Résultats Apple T2 2015 : un nouveau trimestre record

Florian Innocente |

Apple a présenté les résultats financiers du deuxième trimestre de son année fiscale 2015. C'est une période qui s'étale de la fin décembre 2014 (les ventes de Noël sont derrière elle) jusqu'à la fin mars 2015. Ce trimestre est traditionnellement « creux » pour plusieurs raisons : la demande ralentit aux États-Unis, la production est interrompue par le Nouvel an chinois en janvier et l’effet des nouveautés est déjà (ou encore) loin… Grâce à des ventes soutenues d’iPhone et de Mac, c’est pourtant, de manière récurrente, un excellent second trimestre.

Les bureaux d'Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple

Chiffre d’affaires et bénéfice

Les estimations du directeur financier d’Apple sont toujours conservatrices : alors que Luca Maestri tablait sur un chiffre d’affaires compris entre 52 et 55 milliards de dollars, les analystes n’ont pas hésité à parier sur un CA approchant les 57 milliards de dollars. Il s’établit finalement à 58 milliards de dollars (53 milliards d'euros), là où il était de 45,6 milliards au T2 de 2014. C'est donc une fois de plus un trimestre record pour le groupe. Le bénéfice est de 13,6 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) contre 10,2 milliards il y a un an.

La marge brute est de 40,8%, un léger mieux sur 2014 où elle était de 39,3 %. Les ventes en dehors du sol américain ont représenté 69% du chiffre d'affaires au lieu de 66%, c'est par ailleurs la proportion la plus importante à ce jour.

Autre fait notable, la Chine passe franchement devant l'Europe et devient le second marché d'Apple derrière les États-Unis. Ce trimestre, la part du marché chinois dans le CA a été de 16,8 milliards contre 12,2 milliards pour l'Europe (et 21,3 milliards pour les USA). Il y a un an, le rapport était inversé mais déjà la Chine talonnait l'Europe avec respectivement 9,8 milliards et 10,9 milliards.

En un an, la Chine a vu sa contribution au CA d'Apple augmenter de 71% là où l'Europe n'a fait que 12% de mieux, les États-Unis 19% et que le Japon reculait de 15%. Le reste de la zone Asie-Pacifique a progressé aussi dans d'importantes proportions : +48%.

La Chine, encore, a fait mieux aussi que les États-Unis sur la vente d'iPhone — grâce notamment aux fêtes du Nouvel an chinois. C'est la première fois que ce rapport de force change entre les deux pays pour ce produit.

Ventes de Mac

Il y a un an, il s'était vendu 4,13 millions de Macintosh, tous modèles confondus (depuis belle lurette, Apple ne ventile plus ses résultats en fonction de chaque gamme). Sur ce trimestre il s'en est écoulé 4,6 millions, c'est une progression annuelle de 10 %. Un point à souligner, sur ce trimestre, le CA du Mac est repassé devant celui de l'iPad. Certes, de peu (5,6 milliards contre 5,4 milliards), mais c'est un symbole intéressant alors que les proportions étaient bien plus à l'avantage de la tablette l'année dernière (une part dans le CA de 7,6 millards face à 5,5 milliards pour les Macintosh). Le "camion" retrouve de son mordant.

Ventes d’iPhone

61,2 millions d'iPhone vendus durant ces trois derniers mois, alors que les prévisions des analystes oscillaient entre 55 et 60 millions. Apple aura fait mentir tout le monde. Ce chiffre est à comparer aux 43,72 millions d'unités du même trimestre de 2014, période où la locomotive iPhone 6 n'était encore qu'une rumeur. La progression annuelle en volume de téléphones vendus atteint les 40 %. Tim Cook, après l'annonce des résultats, a expliqué que selon ses estimations, 20% environ de la base existante d'utilisateurs d'iPhone était passée sur un iPhone 6/6 Plus. Ce qui lui fait dire qu'il existe un sacré potentiel pour des ventes supplémentaires (sans même parler des nouveaux venus, pas équipés ou switchers).

Ventes d’iPad

12,6 millions de tablettes ont été écoulées sur ce trimestre contre 16,35 millions il y a un an à la même époque. C'est un recul de 29 % sur la période de 2014. Le meilleur chiffre de ventes pour ce produit remonte à la période de Noël 2013 où Apple en avait vendu 26 millions d'unités.

C'est la dernière fois où la Pomme avait réussi à vendre plus d'iPad que l'année précédente. Aujourd'hui on retrouve quasiment le niveau du T2 de 2012, et ses 11,8 millions de tablettes. Ce produit a visiblement une bonne longévité, tant mieux pour les clients qui n'ont pas besoin d'en changer très souvent, tant pis pour Apple.

Mais d'autres facteurs peuvent jouer : un attrait moindre que sur les téléphones ; des téléphones qui se sont agrandis au point de devenir des mini tablettes pour certains utilisateurs et la concurrence de produits très peu chers. Apple n'a d'ailleurs pas fait beaucoup d'efforts l'an dernier pour rendre ses iPad mini plus attrayants.

Progression en revanche sur le poste dit des "Services", il englobe les ventes de l'iTunes Store, l'App Store, le Mac App Store, l'iBookstore, AppleCare, ApplePay et le fruit du paiement de différentes licences. Aux 4,57 milliards de dollars de 2014, Apple oppose 4,99 milliards cette année.

Quant aux "Autres produits" dans lesquels Apple case les iPod, l'Apple TV, les accessoires et les articles Beats, le CA de ce trimestre a été de 1,689 milliards contre 1,880 milliards il y a un an. On peut y voir l'influence d'une nouvelle baisse des ventes d'iPod, même si le détail par produits n'est pas précisé.

Si l'on compile la part des uns et des autres dans le CA d'Apple, l'iPhone continue d'écraser son monde en représentant pas moins de 69% du total. Derrière lui il y a le Mac avec 10 %, juste devant l'iPad à 9 %. Il y a un an, cette part de l'iPhone n'était "que" de 57 %. L'arrivée de l'Apple Watch qui ne peut fonctionner qu'avec un iPhone devrait continuer de cimenter les fondations du smartphone.

Pour le prochain trimestre, Luca Maestri table sur un chiffre d'affaires compris entre 46 et 48 milliards de dollars. Apple s'attend donc à battre une nouvelle fois son propre record trimestriel — et confortablement — puisque le CA du T3 2014 était de 37,4 milliards. La marge brute à venir est estimée entre 38,5 et 39,5 %.

Parmi les à-côtés de ces résultats, Apple a précisé qu'elle avait procédé à 26 acquisitions d'entreprises ces 18 derniers mois.

Avec Anthony Nelzin

avatar MiniMac | 

Sans parler du fait que ceux qui voudront une watch sans avoir d'iPhone ( compatible ) achèteront aussi un nouvel iPhone : d'une pierre deux coups …!!!

avatar RBC | 

Merci pour la rigolade en tout cas mes chers expert des forums et le pompon à notre cher Mouillart pour ses 423 lignes écrites qui ne serviront à rien.
En tout cas : BRAVO APPLE !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR