Diversité : l'employé type chez Apple est toujours un homme blanc

Stéphane Moussie |

Un an après le premier rapport sur la diversité et la promesse d'inclure plus de femmes et de personnes issues de minorités dans les effectifs, Apple fait un deuxième bilan. L'employé type ne change pas, il s'agit toujours d'un homme blanc.

Statistiques au 27 juin 2015 - Cliquer pour agrandir

Apple est composée à 69 % d'hommes au total. L'année dernière, ils étaient 70 %. Les hommes sont toujours bien plus nombreux que les femmes dans les postes technologiques (79 %) et à responsabilité (72 %).

Statistiques à l'été 2014 - Cliquer pour agrandir

54 % des employés (hommes et femmes confondus) sont blancs, soit un point de moins que l'année dernière. Les Asiatiques et les Noirs sont un peu plus représentés (respectivement 18 et 8 %, contre 15 et 7 % un an auparavant).

On note toujours une plus forte disparité dans les postes à responsabilité. Il y a 63 % de Blancs dans le leadership d'Apple et 69 % dans le leadership de la division retail (Apple Store).

« Au cours de l'année dernière, nous avons embauché plus de 11 000 femmes à travers le monde, ce qui est 65 % de plus que l'année précédente », déclare Tim Cook dans une lettre ouverte qui accompagne le nouveau rapport. Et d'indiquer qu'aux États-Unis, plus de 2 200 Noirs (+ 50 %) et 2 700 Hispaniques (+ 66 %) ont été engagés. « Mais il y a encore beaucoup de travail à faire », ajoute-t-il.

Nous voulons que chaque personne qui rejoint nos équipes, chaque client qui visite nos magasins ou qui nous demande de l'aide se sentent le bienvenu. Nous croyons en l'égalité pour tous, indépendamment de la couleur de peau, de l'âge, du genre, de l'identité de genre, de l'origine ethnique ou de l'orientation sexuelle.

Vidéo mise en ligne au moment de la publication du premier rapport sur la diversité

La plupart des autres géants de la Silicon Valley ont eux aussi publié des rapports sur la diversité de leur effectif ces derniers mois. Chez Microsoft, on compte 72 % d'hommes et 59 % de Blancs (chiffres du 30 juin 2015). Chez Google, 70 % d'hommes et 60 % de Blancs (en janvier 2015).


avatar 8enoit | 

@Silverscreen :
"Réponse maladroite mais problème réel"

Yes
Mais on ne règle pas un problème en s'attaquant aux conséquences. Là on a plutôt l'air d'un idiot.

avatar demenla971 | 

On a droit à la réaction d'une belle brochette de cons doublés de racisme et de machisme.
Ils ont tous peur pour leur futur boulot en se disant putain ils embauchent noirs et femmes à ma place. Dans ces embauches dites vous qu'Apple embauchent des gens qualifiés à qui on fermait les portes auparavant. Il y a fort à parier qu'ils sont très bons dans leur domaine respectif. Cela s'appelle de la discrimination positive, qui tente de contrer la discrimination négative subit par les femmes, les handicapés, les noirs, les gens ne correspondant pas aux critères de beauté de la société branchouille... Bref vous me faites marrer avec vos commentaires de racistes qui sous couvert de méritocratie et d'égalité, conspuez cette mesure.
Vous pensez vraiment qu'apple c'est une asso de quartier dirigé par un gaucho à la Jean Luc Mélenchon, prêt à travailler avec des incapables. Pfff belle mentalité de merde.

avatar un passant | 

@ thewolf
@ Silverscreen
@ demenla971

Merci de me montrer qu'il n'y a pas que des nombrilistes dans les commentateurs de ce site.

avatar larkhon | 

C'est de la grosse connerie... Quand je regarde certaines grandes boites attirer des talents internationaux je me dis putain pour une boite qui a beaucoup profité de l'économie nationale c'est pas normal qu'il y ait autant d'américains (par ex) à des postes clés, au lieu de promouvoir des locaux, mais en même temps l'entreprise aura considéré qu'il lui fallait les meilleurs talents, pourquoi se tirer une balle dans le pied en l'en empêchant? Après il faut juste que ces décisions ne soient pas motivées par un souci d'économie... Récemment en allant sur Paris j'étais étonné de voir autant de serveurs parlant à peine Français. Là encore on pourrait argumenter que les Français parlent peu de langues étrangères mais quand bien même tout le monde savait parler Anglais en France ça fait surtout des économies de cibler certaines communautés...

avatar enzo0511 | 

Il vaut mieux embaucher des gens compétents peu importe leur origine que de se forcer à vouloir imposer la diversité au nom de l'égalité ou le politiquement correct

avatar 8enoit | 

Et au Japon l'employé moyen est un homme aux yeux bridés… O_o

Cette tendance aux stat' raciales, en soulignant ces traits au détriment de qualités comme la compétence, favorisent le jugement à l'apparence.
Et moi qui pensait que c'était mal de juger aux apparences.

Paradoxalement en mettant en avant les caractéristiques raciales, on entretient le racisme. Car on souligne les différences, et on sous-entend que celles-ci entraînent des différences humaines essentielles, ce qui n'est pas vrai.

Elles engendrent également un sentiment d'injustice. Car qui accepterait d'être choisi ou retenu pour ce qu'il n'a pas choisi d'être? Qui trouve juste d'être jugé non sur son mérite ou sa compétence mais son apparence ou son sexe?

L'égalitarisme est un poison pour toute la société. Ce n'est ni l'égalité ni la justice. Cela engendre la division en communautés, le retour des privilèges, la suspicion généralisée.

Aux politiques de se bouger pour dénoncer ces excès. Je ne compte pas sur Apple ou autres Google qui sur ce plan jouent un rôle de suiveurs grotesques.

avatar 8enoit | 

@8enoit :
Et bien entendu ce n'est pas le rôle de boîtes commerciales de faire de la politique. Faire bosser ensemble des gens d'origines différentes sur des projets positifs, c'est tout ce qu'il peuvent faire. Et c'est déjà pas mal.

avatar en ballade | 

@8enoit :
Sors de ta naïveté et demande toi pourquoi beaucoup de jeunes diplômés français d'origine extra européenne quitte la France , de plus la discrimination positive aux usa a permis l'émergence d'une classe moyenne voire bourgeoise afro-américaine. Sans cela le réseau des minorités en milieu économique des non blancs ne leur permettent pas d accès à même un stage. Arrêtons l'hypocrisie.

avatar 8enoit | 

@8enoit :
Et bien entendu ce n'est pas le rôle de boîtes commerciales de faire de la politique. Faire bosser ensemble des gens d'origines différentes sur des projets positifs, c'est tout ce qu'il peuvent faire. Et c'est déjà pas mal.

avatar harisson | 

Les gens, de tous les côtés, se prennent trop la tête sur ce genre de questions, merci Tim Cook d'alimenter cette logique intrinsèquement nonsensique via la communication d'Apple plutôt que d'améliorer les stratégies business.

avatar gweginoz (non vérifié) | 

@presque tous: ne vous faites donc pas plus bêtes que vous n'êtes:
1- où est-il question de discrimination positive?
2- ces chiffres sont bien révélateurs d'un problème: c'est une bête question de statistique: dans un monde qui fonctionne (vraiment égalitaire), il devrait y avoir 50% de femmes (pour prendre leur exemple) employées, point-barre. Que cela vous dérange ne change rien au problème.
Mais encore une fois, on parle juste d'un indicateur qui pointe vers un problème. Personne (je dis bien personne) n'a jamais dit qu'il fallait engager une femme (ou un black ou un hispano...) incapable plutôt qu'un blanc qui l'est. ca ne marche pas coome ça.
C'est un fantasme conspirationniste parano!!!

avatar wildtiger | 

C'est bien de se plaindre de cette discrimination positive mais quelle est votre solution à apporter ?

avatar iJoke | 

La discrimination positive est là pour compenser la discrimination négative... Quand les beaux discours suffiront à la compenser en pratique il n'y en aura plus besoin.
Science Po ne s'en porte pas plus mal

avatar larkhon | 

Oui c'est sur, le discours pro-discrimination positive fait avancer les choses, on va pas du tout se demander pourquoi une personne de telle ou telle minorité sera parvenue à tel ou tel poste. Un exemple facile ce sont les femmes en politique : on essaie de coller à la parité pour faire bien mais derrière ça reste un milieu misogyne qui va considérer que la plupart des femmes sont des bouche-trous. Alors ce ne sont pas les stats qui comptent, c'est l'éducation !

avatar pslauver | 

Mais je suis le seul à penser que l'on est pas égaux à la naissance ?

Pourquoi vouloir exactement les mêmes pourcentages de race/sexe qu'il y a dans le pays au niveau des entreprises/politiques ?

Si une entreprise embauche des blancs à la place de noirs par racisme et que ces blancs sont moins compétents et bien l'entreprise se cassera la gueule !

Il y a des boulots où il y a très peu d'hommes et inversement.

Discrimination positive cela n'existe pas. Une discrimination est toujours négative.

Avez vous les stats françaises sur les races/sexe / niveau d'études ?

Cela expliquerait peut-être cela.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR