Presse : Apple fait pression sur les rédactions avec ses publicités

Mickaël Bazoge |

Dans son édition de la semaine, le Canard Enchainé se fait l’écho de la pression qu’exercerait Apple sur la presse française, notamment pour la publicité diffusée dans les magazines trop heureux d’accueillir les pleines pages de réclame en ces temps difficiles (comme l’Apple Watch dans le dernier numéro de GQ ci-dessous). Le patron d’une régie pub explique qu’« Apple est un annonceur particulier qui nous oblige à signer une charte pour diffuser sa publicité », déclare t-il sous le sceau de l’anonymat.

Cliquer pour agrandir

Il poursuit : « Tout ce qui est traumatisant, trop dramatique en première page doit être évité pour ne pas perturber le produit Apple exposé en quatrième de couverture ». Exit donc les « unes » sur les sujets sérieux comme les conflits armés ou la drogue, au risque de se faire plumer un budget pub qu’on imagine conséquent. L’affaire a ce parfum de scandale idéal pour faire monter la sauce contre Apple, et il est vrai que lorsque l’on commence à s’intéresser aux coulisses des relations entre le constructeur et la presse, ce n’est pas très ragoutant. Derrière la façade progressiste que se donne volontiers le constructeur de Cupertino, se cachent des pratiques commerciales très dures, ce qui n’est pas un scoop pour qui s’intéresse un tant soit peu à Apple (et au monde de l’entreprise en général).

Mais quitte à jouer la carte du cynisme, on peut aussi dire qu’au moins, Apple a le mérite d’écrire noir sur blanc des exigences que bien d’autres grands groupes estiment comme « bien comprises » et qui poussent les rédactions, pressées par leurs régies pub, à s’auto-censurer pour ne pas déplaire aux annonceurs. Il n’en reste pas moins que ce genre de pratiques, provenant d’Apple ou d’autres, ne participent pas de la liberté de la presse, c’est le moins qu’on puisse dire. On a d'ailleurs vu à l'œuvre encore récemment ce souci de l'auto-censure, avec cette publicité pour le magazine Humanoïde qui a été censurée par les kiosques à journaux affiliés à Mediakosk ; son tort : parodier le logo d’Apple.

Le Canard a posé quelques questions au service com' d'Apple, et a reçu des réponses génériques : le constructeur « prétend ne rien imposer et encore moins influer sur le choix rédactionnel des supports ».

Cliquer pour agrandir

L’article revient également sur Apple News, le « Flipboard » d’iOS 9, pour lequel le Canard s’étonne qu’Apple sélectionne les articles et modifie les titres des publications partenaires. La Pomme a même embauché des journalistes pour assurer la sélection d’articles qui seront mis en avant. L’hebdo parle ici sans trop savoir : d’une part, Apple News comprend une section de favoris composée uniquement de flux RSS de sites web et de publications pour lesquels le constructeur s’est contenté d’ouvrir la porte (uniquement des médias anglophones pour le moment), sans rien toucher aux articles et à leurs titres.

D’autre part, on ignore dans les grandes largeurs à quelle sauce Apple compte manger les articles des publications choisies pour apparaitre dans la sélection de News. Apple a peut-être la volonté de modifier la titraille des articles proposés dans la section Pour vous de News. Mais pour le moment, on n’en sait encore rien. Peut-être qu’Apple voudra aussi s’éviter le risque de la controverse avec une presse américaine qu’on sait chatouilleuse avec son contenu. Et de ce qu’on peut en voir actuellement, les titres apparaissant dans cette section sont identiques à ceux publiés sur les sites web.

Merci à Martin pour les images GQ. Image de une : une de BusinessWeek en février 1996 (James CC BY-SA)


avatar ludmer67 | 

Peut-on mettre sur le même plan Sophie Davant, les Pokemon et l'Express ? Est-ce que l'information vaut un talk show ou un dessin animé ? C'est tout le problème, selon moi. L'illustration de l'article est la couverture de GQ, un mensuel si j'en crois Wikipédia "consacré à la mode, au style et à la culture à travers des articles sur la nourriture, le cinéma, la culture physique, le sexe, la musique, les voyages, les sports, les technologies et les livres".

L'article de MacG ne mentionne pas la lettre d'excuse et la promesse de diffusion à titre gratuit d'un nouvel encart en cas de couverture sur un sujet interdit par la charte.

avatar Mickaël Bazoge | 

@ludmer67 :
J'ai zappé cette anecdote. Pour y avoir travaillé de nombreuses années dans le milieu de la presse tradi (hors IT), je peux dire qu'il est très courant de faire des gratuités à un annonceur, et il arrive même qu'un rédacteur en chef fasse des excuses à un annonceur parce qu'il a été mal placé ou tout autre raison. Tout ça ça fait partie du business de la presse, qu'on approuve ou pas.

avatar jipeca | 

Ceci étant, laissons tout le monde faire la même chose, et de deux chose l'une :
- soit on censure l'information pour plaire aux "dieux clients" et on passe la pub,
- soit y plus de pub parce que ça ne plaira plus aux dits "dieux clients" de figurer en quatrième d'une publication ou on parle d'assassinat, d'enlèvement, de crash boursier.

Dans le premier cas, c'est juste le lecteur qui est baisé,
Dans le second c'est "saint Apple", ou n'importe quel autre annonceur.
Moi à priori, je préférerais que ce soit Apple qui se fasse mettre. Et je vais même plus loin, de la façon dont la firme évolue, ça ne me déplairait pas, tiens !

avatar broc_058 | 

Vous faites de la publicité pour vendre vos produits. On a besoin des images positives. Si l information est trop négative, on fermera le journal. Donc vous aurez payé pour une publicité qui ne sera visualisée.
Quel gain pour l entreprise ?
La demande d apple n a rien de scandaleux. Les journaux peuvent être en toute liberté au risque de perdre des marchés. On nous remplit d images agressives sur la guerre et la misère qui ne font pas avancer le monde. La socialisation est en route et l avenir sombre.
Nous les vilains occidentaux nous sommes coupables de tous les malheurs de la terre. Je préfère lire un magazine qui me fait présenter de belles images positives. On sait tous que la plupart des journaux politiques font de la désinformation ou une information orientée et tronquée.

avatar P'tit Suisse | 

réponse négative et donc auto-censurée, je ne voudrais pas déranger votre quiétude.

avatar vrts | 

@broc_058 : tous ces pauvres entrepreneurs qui ne peuvent pas manipuler en paix la presse pour vendre leurs merdes...

je ... je ... vais pleurer...

avatar SIMOMAX1512 | 

Du moment que ton destin est lié pour la part la plus importante a des publicités faite par des groupes internationaux tu n'es plus indépendant. La vous parlez des journaux papiers mais c'est encore plus flagrant c'est la télévision.

avatar malcolmZ07 | 

hilarant comment l'information est traitée sur les sites android phonandroid.com/apple-fait-pression-presse-francaise-avec-publicites.html

avatar ludmer67 | 

Un article dont la source unique est... MacG ! (voir en bas de l'article, "Via")

avatar Mac_Gay | 

Merci Mickaël! Un article sur Apple qui sait éviter la périphrase lue et relue "la firme de Cupertino" ;-)

avatar P'tit Suisse | 

L'annonceur a tous les droits et c'est bien normal, c'est lui qui paie !
Je ne comprends du reste pas pourquoi Apple ne contrôle que les pages entourant ses pubs et non toute la publication : ce ne sont pourtant pas les sujets agréables qui manquent à l'actualité, suffit de lire la presse people.
Et puis pourquoi s'arrêter à la presse ? Télévision, Internet, radio et Cie devraient aussi censurer les nouvelles désagréables qui perturbent le temps de cerveau disponible des consommateurs.
Enfin, on peut espérer que les tribunaux privés ( prévus par les accords UE-USA en discussion actuellement) permettront d'éliminer ce genre d'obstacles. (mode ironie off).

avatar huexley | 

Tu interpretes mal ma pensée. Imposer une couverture pour faire croire que l'on vit dans le monde des bisounours est simplement abjecte. Uniformisation, contrôle de ses clients et de la presse. Ça me rapelle furieusement un livre dont la pomme s'est largement inspiré pourtant.

avatar RoboisDesBins (non vérifié) | 

Et après on va pleurer sur le déclin de la presse, notamment écrite. Une presse comme cela, qu'elle crève, c'est tout ce qu'elle mérite.

avatar Jeckill13 | 

C'est un sujet qui flirte sur un parfum de pseudo scandale histoire de faire comme les régies publicitaires et vendre son bout de papier. C'est un secret de polichinelle que les annonceurs choisissent et ont des préférences concernant le contenu placé à côté. Je ne connais aucunes marques de luxe ou pas qui aime être placé à côté d'illustrations chocs ! Demandez aux vendeurs de foies gras s'ils sont d'accord pour qu'on place un somalien en train de mourir de faim à côté de leur pub pendant Noël

avatar FollowThisCar | 

Justement, comme il est question de Jon Stewart sur la photo, j'en profite pour tirer mon chapeau bien bas à un journaliste exceptionnel, puisqu'il arrête son show cette semaine, malheureusement.
Après des années de satire hilarante et d'un mordant inouï, pour moi ce sera la fin du Daily Show. Il a tiré à boulets rouges sur les hommes politiques de tous bords qui le méritaient, comme personne a osé avant lui ... et sans doute après lui. Un grand bonheur de liberté qui n'existera plus.

avatar Chanteloux | 

Acheter des consciences grâce à ses $$$$, c'est scandaleux et ça pervertit tout. Et le plus scandaleux, c'est que ça semble scandaliser si peu de personnes. L'argent est roi et maître, autorise tout, justifie tout, au nom d'une pseudo-liberté qui ne pourra qu'aboutir à une forme de fascisme souterrain extrêmement pervers. Les nouvelles que nous lirons ou engendrons auront été triées sur le volet par les puissances de l'argent. Ça vous paraît normal??

avatar ludmer67 | 

Oui, bon, là, ça fait trois fois, faudrait pas pousser non plus. Oui, il y a une concentration inquiétante des médias entre des mains intéressées, mais dans le schéma déprimant que vous décrivez, vous oubliez l'existence d'autres journaux et le nécessaire travail de décodage de l'information.

Le métier de journaliste n'a jamais été facile, nous sommes passés d'un système où le politique s'invitait à la table du 20h pour expliquer la nouvelle formule mise en place par le ministre de l'information, à un autre système, plus sournois, moins direct, où l'information est possédée par quelques capitaines d'industrie regardant leur intérêt avant l'intérêt général. J'admets une tendance à idéaliser, mais c'est un idéal vers lequel tendre et non une idée à dégager d'un revers de la main.

D'autres journaux existent. Déjà, le Canard Enchaîné, source de cet article de MacG. Ensuite Mediapart, qui propose de longues enquêtes sur l'évasion fiscale notamment. Arrêt sur images permet de mieux comprendre le traitement médiatique de certaines questions et de prendre du recul sur l'information au quotidien. Au-délà de ces médias cités, il existe des blogs de bonne tenue.

Il ne faut pas être consommateur d'informations ou client des médias. Il faut être critique, savoir décoder entre les lignes. C'est du boulot, mais il y a souvent moins de mensonges dans les grands médias que dans les petits qui prétendent s'y opposer (je ne donne aucun site, mais "tout est sur Internet, on y fait l'boulot, hein, bon, voilà...")

avatar bobytron | 

Quand je lis certains commentaires, je me dis que l'on aurait bien besoin de plus de Jon Stewart.
J-2 avant sa retraite, il va me manquer le bougre.

avatar FollowThisCar | 

D'ailleurs, son interview d'Obama le 21 juillet en dit long sur son influence et son génie :
* https://www.youtube.com/watch?v=L88H2HWEXrw

On n'est pas près de voir un président français se laisser pointer ses contradictions de manière aussi délirante ...

avatar albapple | 

Elle ne participe pas à la liberté de la presse mais ne s'y oppose pas. Elle veut simplement ne pas être mêlée à certaines choses mais n'empêche pas les journaux de les écrire

avatar Cowboy Funcky | 

Sujet polémique et pratique exclusive dApple ???...

L'Oreal allait diffuser une pleine page de pub après les attentats de Charlie Hebdo ??...

Bref...

avatar ludmer67 | 

Il ne faut pas confondre stratégie marketing et influence éditoriale. Vous décrivez la première quand l'article évoque la seconde.

avatar bbtom007 | 

Un vrai comportement de malandrin

avatar Totophe | 

Tous ces canards de la gauche bien pensante qui lèchent les popotins de la finance a longueur de temps.

avatar ludmer67 | 

Arnault a remercié Libération en lui retirant son budget publicitaire suite à l'avantageuse Une "Casse toi riche con". Ça, c'est d'la lèche !

avatar pickwick | 

@tous
Vous devriez aller tous à la pêche au bord d'un étang et profiter de ce merveilleux été...
Zen....

avatar FollowThisCar | 

Mmmm, avec tous les moustiques et autres bestioles rampantes, on risque de se retrouver avec au moins un bon chikungunya et une malaria, sans compter dysenteries et joyeusetés intestinales.

Finalement, c'est moins dangereux de casser du sucre sur ses congénères derrière un bon vieux Mac. Et puis assassiner de pauvres poissons innocents aussi lâchement, pas très moral tout çà.

avatar Orus | 

Tout cela ne donne vraiment pas envie de désactiver ABP sur les navigateurs, non ?

avatar Mémoire Cache | 

Cette image feutrée, édulcorée, bobo, où tout le monde est jeune, riche, beau, en bonne santé..., que Apple s'efforce tant bien que mal de maintenir me dégoute au plus haut point. Ca pue le fake a des kilomètres, c'est tellement surfait, niais et stupide que ça en devient ridicule. Je ne savais pas qu'Apple pouvait aller aussi loin pour essayer de maintenir cette ambiance qui est complètement dépassée en 2015.

avatar madeinphoto | 

Perso ce que j'ai jamais compris c'est pourquoi accepter autant de pub dans un truc payant,
si c'est gratuit ok mais on en a pour son argent ... Mais si on paye alors la pub est un surplus inutile...
Bah de toute façon, j'ai comme la plupart des français, arrêté d'acheter de la presse au passage à l'euro quand ils ont du croire que mon salaire ferait pareil que la progression de leur prix de vente... J'ai attendu et j'attends toujours mais du coup ils peuvent aussi attendre que j'achète un catalogue de pub hors de prix pour des articles de vendus... ;-))

avatar Terrehapax | 

Ben dis donc, c'est un sujet qui fait réagir !
Je me contenterai de deux remarques :
1°) la presse écrite française est en voie de disparition. Tous les titres sont la propriété de groupes industriels ou financiers. La plupart des titres parisiens (quotidiens et magazines) ne sont plus des journaux mais des tracts partisans (y compris, hélas, Le Monde). C'est eux qui ont eu la peau de Sarkozy. Alors, se draper dans la défense de la Démocratie pour attaquer Apple....
2°) tant mieux si les exigences d'Apple conduisent les rédactions à supprimer les Unes anxiogènes : tous les médias (y compris radios et télés) en abusent pour accrocher le lecteur/auditeur/téléspectateur au détriment de sa santé mentale et, le plus souvent, de l'honnêteté et de la hiérarchie de l'information.

avatar ludmer67 | 

La presse française résiste grâce aux aides de l'Etat. Par exemple, Le Monde touche 15 centimes par numéro d'aides diverses, soit plus de 16 millions d'euros en 2013. Les 400 millions d'euros que représentent cette aide se matérialise par une TVA réduite (2,1%), des abattements fiscaux pour les journalistes et des aides au numéro, entre autres.

Les chantres du libéralisme, qui se montrent comme les champions du capitalisme et de la modernité contre l'État, ne rechignent pas, lorsqu'ils prennent le contrôle d'un journal, à toucher de l'aide publique (soit dit en passant).

Sarkozy n'a pas perdu à cause des médias.S'il avait été bon et s'il avait toujours intéressé les électeurs, les médias auraient parlé de lui (principe : on cause de se qui intéresse ; corollaire : on évite les sujets importants qui n'intéressent pas). Il se trouve qu'il agace aujourd'hui plus qu'en 2012, qu'il a l'air d'un comique sur le retour, entre temps devenu ringard et lourd. Ses vannes sont éculées. Il était tellement détesté que même Hollande a réussi à le battre !

avatar Chanteloux | 

@ludmer67 :
J'aime beaucoup votre dernière phrase: synthèse fulgurante des deux derniers présidents français.

avatar Terrehapax | 

@ludmer67 :
"Il se trouve qu[e Sarkozy] agace aujourd'hui plus qu'en 2012, qu'il a l'air d'un comique sur le retour, entre temps devenu ringard et lourd. Ses vannes sont éculées. Il était tellement détesté que même Hollande a réussi à le battre !"
Pas la peine de répéter la doxa des médias parisiens, on la connaît par cœur.

avatar ludmer67 | 

Je veux bien débattre, échanger des idées, mais avec vous, on se situe plutôt sur le terrain du don ! Quand on en vient à contre-argumenter en bricolant dans son coin une "doxa des médias parisiens", c'est que l'on n'a rien d'intéressant à dire.

Sarkozy intéresse moins, y compris à l'intérieur de sa famille politique, le congrès fondateur du nouveau nom "Les Républicains" s'est fait dans une salle remplie aux deux tiers (ce que les images officielles du parti ont bien caché, soit dit en passant) et il a été réélu avec un score, certes majoritaire, mais nettement inférieur à celui de 2004 (64,5 % en 2014, contre 85,09 % en 2004)

Dans les médias, les interventions télévisuelles du candidat font moins d'audience qu'auparavant. Pourtant, Sarkozy est le bon client, a su imposer un agenda médiatique pendant toute sa présence au gouvernement entre 2002 et 2007.

Ce qui faisait sa force, c'est sa capacité à occuper l'espace médiatique en dehors de la campagne présidentielle (temps certes limité depuis l'adoption du quinquennat). Pour rester dans l'univers Apple, Sarkozy a perdu son "mojo".

Évidemment, il ne pas être naïf ou dupe, les médias ont un rôle, mais ils exploitent un phénomène plus qu'ils ne le créent (et encore, on peut discuter cette affirmation).

avatar Terrehapax | 

@ludmer67 :
Avouez que l'on est pas enclin à échanger des arguments avec quelqu'un qui commence par insulter. Conservez donc vos convictions si cela vous convient, mais je maintiens que les médias parisiens (presse écrite et audiovisuelle) étaient et sont encore hostiles à Sarkozy qu'ils continuent de diaboliser au nom d'un conformisme idéologique vaguement marxisant dont ils tentent de maintenir l'hégémonie. Est-il vraiment nécessaire de citer des titres ?

avatar Chanteloux | 

@Terrehapax :
C'est tout de même pas la faute aux médias si le nabot a plein de casseroles au cul! Je suis ce qui se passe en France à travers C dans l'air, bfmtv, iTélé, kiosque, bref, ce qui est accessible au Québec, et mon sentiment est qu'au contraire les médias le ménagent plutôt. Au Québec le traitement d'un politicien aussi pourri serait autrement plus vigoureux. D'ailleurs, un genre Sarkozy au Québec aurait tout simplement disparu de la carte depuis longtemps.

avatar Terrehapax | 

@Chanteloux :
On va pas tourner cette discussion sur Apple et la presse en une polémique sur Sarkozy et la presse.
Mais je vous signale que ce que vous écrivez confirme exactement mes commentaires : la plupart des chaînes télé, comme journaux et magazines, veulent la peau de Sarko.
Par ailleurs, posez-vous la question de savoir pourquoi aucune "casserole", comme vous dites, n'aboutit (malgré les efforts méritoires de la ministre de la Justice et des syndicats de magistrats) et pourquoi quand l'une foire (toutes jusqu'à présent), une autre apparaît.

avatar madeinphoto | 

@Chanteloux :
+1 et vive le Québec!

avatar iSc0tty | 

@ludmer67 :

avatar Stanley Lubrik | 

Apple pense vraiment à la protection de ses clients...

- Pas de sexe sur le store
- Pas de guerre dans les journaux où passe sa pub
- Pas de publicité pour aller lire des news sur l'univers Apple (bloqueur de pub iOS 9) ....

C'est Pleasantville ! Un monde pur et merveilleux !

Voir le film éponyme...

avatar Terrehapax | 

@Stanley Lubrik :
"Pas de publicité pour aller lire des news sur l'univers Apple"
Parce que c'est grâce à la pub qu'on lit des news ?
Interesting...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR