La crise d’adolescence de l’iPhone

Christophe Laporte |

Il y a des records qui poussent à l’optimisme et d’autres qui poussent aux questionnements. Le record des 51 millions d’iPhone vendus appartient indiscutablement à cette seconde catégorie.

Commençons par les faits : sur les trois derniers mois de l’année, Apple a vendu 51 millions de téléphones, un chiffre en progression de 6,7 % par rapport à la même période un an plus tôt. Les analystes tablaient sur des ventes comprises entre 55 et 60 millions d’unités — les plus farceurs remarqueront que l’écart entre les projections et les ventes correspondent à un trimestre de ventes de Nokia Lumia. Pour en finir avec les « records », Apple n'est que la deuxième société au monde, après Samsung, à avoir vendu plus de 50 millions de smartphones en un trimestre.

Une gamme iPhone bancale

La nouvelle gamme 2013 d’iPhone se distinguait des précédentes par le fait qu’elle comportait deux nouveaux modèles : l’iPhone 5c et l’iPhone 5s. L’objectif était clair, reconquérir des parts de marché avec deux nouveaux modèles : le premier destiné à séduire un nouveau public et le second avec pour vocation de renforcer la domination d’Apple sur le haut de gamme.

Lors de la conférence de présentation des résultats, Tim Cook ne l’a pas caché : les choses ne se sont pas passées comme prévu. À l’image des lancements de l’iPod mini et de l’iPad mini, les dirigeants d’Apple tablaient sur une forte demande pour « le petit nouveau ». C’est exactement le contraire qui s’est produit. Présenté comme le smartphone du futur, c’est l’iPhone 5s qui a été la star inattendue (pour Apple) des fêtes de fin d’année. Tim Cook a précisé à ce sujet que Touch ID explique en grande partie le succès de ce modèle.

Alors, ceux qui veulent voir absolument le verre à moitié plein se féliciteront que les clients d’Apple aient privilégié le modèle plus cher. Effectivement, ce n’est pas une mauvaise chose pour le chiffre d’affaires du groupe californien. Mais cela ne semble pas être l’avis de Tim Cook qui explique qu’Apple du fait de ses prédictions erronées a loupé pas mal de ventes, faute de produire assez en temps et en heure.

Mais le souci, c’est que l’iPhone 5c a failli à sa mission : il devait permettre à Apple de s’ouvrir de nouveaux marchés et lui offrir de nouveaux relais de croissance. Ce n’est manifestement pas le cas. À demi-mot, Tim Cook a reconnu qu’une baisse de prix de l’iPhone 5c n’était pas quelque chose d’inenvisageable.

La mission impossible de l’iPhone 5c

La presse (nous y compris) avait présenté l’iPhone 5c comme l’iPhone low-cost avant sa présentation… ce qu'il n'est clairement pas. Il ne fallait certes pas s’attendre de la part d’Apple à un smartphone vendu à un prix cassé, mais Tim Cook avait à plusieurs reprises dit qu’Apple souhaitait faire des choses différentes et s’attaquer à d’autres segments. En 2011, il avait déclaré qu’il ne voulait pas que ses produits "soient uniquement pour les riches".

Clic pour agrandir

Apple a une vraie carte à jouer sur le milieu de gamme. À 609 € (sans subvention), le téléphone coloré d’Apple ne peut pas être considéré comme un smartphone milieu de gamme. A 400 €, la donne aurait sans doute été différente.

Trop peu de choses distinguent les deux « vedettes » de la gamme actuelle. L’iPhone 5c a beau être un bon téléphone (lire : Test de l'iPhone 5c), il n’est pas suffisamment unique pour tirer son épingle du jeu : une coque légèrement différente et des déclinaisons en plusieurs couleurs ne sont pas des arguments suffisants. Si son prix avait été plus compétitif et/ou si son format avait été différent (plus grand, plus petit), la donne, là encore, aurait été différente.

Tout ceci peut paraitre parfaitement logique, mais cela ne l’était pas du tout aux yeux du management d’Apple. Et c’est sans doute la plus grosse erreur d’appréciation de la part de la firme de Cupertino depuis bien longtemps.

Apple va sans doute rectifier le tir avec sa gamme 2014. Il est (enfin) question qu’elle propose des modèles de taille différente. Le Wall Street Journal affirme que la marque à la pomme travaille sur deux modèles : le premier aurait une taille d’écran supérieure à 4,5 pouces alors que le second disposerait d’un écran supérieur à 5 pouces.

concept iPhone Air / image : Martin Hajek

Une gamme avec plusieurs tailles d’écran serait plus cohérente et permettrait de mieux répondre à la demande. Seulement voilà, Apple va sans doute devoir tenir avec une gamme boiteuse jusqu’à la rentrée. Si elle s’en est sortie tant bien que mal durant la phase de lancement, les six prochains mois s’annoncent sans doute beaucoup plus compliqués pour le Californien, à qui l’on peut reprocher depuis un moment d’être trop conservateur dans ses choix concernant l’iPhone.

À supposer qu’Apple se mette aux grands écrans cette année, elle donnera l’impression de suivre la concurrence qui a fait le pari des écrans à grande taille depuis plus d’un an déjà. Si la Pomme ne manque jamais une occasion de se moquer de la concurrence (lire : Phil Schiller fait sa sortie annuelle contre Android), elle gagnerait à faire son autocritique. La concurrence progresse de plus en plus vite et Android est un système qui vieillit bien.

Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android
Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android

Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même et de ne pas prendre le pouls des consommateurs ou du marché. Si le positionnement boiteux de l’iPhone 5c en est un parfait exemple, ce n’est pas le seul. Critiquée depuis plusieurs années déjà par les utilisateurs et observateurs, l’autonomie apparait de plus en plus comme le point faible des smartphones d’Apple par rapport à la concurrence. C’est d’autant plus étonnant que ce critère a souvent fait la force des autres produits mobiles d’Apple, de l’iPod au MacBook Air en passant par l’iPad.

Pourquoi Apple refuse de prendre des risques

Sur le marché des smartphones, Apple est sur la défensive. Plutôt que de prendre des risques avec le 5c, quitte à malmener son grand frère, la Pomme a tout fait pour que son nouveau modèle porte le moins à conséquence sur l’ensemble de gamme. Résultat, elle a perdu sur toute la ligne : des marges en baisse, une croissance en berne, une gamme mal identifiée…

Si elle ne change pas le cap, cette politique pourrait lui poser des problèmes. Certes, l’iPhone ne peut pas pour des raisons structurelles tenir la cadence d’Android. Mais en continuant d’opérer de la sorte, les terminaux d’Apple - tout comme le Macintosh à une autre époque - pourraient commencer à se marginaliser.

On n’en est pas encore là, mais certains signaux commencent à être inquiétants. Si l’iPhone domine certains marchés (59 % aux Etats-Unis, 69 % au Japon), le téléphone d’Apple perd des parts de marché dans les principaux pays européens, ainsi qu’au niveau mondial et voit même dans certains pays Windows Phone dans son rétroviseur (lire : Android finit 2013 sur une progression générale).

Pour sortir de ce faux pas, Apple a deux choix qui ne sont pas forcément antinomiques : comprendre que le marché des smartphones ne se résume pas qu’au haut de gamme et proposer une gamme cohérente et diversifiée comme elle est parvenue à le faire avec l’iPad et l’iPod et/ou reprendre le chemin de l’innovation et proposer un appareil qui soit une véritable rupture par rapport au premier iPhone. Les évolutions radicales chez Apple se font parfois attendre, mais elles ont toujours eu lieu. Espérons que ce soit encore le cas avec le prochain iPhone.


Tags
avatar shenmue | 

"Non seulement c'est totalement hors sujet mais en plus ça ne concerne personne à part vous deux et ça n'a pas à être imposé à tous les lecteurs."

Le problème, c'est que l'attaque ad hominem est imposée à tous publiquement ici sur ce forum. Ce n'est pas une afaire entre nous deux, je n'ai rien à priori contre Lennart hein, je ne viens pas chercher ses écrits sur la toile pour publier soncompte en banque. Même si c'est lourd, l'abscès doit être crevé ici aussi. Il faut que tout aussi publiquement les personnes passant ici aient le contre point de ce qui vient d'être fait par ce type, et qui est quand même profondément dégeulasse. Il aurait été modéré, je n'aurais rien eu à dire, mais si ce genre de parole est libre, alors à fortiori, la riposte logique à ce genre de propos doit l'être aussi. Et crois moi que ça me navre d'avoir à parler d'autres choses que du prochain iPhone. Tu as bien compris je pense le niveau de ma passion ou de mon implication dans les débats ;)

Le reste ne m'intéresse pas mais l'impunité sur la toile ne doit pas être un état de fait quand il y a des débordements qui sortent des limites (et c'est bien ce que fais Lennart ici en publiant publiquement des données sur moi, pour alimenter derrière un fond de discours nauséabond). Après tout, je pense que les FAI n'ont pas à pratiquer la censure des contenus à priori (bonjour les dégâts) , mais si l'on dit ça, cela veut dire aussi, soit que les forums sont modérés de façon adéquate et qu'on ne laisse pas passer les propos injurieux, diffamants ou clairement hors la loi, soit qu'on laisse alors à ceux qui sont attaqués ad hominem la possibilité de riposter à l'endroit même où le dérapage a eu lieu. Faut quand même pas que la massue retombe sur ceux qui se défendent d'attaques personnelles. J'ai la prétention de débattre sur le terrain des arguments et pas sur celui du dégommage de l'interlocuteur; je demande juste la réciproque, d'autant plus que ma casquette de rédacteur sur un site confrère de celui de Macg m'expose d'autant plus. Parler d'Apple et rien que d'Apple est tout ce qui m'intéresse, c'est ma passion, et j'aime la partager. Le pedigree de mes interlocuteurs m'intéresse infiniment moins que leurs arguments et je regrette qu'autant de trolls pourrissent quand même les forums Mac francophones d'attaques persos, contre les rédacteurs, contre les utilisateurs taxés de fanboys crétins, avec toujours ce gros soupçon sur l'intérêt bien sûr "caché" qu'il y aurait à être parfois seulement satisfait de son iPhone. L'inverse est beaucoup moins fréquent, les sites Android ou windows ne sont pas peuplés de fanatiques d'Apple passant leur temps à vomir les articles, les participants aux forums ou autres. ça fonctionne VRAIMENT essentiellement à sens unique cette histoire, et il ne faut pas que ça devienne un état de fait considéré comme acceptable. On voit où ça mène.

avatar diegue | 

5C : dommage, excellent mais trop cher (chez Bouygues il est plus cher que le Note 3 avec la réduction Samsung), et pourtant il a de la gueule !
5S : ID Touch excellent mais sentiment (réel) que c'est un iPhone intermédiaire, donc on attend le 6 pour changer !
En ce qui me concerne j'attendrais du 6 plutôt un APN au top qu'un écran plus large (entre iPad mini et Air cellular je n'ai pas besoin d'un iPhone "hybride").
Quand on pratique assez régulièrement android on voit bien que c'est loin d'iOS : plus lent, tendance aux saccades même avec des caractéristiques techniques au top.
J'espère que le haut de gamme Apple ne sera pas un phablet !

avatar bugman | 

@ diegue : "plus lent, tendance aux saccades même avec des caractéristiques techniques au top."
C'est un peu comme quand on me dit que le 5S tiens 3 heures... je ne partage pas.

avatar PierreBurgi | 

Apple ne considère pas ses concurrents comme des exemples. Il est donc normal qu'elle suive son intuition pour faire les meilleurs produits. L'iPhone 5C et l'iPhone 5S sont largement suffisant pour l'utilisation qu'on a d'un smartphone de nos jours.
L'iPhone n'est pas la vie mais un outil pour la vie et, dans le réflexe consommateur la non satiété est un classique : il souhaite toujours plus gros et abondant.
Utilitaire, l'iPhone se doit de rester menu.

avatar Ikom75 | 

@damiendu83600 :
C'est toi l'âne (rien de surprenant à frejus)... Ça n'a rien à voir.
Biensure que l'iPhone 5S se vend mieux vu que le 5c est LA vrai arnaque. Ce n'est qu'une régression de l'iPhone 5 (version low cost en plastique avec technologie recyclée donc moins coûteuse..). Au final la sensation de se faire plumée est moins importante avec l'iPhone 5s... Il est toutefois trop cher et la part de marché d'Apple n'aura de cesse de diminuer s'il continue cette politique tarifaire absurde étant donné qu'apple n'a PLUS AUCUNE AVANCE TECHNOLOGIQUE sur la concurrence.

Après si tu ne comprends pas cette subtilité (ce qui n'aurait rien de surprenant), concentres toi sur ton tas de carotte ! Ça nous fera des vacances.

avatar Ikom75 | 

@iBook 68 :
+1
J'ajouterai que le rêve s'achète à prix d'or..
Apple n'a plus rien à voir avec un rêve donc il va falloir diminuer ses marges

avatar chandler74 | 

Là c'est toi qui rêve ;)

avatar oomu | 

"Pour sortir de ce faux pas, Apple a deux choix qui ne sont pas forcément antinomiques : comprendre que le marché des smartphones ne se résume pas qu’au haut de gamme et proposer une gamme cohérente et diversifiée comme elle est parvenue à le faire avec l’iPad et l’iPod et/ou reprendre le chemin de l’innovation et proposer un appareil qui soit une véritable rupture par rapport au premier iPhone. Les évolutions radicales chez Apple se font parfois attendre, mais elles ont toujours eu lieu. Espérons que ce soit encore le cas avec le prochain iPhone.
"

vous vous trompez sur la nature d'Apple.

l'ipod était un accident (pour une raison quelconque, personne était capable de faire un appareil pas trop cher à peu près équivalent et tenir face à ITUNES STORE et ITUNES LE LOGICIEL ! LE LOGICIEL n'oubliez PAS )

mais sur le smartphone, véritable mini-ordinateur, toute l'industrie est sur le coup

et comme pour l'ordinateur, Apple n'est PAS intéressée d'être à tout prix premier en % de marché.

Apple inexorablement va prendre TOUTES les décisions pour NE PAS être Premier en part de marché.

Son but va être de capitaliser sur le premium, le sans compromis (ou presque) en performance et qualité et innovation et abandonner, littéralement abandonner, le marché des premiers prix aux autres.

Le 5C n'est pas un accident, je pari même que ça a conforté Apple qu'ils ne doivent faire que du Ultra Haut de Gamme : le 5s.

je m'attends à ce que le 6 fasse le contraire de ce que MacG préconise : même pas descendre de gamme d'un pouce.

Comme l'iMac, le Macbook etc

le macbook air n'est PAS un macbook pro du pauvre, il est même un très cher "ultrabook pc"

Le Mac Pro n'essaie même pas d'être un début d'entrée de gamme de Workstation, c'est illico mi-de-gamme et presque over-the-top gamme.

Mon point est :

l'iphone était innovant et apportait des tonnes de réponses aux bonnes questions : développeurs en pagailles, apps de qualité, les utilisateurs passionnés se jettent dessus : Apple 1er en %

mais inexorablement, Apple va se repositionner comme 3 ou 4eme larron, tout en amassant la quasi totalité de la valeur du marché (ceux qui peuvent assumer les prix). N'exagérons pas, Apple essaie de se rendre accessible. Rien à voir avec l'entreprise de fin80/90s. Mais pas à n'importe quelle prix.

Apple n'arrête pas de répéter qu'ils veulent pas faire de la machine de base ou banale mais tenter de faire toujours la meilleure. Et ca sera donc jamais du produit le plus commodisé.

Apple ne sera jamais constamment une boite à 80% du marché. 20-30% est beaucoup + raisonnable.

-
"innovez l'iphoneuh"

NON.

Apple trouve un produit à faire, y met toute son imagination, son design, résoud des problèmes d'ingénierie, trouve le moine tibétain qui fait le process parfait (bon okay : la startup qui a inventé un processus industriel) etc

puis sort ZE produit ANTI-Conformiste D'aVANtGarde

et après ?

BEN Apple améliore jusqu'à la mort ! Apple "itère" (comme on dit chez les informaticiens fous), Apple le peaufine, le corrige, y change d'infimes détails.

Mais ne révolutionne pas son produit drastiquement sans raison.

Avez vous remarqué que le MAC a depuis _30_ ans :

- une barre de menu en haut
- un finder
- des fenêtres
- une corbeille (presque au même endroit malgré la Dock)

haAA bien sur c'est Unix, y a la dock, Mission Contrôle, et plein d'autres trucs et les vieux de la vielle de Os 9 furent un peu perdus au début (mais rappelez vous qu' Os X regagna les "familles" de os9 par exemple sous un autre terme)

mais le fondamental est quasiment le même, juste en infiniment plus amélioré.

L'imac à partir du jour où un bloc d'alu leur est tombé sur la tête est depuis 6, 7 ans le même, à part en + mieux, + fin, + SMOURF.

le Macpro/PowerMac fut quasi inchangé (dans son excellent design de rape à fromage géante super alimenté, super refroidie) pendant quasi 10 ans.

Seulement parce que TB2 et divers progrès permettent à Apple de Reinventer le Mac Pro alors il a été réinventé pour un monde moderne et fou. et encore après 2 ans de vide spectrale sur leur gamme pro !

Bref, non, y aura PAS de "innovation" qui transformer l'iphone radicalement. Ho y aura surement des ajouts intéressants, comme "touch id", des progrès sur les écrans, des processus industriels de ouf qui seront expliqués dans un anglais impeccable par Ive , etc etc.

Mais vous attendez pas à un appareil qui change totalement des acquis de l'iphone. Sinon ça sera un nouveau produit, pour un nouvel usage pour un nouveau marché.

Le meilleur contre-argument à mon propos pourrait être l'ipod nano. Le Mini se vendait très bien, Steve Jobs le fit virer par MIEUX. Mais le Nano se comportait COMME un ipod mini : même interface, même fondamental, un ipod. Un ipod en "+ mieux", nettement + mieux, possible grâce à l'usage exclusif de mémoire électronique. Pas une rupture dans l'usage, le concept, mais une rupture technologique.

Or, si Apple aime faire des ruptures technologiques, c'est toujours au service de l'usage qu'elle pense intéressant pour ses clients.

-
L'iphone n'a que 7 ans et il se vend très bien. Mieux encore, les gens préfèrent payer le prix fort du meilleur modèle.

-
le 5c est l'iphone 4 reconditionné, pour servir à terme aux opérateurs dans les forfaits à bas prix (les opérateurs en ont besoin). + sérieux que de continuer de vendre un iphone 3gs ou 4 alors qu'ils étaient le haut de gamme juste avant.
Il sera certainement reclassé comme iphone à 1euro bientôt.

avatar chandler74 | 

C'est la première réflexion censée ET complète que je lis depuis un moment.

Apple est une société commerciale à but profitable; elle pratique selon une recette qui - n'en déplaise aux "haineux" - fonctionne parfaitement. Le marché du luxe est le seul qui ne souffre (presque) pas de la crise (il suffit de voir l'horlogerie ou l'immobilier) et s'il y a une chose qu'Apple sait parfaitement faire, c'est proposer du luxe (en comparaison à Androïd) à un prix à peu près raisonnable.

Bref, comme pour les chaussures, entre un modèle bas de gamme qui tiendra 6 mois et qui aura l'air "cheap" après une semaine d'utilisation et un modèle en cuir proposant des finitions de qualité et qui sera capable de supporter deux hivers sans paraître trop usé, tout est question de choix personnel, sachant que - grosso modo - les deux remplissent à peu près la même fonction.

avatar shenmue | 

Tu as raison sur le fond bien que trop jusqu'au boutiste dans ton avis. Tu oublies un peu vite que MEME Tim Cook a reconnu un gros soucis avec l'iPhone 5c. Ne sois pas si binaire, c'est pas le premium à tout prix d'un côté et les parts de marché du MAc à terme (d'ailleurs tu ne dis plus ça, tant mieux par ailleurs) et de l'autre côté l'ultra low cost pour gratter 80% de Pdm.

Entre le produit top of the notch et le low cost tout pourri, et il y a largement la place pour un appareil d'appel qui permette quand même à Apple de prendre pied sur des marchés où Tim Cook hein, pas moi ou Macg ou je ne sais qui, Tim Cook donc estime qu'Apple devrait prendre pied, s'offrir des opportunités et bel et bien gagner des PDM. C'est très clair pour la Chine et l'Ine (où Apple multiplie les opérations promos) et aussi pour les BRICs.
Apple n'est plus la boîtes des années 80, prête à sacrifier la pdm sur l'autel du produit parfait (d'ailleurs ce n'était pas non plus ça dans les années 80). ça c'est un mythe. Apple a toujours préféré avoir quand même des Pdm solides même si bien sûr cela devait découler de la qualité des produits et pas de choix avant tout marketing et superficiels. Steve Jobs voulait un Mac moins cher pour le vendre en MASSE.

Il y a aussi une réalité qui a mon avis a très naivement échapée au staff d'Apple. Sur les marchés émergeants, un iPhone 5c appara$it déjà comme un ultra haut de gamme sur le plan du tarif, alors qu'au vu des propos antérieurs de Tim Cook il était clair que c'était quand même un mobile destiné à être plus accessible et qui devait ouvrir les portes. Conclusion le 5s casse tout mais le 5c et le 4s font quand même des ventes très inférieures, en pourcentage du global des iPhone ET en volume, aux ventes de l'iPhone 4 et 4S face à l'iPhone 5. C'est un fait, et c'est d'autant plus un échec mal vécu par Apple que l'entreprise veut s'implanter mieux sur les marchés émergeants, pas pour prendre 80% de Pdm, mais pas non plus pour rester à 4 ou 5%. C'est ça qui a changé et qui est l'héritage de l'iPod dominant malgré tout. Apple a maintenant besoin d'une Pdm à deux chiffres, pas forçément énorme (on est d'accord là dessus), mais assez conséquente pour justement éviyter le syndrome du marché de niche qui fera fuir les devs (et surtout les devs de jeux, ce qui serait catastrophique pour iOS).

Et si Apple doit faire autre chose que le produit "le meilleur possible mais qui coûte un bras" pour consolider cette Pdm à deux chiffres, et les propos de Tim Cook depuis des mois en attestent, ils le feront. Tu raisonnes comme si Apple n'avait aps acté lui-même d'un échec du 5c. Si la Pdm ne les concernait pas, Tim Cook se serait satisfait des chiffres faiblards du 5c, mais ça n'a pas été du tout le cas, au contraire. Tim Cook en a marrre de voir iOS revenir flirter dangereusement avec la barre des 10% sur le marché du smartphone. Il veut éviter le décrochage et il fera le meilleur produit Apple dans cette double contrainte : une merveille technologique ET qui permette de tenir une Pdm solide face à l'armada Android.L'Apple d'avant ne se serait soucié QUE du premier point , même au risque de finir avec 2% de Pdm. Mais l'Apple actuel et de ses 600 millions de clients ne peut tout simplement pas raisonner de cette façon. Tu penses vraiment et sans rire que demain ils seraient prêt à assumer un CA coupé en 4 juste pour ne pas déroger à la règle du meilleur produit possible et qu'importe si seulement 4% des gens y ont accès ? Je ne crois pas perso. et ça, ça vient bel et bien du succès de l'iPod qui a montré à Apple que le maintien d'un éco-système fort repose AUSSI, et ce n'est pas sale, sur une Pdm solide.

Et si perso je ne me fais AUCUN soucis réel, c'est bien parce que je pense justement qu'Apple tient très bien ces deux contraintes malgré le loupé du 5c. Mais un loupé, ça peut arriver aux meilleurs, et paradoxalement, l'échec du 5C ne veut pas dire pour moi qu'Apple se désinteresse de la Pdm. Je pense même qu'ils ont conçus cet appareil avec aussi cette idée en tête. Sauf que le positionnement tarifaire était vraiment trop haut, c'est tout. Macg fait comme si le 5c était l'illustration de l'autisme d'Apple à ne pas se soucier de sa place sur le marché au risque de tout casser, alors que je pense l'inverse : Apple sait depuis l'iPod qu'un poids réel sur le marché, en volume, est une arme puissante, qui garantit des taux d'usage fort (voir iOS) qui garantissent derrière le soutien des Devs dans le cas de l'iPhone. Le 5c est juste une erreur d'appréciation, pas de stratégie globale. Ils croyaient vraiment que le 5c allait se vendre en masse et ce n'est pas pour rien qu'ils ont galéré à inverser les rendements de production entre le 5s et le 5c. Les théories presque complotistes de piège à 5s sont démenties par ce simple fait. Et Apple ne se renie en RIEN à être conscient des aspects liés à la vente en volume de ses bijoux. Cela ne change rien au focus porté sur la conception des iPhone. Avec 100 euros de moins, le 5c était toujours aussi bien fini, toujours aussi Apple. ça ne changeait rien. Ah si : ils en auraient vendus sans doute 10 millions de plus, et sans doute en plus sur des marchés où 600 dollars l'appareil c'est juste une blague...

Tim Cook vient de se rendre compte de ça. Il pensait que les 10 millions de plus, il le ferait avec un prix de base de 600 dollars. Jamais et je dis bien jamais il n'a été question pour Tim Cook de se foutre des résultats du 5c en terme de Pdm. Ils avaient prévu PLUS. Apple ne chassera pas le Low-cost, le prix bas pour le prix bas, et le produit bradé en conséquence, mais dire qu'ils ne visent pas la PDM c'est d'une naiveté folle aujourd'hui. Et je répète que c'est cette certitude qui fait que je suis très optimistes pour l'iPhone et Apple en général car je ne doutes pas une seconde de cette volonté chez Apple. Ils ne croient pas en un iPhone de 4,7 ou 5 pouces fondamentalement, mais si après s'être bien battu ils contatent qu'il faut en passer par là pour vendre plus, ils le feront. L'iPad mini vient de là. L'iPhone 6 viendra de là. Et ce sera malgré ces contraintes de marché un appareil je n'en doutes pas fabuleux. On peut reconnaître à Apple le courage de croire à ses idées suffisament pour tenter de les imposer MEME si ça lui coûte un échec temporaire. Leur "soumission" à une réalité parfois moins noble que leur vision est un acte de pragmatisme, d'autant plus excusable qu'il garantit la pérennité de l'éco-système. Apple ne mourra plus droit dans ses bottes et je suis même déçu par la naiveté de Macg sur ce sujet qui donne l'impression de croire que ce peut être encore le cas.

avatar Ipader | 

@shenmue :
D'accord avec toi.

Je pense aussi qu'il faut relativiser le côté premium d'Apple, je m'explique:
Pour moi, la qualité d'un produit iOS c'est justement parcequ'il y a iOS dedans, avec les app et l'écho système qui va avec.
Et justement c'est avec une bonne PDM que cela pourra perdurer.

Alors critiquer la concurrence parce que leurs produits sont en plastique c'est une bonne blague pour moi, il doit y avoir 90% des processeurs d'iPhone qui on vu leur téléphone nu, qu'à l'ouverture de la boîte avant d'y ajouter une coque plastique ou silicone.
Aussi, on veut un téléphone robuste mais justement avec l'obsolescence programmé de 5 ans, bien souvent on change au bout de 3 ans voir moins.
On est clairement sur un produit presque jetable "recyclable", alors la robustesse...
On est plus du temps où on achetait un Leica pour le garder 10 ou 20 ans.
Par exemple j'ai un iPod touch 3ème génération et bien il ne me sert plus que de télécommande pour ma BOX et ATV.

avatar Vanton | 

@shenmue :
Intéressant ton commentaire.

Je ne suis pas d'accord sur un point : à mon avis le 5C n'est pas un produit à plus forte marge que les autres. Pour 100$ de moins on aurait eu autre chose. Mais certainement pas un produit aussi performant et aussi bien fini. À moins de faire plonger la marge bien sur, mais les marchés n'auraient pas mieux réagi.

Quand l'année dernière les ventes de 4S et de 4 avaient gonflé par rapport aux ventes de 5 la marge avait baissé. Pour moi Apple marge plus sur le haut de gamme que sur les anciens produits ramenés en produits d'appel.

Le 4S était de mémoire à 589€ l'année dernière. Le 5 aurait dû prendre sa place. Apple a décidé de le remplacer par le 5C qui je pense n'est pas moins cher à produire. Entre les nouvelles lignes de production, la gestion de 5 couleurs en 2 capacités au lieu de 2 couleurs et une capacité, le coût de la promotion de ce nouveau modèle, la puce 4G réputée hors de prix, il y a assez de postes de dépenses pour compenser la baisse du coût des matériaux de la coque.

Pour moi le 5C tel qu'on le connaît ne pouvait pas être à moins de 600$.

"On peut reconnaître à Apple le courage de croire à ses idées suffisament pour tenter de les imposer MEME si ça lui coûte un échec temporaire. Leur "soumission" à une réalité parfois moins noble que leur vision est un acte de pragmatisme, d'autant plus excusable qu'il garantit la pérennité de l'éco-système"

Oui, mais ça fait chier. Ce que j'aime chez Apple c'est justement cette obstination à imposer sa vision. Le NetBook en a fait les frais du temps de Jobs. Il était réclamé à corps et à cris ici il y a 6 ans. Apple passait à côté d'un marché énorme, à les entendre. N'écoutait pas les désirs de ses clients. Exactement le même discours qu'aujourd'hui concernant les grands smartphones. 6 ans plus tard, où sont les Netbook ? Où sont leurs supporters ? Chez Apple on nous a répété que ce produit n'était pas bon, n'avait pas d'avenir. Et il n'en a effectivement pas eu

avatar Ipader | 

@Vanton :
Heu, le MacBook Air 11' c'est un peu un NetBook non?
Le 5c pas à moins de 600$?
Alors pourquoi dans certains cas on peut l'avoir moins cher?
La gestion des couleurs, ils ont fait comment pour l'iPod touch?
La puce 4g, comment fait la concurrence ?
Tu oublies au passage d'enlever le R&D sur une bonne partie du téléphone amorti depuis 1 an.

Non je crois vraiment qu'ils pouvaient le sortir pour moins cher que ça, voir de supprimer l'iPod touch et se rapprocher des prix de ce dernier, plutôt que de voir aussi ses ventes se réduire lui aussi.
Ils auraient pu bénéficier de ses lignes de production pour en vendre plus, la encore ça réduit les coûts.

avatar shenmue | 

"Oui, mais ça fait chier. Ce que j'aime chez Apple c'est justement cette obstination à imposer sa vision. Le NetBook en a fait les frais du temps de Jobs. Il était réclamé à corps et à cris ici il y a 6 ans. Apple passait à côté d'un marché énorme, à les entendre. N'écoutait pas les désirs de ses clients. Exactement le même discours qu'aujourd'hui concernant les grands smartphones. 6 ans plus tard, où sont les Netbook ? Où sont leurs supporters ? Chez Apple on nous a répété que ce produit n'était pas bon, n'avait pas d'avenir. Et il n'en a effectivement pas eu"

Oui, mais Apple ne peut pas se permettre d'attendre sans fin un retournement du marché sur les grands écrans concernant l'iPhone. L'avantage du Netbook, c'est que sa chute a été brutale rapide; peu de chances que cela arrive aux grands smartphones pour valider in fine la vision d'Apple (que je partage). Le mantra d'Apple n'impose pas que des concessions ne puissent pas être faites, et c'est bien ce qui se passe d'ailleurs depuis le retour de Steve Jobs et les fameux retournements de veste, un avis dédaigneux qui masque le fait qu'Apple est une entreprise pragmatique qui fait et compose avec des contraintes parfois antagonistes : du haut de gamme ET de la production de masse, des ruptures technologiques ET une grande fidélité de sa base d'utilisateurs, de l'obstination a défendre ses idées ET du pragmatisme in fine, de l'arrogance et de la distance ET le soucis ultime de l'expérience utilisateur.

C'est une alchimie complexe. Vouloir réduire Apple à : ils feront du haut de gamme na et peu importe les conséquences en terme de Pdm, franchement, je crois que c'est un peu court....Ceci dit, cela révèle surtout des choses sur ceux qui tiennent ce type de discours, un groupe dans lequel on trouve les Haters qui rêvent secrètement à un Apple rejoignant un petit marché de niche presque oublié (si Apple pouvait même disparaître ce serait mieux pour eux) et les nostalgiques d'une réalité plus fantasmée que réelle, d'un Apple qui ne privilégierait que la qualité et ses produits sans aucune considération pour les problématiques de part de marché. Ces deux camps se trompent à mon avis, lourdement.

avatar béber1 | 

je suis ton point de vue, sauf pour l'analyse de la tarification haute du C,
pour laquelle je serais plus nuancé.
L'Apple de T. Cook est de toute évidence plus nuancée et de ce fait plus pragmatique que celle de Jobs. Elle essaie de preserver de grands équilibres dans une alchimie assez fine, dont un soucis assez rationnel sans doute porté sur des seuils de pdm qui peuvent être critiques.

Pour le 5C, il y a, comme l'a rappelé Vanton, des coûts de fabrication élevés qui pouvaient d'emblée le maintenir à une valeur moyenne-haute, mais je pense que le tarification à 100$ d'écart était quand même assez réfléchie et mesurée.
C'est loin d'être des amateurs dans ce domaine, comme tu le sais.
Ils ne sont pas infaillibles non plus dans leurs coups, ici ou là, de poker qu'ils peuvent jouer à l'occasion comme des ballons d'essais plus ou moins risqués mais faits aussi de manière pragmatiques pour des évaluations de marché.

Néanmoins je pense que c'était assez mûrement calculé de leur part.
Car, et c'est là où je rejoins en partie le point de vue d'oomu, le staff actuel me semble vouloir préserver le positionnement haut de gamme et essaie de le dévaluer le moins possible. D'où une tarification du C qui soit un marche-pied tentant vers le S, soit encore et toujours le haut du panier.
Ils savent sans doute qu'ils auront grand peine à rivaliser avec la déferlante chinoise qui pousse déjà, et que de fait il est préférable de rester sur un positionnement haut /moyen-haut.
D'autant que c'est un matelas avec lequel ils pourront toujours jouer à l'avenir en cas de conjonctures plus difficiles.

Dans le cas du 5C, il y a eu aussi, en plus d'une mauvaise évaluation que je n'élude pas même si elle ne m'apparait pas aussi importante que ça, il y a eu un mauvais concours de circonstances...
car si le C était destiné à l'Asie (pour l'Inde je crois que c'était clairement une très mauvaise évaluation) et notamment la Chine, il faut se rappeler que les négociations avec China Mobile ont longtemps trainé, et que de début Septembre, soit avant le lancement des derniers iPhone, la signature de l'accord n'a finalement été apposée que le 22 Décembre, si ma mémoire est bonne.
Ce qui explique sans doute en grande partie, que la super-production du C soit restée sur les bras d'Apple pendant les 1ers mois, et que cela a pu contribuer à une mauvaise évaluation d'Apple.
C'est un mix toussa, assez complexe où il y a plein de paramètres et où la stratégie d'Apple n'est pas forcément contredite ni avalisée.

En tous cas, l'expérience a dû sûrement donner des tas d'éléments d'analyses pour l'avenir et les directions stratégiques à prendre pour le 6.
Nous verrons bien

avatar shenmue | 

"le staff actuel me semble vouloir préserver le positionnement haut de gamme et essaie de le dévaluer le moins possible. D'où une tarification du C qui soit un marche-pied tentant vers le S, soit encore et toujours le haut du panier."

Le 5C est une pierre de jeu de Go, il avait une double fonction stratégique : maintenir le positionnement haut de gamme et en effet être la première marche vers le 5s mais aussi et c'est confirmé par les propos de Tim Cook et aussi les réorganisations à marché forcée de la production, se vendre en grande quantité, sans doute aux alentours des 20-30 millions par trimestres. Alors China Mobile a dû peser, mais je pense vraiment que Cook a confirmé de façon claire que les ventes ont été en deça des attentes, pas celles des analystes hein, ça Apple s'en fout en fait, non, celles d'Apple, ce qui est quand même beaucoup plus gênant. L'ancien modèle qui occupait ce créneau derrière l'iPhone "haut de gamme" coûtait 100 euros de moins de base. Alors certes, Apple a vendu son 5c comme un vrai nouveau modèle haut de gamme et pas une ressucée d'un modèle vieux d'un an. Mais dans les faits, je pense que ça n'a pas du tout marché. Ceux qui étaient renseignés savaient que dedans c'était l'iPhone 5 sans sa coque métal mais avec un prix d'entrée 100 dollars plus cher que les anciennes déclinaisons des "vieux" modèles, donc pas terrible, tandis que les nouveaux acheteurs d'iPhone, qui ont bien été le type d'acheteurs du 5c (Tim Cook l' bien précisé) ont été moins nombreux que prévus à acheter l'appareil, considéré comme trop cher.

Le fait est que l'iPhone est la seule gamme produit d'Apple qui ne bénéficie plus d'un tarif d'accès vraiment acceptable pour la classe moyenne, Toutes les autres gammes se sont alignées : on trouve un Macbook en dessous de 1000 dollars, on Trouve un iMac dans les mêmes eaux, on trouve un Mac mini peu cher, on trouve un iPad à un peu moins de 500 dollars et un iPad mini à 300 dollars, mais l'iPhone commence de façon sérieuse à 600 dollars, un tarif jugé déconnecté du marché à un moment où les économies d'échelles et la baisse du coût des composants permet d'obtenir des appareils potables à moins de 200 dollars. Quand Apple n'est que 1,5 à 2 fois au dessus des concurrents, tout va bien, ils sont dans l'écart de prix classique et ont une prise sur le marché, mais 3 ou 4 fois plus cher, non, ça ne passe plus. Quand on voit comment Apple arrive à écouler son modèle le plus cher, l'iPhone 5s, c'est à dire de façon aussi brillante, il est clair qu'ils loupent effectivement une énorme opportunité de marché en étant pas plus aggressif pour toucher juste, juste la gamme au dessous, et en se situant dans le haut du panier tarifaire de cette gamme. Franchement, les 60 millions étaient jouables sans ce calcul trop serré, trop risqué. Et cela voulait dire 3 points de Pdm de plus, presqu'à 20% et donc au même niveau que 2012, ce qui fait qu'ils n'auraient rien perdu face à Android. C'est tout de même dommage.

avatar Vanton | 

@shenmue :
À ma connaissance le 4S était à 589€ l'année dernière. Le 5C est sorti à 599€ non avant la hausse liée à la taxe copie privée ?

Le 5C est bien un vieux 5 dans une nouvelle coque. Mais me semble pas qu'il soit 100€ plus cher.

Après je me rappelle pas des prix us...
Là le 5C est à 549$. Je crois que c'était également le prix du 4S l'année dernière mais je ne retrouve pas l'info

avatar patrick86 | 

"à mon avis le 5C n'est pas un produit à plus forte marge que les autres. Pour 100$ de moins on aurait eu autre chose. Mais certainement pas un produit aussi performant et aussi bien fini."

A la place de l'iPhone 5C, nous aurions très probablement eu l'iPhone 5 à 100 € de moins. C'est ce qui m'étonne le plus dans les critiques virulentes à l'égard du prix du 5C. Si Apple n'avait pas fait ce modèle et avait laissé le 5 au catalogue, ça aurait été à ce même prix : 600€ (700€ pour le double de capacité).

avatar Vanton | 

@patrick86 :
Je voulais dire à 100€ de moins que le prix du 5C, soit à 500€.

Mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'on devait normalement avoir en 2013 le 5 à 600€ comme c'était le cas pour les 4 en 2011 et les 4S en 2012.

avatar Vanton | 

@shenmue :
La suite...

Apple donc risque de céder pour l'iPhone, et ça m'emmerde. Parce que la qualité de l'app store repose sur la simplicité de gestion des écrans.

480x320/960x640/1136x640

C'est l'intelligence dont Apple a fait preuve dans ce choix d'affichage sans mise à l'échelle qui a permis aux app d'être de meilleure qualité que celles de la concurrence, plus simples à développer, moins gourmandes en ram et en ressources processeur donc moins énergivores et plus fluides. Et les iPhones vieillissent mieux aussi pour cette raison.

Aujourd'hui on nous parle de 4,5/4,7/4,8/5/5,5" avec des résolutions et définitions différentes qui ne permettront pas une transition saine des app. C'est le début des emmerdes. Et tout ça pour céder à une mode qui (à en juger par les dizaines et les dizaines de propositions d'échanges de S4 et de Note 3 sur le bon coin contre des iPhones) n'est pas forcement pérenne.

Et c'est d'autant plus problématique que si Apple doit abaisser le ticket d'entrée ça se fera en rognant sur les performances des iPhones, tout en augmentant les besoins en ressources à cause de la prise en charge des nouveaux écrans des haut de gamme.

À trop céder à la mode, à renier par instinct de survie ses convictions et sa rationalité habituelles, Apple risque fort de perdre ce qui pour moi fait sa valeur.

Tu pourras me rétorquer que ça s'est très bien passé pour l'iPad mini. Mais ça n'est pas comparable. Il a récupéré la résolution de l'iPhone original. Et la définition de l'iPad original. C'était une transition d'écran assez brillante. Comme celles qu'a connu l'iPhone jusqu'à aujourd'hui.

Si par contre ce qui se confirme pour l'iPhone, à savoir un 4,8" en 1920x1080, se confirme, là je serai très inquiet pour l'avenir.

avatar philoo34 | 

@Vanton

"Aujourd'hui on nous parle de 4,5/4,7/4,8/5/5,5" avec des résolutions et définitions différentes qui ne permettront pas une transition saine des app. C'est le début des emmerdes. Et tout ça pour céder à une mode qui (à en juger par les dizaines et les dizaines de propositions d'échanges de S4 et de Note 3 sur le bon coin contre des iPhones) n'est pas forcement pérenne. "

Entièrement d'accord .
Si Apple cède ça sera le 1er gros reproche que j'aurai pour la marque .
Céder à la mode des grands écrans forcée par quelques fabricants ne proposant plus que ça dans leur modèle haut de gamme .
Si ils font ça ça en sera fini du choix , ils devront trancher pour maintenir une cohérence d'ensemble . Ils auront céder .

avatar béber1 | 

je ne suis pas d'accord avec vous les gars,
non pas sur un problème de résolutions qui est réel, je ne nie, pas mais sur le fait que l'augmentation de la taille des écrans serait dû à un effet de mode, ou à l'influence sans cesse inflationniste des concurrents, etc... ou il serait question de se renier, etc...

Mon point de vue et que cette augmentation de la taille des écrans pour obtenir un équilibre entre confort de visualisation d'un côté et maniabilité de l'appareil de l'autre... que cet équilibre est inscrit dans le projet _même_ de l'iPhone.
C'est dans ses gènes

Je me répète mais tant pis.
Le problème n'est pas donner raison à la compulsion inflationniste d'un Samsung ou autre, il est de reprendre ce qu'est un smartphone depuis l'iPhone.

C'est un terminal-écran
De fait c'est un terminal de consultation,
puisque cela a été le 1er mobile qui offrait une vraie et bonne expérience de surf sur le Web, et avec lequel on pouvait avoir accès et de manière facile, simple, fluide et ludique aux contenus multimédias, etc.
Le confort de visualisation devient de facto un element essentiel.

Apple y a malignement répondu dans un 1er temps en apportant la haute resolution retina, mais n'a pas été au-delà ou si prudemment avec le 5.
Cet au-delà, c'est la taille maximale admise dûe à un écran de consultation et de pilotage plus grand, tout en conservant la maniabilité requise pour un ultra-ultra portable.
Il y a une échelle, un equilibre qui existe et qui est à trouver, car si les petites tailles peuvent convenir à certains utilisateurs, il y a d'autres utilisateurs qui pourraient beneficier d'un meilleur confort dans un compromis qui soit encore respecté.

avatar Vanton | 

@béber1 :
Cela dit j'avais fait des calculs et si Apple sort un 5 ou un 5,5" en 1280x2272 ((640x2)x(1136x2) = un genre de double retina) on aurait du 522ppi ou du 474ppi avec un affichage très correct des app de base. On retrouverait la transition qu'il y a eu au passage au retina, avec un pixel dessiné par 4 pixels sur le nouvel écran. Ça serait très propre.

Et l'iPad mini retina en 2 048 x 1 536 est là pour nous prouver qu'Apple sait gérer de telles définitions sur un appareil compact.

Si la gamme 2014 voit sortir un iPhone 6 en 4" ET en 5/5,5" avec ce choix rationnel d'écran (et pas 4,8" en 1920x1080) alors pour moi tout ira bien.

avatar philoo34 | 

@Vanton

"Cela dit j'avais fait des calculs et si Apple sort un 5 ou un 5,5" en 1280x2272 ((640x2)x(1136x2) = un genre de double retina) on aurait du 522ppi ou du 474ppi avec un affichage très correct des app de base. On retrouverait la transition qu'il y a eu au passage au retina, avec un pixel dessiné par 4 pixels sur le nouvel écran. Ça serait très propre. "

Mais c'est que tu finirais presque par me faire changer d'avis :-)
Quoiqu'il en soit , je n'utilise jamais safari sur mon iPhone , mais je sais que je ne suis pas tout le monde .
Donc la consultation sur grand écran , moins besoins .
Les applis bien faites , l'APN , la musique , le GPS , tout ça va très bien sur mon "petit" écran , et une main me suffit .

Et même si l'iPhone sort en plus de 4" je pense qu'il aura une autre valeur ajoutée que juste la taille de l'écran ..

L'iPad mini à déroger à la règle et est sorti en écran plus petit , mais son autre atout , même principal, à été sa légèreté , sa finesse et sa prise en main grandement améliorée , c'est ça que j'appelle de la valeur ajoutée .

Pour l'iPhone 5" si il n'y a pas de valeur ajoutée , il ne sortira pas .

avatar béber1 | 

philoo
"Quoiqu'il en soit , je n'utilise jamais safari sur mon iPhone , mais je sais que je ne suis pas tout le monde .
Donc la consultation sur grand écran , moins besoins ."

c'est dommage, car moi je te lis sur mon iPhone, avec souvent le defaut de me faire éclater de rire.
Dans certaines salles d'attentes, c'est gênant.

Je suis aussi pas mal de reactions dont toujours celles de Vanton, Shenmue ou Silversreen, etc... toujours perinentes car élaborées, reflechies et argumentées.
Mai je suis obligé d'avoir des lunettes-loupes car le zoom est gênant quand il faut balayer à gauche et à droits constamment. Damned, il me le faut cet iPad Mini...

Vanton
un 5" ou un 5,5" ne me déplairait pas du moment qu'Apple trouve le bon compromis, avec une résolution et une qualité d'affichage idéale et une légèreté/maniabilité préservée

avatar philoo34 | 

@béber1

"c'est dommage, car moi je te lis sur mon iPhone, avec souvent le defaut de me faire éclater de rire.
Dans certaines salles d'attentes, c'est gênant."

Et Tu connais le diction , béber qui rit ........

Bon je ne saurai que trop te conseiller l'appli macge alors .
c'est plus pratique pour lire les posts dans l'ordre chronologique .
Et on y voit nettement mieux

avatar shenmue | 

"Cet au-delà, c'est la taille maximale admise dûe à un écran de consultation et de pilotage plus grand, tout en conservant la maniabilité requise pour un ultra-ultra portable."

Si vraiment c'est ça le meilleur compromis, clairement un iPhone 5s actuel y répond quand même mieux qu'un Galaxy S4. J'ai simplement essayé de BOUGER avec ce dernier : c'est impraticable. J'ai des chaussures à lacet et il m'arrive à avoir à les relacer dans la journée (fou non ?). Et bien avec ce type de smartphone, impossible de me baisser ou de mettre le pied sur un banc pour relacer SANS enlever le mobile de la poche. Pour des tas de gestes du quotidien, c'est ulta-pénible dans la poche d'un jean. Je ne porte pas de sacoche, je vis dans une région où on a pas besoin de vestes, et je ne compte pas mettre mon smartphone dans la poche arrière (ce qui serait risqué vu le nombre de fois où je m'assois dans la journée). Dans ce contexte, et je ne suis pas le seul loin s'en faut à en faire la constatation, (les forums sont plein de gens demandant des mobiles performants sous Android qui ne soient pas des pelles-à-tartes), les smartphones phablettes sous Android empiètent déjà très largement sur la logique des tablettes où c'est bien la seule consulation qui prime au détriment de la vraie ultra ultra mobilité comme tu dis.

Je suis sûr d'ailleurs que si Apple sors sa phablette iPhone, il y aura en effet une déclinaison de MEME puissance, avec la même livrée, mais qui reste dans la philosophie d'un VRAI smartphone utilisable d'une main, et qui soit réellement transportable dans une poche de pantalon (et sans gêner le simple geste de base qui est de s'assoir, ce qui est inconfortable avec un truc de 5 pouces dans la poche avant). Je suis tellement au taquet sur le sujet que je me suis fait des maquettes de tailles pour voir ce qui passe encore...et bien au delà de 4,7 pouces (en faisant du bord à borden plus) il devient impossible, et de dis bien impossible, de porter en tout confort un truc dans sa poche, en tout cas pas dans une poche de jean taille 42-44.

Tout ça pour dire qu'il y a quand même AUSSI une logique chez les fabricants Android de course à la taille totalement vaine : on est maintenant à des tailles qui approchent les 6 pouces. L'univers des phablettes et des tablettes, de fait, se rejoignent, ce qui montre bien qu'on est en train de sortir du compromis "smartphone" pour rentrer dans une logique satisfaisant SEULEMENT le confort de consultation au détriment de l'usage en mobilité complète et de la transportabilité. Cela reste absurde même si je vois bien Apple sortir un iPhone "absurde" pour ne pas louper ce segment de marché qui marche de plus en plus fort.

avatar patrick86 | 

@shenmue :

Je fais le même constat que toi sur la taille des smart-phones.
J'ai assemblé la maquette d'iPhone 5" réalisée par Macrumors : c'est trop grand.

Pour moi l'iPhone 5(C)(S) possède la taille limite optimale, qui ne réduit pas sa portabilité. Si augmentation de l'écran il y a, elle doit se faire en réduisant les bords, de sorte à ne pas agrandir l'appareil.

Je ne crois pas à un iPhone de plus de 5".

avatar béber1 | 

5" me semble la bonne limite.

shenmue
"Dans ce contexte, et je ne suis pas le seul loin s'en faut à en faire la constatation, (les forums sont plein de gens demandant des mobiles performants sous Android qui ne soient pas des pelles-à-tartes), les smartphones phablettes sous Android empiètent déjà très largement sur la logique des tablettes où c'est bien la seule consulation qui prime au détriment de la vraie ultra ultra mobilité comme tu dis.

Je suis sûr d'ailleurs que si Apple sors sa phablette iPhone,"

une phablette iPhone, OULÀÀÀ j'y crois pas,
ou alors avec un autre SDK et un nouvel environnement logiciel. Car il faudrait des interface adaptées pour que ce soit cohérent.
Je ne pense pas qu'Apple aille vers ce genre de format bâtard, comme elle l'a refusé pour les netbooks en sortant son MBA.
Mais bon, qui sait.

En tous cas, ce n'est pas ça qui m'intéresserait.
C'est un iPhone qui est dans le bon compromis de taille/confort-visuel/legèrerté/maniabilité.
Le problème comme le souligne Vanton c'est qu'il faille tenir compte des problèmes de résolutions.
et, comme tu le soulignes, de taille/volume maximal admissible
On verra.

avatar shenmue | 

"5" me semble la bonne limite"

C'est déjà trop grand pour bien des poches de pantalon. Je mesure 1m73 pour 70 kilos, un jean taille 44, et le 5 pouces est déjà TRES inconfortable. Si l'iPhone est à cette taille de base, il ne pourra plus y avoir d'iPhone pour moi...aucun intérêt en fait. Restera l'iPad...
Et je suis sûr que nombre de grandes tailles se vendent bien en milieu urbain où les gars comme les femmes foutent maintenant teurs smartphones dans leurs sacoches ou leurs sacs.

5 pouces, c'est énorme, d'autant plus pour l'iPhone vu qu'il y faut la place nécessaire pour y coller le Touch ID (et en haut la même taille pour garder la symétrie"brevetée" de l'iPhone).

Tu dois vraiment avoir de très grosses poches.

Et je pense que les plaintes actuelles, très nombreuses sur les forums, de ceux qui disent qu'ils en ont marre des grands smartphones android et aimeraient avoir le choix de modèes plus petits mais très performants (ce qui n'existe plus chez Andro) viennent de ce dérapage délirant sur la taille.

5 pouces, c'est gigantesque, c'ets quand même l'écran de la Vita quoi...l'écran de la Vita dans la poche, ben moi, c'est même pas que je ne veux pas, c'est que je ne peux pas, a moins de rester immobile, de ne jamais m'assoir, jamais avoir à me pencher, et d'avoir prévu un jean aux poches très larges pour pas que ça se coince dedans. Vraiment, rajoute un pouce de diagonale à l'iPhone 5s et tu verras le monstre que ça donne...pas pour rien que face aux smartphones Android l'iPhone a l'air minuscule aujourd'hui...mais ce n'est pas l'iPhone qui est trop petit pour le coup. Et n'oubli pas de rajouter la bordure pour le Touch ID sur ton 5 pouces...pelle à tarte je dis.

avatar bugman | 

@ oomu : "ZE produit ANTI-Conformiste D'aVANtGarde"

J'ai enlevé les majuscules et j'ai ri. :D
Merci oomu. :)

avatar laurange | 

Bien dit.

avatar oomu | 

"Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même et de ne pas prendre le pouls des consommateurs ou du marché. "

hoa, celle là on me l'avait pas faite.

c'est PAS une "impression"

c'est la désagréable réalité depuis 40 ans. Oui Apple communique à tout va qu'elle n'écoute que elle même, officiellement elle ne fait pas d'études de marché (! fouinez les vielles interviews) et effectivement elle se comporte comme une parfaite obstinée égocentrique.

ce n'est pas une impression.

Discutez avec tout professionnel tentant d'obtenir des réponses des ingénieurs d'Apple
Voyez avec tout décideur d'université ou grande entreprise qui essaie de faire cracher au commercial une deadline, un planning de sorti, un truc qui aide à prendre une décision merde.. pensez au marché public !

La réponse est : "Apple fera un truc super quand Apple aura subitement la lubie de le faire. point."

-
Expliquer comment marche Apple, régulièrement, c'est bien. Mais ne faites pas les surpris. Dites la vérité:

oui Apple n'écoute qu'elle même et ne prends pas le pouls de ses utilisateurs.

Hé d'ailleurs, elle fait de même avec ses actionnaires (!).

avatar Vanton | 

@oomu :
Merci. Je suis entièrement d'accord. Et on peut dire que ça lui a plutôt réussi

avatar Ikom75 | 

@chandler74 :
Quand on vend 51 millions d'iPhone pendant 1 trimestre, on ne fait pas parti du monde du luxe...
L'iPhone est banal, tous le monde en possède un ... Quel luxe ! Lol

avatar chandler74 | 

Ah bah faudrait savoir alors... je croyais, en lisant tout ces articles et ces commentaires, qu'Apple était en train de détruire ses parts de marchés; à tel point qu'elle risquait de disparaître rapidement si elle ne se mettait pas à faire du "Android Cloning".... Et si tout le monde en possède un, alors pourquoi "tout le monde" dit que c'est de la m.... en barres ??

Non mais sérieux, un coup il vendent beaucoup, un coup ils vendent plus rien et ils sont au bord du gouffre... les avis tournent comme des girouettes par ici :/

Non, le luxe n'est pas synonyme de rareté. Certains luxes sont inaccessibles à la majorité (avoir son propre Jet, acheter une maison à 50 M$), d'autres sont relativement accessibles à une (plus) grande partie de la population (jolie montre, un iPhone, une zolie casquette de yo... question de goût, etc...).

avatar p@t72 | 

J'ai du mal aussi avec le mot luxe
un produit made in china fabriqué à des millions d'exemplaires par des Chinois recrutés en masse dans la rue, n'est pas un produit de luxe!
pour ceux qui aiment comparer les voitures : une Ferrari est fabriqué en italie par un des ouvriers qualifiés à des centaines d'exemplaires cela une différence!
quand tu parles de produit de luxe relativement accessible tu parles de quoi? ton jean diesel peu être?
Sais-tu où il est fabriqué?
======> chine où Maroc en clair tu payes la marque .
ou est le luxe la dedans.....juste dans ta cervelle!

avatar philoo34 | 

@Kinky

" L'iPhone 5c était un échec annoncé dès le lancement."

Et tu penses à Fernande ?

avatar p@t72 | 

Fernande pense la même chose... :)
"Tim Cook admet volontiers qu’il a mal évalué la répartition de la demande entre l’iphone 5s et l’iphone 5 c."

involontairement le 5c qui est simplement un 5 avec la 4g en plus et un habillage plastique a poussé les gens vers le 5s vu l'écart de prix.

avatar Ikom75 | 

@chandler74 :
Nous n'avons pas la même définition du mot luxe.
Le luxe c'est le prix, la rareté et les prestations...
Les prestations offertes par Apple ne sont pas meilleures qu'ailleurs a l'heure actuelle et l'iPhone est un téléphone qu'on retrouve dans ttes les franges de la population...
C'est un smartphone comme un autre, dont le prix n'est désormais plus justifié....

avatar manuinbangkok | 

@Kinky

Achète toi une casquette ou un porte clef Ferrari alors... Ça coûte quelques dizaines d'euros surfacturés et promu à grand renfort de pub.

Je suis sur que Rollex, Plaza Athénée et Cartier doivent avoir aussi dans leurs tiroirs quelques babioles valant quelques dizaines d'euros surfacturés et promu à grand renfort de pub...

avatar philoo34 | 

@Kinky

Bon heureusement que je suis la pour te parler hein :-))
Les autres s'en tapent apparemment ... Pauvre petit canard :-)

Donc , tu nous gratifié d'une magnifique analyse :

"C'est pour les gens comme toi qui rêvent d'une "IMAGE du LUXE" mais qui n'en auront jamais les moyens. Qui croient qu'un iPhone ça fait classe quand ils le sortent chez McDo en parlant très fort dedans pour que tout le monde les regarde…"

Beaucoup de personnes parlent fort dans leur téléphone , même avant l'iPhone , c'est juste qu'il se croient chez eux ou alors à cause d'un manque d'éducation .
Mais je comprends bien que ne pas associer ça a un iPhone user te demanderai un trop gros effort de réflexion .

Ensuite c'est vrai que quand on a un iPhone on ne met jamais de protection et on se débrouille toujours pour le tenir de manière à ce qu'on voit la pomme à l'arrière (avec de l'habitude et de l'adresse on y arrive ) et surtout qu'on le confonde pas avec un Samsung , la honte !

La dernière étape - non des moindres, étant le tee-shirt pommé avec marqué derrière
"j'ai un iPhone , pas vous !"

avatar béber1 | 

"Les autres s'en tapent apparemment ... Pauvre petit canard :-)"

C'est sûr, j'avais zappé
Mais voilà, à cause de toi il a fallu que je me fade des inepties sur le luxe

avatar philoo34 | 

@Kinky

Bon heureusement que je suis la pour te parler hein :-))
Les autres s'en tapent apparemment ... Pauvre petit canard :-)

Donc , tu nous gratifié d'une magnifique analyse :

"C'est pour les gens comme toi qui rêvent d'une "IMAGE du LUXE" mais qui n'en auront jamais les moyens. Qui croient qu'un iPhone ça fait classe quand ils le sortent chez McDo en parlant très fort dedans pour que tout le monde les regarde…"

Beaucoup de personnes parlent fort dans leur téléphone , même avant l'iPhone , c'est juste qu'il se croient chez eux ou alors à cause d'un manque d'éducation .
Mais je comprends bien que ne pas associer ça a un iPhone user te demanderai un trop gros effort de réflexion .

Ensuite c'est vrai que quand on a un iPhone on ne met jamais de protection et on se débrouille toujours pour le tenir de manière à ce qu'on voit la pomme à l'arrière (avec de l'habitude et de l'adresse on y arrive ) et surtout qu'on le confonde pas avec un Samsung , la honte !

La dernière étape - non des moindres, étant le tee-shirt pommé avec marqué derrière
"j'ai un iPhone , pas vous !"

avatar Ikom75 | 

@Kinky :
C'est cash mais +1

avatar jpsaint | 

Oui, Oui et Re oui, ouf, merci, je commencais à croire qu'Igénération était atteind du meme mal que notre gouvernement... faut dire que parfois l'on peut lire des trucs, completement décalé...

Oui à 400 /450 euros on craque pour l'iphone 5C, je le sais j'ai craqué sans hésiter une seconde...
Il faut bien remettre les choses à leurs place...
Oui apple c'est le prémium, le top... patati, patata... les premiers iphones étaient plus proche de 500 que 900 euros... en 5 ans il y a eu une inflation délirante ...
déjà au début le edge c'était mal vendu... il a fallu attendre les ventes en france pour que l'iphone explose completement ses ventes... avec notre model de ventes subventionné, mais las, les opérateurs ont bien compris le jeu d'apple et on sortie des forfaits sans téléphones... du coup le cout caché de l'appareil n'est plus là... et l'on ne dépense plus 200 euros pour le nouveau Iphone mais bien les 900 euros...

Quand je lis cet article je me dis qu'il y a encore que l'espoir... mais Apple doit faire sa révolution (sic) la plus grande, trouver comment vendre du "loo cost" sans tuer son model prémium... alors la solution se trouve peut être chez les fabriquants de voiture... seat, vw audi... 3 marques, les seat sont des audi rebadgé, on ne touche pas à la plus belle marque et on vend du loo cost... Dacia / renault dans une moindre mesure... toyota et lexus...
Je ne sais pas créé la marque poire... pour le loo cost... et ananas pour du super prémium l'humour ce n'est pas mal pour vendre...

C'est le principale reproche que l'on peut faire à Steve Jobs, tu veux garder les soft dans tes machines car tu sais très bien qu'alors il y aura du loo loo cost et une boite qui vendra ton soft avec un chassis en or... ton le model ne peut pas marcher avec la séparation soft / hardware... soit... mais alors il faut innover dans le structurel de marque... être le loo loo cost et être le super prémium... ok cela coute des ronds, mais 1 vous en avez, 2 cela est toujours mieux que d'acheter toutes la ram dans l'espoir que le marché ne suivra pas (car il suivra, tot ou tard).. les fabriquants préférerons créer leurs marque pour être sur de vendre leur cam... (et oui samsung c'est cela à la base) ... donc vivement la création de poire et ananas pour contrer android... là on pourra dire qu'apple innove (et si) après quoi mettre dans le loo cost.. pleins de fonctionnalité en - .. et bien oui, pourquoi pas, une présentation moins belle, et bien oui pourquoi pas, tout le monde n'achete pas la porche carrera 4 mais l'on peut se contenter de la boxer...

avatar Ipader | 

@jpsaint :
Non, c'est plutôt le couple BMW + Mini, et justement c'est ce qu'ils font déjà pour iPad iPod voir MacBook et iMac.
Il ne manquait plus que l'iPhone ;-)

avatar p@t72 | 

"la solution se trouve peut être chez les fabriquants de voiture... seat, vw audi... 3 marques, les seat sont des audi rebadgé,"

petite précision Vw détient Audi et seat les châssis / moteurs / sont Vw

avatar FollowThisCar | 

Je me contenterai de rappeler (encore) qu'avec l'iPhone, c'est la première fois dans l'histoire de la Pomme qu'un produit est délibérément placé hors de portée des budgets modestes. L'iPod a été rendu accessible aux masses, ainsi que le Mac avec le Mini, tandis que les premiers MacBook et les iMacs représentaient des investissements raisonnables pour les moins fortunés, en raison de la durabilité attendue. Excellence et qualité n'ont jamais signifié luxe ostentatoire, prix extravagants et gaspillage. Apple n'a jamais été réservée aux plus fortunés … - jusque là.

Or la durée de vie d'un smartphone est par la force des choses très courte, donc les budgets modestes ne peuvent se serrer la ceinture pour investir à la fois dans un ordinateur à 1.000 euros ET un smartphone à 600-900 euros, en plus d'une tablette éventuelle, d'une télé connectée et tutti quanti. Ceux qui économisent pour renouveler leur(s) Mac(s) n'ont pas le choix d'un iPhone abordable car il n'existe pas. Avec l'iPhone, la Pomme oblige donc ses propres clients à acheter chez les concurrents, puisqu'il n'y a PAS d'alternative. Voilà une réalité que ceux qui sont actuellement pleins aux as ne peuvent pas comprendre.

Mais pour une fois, les analystes voient juste : la Pomme est en train de s'enfermer dans un ghetto imaginaire qui la prive d'un marché gigantesque, et qui n'est pas forcément un marché bas de gamme de qualité médiocre. Cette politique de prix exclusivement exorbitants est une erreur stratégique majeure qui rompt avec la tradition qui a justement permis le succès phénoménal que l'on sait.

Ceci dit, chacun pense ce qu'il veut et polémiquer ne m'intéresse aucunement.

avatar jpsaint | 

Et bien, peut être que tu réagissais à mon poste, mais l'on est sur la même longeur d'onde... j'avais imac, iphone et ipad... dès que tu les achètes tu penses à la revente.. autant pour un imac, tu sais que tu ne te fait pas avoir, il dure longtemps, autant pour un iphone + un ipad cela est problématique, c'est quand même beaucoup de fric... alors vers quand la stabilisation ? l'on peut aussi penser que c'est pour bientôt, les smart phones semble un produit de plus en plus mur car il faut aussi voir cela...
apple créé un produit : youpi super un nouveau besoin couvert
les concurrents font le même
Guerre technologique : les prix baisses, le marché explose
Apple perd la guerre sur les prix
le marché se stabilise (car tous le monde à un smart phone)
les ventes (en renouvellement) baissent, les concurrents meurent (blackberry...)
Le renouvellement se fait sur la qualité (as imac) un produit te fait 4/5 ans
mais avec un iso périmètre pas avec 500 changements toutes les nouvelles versions... (remarque les innovations sur iphone c'est stable)
moi ce 5C je l'aime (surtout que je l'ai eu à 450 euros neuf sur ebay) car je peux le garder 3 ans sans arrière pensé de le revendre l'année prochaine pour ne pas perdre trop de fric...
J'en étais à me dire qu'il fallait que je garde un 3GS de coté pour vendre l'iphone que j'achete l'année précédente pour prendre le nouveau... juste avant la baisse de prix... usant... (idem pour l'ipad)
donc exit l'ipad, c'est bien, mais doublon avec imac + iphone
Alors la question est aussi la maj, qui ne dure pas longtemps ... et comme les softs sur le store sont pour la nouvelle version... c'est un peu la M...de (bon je crois qu'ils se mettent à proposer des appli pour version antérieurs... ouf)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR