Diversité : l'employé type chez Apple est toujours un homme blanc

Stéphane Moussie |

Un an après le premier rapport sur la diversité et la promesse d'inclure plus de femmes et de personnes issues de minorités dans les effectifs, Apple fait un deuxième bilan. L'employé type ne change pas, il s'agit toujours d'un homme blanc.

Statistiques au 27 juin 2015 - Cliquer pour agrandir

Apple est composée à 69 % d'hommes au total. L'année dernière, ils étaient 70 %. Les hommes sont toujours bien plus nombreux que les femmes dans les postes technologiques (79 %) et à responsabilité (72 %).

Statistiques à l'été 2014 - Cliquer pour agrandir

54 % des employés (hommes et femmes confondus) sont blancs, soit un point de moins que l'année dernière. Les Asiatiques et les Noirs sont un peu plus représentés (respectivement 18 et 8 %, contre 15 et 7 % un an auparavant).

On note toujours une plus forte disparité dans les postes à responsabilité. Il y a 63 % de Blancs dans le leadership d'Apple et 69 % dans le leadership de la division retail (Apple Store).

« Au cours de l'année dernière, nous avons embauché plus de 11 000 femmes à travers le monde, ce qui est 65 % de plus que l'année précédente », déclare Tim Cook dans une lettre ouverte qui accompagne le nouveau rapport. Et d'indiquer qu'aux États-Unis, plus de 2 200 Noirs (+ 50 %) et 2 700 Hispaniques (+ 66 %) ont été engagés. « Mais il y a encore beaucoup de travail à faire », ajoute-t-il.

Nous voulons que chaque personne qui rejoint nos équipes, chaque client qui visite nos magasins ou qui nous demande de l'aide se sentent le bienvenu. Nous croyons en l'égalité pour tous, indépendamment de la couleur de peau, de l'âge, du genre, de l'identité de genre, de l'origine ethnique ou de l'orientation sexuelle.

Vidéo mise en ligne au moment de la publication du premier rapport sur la diversité

La plupart des autres géants de la Silicon Valley ont eux aussi publié des rapports sur la diversité de leur effectif ces derniers mois. Chez Microsoft, on compte 72 % d'hommes et 59 % de Blancs (chiffres du 30 juin 2015). Chez Google, 70 % d'hommes et 60 % de Blancs (en janvier 2015).

avatar lmouillart | 

C'est totalement faux pour 2013, c'est
USA : 62.6%, CA : 39% (à vue de nez on doit être en 2015 à USA : 60%, CA : 37%)

Hispaniques : 17.1%, CA : 38.4%
Noirs/Africains : 12,6%, CA : 13.2%
Asiatiques : 5.3%, CA : 14,1%
Métisses : 2.4%, CA : 3.7%
Indiens, Alaska : 0.9%, CA : 1%

La proportion de blancs est en baisse constante, tant au niveau régional que national.

http://www.census.gov/quickfacts/table/PST045214/06,00

avatar Vicken | 

Faire de la discrimination positive c'est faire de la hiérarchisation, faire de la hiérarchisation si ce n'est pas racistz ça y ressemble.

avatar Sostène Cambrut | 

@Vicken

La discrimination positive est une réponse maladroite à un phénomène bien réel en Occident : le racisme à l'embauche.

Statistiquement, le mâle blanc a toujours plus de chance de trouver du travail que tous les autres. Ça veut dire que par défaut il y a une discrimination positive en faveur des blancs. Le pragmatisme américain dit que puisqu'il y a une discrimination positive de facto, autant la contrebalancer consciemment dans l'autre sens.

Ça veut dire que tu peux te scandaliser qu'une hiérarchisation existe, mais malheureusement elle est bien là, consciemment ou non, et ce n'est pas en la niant qu'on va régler le problème.

C'est dramatique de devoir en arriver là mais c'est malheureusement encore indispensable pour équilibrer la balance.

avatar Mithrandir | 

@Sostène Cambrut :
Ben si il y a moins de blancs au niveau des employés Apple que dans la société américaine, je ne vois pas bien sur quel fait objectif on peut affirmer ce que tu dis (chez Apple en tout cas). Sauf en ayant une position idéologique a priori.

avatar heret | 

Ça veut dire que par défaut il y a une discrimination positive en faveur des blancs.
Positive ? Non, je réfute ce qualificatif.

Le pragmatisme américain dit que puisqu'il y a une discrimination positive de facto, autant la contrebalancer consciemment dans l'autre sens
Ce qui entérine et grave dans le marbre les pratiques discriminatoires alors qu'on devrait ne plus en avoir. C'est la plus mauvaise des réponses.

avatar Ajioss | 

Ça n'est pas débile , c'est les États Unis. Un pays qui a un modèle de société différent du notre. Un modèle construit depuis ses origines sur la base des communautés qui cohabitent entre elles. Ou chacun doit trouver sa place de gré ou de force dans l'intérêt de la cohésion du pays.
La France de son coté repose sur le le principe qu'elle est une et indivisible voila pourquoi le modèle longtemps pratiqué en France a été l'assimilation. La crise identitaire que connaît la France aujourd'hui a commencé à partir du moment ou elle a essayé de singer le modèle américain.
Bref, Vos réactions sont donc légitimes bien qu'inapproprié en ce concerne les états unis.

avatar Macuserman | 

Je suis assez d'accord avec les commentaires plus hauts.

On a l'impression que c'est un drame que le "blanc" soit "TOUJOURS" (rendez vous compte ma bonne dame) l'employé type d'une grosse société.

Le titre plus judicieux aurait été: "toujours plus de diversité dans les équipes d'Apple" ;-)

avatar heret | 

Diversité de quoi ? Des grands et des petits ? Des droitiers et des gauchers (où classer les ambidextres) ? Des frisés et des cheveux raides ? Des myopes et des presbytes ? Pourquoi personne ne veut écrire le mot ?

avatar phoenixback | 

Ouai ben au kfc y'a que des noirs personne se plaint :-D

avatar mistermabner | 

@phoenixback :
Kfc fait de la discrimination positive dans ses pubs...il n'y a que des blancs :)
Blague à part, la discrimination dite "positive" est une notion française les us ne fonctionnent pas comme nous en fait. les anglo-saxons en général sont très communautaires. Ces statistiques reflètent leur fonctionnement social. On le voit dans leurs séries, films, musiques...ils sont pas très friand de la mixité. Mais ils se sentent tous américain. Et veulent être représenté. On retrouve ce fonctionnement dans leur politique aussi. C'est déjà une grosse différence avec nous. C'est ce qui leur permet de trouver leur équilibre. Les gens en France on du mal à se sentier français. Déjà parce qu'on leur fait ressentir avec des questions du genre "tu es de quelle origine ?" Même si tu es née à Paris. Mais aussi parce que beaucoup restent trop attachés à la communauté. Mais bon c'est un autre débat. On parle de racisme mais au us le racisme est pire que chez nous. D'autre part les "stats" sont très ouverts pour accueillir des étudiants étrangers et une fois former ils ont souvent la possibilité de travailler pour leurs qualifications. On a beau critiqué leur fonctionnement mais c'est dans les pays anglo-saxon qu'on retrouve le plus de personnes des "minorités" avec des hautes responsabilités. En France on a encore du boulot mais c'est assez récent de voir "nos minorités" s'orienter vers des hautes études il faut être patient. Il y a aussi encore la génération "veille France" qui sera bientôt remplacé par une plus ouverte qui aura voyagé et surtout qui aura côtoyé la France dans sa pluralité. Je préfère le modele français dont la mixité est plus assimilante.

avatar kril1n | 

Les arabes sont mis dans quels catégorie ?

avatar phoenixback | 

@kril1n :
Personne ne sait ils ont volé le sondage les concernant.

avatar geneosis | 

Quand on présente une ignorance crasse en fait de conscience politique, on à ce genre d'articles. Un modèle dans son genre.

L'époque ou il y avait des marxistes, des situationnistes, des anarchistes, des monarchistes, même des tenants du "système", argumentants par de l'histoire, de la sociologie, de l'économie, de l'anthropologie et de la philosophie, bref un peu de savoir, semble remonter bien loin.
Ne reste plus que l'arrogance de l'ignorance généralisée, qui ose se présenter avec l'assurance du savoir le plus intellectuellement fondé. Il faut le faire...
La magie de l'ignorance moderne c'est que de par sa profonde vanité (mondaine, le paraître quoi), elle sait récupérer, pour faire illusion, tous les signes extérieurs qui font le savoir et le savant et ce, en parfaite inconscience d'elle-même.
On a donc de l'idéologie pure, qui s'auréole de l'autorité de la science et de l'objectivité pour faire passer son message. Quel merveilleux pouvoir... L'idéologie dominante dispose de moyens quasi-illimités.

La logique des choses est plus forte que la sincérité des individus. À méditer.

"Qu'il croie toujours être le maître, et que ce soit toujours vous qui le soyez. Il n'y a point d'assujettissement si parfait que celui qui garde l'apparence de la liberté ; on captive ainsi la volonté même"
J. J Rousseau

avatar Leadlike | 

La majorité des populations dans lequel Apple est présents sont des blancs. Les seuls capables de prouver qu'un produit 2 fois plus cher que ces concurrents est valable est un homme. Tant qu'à pôle ne s'installera pas à Djibouti pour être du discount ça ne changera pas ;)

avatar lmouillart | 

Tim Cook fait du bon boulot et son travail va dans la bonne direction, comme dit dans l'article, il reste cependant du travail sur ce point, et notamment au niveau de la mixité des sexes. Il y a effectivement le même type de difficultés dans les autres entreprises du domaine IT, c'est notamment dû au fait que les personnes qui sortent de l'école avec les diplômes appropriés ne représentent pas elles non plus la population locale.

Ces entreprises richissimes devraient donc dynamiser un peu plus et au moins le tissu éducatif local.

avatar Aldwyr | 

Encore une pensée bien formaté qu'il faut une parité homme/femme de 50/50 dans une entreprise.
Encore cette présentation que je trouve malsaine de dire : regardez, nous avons des noir, des jaunes, des hispaniques, des arabes chez nous. On est donc une entreprise moderne.

C'est en marquant les différence que l'on en crée. La discrimination, qu'elles soit positive ou non est mauvaise. (je parle pour l'emploi en général, un handicapé à besoin d'être descriminé positivement, sinon, plus aucune accomodité pour lui dans la vie... Paie ta merde.) Mais pour l'embauche, un handicapé ne doit pas être favorisé car cela permet à une entrepise de remplir ses cota (en France je parle).

Bref, Comme un célébre physicien a dit lorsqu'il est rentré sur le sol américain et qu'on lui a posé la question de quel race était-il, sa réponse est la plus naturel qu'il soit : "human".

avatar SugarWater | 

C'est biaisé car Apple fait soustraiter. L'employé d'Apple est un homme jaune qui produit en batterie des appareils.

avatar Mathias10 | 

@SugarWater :
On se rejoint :-)

avatar Mathias10 | 

Bon allez!

Comme les détracteurs aiment le faire , on considère les employés de Foxconn comme employés Apple...les blancs ne sont alors plus en minorité:-)

avatar thewolf | 

Quand je lis tous ces commentaires, je me rends bien compte qu'aucun de vous n'est ni une femme, un handicapé, ni n'appartient à une minorité ethnique. C'est étrange de pérorer de façon si savante et si définitive sur un problème (le racisme ou la discrimination) qu'on n'a jamais subi. Mais bon il semblerait que ce soit le propre de l'homme en général de donner des leçons sur des choses qu'il ne connait même pas... ça me fait penser à ce que j'entends en France de la bouche même de certaines personnes bien nées et favorisées qui martèlent avec un aplomb sans faille à propos du chômage des jeunes ou des seniors que s'ils voulaient vraiment travailler, ils trouveraient... triste monde égoïste et dénué d'empathie.

avatar Pelliculart | 

@thewolf :
Etre humain c'est effectivement réfléchir en égoïste et en repli sur soi (comme la majorité des commentaires d'hommes blancs ici). Mais être humain c'est aussi faire preuve d'Altruisme au moins en acceptant que les autres aient des difficultés qu'on ne peut pas ressentir ou vivre au quotidien. Merci donc pour ton commentaire qui donne un peu d'espoir en l'humanité.

avatar 8enoit | 

@thewolf :
Cette façon de juger les employés n'est pas une manière de lutter contre le racisme. Au contraire. On racialise tout. Comme si c'était un critère essentiel. Idiotie. On encourage ainsi le racisme.

Du reste ma femme est d'accord avec moi.

avatar Marvin_R | 

Je pense aussi que tous ceux qui se plaignent sont des hommes blancs, membres du groupe majoritaires, qui n’ont aucune conscience de ce que peuvent subir les groupes minoritaires.
Vous avez peur que quelqu’un prenne votre place à cause de sa couleur de peau ? C’est exactement ce qui se passe ! Les personnes de couleurs le subissent régulièrement.
L’intelligence dépend-elle de la couleur de peau ou du sexe ? Alors pourquoi si peu de femmes ou de personnes de couleur dans les dirigeants des entreprises par exemple ?
Que des gens soient obligés de mentir sur leur nom ou leur adresse pour espérer avoir un entretien d’embauche est inacceptable. Mais apparemment, inutile de compter sur la plupart d’entre vous pour changer la donne... C’est triste.

La discrimination n’est pas une solution idéale, mais c’est une solution pour forcer les entreprises à étudier toutes les candidatures et ne pas prendre en compte le sexe ou la couleur de peau dans les critères de recrutement. Quand on entend un sénateur expliquer que le but d’une femme est de faire des enfants, on se dit qu’il y a du boulot pour combattre les préjugés.

Appeler la discrimination positive du racisme car elle grignote vos privilèges de blancs et ne vous garanti pas d’être choisi, à compétences égales, systématiquement face à une femme ou une personne de couleur... Belle mentalité.

avatar 8enoit | 

@Marvin_R (ou Khefin ? va savoir):
Préjugés sur vos contradicteurs. Ce sont des non arguments.
Si vous débattiez sur le fond plutôt que décrédibiliser celui d'en face?

avatar Silverscreen | 

La réponse est très artificielle et maladroite mais le problème réel : les sociétés préfèrent embaucher des hommes blancs à un meilleur salaire même à compétences égales voire moindres que d'autres catégories minoritaires.
Il n'y a aucune raison objective que dans le retail, par exemple, on aie pas une parité hommes femmes. On peut toujours arguer du manque de femmes étudiantes dans les filières technologiques, pour de raisons culturelles, mais dans le retail, ça ne devrait pas jouer du tout...

Bref, Apple a raison de questionner ses pratiques d'embauche biaisées jusque là. Les objectifs chiffrés gravés dans le marbre sont plus discutables...

Perso, tant que l'embauche et la promotion se font à compétences égales, ça me va...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR