Fermer le menu
 

Tim Cook réagit face au dernier livre sur Apple [MàJ]

Florian Innocente | | 21:26 |  82

La couverture médiatique offerte au livre "Haunted Empire : Apple after Steve Jobs" a fait sortir Tim Cook de sa réserve, chose rare et plus encore à propos d'un ouvrage. Ecrit par Yukari Iwatani Kane, une ancienne journaliste du Wall Street Journal, il pose la question de l'avenir d'Apple sans son cofondateur et se veut assez pessimiste sur les chances de son successeur et de l'entreprise qui aurait mangé son pain blanc (le contenu du livre a été étrillé par le Guardian il y a quelques jours, lire "Haunted Empire : Apple after Steve Jobs" arrive dans les librairies et ce que nous en avons lu jusqu'à présent va dans le même sens).

Dans une déclaration publiée par CNBC, Tim Cook écrit :

Cette accumulation de non-sens se retrouve dans d'autres livres que j'ai lus à propos d'Apple. Il ne parvient pas à comprendre Apple, Steve ou qui que ce soit d'autre dans l'entreprise. Apple a plus de 85 000 employés qui viennent travailler chaque jour donner le meilleur d'eux-mêmes, pour créer les meilleurs produits au monde, pour marquer l'univers de leur empreinte et le laisser dans une meilleure condition qu'ils ne l'ont trouvé. Cela a été au coeur d'Apple dès le premier jour et cela le restera pour les décennies à venir. Je suis extrêmement confiant dans notre avenir. Nous avons toujours rencontré beaucoup de sceptiques pendant notre histoire, ils ne font que nous rendre plus forts.

L'auteure de l'ouvrage, Yukari Iwatani Kane a répondu dans la foulée :

Pour que Tim Cook exprime une réaction aussi forte à propos du livre, cela a dû toucher un point sensible. Moi-même je fus surprise par mes conclusions, je comprends donc cette réaction. Je serai heureuse d'en discuter avec lui ou avec toute personne chez Apple, de manière publique ou en privé. Ma volonté, lorsque j'ai écrit ce livre, était d'avoir une réflexion profonde et d'ouvrir le débat, je suis heureuse que cela ait eu cet effet.

[MàJ] : propos de Tim Cook complétés et ajout de la réponse de l'auteure.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


82 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar bugman 19/03/2014 - 04:09

@ boubloux :

Outch ! Oo

avatar patrick86 19/03/2014 - 12:28 (edité)

@boubloux :

Ça ne justifie pas des écarts faramineux. Il faut lire écarts faramineux sans oublier l'adjectif "faramineux".

avatar freelander 19/03/2014 - 01:11 via iGeneration pour iOS

@patrick86 :
Bien évidement que le petit ouvrier est moins important que le PDG, c'est le but même de la hiérarchie.



avatar bugman 19/03/2014 - 04:09

@ freelander :

Outch ! Oo

avatar patrick86 19/03/2014 - 18:04 (edité)

@freelander :

Oui, le petit ouvrier n'est qu'une ressource, au même titre que n'importe quelle machine. Pourquoi le payer décemment à hauteur de la valeur de son travail ?

avatar marenostrum 18/03/2014 - 23:08

les américains sont des grands enfants, endoctrinés à mort de génération en génération.

avatar Myaboki 18/03/2014 - 23:13 via iGeneration pour iOS

Le problème dans ce genre de réponse, c'est que 1. Ça donne un certain crédit au livre ; 2. Ça fait une très bonne pub... (Streisàd)

avatar mfam 18/03/2014 - 23:24 via iGeneration pour iPad

Oui, d'accord avec le guru!

avatar Claude__C 18/03/2014 - 23:46 via iGeneration pour iPad

Bah, c'est pas compliqué.

Quand Steve Jobs n'était plus chez Apple, ça allait au début, mais quand ça a été le temps d'innover pour dépasser la concurrence, Apple a piqué du nez.

Quand Steve Jobs est revenu, Apple s'est remise à innover.

Faut pas être devin pour imaginer la suite.

C'est comme Microsoft sans Bill Gates.

avatar Eaglelouk 19/03/2014 - 00:06 via iGeneration pour iOS

Bien que je n'ai pas encore lu le livre, je peux aisément comprendre la conclusion de l'auteure ne serait-ce qu'en évoquent le simple départ de Steve à une époque où Apple avait explosée.
En revanche, je tiendrai compte aussi de la jeunesse de Steve et du fait qu'effectivement, dès sont retour, il a su diriger Apple dans la bonne voie. Non Steve ne faisait pas les choses comme il le fallait au début d'Apple... Il avait déjà cet esprit génial du "ça c'est de la merde, faites mieux, on va faire mieux!" avec des idées bien à lui, mais il avait aussi de nombreux défauts de jeunesse.
Je pense qu'avec le temps il a su justement se recadrer (je trouve d'ailleurs que le film Jobs retranscrit bien ce passage à un âge plus sage — on voit un Steve débordant d'énergie et pleins d'idées mais aussi super désagréable et qui ne prend pas forcément les bonnes décisions, mais dès qu'il est viré on voit l'ado surexcité se changer brutalement en homme et revenir bien plus fort et plus sage aux commandes d'Apple)
Bref.. J'aurai plein de choses à dire, mais jamais je ne conclurai par "Apple va mourir" ou "Apple va prospérer"... Ce monde là est bien trop changeant, mais si l'entreprise garde le même culot qu'à l'époque de Steve il n'y aura aucun problème. Des hauts, des bas, mais les hauts seront jouissifs.

avatar Shralldam 19/03/2014 - 00:12 via iGeneration pour iPad

Il faut "désacraliser" Apple. Jobs n'est plus, et dire que l'entreprise va s'effondrer suite à sa disparition relève plus de l'irrationnel plutôt que de l'analyse. Cook a bien fait de rappeler qu'Apple, c'est loin d'être une seule personne.

avatar marenostrum 19/03/2014 - 00:32

le problème c'est que sans Jobs ils ont risqué une fois de disparaitre. donc il y a un précèdent.

avatar marenostrum 19/03/2014 - 00:32

..

avatar esantirulo 19/03/2014 - 00:33

M. Cook aurait pu rajouter que même les employés chez les sous-traitants se "tuent" à la tâche pour Apple.

avatar marenostrum 19/03/2014 - 00:38

c'est pas pour Apple qui "se tuent" mais pour produire les meilleurs produits du monde. ça doit leur donner de la fierté, normalement.

avatar Vilain.Canard 19/03/2014 - 00:46 via iGeneration pour iPad

@ bugman : Ce qui me derange aussi c'est le coté : "l'autre" ne comprend pas, "nous" on sait, admirer le "miracle".

Lorsque l'on connaît la prégnance des mouvements évangéliques (ou pire, celle des mouvements charismatiques) américains, l'on ne s'étonne plus de tels modes de pensée manichéens ("nous", le Bien, "les autres", le Mal)...

avatar Vocino 19/03/2014 - 02:52 (edité)

J'aime bien ceux qui sont d'accord avec Cook sans avoir lu le livre. Quant aux gens qui se tuent à la tâche pour que l'univers soit meilleur : ha ha ha. J'aime beaucoup Apple, mais il faut nuancer toute chose.

avatar mfam 19/03/2014 - 04:21 via iGeneration pour iPad

... voir un guru partout. Jobs l'était et depuis qu'il n'est plus Cook est cuit. Il n'est pas pour dire le contraire et dire qu'Apple va chuter. C'est son job.

avatar alan63 19/03/2014 - 04:30 via iGeneration pour iPad

Il se la joue un peu super melon , Tim Cook
Mais j'ai failli verser une larme
Bien joué Tim .......

avatar damiendu83600 19/03/2014 - 07:20 via iGeneration pour iOS

En faite l'auteure de se livre est une immense TROOLLL ...

avatar Loustik 19/03/2014 - 07:24 via iGeneration pour iPad

"[MàJ] : propos de Tim Cook complétés et ajout de la réponse de l'auteure."

Une petite coquille

avatar Philactere 19/03/2014 - 07:53 via iGeneration pour iOS

Le jours où les industriels (Apple en tête) cesseront de croire qu'ils rendent le monde meilleur en créant la surconsommation de biens, en pillant la planète de ses ressources naturelles, en créant des besoin futiles à grand coup de marketing (mention particulière pour Apple), l'humanité pourra reprendre une voie plus saine pour elle et la planète (oui moi aussi je participe à ça).

Quant à l'Univers je crois qu'il se fout bien de la Terre et de nos problèmes.
Tim Cook a dû sortir là sa pire phrase de suffisance et de mépris pour l'humanité. Contentez-vous de créer des iBidules mais s'il vous plait, abstenez-vous de vous justifier on nom du bien pour l'Univers...

avatar MixUnix 19/03/2014 - 08:40

@Philactère

+++1 !

avatar thierry37 19/03/2014 - 09:05 via iGeneration pour iOS

"Ma volonté avec ce livre était....... De faire un max de fric sur la vague Apple. .... C'est réussi. "

Lol.

avatar Psylo 19/03/2014 - 11:25 (edité)

"Apple a plus de 85 000 employés qui viennent travailler chaque jour donner le meilleur d'eux même."
Foxconn a plus de 1 300 000 employés qui vivent dans des camps de travail et sont payés à coups de pierres pour assembler vos iShit.

Pages