisateurs en innovant tous les ans avec de nouveaux iPhone, soit faire plaisir à quelques organismes contre l'obsolescence programmée en réduisant l'innovation et en espaçant considérablement les sorties de produits ?
Après l'article de HOP, Apple doit vraiment envisager la seconde possibilité...

Merci MacG de nous faire partager votre coup de gueule, ça fait du bien des fois. :)

avatar larkhon | 

@AllanZ :
Y a une troisième option: on met la barre systématiquement plus haut à chaque génération...

avatar gwen | 

A part mon tout premier iPhone qui a été perdu, tous les autres sont parti chez des amis qui soit l'utilise encore soit l'ont fait remplacer par Apple (donc recyclés) après un an ou deux. Sinon j'ai encore mon 4s qui me sert de Gps et de baladeur audio avec une carte 2€.

Bref. Du journalisme poubelle. Le nouveau détective a côté c'est du vrais journalisme d'investigation.

avatar MarcoAix | 

Merci pour cet article empli de bon sens et qui remet les choses à leur place.

En effet, il y a tellement de personnes qui se gargarisent de mots et ont des avis très éclairés sur des sujets qu'elles ne connaissent pas du tout... Un peu de vérité ne fait pas de mal :-)

avatar melaure | 

Un produit n'est durable que s'il peut évoluer dans le temps, ce qui fait qu'on le garde. Or Apple soude presque tout sur son matos, et ça C'EST de l'obsolescence programmée !!!

avatar marc_os | 

Mon iPhone 4 "tout soudé" me sert toujours au quotidien.
Ça c'est de l'....

avatar patrick86 | 

"Un produit n'est durable que s'il peut évoluer dans le temps"

Tiens… Alors mes fourchettes seront obsolètes dans combien de temps ?

avatar reno732 | 

@patrick86 :
Tes fourchettes seront obsolètes quand ton besoin sera de manger avec des baguettes. Si ton besoin n'évolue pas pas d'obsolescence ...

avatar marc_os | 

@ reno732 :
Donc, si je me mets aux baguettes, mes fourchettes ne seront plus utilisables par personne ?

avatar Wise | 

Le tout soudé permet surtout de gagner plus de tunes mais aussi d'améliorer la connectivité entre les composants (en théorie).

Mais ça ne rend pas un mac pour autant obsolète à partir du moment où les options choisies à la commande permettent justement de rende la machine pérenne.

avatar larkhon | 

@Wise :
Le marketing marche bien dis-donc. Dépenser des centaines d'euros dans des options dont le prix est parfois irréaliste... Et que fait-on si une capacité, mémoire ou stockage, n'est pas disponible?
De même, ce sont les modèles avec des caractéristiques standard sur lesquels s'appliquent les promos, on trouve rarement des ordinateurs avec toutes les options en stock. Ça change rien au principe que vous énoncez mais ça a un impact sur notre capacité réelle à anticiper nos besoins.

avatar melaure | 

C'est ce que je dis depuis quelques années, impressionnant comment Apple a lavé le cerveau de ses clients ... marger à 200% sur la RAM et le stockage c'est normal. Ce sont les clients d'avant qui achetaient en config mini et upgradaient eux-même ensuite qui sont idiots ...

avatar kitetrip | 

Ce qui ne va pas, ce sont ceux qui veulent changer de téléphone au bout de 18 mois... Je viens de récupérer un iPhone 4 et une fois restauré il est fluide...
C'est là où je ne comprends pas ceux qui revendent tout d'un coup leur iPhone 5S pour avoir le 6S ? C'est de la bétise pure...

avatar marc_os | 

« Il s'agit de [...] rendre son droit au consommateur à des produits durables et de qualité »

« rendre » ? La belle fable !

Pensez aux ampoules électriques ou au bas nylon qui filent...
Quand j'étais chez Siemens début des années 90, on m'a fait faire des calculs pour estimer la quantité de tests à faire en production pour que les appareils ne tombent pas en panne _pendant_ la période de garantie. Et tous font ça. Obsolescence programmée ou gestion raisonnable des dépenses ? Car les tests des produits fabriqués, + ils sont poussés + c'est long, + ça prend du temps donc ça coûte cher.

Ceci dit, je rédige ce commentaire depuis mon iPhone 4 !!

avatar OsX PinGouiN | 

Bas moi j'ai toujours l'iPhone 4 entre le mains... Je l'ai eu à sa sortie, par contre là il plante de plus en plus dû aux mises à jour (qui ne sont pas les dernieres).
Je compte le remplacer par un 6s.
Je pense qu'il aura eu une belle durée de vie.
Sachant que c'est mon père qui le récupèrera surement après...

avatar alexischdt | 

un article qui ne ment pas, j'aime ça.. Ça en calmera deux ou trois.

avatar Wise | 

@larkhon

Je n'ai jamais dis que ça en valait la peine ni que le tout souder était la meilleure solution pour assurer la pérennité d'une machine.

Je dis juste que c'est la solution proposée par Apple que de nous obliger à rendre son mac pérenne dès l'achat et qu'on ne peut pas vraiment parler d'obsolescence programmée mais plutôt d'upgrade obligatoire selon l'utilisation de la machine.

Et en ce qui me concerne le marketing n'a aucun impact, mon hackintosh est la meilleure réponse que j'ai pu trouver au tout souder et aux prix exorbitants tant des mac que des options.

avatar larkhon | 

C'est très con de dire que l'iPhone est un problème parce qu'ils s'en achète des tonnes et il serait responsable d'une certaine pollution. Toutefois j'ai l'impression que les utilisateurs, dont je fais partie, prennent souvent les critiques à l'égard de leur téléphone comme des critiques envers eux-mêmes. On serait des mauvaises personnes parce qu'on achète des iPhones, alors faut à tout prix défendre son iPhone.
J'ai tout de même un problème c'est le côté financier de la chose. A plus de 1000€ pour certains modèles il est normal qu'on garde et trouve le moyen de recycler ses appareils pour un autre usage. L'année dernière j'ai vendu mon iPhone 5 64go pour un peu moins de 300€, c'est quand même 550€ de perdu soit pas loin de 50€ par mois sur deux ans d'utilisation. Inévitablement le succès des iPhones fait qu'il y en a plus sur le marché, à chaque renouvellement on est poussé à revendre l'ancienne génération autrement un an plus tard elle perdra la moitié de sa valeur.
Si on compare au reste du marché Apple ne pollue pas plus, mais elle ne brise pas non plus les codes qui poussent à la consommation.

avatar ziggyspider | 

J'attend mon iPhone 6s qui remplacera mon iPhone 4, acheté il y a plus de 5 ans. Certes mon iPhone 4 fonctionne encore très bien, mais même sous iOS 7 il rame à un point parfois exaspérant. Est-ce qu'Apple a produit des processeurs bridés pour que je le change ? Non et j'espère que mon 6s durera aussi longtemps.

avatar hautelfe | 

En fait, les mises à jour d'iOS sont faites pour donner envie de changer d'appareil. ;)

avatar SugarWater | 

C'est très intéressant comme débat. Autant les arguments de l'article sont très percutants et autant du coup ceux de l'association semblent bancals.
Mais pour autant elle n'a pas tout à fait tord lorsqu'elle parle de mode. Il y a bien des gens pour qui avoir le dernier iPhone est important. Et moi si j'en avait les moyens, je serais tenté.
Mais le fait est aussi qu'avoir un iPhone c'est aussi, et c'est peut être le marketing qui fait ca, un style de vie. Du coup il n'y a qu'à voir la vitesse de décote pour se rendre compte qu'un vieille iPhone à beaucoup plus de valeur que n'importe qu'elle autre téléphone.
Un autre élément à prendre en compte que c'est un objet nouveau pour lequel il y a de la demande pour chaise palier de progrès. C'est pour cela que c'est un objet révolutionnaire (en bien ou en mal) chaque année dès fonctions différentes changent nos vie et l'économie.
Personne ne jette un iPhone, un iPhone peut se casser lors de l'usage, quelques un finir dans un tiroir mais personne ne jette un iPhone. A la manière d'une montre mais sur un temps plus court un iPhone se transmet. Si Hop voulait vraiment taper dans le mille il faudra se demander comment sortir d'une société où la croissance est la règle. Toute l'économie du monde veut nous faire acheter, emprunter, consommer et chaque nouvelle génération un peu plus à tel point que nous sommes les proies aux abonnements à tout va. C'est le comble du matérialisme : payer pour un style de vie et ne plus posséder d'objet. S'abonner à un nouvel iPhone. Cet angle aurait pu être creuser aussi. Mais les associations et les ONG sont assez consanguines dans la réflexion. J'y ai évolué, ce sont des microcosmes avec un esprit d'entreprise, c'est leur problème.

avatar hautelfe | 

"prendre ainsi encore plus d'avance sur la concurrence…"

MDR

avatar larkhon | 

@Wise :
Je comprends que vous commentez de manière neutre sans défendre la stratégie mais je retiens moins l'idée du choix pérenne que l'upgrade obligatoire. Comme l'iPhone 16go, les iMac ou Mac Mini à 1.4ghz. L'idée ici est de proposer une entrée de gamme qui amène à acheter plus gros d'ici un ou deux ans...
Tout à fait d'accord pour le Hackintosh mais le prix et la possibilité d'évolution d'une telle machine sont justement son attrait (ainsi qu'un peu de masochisme quand le Bluetooth ou autre fonctionnalité déconne ;)).

avatar Ulysse191 | 

Laissons parler les c*** ignares. Cette "Laetitia Vasseur" cherche le buzz et ne se rend pas compte qu'un tel torchon fait juste un bad buzz. Elle ne mérite ni notre temps ni notre respect, elle avec ses grands airs anti-tout. La nana qui scande des propos haineux envers les multinationales mais se sert d'Internet et de FB...quel paradoxe ! Bref, encore une qui se prend pour une nonne et finira par vouloir que la technologie recule : retour à l'âge de pierre l'an prochain ? Quelle c****, pas d'autre mot pour elle, désolé.

avatar patrick86 | 

J'ai demandé à Siri sur mon iPhone 5 "Es-tu déjà obsolète". Ce à quoi elle m'a répondu "Sans commentaire".

Me voilà rassuré.

avatar Sostène Cambrut | 

Je me targue d'avoir une conscience écologique aiguisée et je dois admettre que ce genre de discours imbécile et malhonnête me donnerait presque envie d'aller faire fondre la calotte glaciaire au chalumeau.

Je me demande bien quel téléphone est utilisé par les trublions de cette association de merde, histoire de faire un petit point.

avatar Giloup (non vérifié) | 

Excellent article.
:-)
Il paraît que la présidente de HOP va s'enchaîner devant le siège de Apple pour empêcher les futurs avortements d'iPhone encore à l'état de projet.

Ces gens sont des intégristes bornés.

avatar hubchau | 

Bonjour !

Quel plaisir de lire cet article et de voir tous ces propos de bas étages balayés par des arguments qui tiennent la route.

Il y a quelques jours à peine, j'expliquais à un collègue pro Android, pourquoi les gens aimaient Apple. Et depuis 2 jours, je me bats avec le Samsung de ma copine qui a décidé de se briquer tout seul comme un grand... Elle n'a qu'une envie "passer sur un iPhone". No comment.

A côté de ça, dans ces commentaires, beaucoup de gens mélangent tout.
Le prix que pratique Apple en sortie de boutique et le concept d'obsolescence programmée n'ont rien à voir.
Par contre, effectivement, le fait qu'Apple permettent de moins en moins aux utilisateurs de modifier/améliorer leur machine, c'est effectivement une forme d'obsolescence programmée.

Pour ma part j'ai un 4S qui vient de recevoir une nouvelle batterie et qui ronronne. J'avais prévu de passer sous iOS 9, mais au vu des comparatifs avec la dernière 8.x.x, je vais éviter.

J'ai aussi un MacPro, première génération, qui fêtera bientôt ses 10 ans. Il est toujours au top de la forme, je l'upgrade de temps en temps, et une petite bidouile me permet toujours de profiter des derniers OS. Je ne connais pas beaucoup de non-Apple qui, de nos jours, pourraient en dire autant...

avatar larkhon | 

@hubchau :
Hmm... On ne pourrait pas installer Windows 10 sur un ordinateur qui a dix ans? Il me semblait que le matériel requis n'avait pas bougé depuis Windows 7, qui lui-même tournait déjà sans problème sur des machines taillées pour Windows XP.

avatar jld73 | 

Cette histoire d'obsolescence programmé me fait doucement rigoler ; ceux qui en parlent n'ont sans doute jamais bossé ! Demander à Nokia ou Blackberry si ils ne regrettent pas de n'avoir pas renouvelé leurs produits. Chaque jour qui passe, la technique fait des progrès et il est normal que ceux ci soient intégrés aux nouveaux appareils.
Laissons les "mormons" mourrir avec leur Nokia 3610 ;=))

avatar RoboisDesBins (non vérifié) | 

@reno732
"ntroduire dès faiblesse volontairement je ne pense pas on a plutôt demandé au ingénieur de faire en sorte que les produits soient accessible au plus grand nombre en étant moins coûteux"
Je ne dis pas cela au hasard, c'est un fait historique, renseigne toi, le virage a été pris dans les années 50. Et oui, c'est comme cela.

avatar macdr | 

Vous devriez faire un sondage: "de quand date l'iphone le plus ancien que vous utilisez ?"
Pareil pour les iPod et les macs. Je pense qu'ils seraient surpris chez HOP et Libé.

avatar thebarty | 

En tout cas, elle prend cher dans les commentaires sur Libé... (et qqun cite MacG)

avatar thebarty | 

En tout cas, elle prend cher dans les commentaires sur Libé... (Non, je ne fréquente pas Libé en général).
Et qqun a mis un lien sur MacG !

avatar CKJBeOS | 

pareil tous nos iPhones ont trouvés une seconde voir troisième vie.
Que de déballage de science de la belle dame pour rien en tirer que de l'absurde.

avatar marc_os | 

Je viens de faire quelques recherches.
En fait, la personne auteur de l'article publié par Libé n'a jamais travaillé. Elle a été "chargée de mission" puis "Collaborateur Parlementaire". Bref, elle n'a jamais travaillé !
C'est l'archétype du "politique", et elle vient juste de créer son association.
Cf. son profil sur LinkedIn.
Comme études elle a fait "affaires publiques et sciences politiques".
Cet article dans Libé était donc un "publireportage", juste une pub pour elle !
Voilà pourquoi on déteste de plus en plus la "politique".
Parce que des incompétents ont la parole et finissent par dicter leurs lois. :(

avatar larkhon | 

@marc_os :
Assez d'accord, sans doute la démarche n'était pas idiote mais pourquoi attaquer un produit en particulier? Il faut attaquer le consumérisme en entier. Ceci dit est-ce que la majorité des acheteurs de téléphones mobiles ont à coeur de garder leur appareil tant qu'il marche? Le comportement existe depuis plus de 15 ans, les opérateurs nous proposaient de nouveaux mobiles tous les 18/24 mois quasiment gratuitement. Les subventions sont parties mais pas l'habitude. Et si aux USA le nouvel iPhone coûte 199$ subventionné beaucoup ne vont pas hésiter...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR