Tim Cook fait son coming out : « Je suis fier d’être gay »

Soumis par Mickaël Bazoge le jeu, 30/10/2014 - 12:35

C’était un secret de Polichinelle, aussi bien dans la Silicon Valley qu’ailleurs : Tim Cook a formellement annoncé aujourd’hui qu’il était gay. Il s’en explique dans une tribune parue dans BusinessWeek, en citant tout d’abord son héros personnel, Martin Luther King. Le champion des droits civiques disait : « La question la plus importante dans la vie est Que faites-vous pour les autres ? ». Le CEO d’Apple a souvent tourné et retourné cette question, mais son désir de conserver au secret sa vie personnelle l’a empêché de « faire quelque chose d’important » jusqu’à présent.

Apple était bien représentée lors du défilé SF Pride cet été à San Francisco. Tim Cook était présent, avec de nombreux autres employés de l’entreprise.

Beaucoup de monde connaissait l’orientation sexuelle de Tim Cook chez Apple, « et cela ne semblait faire aucune différence dans la manière avec laquelle nous travaillons ». Évidemment, travailler chez Apple tout en étant gay n’est pas réellement un problème, mais « tout le monde n’est pas aussi chanceux ».

Je suis fier d’être gay, et je considère qu’être gay est parmi les plus grands dons que Dieu m’ait fait.

Le CEO d’Apple explique qu’être gay lui a permis d’avoir une meilleure compréhension de faire partie d’une minorité — on comprend mieux à cet égard les nombreuses initiatives d’Apple pour améliorer la diversité dans ses rangs, ainsi que les discours et prises de position du chef d’entreprise dans ce domaine (lire : Diversité, égalité des chances : Tim Cook réitère les engagements d’Apple).

« Cela a été parfois difficile et inconfortable », écrit-il, mais cela a aussi renforcé sa confiance en lui-même, « de suivre ma propre route, et de m’élever au delà de l’adversité et du conservatisme. Cela m’a aussi donné la peau d’un rhinocéros, ce qui peut se révéler très pratique quand on est CEO d’Apple ».

Tim Cook revient également sur les combats menés et qui restent à mener pour l’égalité des chances aux États-Unis, notamment les licenciements sur la seule base de l’orientation sexuelle (un autre combat du CEO). Cook ne se considère toutefois pas comme un « activiste », mais il réalise combien il a bénéficié du « sacrifice des autres ». « Si savoir que le PDG d’Apple est gay peut aider quelqu’un qui lutte pour savoir qui il ou elle est, ou si cela réconforte quelqu’un qui se sent seul, ou inspire des gens pour promouvoir l’égalité, alors cela vaut le sacrifice de ma propre vie privée ».

Cette révélation ne changera rien à son travail chez Apple, assure Tim Cook. Les employés, les clients d’Apple, les développeurs, les investisseurs, les fournisseurs méritent un CEO solidement en poste. Mais il espère que les gens « respecteront [son] désir de se concentrer sur les choses dans lesquelles [il] s’implique et pour le travail qui [lui] apporte tant de plaisir ».

Tim Cook ne prétend pas jouer dans la même ligue que Martin Luther King ou Robert F. Kennedy, également dans son Panthéon personnel. Mais il veut tout de même « faire sa part », même si elle est petite, « pour aider les autres », pour « éclairer le chemin vers la justice ensemble, brique par brique. Voici ma brique ».