CGU d'Apple, le pavé impossible à lire

Mickaël Bazoge |

La volonté de transparence d'Apple touche aussi bien les conditions de travail chez ses fournisseurs que les exigences environnementales, en passant par la diversité. Mais il est un domaine dans lequel le constructeur n'a réalisé encore aucun effort : celui des conditions générales d'utilisation (CGU) de ses produits et services. Quel courageux s'est réellement plongé dans la lecture de cet interminable contrat qui court sur des pages et des pages (à part en état d'ivresse, bien entendu) ? Il faut bien avouer que c'est totalement indigeste, que ce soit sur un Mac, un iPhone, ou sur l'Apple TV comme on le verra dans la vidéo ci-dessous.

Alors, à quand un toilettage et une simplification des termes des CGU afin de les rendre digestes à tout un chacun ? Et il ne s'agit pas que d'une boutade : savoir ce qu'Apple se donne le droit de faire des données de ses utilisateurs est devenu une préoccupation sensible…

Les CGU d'Apple sont même devenues un objet de blague au cœur d'un épisode de South Park aussi peu ragoûtant que très drôle, HUMANCENTiPAD, dans lequel un des héros accepte les conditions d'iTunes sans les lire… Il lui arrivera des bricoles.

Tags
avatar peartrz | 

Mon dieu la personne qui lit sa en entier je lui dis chapeau !!

avatar Tomn | 

D’abord, vivement qu’Apple interdise/déconseille de filmer à la verticale :)
(Merci pour la référence à South Park)

avatar Mickaël Bazoge | 
L'auteur a été dûment et justement sanctionné pour cette faute de goût.
avatar SdB | 
avatar Alberto8 | 

Haha !!! J'ai trouver a quoi ça sert le slow mo dans l' apps caméra !!! C'est pour filmer les conditions d'utilisations et pouvoir les lire Apple "think different" .

avatar bugman | 

Que ce soit ceux d'Apple ou des autres, qui honnêtement lit les contrats de licences ?

D'ailleurs, entre nous, ils peuvent facilement faire bien plus court :

"En cas de litige je l'ai dans le cul.
[j'accepte le contrat de licence] [je n'accepte pas le contrat de licence]"

avatar P'tit Suisse | 

Les CGU en deux phrases :

1) Vos données privées nous appartiennent (http://owni.fr/files/2012/04/poster_CGUV3_HD2.jpg)

2) Les biens culturels dematérialisés que vous nous achetez nous appartiennent

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2012/09/26/mp3-ebooks-verifie-i...

avatar Pan666 | 

Puisqu'on en parle ça fait longtemps que j'attends que MacGé nous les décortique, et nous en fasse résumé digeste et compréhensible.
Qui s'y colle ? Je propose au choix un tirage au sort ou un vote des lecteurs pour désigner le rédacteur chargé de cette mission d'utilité publique.
Merci d'avance.
P.S : je vote pour Anthony très douer pour rendre les choses complexes simple.

avatar Hercule Poirot | 

Je seconde cette idée et ce choix ;) ne pas oublier les CGU d'iTunes et autres logiciels Apple en plus des produits matériels :p (PS désolé de faire le "grammar nazi", mais c'est doué et pas douer... mais bon c'est pas gave personne n'est à l'abri d'une faute de frappe!)

avatar r e m y | 

C'est pas gave.... c'est vite dit!
moi ça me gave toutes ces fautes qui rendent certaines phrases incompréhensibles tant qu'on ne les lit pas phonétiquement

avatar FreeDa | 

@r e m y :
D'ailleurs j'ai dû relire ta phrase deux fois à cause du manque de majuscule et de ponctuation...

avatar Le_PoUnT | 

J'approuve l'idée, mais il faudrait appuyer la personne avec une armée de personnes ayant de solides connaissances en droit dans ce domaine précis.

Et ça prendrait plusieurs mois.... à plein temps...

Donc le choix au tirage au sort revient à choisir le premier qui va au mieux péter un câble...

En clair celui qui sera choisit par tirage au sort aura comme message subliminal: "Va t'en!" (ou alors on compte sur toi pour bosser 35h bi-quotidiennement)

Pour être plus raisonnable... Ce n'est pas quelque chose que peut faire MacGe, sur une CGU.

avatar iBenjy | 

Je viens d’aller voir par curiosité, j’aime bien la première phrase : « Apple Inc. (« Apple ») vous concède une licence sur, et en aucun cas ne vous vend, le Logiciel Apple ».

avatar r e m y | 

C'est la principe même d'une license d'utilisation!
Dans aucun cas on ne devient propriétaire d'un logiciel qui est un bien immatériel dont l'auteur reste propriétaire

D'ailleurs même quand on achète un livre dans une librairie, ou un disque chez un disquaire, on n'est pas propriétaire du roman ou de la musique. On n'est propriétaire que du support ! (papier pour le livre, vinyle ou CD pour le disque). L'auteur reste propriétaire de l'oeuvre.

avatar jackhal | 

Vous vous souvenez de l'époque où Apple se moquait de Microsoft dans ses pubs à propos des CGU ?

avatar Jitav | 

@Pan666 :
J'approuve.
Y compris les conditions d'organisation du vote mentionnées en caractères taille 4 au verso de votre post (comment ça il n'y a pas de verso à un post ?).

avatar marenostrum | 

pour louer un appart un france, t'as 40 pages à signer. tout le monde fait pareil, ils se déchargent de leur responsabilité le plus possible.

avatar lmouillart | 

oui enfin là, Apple (ou les autres) se désengage de beaucoup de choses et ne se mette pas beaucoup de pénalités en cas de non-respect (de la fiabilité des services, de leur efficience), etc.
"Nous" on est juste bon a payer fort cher (via pub ou €) et à consommer, si ça fonctionne.

avatar cedric1997 | 

Si y'aurait pas des gens qui poursuivrait les entreprises pour rien, il n'y aurait pas ces CGU énormes ! Je sais pas si c'est le cas en France, mais ici au Québec, McDonald's et les autres vendeurs de café inscrivent sur leur café la mention «Attention, chaud !», car des gens les ont déjà poursuivit pour s'être brulé avec leur café...

avatar Philactere | 

@cedric1997 :
Ce n'est pas le même propos.

Dans le cas des CGU d'Apple ou d'autres éditeurs informatique on a droit à un charabia de phrases à rallonges incompréhensibles pour le commun des mortels à qui on demande expressément de les lire et de les accepter.

Il y a manifestement une volonté de noyer le poisson et de décourager les clients de la lecture de ces CGU.
On peut comprendre le besoin d'exhaustivité des éditeurs pour se couvrir totalement. Il serait néanmoins tout à fait possible de commencer le texte des CGU par un résumé des droits et devoirs des deux parties en quelques phrases simples, quitte à faire des renvois sur les articles complets.

avatar r e m y | 

StarBucks utilise les mêmes gobelets dans le Monde entier... avec cette mention "Attention c'est chaud!" ;-)
(ils n'ont pas le choix, car si ils servaient leur café moins chaud pour éviter qu'on se brûle, je suis sûr qu'il y aurait des clients pour porter plainte qu'on leur a servi un café trop froid)

avatar jbmg | 

Il me semble qu'un concepteur de logiciel avait glissé une phrase, dans ses CGU, indiquant qu'il verserait 1000$ à celui qui utilise son logiciel.
Personne n'a réclamé la somme !

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@SdB

C'est excellent.
Merci !

avatar Powerdom | 

Si, la somme a été réclamée. Mais assez longtemps après que le logiciel ait été mis en vente.

avatar enzo0511 | 

Les contrats de travail d'Apple sont également ridiculement longs

Et d'ailleurs en le lisant à la signature on découvre des clauses du genre toute création artistique faite en tant qu'employé devient une propriété d'Apple

Apple est champion pour écrire des contrats qui font des kilomètres et que peu vont lire en entier

Pages

CONNEXION UTILISATEUR