La crise d’adolescence de l’iPhone

Christophe Laporte |

Il y a des records qui poussent à l’optimisme et d’autres qui poussent aux questionnements. Le record des 51 millions d’iPhone vendus appartient indiscutablement à cette seconde catégorie.

Commençons par les faits : sur les trois derniers mois de l’année, Apple a vendu 51 millions de téléphones, un chiffre en progression de 6,7 % par rapport à la même période un an plus tôt. Les analystes tablaient sur des ventes comprises entre 55 et 60 millions d’unités — les plus farceurs remarqueront que l’écart entre les projections et les ventes correspondent à un trimestre de ventes de Nokia Lumia. Pour en finir avec les « records », Apple n'est que la deuxième société au monde, après Samsung, à avoir vendu plus de 50 millions de smartphones en un trimestre.

Une gamme iPhone bancale

La nouvelle gamme 2013 d’iPhone se distinguait des précédentes par le fait qu’elle comportait deux nouveaux modèles : l’iPhone 5c et l’iPhone 5s. L’objectif était clair, reconquérir des parts de marché avec deux nouveaux modèles : le premier destiné à séduire un nouveau public et le second avec pour vocation de renforcer la domination d’Apple sur le haut de gamme.

Lors de la conférence de présentation des résultats, Tim Cook ne l’a pas caché : les choses ne se sont pas passées comme prévu. À l’image des lancements de l’iPod mini et de l’iPad mini, les dirigeants d’Apple tablaient sur une forte demande pour « le petit nouveau ». C’est exactement le contraire qui s’est produit. Présenté comme le smartphone du futur, c’est l’iPhone 5s qui a été la star inattendue (pour Apple) des fêtes de fin d’année. Tim Cook a précisé à ce sujet que Touch ID explique en grande partie le succès de ce modèle.

Alors, ceux qui veulent voir absolument le verre à moitié plein se féliciteront que les clients d’Apple aient privilégié le modèle plus cher. Effectivement, ce n’est pas une mauvaise chose pour le chiffre d’affaires du groupe californien. Mais cela ne semble pas être l’avis de Tim Cook qui explique qu’Apple du fait de ses prédictions erronées a loupé pas mal de ventes, faute de produire assez en temps et en heure.

Mais le souci, c’est que l’iPhone 5c a failli à sa mission : il devait permettre à Apple de s’ouvrir de nouveaux marchés et lui offrir de nouveaux relais de croissance. Ce n’est manifestement pas le cas. À demi-mot, Tim Cook a reconnu qu’une baisse de prix de l’iPhone 5c n’était pas quelque chose d’inenvisageable.

La mission impossible de l’iPhone 5c

La presse (nous y compris) avait présenté l’iPhone 5c comme l’iPhone low-cost avant sa présentation… ce qu'il n'est clairement pas. Il ne fallait certes pas s’attendre de la part d’Apple à un smartphone vendu à un prix cassé, mais Tim Cook avait à plusieurs reprises dit qu’Apple souhaitait faire des choses différentes et s’attaquer à d’autres segments. En 2011, il avait déclaré qu’il ne voulait pas que ses produits "soient uniquement pour les riches".

Clic pour agrandir

Apple a une vraie carte à jouer sur le milieu de gamme. À 609 € (sans subvention), le téléphone coloré d’Apple ne peut pas être considéré comme un smartphone milieu de gamme. A 400 €, la donne aurait sans doute été différente.

Trop peu de choses distinguent les deux « vedettes » de la gamme actuelle. L’iPhone 5c a beau être un bon téléphone (lire : Test de l'iPhone 5c), il n’est pas suffisamment unique pour tirer son épingle du jeu : une coque légèrement différente et des déclinaisons en plusieurs couleurs ne sont pas des arguments suffisants. Si son prix avait été plus compétitif et/ou si son format avait été différent (plus grand, plus petit), la donne, là encore, aurait été différente.

Tout ceci peut paraitre parfaitement logique, mais cela ne l’était pas du tout aux yeux du management d’Apple. Et c’est sans doute la plus grosse erreur d’appréciation de la part de la firme de Cupertino depuis bien longtemps.

Apple va sans doute rectifier le tir avec sa gamme 2014. Il est (enfin) question qu’elle propose des modèles de taille différente. Le Wall Street Journal affirme que la marque à la pomme travaille sur deux modèles : le premier aurait une taille d’écran supérieure à 4,5 pouces alors que le second disposerait d’un écran supérieur à 5 pouces.

concept iPhone Air / image : Martin Hajek

Une gamme avec plusieurs tailles d’écran serait plus cohérente et permettrait de mieux répondre à la demande. Seulement voilà, Apple va sans doute devoir tenir avec une gamme boiteuse jusqu’à la rentrée. Si elle s’en est sortie tant bien que mal durant la phase de lancement, les six prochains mois s’annoncent sans doute beaucoup plus compliqués pour le Californien, à qui l’on peut reprocher depuis un moment d’être trop conservateur dans ses choix concernant l’iPhone.

À supposer qu’Apple se mette aux grands écrans cette année, elle donnera l’impression de suivre la concurrence qui a fait le pari des écrans à grande taille depuis plus d’un an déjà. Si la Pomme ne manque jamais une occasion de se moquer de la concurrence (lire : Phil Schiller fait sa sortie annuelle contre Android), elle gagnerait à faire son autocritique. La concurrence progresse de plus en plus vite et Android est un système qui vieillit bien.

Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android
Sur Twitter, Phil Schiller a dégainé cette étude pour évoquer les problèmes de sécurité d'Android

Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même et de ne pas prendre le pouls des consommateurs ou du marché. Si le positionnement boiteux de l’iPhone 5c en est un parfait exemple, ce n’est pas le seul. Critiquée depuis plusieurs années déjà par les utilisateurs et observateurs, l’autonomie apparait de plus en plus comme le point faible des smartphones d’Apple par rapport à la concurrence. C’est d’autant plus étonnant que ce critère a souvent fait la force des autres produits mobiles d’Apple, de l’iPod au MacBook Air en passant par l’iPad.

Pourquoi Apple refuse de prendre des risques

Sur le marché des smartphones, Apple est sur la défensive. Plutôt que de prendre des risques avec le 5c, quitte à malmener son grand frère, la Pomme a tout fait pour que son nouveau modèle porte le moins à conséquence sur l’ensemble de gamme. Résultat, elle a perdu sur toute la ligne : des marges en baisse, une croissance en berne, une gamme mal identifiée…

Si elle ne change pas le cap, cette politique pourrait lui poser des problèmes. Certes, l’iPhone ne peut pas pour des raisons structurelles tenir la cadence d’Android. Mais en continuant d’opérer de la sorte, les terminaux d’Apple - tout comme le Macintosh à une autre époque - pourraient commencer à se marginaliser.

On n’en est pas encore là, mais certains signaux commencent à être inquiétants. Si l’iPhone domine certains marchés (59 % aux Etats-Unis, 69 % au Japon), le téléphone d’Apple perd des parts de marché dans les principaux pays européens, ainsi qu’au niveau mondial et voit même dans certains pays Windows Phone dans son rétroviseur (lire : Android finit 2013 sur une progression générale).

Pour sortir de ce faux pas, Apple a deux choix qui ne sont pas forcément antinomiques : comprendre que le marché des smartphones ne se résume pas qu’au haut de gamme et proposer une gamme cohérente et diversifiée comme elle est parvenue à le faire avec l’iPad et l’iPod et/ou reprendre le chemin de l’innovation et proposer un appareil qui soit une véritable rupture par rapport au premier iPhone. Les évolutions radicales chez Apple se font parfois attendre, mais elles ont toujours eu lieu. Espérons que ce soit encore le cas avec le prochain iPhone.


Tags
avatar Ast2001 | 

Bravo. Cette analyse objective de la situation laisse transparaître une certain déception s'agissant de sa marque adulée. Et c'est normal. Il est assez difficile de comprendre où va Apple. Que fait-il de son hallucinant bas de laine ? La grande force d'Apple a toujours été de savoir devancer les besoins des utilisateurs. Où s'est logée l'innovation en 2013 ? Dans un processeur 64bits ? Intérêt pour les utilisateurs ? Dans les nouveaux process de fabrication du 5s ? Dans TouchID ? Dans le 5c ? Au final, il ne reste pas grand chose.

Je pense aussi qu'iOS7 est une erreur majeure. iOS jusque là allié à la qualité technologique et visuelle des iPhones provoquait une certaine émotion. iOS était plaisant à regarder pour tout le monde. iOS7 est clivant et ne peut du coup pas procurer le même type d'émotion.

2014 est une année clé pour Apple. Je pense qu'ils devraient moins écouter Ive et plus essayer de comprendre leurs utilisateurs.

avatar Soseki | 

iOS7 a été installé sur 80% des devices en l'espace de 4 mois et il ne s'est jamais autant vendu d'iPhones que lors de ce dernier trimestre...clairement iOS 7 est une putain d'erreur O_o

Apple devrait carrément virer Ive je pense...et faire réaliser son design d'interface de manière participative via des forums internet.

Ce qu'il faut pas lire sur internet...

avatar Caligari | 

Apple n'a pas attendu iOS 7 pour être "clivante"; Ca remonte au moins à la sortie du premier Mac. C'est même une caractéristique propre à la marque : prendre des décisions radicales ou encore refuser d'intégrer des technologies que ses concurrents ont adopté en masse. Rien de nouveau de ce côté là.

Comprendre les utilisateurs ? Les utilisateurs ne forment pas un bloc uniforme. Apple doit-elle alors essayer de contenter tout le monde ou assumer sa vision ? Elle a choisi depuis bien longtemps la deuxième solution, avec les aléas que cela comporte. Et c'est tant mieux (ou tant pis, selon le point de vue).

avatar byte_order | 

Oui, le One Fits All est dans les gènes (et l'égo) de Apple depuis le début.
Et c'est clivant depuis le début.

C'est aussi pour cela qu'elle échoue encore et encore à conquérir de nouveaux segments de marché qui lui échappe alors qu'elle a parfois et souvent créer elle-même les fondations de ces marchés : elle ne sait tout simplement pas s'adapter aux demandes de tous le monde (ce qui au passage contredit donc son idée de One Fits All).
Ici, c'est son idée que à 100 euros de moins, tout le monde allait enfin pouvoir s'offrir un iPhone.

Raté, et c'est logique.

avatar iRobot 5S | 

Dans les pays émergents le 4S se vent toujours alors pourquoi ne pas garder le format 3,5" pour le bas de gamme (la plupart des applis 4" sont compatibles avec le 3,5") on garde le 4"pour le milieu de gamme, on fait un 4,5" et un 5" pour le haut de gamme.

On réduit les bordures (surtout en longueur) au minimum et on augmente l'épaisseur des plus haut de gamme pour plus d'autonomie. Avec leur nouvelle fonction iOS in the car, la batterie va être bouffée !

Perso je choisirais le plus grand.

avatar Doctomac | 

"Pour sortir de ce faux pas, Apple a deux choix qui ne sont pas forcément antinomiques : comprendre que le marché des smartphones ne se résume pas qu’au "

C'est juste surréaliste de lire des gens qui donnent des conseil de stratégie industrielle à une entreprise comme Apple. Il faut un peu redescendre....Par ailleurs, Apple s'est toujours positionné sur du haut de gamme (si ce n'est l'épisode des Mac LC) et sur tous les business qu'elle a touchés Apple a connu un fort succès mais là on nous explique qu'Apple doit faire autrement. Aucun sens !!

Vos histoire de taille d'écran de colle pas. Autant pour l'iPad la solution était simple puisque Apple est parti d'un grand écran puis l'a diminué avec le Mini. Avec l'iPhone la situation est différente. Il n'était évidement pas possible pour Apple de redescendre en taille d'écran dans un marché dominé par l'augmentation de taille ; et il n'était pas possible de proposer un écran plus grand que celui de l'amiral de la gamme, le 5S.

avatar byte_order | 

Mouais, tu sais y'a 10 ans certains osaient aussi des conseils de stratégie industrielle à des groupes comme Nokia par exemple, et il se trouve que leur conseil était visionnaire.

N'importe quelle entreprise sur des marchés aussi évolutifs que les NTIC peut se vautrer rapidement, le temps que cela mettra dépend de l'épaisseur de son bas de laine.

Apple à mis 10 ans pour épuiser le sien à refuser de voir que MacOS classic était dépassé...
Elle a donc elle aussi un historique de fausse route industrielle. Elle n'est pas toujours dans le vrai, loin s'en faut, et son attitude un peu hautaine parfois lui fait refuser de voir ce que d'autres ne refusent pas de voir.

avatar desertea | 

La saga iPhone touche à sa fin.
Fidèle depuis 2007, je dois dire que l'impression de surplace est flagrante. De plus, les tarifs sont vraiment trop élevés.
Quand j'utilise parfois le Samsung S3 de mon benjamin, je me dis que les 700€ dans mon 5S avec ses 16 petits Go ont été la connerie de l'année !! :( J'ose même pas imaginer les Samsung S4 ou S5 !!! ça fait trop mal !!
Mon dernier iPhone à coup sûr !!

avatar Vieux Mac-User | 

Touch ID est une innovation majeure et je prédis qu'il se répandra sur tous les smartphones. Simple et très efficace.

avatar manustyle | 

Apple ont hélas refait la même erreur que pour le Mac, en ne s'ouvrant pas aux autres marques.
Résultat avec l'arrivée d'Android leur résultat ne font que baisser.

avatar Caligari | 

Si, Apple s'est ouvert à d'autres marques pour le Mac dans le passé et ça a été une erreur.

avatar Soseki | 

Euh comment t'expliquer.....Apple vient encore une fois de publier des résultats records. Juste pour indication Apple à réalisé ce trimestre un chiffre d'affaire supérieur à celui de Google SUR UNE ANNEE complète...

J'aimerais bien comprendre comment un tel état de fait arrive à être traduit par "leur résultat ne font que baisser" dans ton esprit, sérieusement ça m'intéresse :)

avatar patrick86 | 

"Apple ont hélas refait la même erreur que pour le Mac, en ne s'ouvrant pas aux autres marques."

Les systèmes d'exploitations d'Apple n'ont PAS vocation à être vendus sur d'autres appareils que ceux qui ont une pomme croquées dessus. Ces OS sont FAITS POUR ces appareils.
Apple vend un ensemble Matériel + Logiciels + Services. Elle ne vend ni du matériel avec un logiciel (d'un tiers) dessus, ni des logiciel pour aller sur du matériel (d'autres marques).

C'est pas une erreur, c'est Apple.

avatar byte_order | 

C'est ce + Services qui m'a fait quitter Apple, justement. Et les +50% de marge dans leurs prix, aussi, hein.
C'est pas une erreur, c'est Apple, mais c'est aussi pourquoi certains ne sont plus clients.

avatar ChristopheTs | 

Je suis le seul a avoir des problèmes avec Touch id? Parfois je pose mon doigt et il se passe rien, même pas le message "réessayer", comme si il ne reconnaissait pas qu un doigt est posé :/ j'ai ça au moins une fois par jour.

avatar Doctomac | 

"Résultat, elle a perdu sur toute la ligne : des marges en baisse, une croissance en berne, une gamme mal identifiée…"

La stagnation du bénéfice net ne peut s’expliquer que par le 5C. Quel raccourcit ! En passant qu'en terme de revenue, l'iPhone a connu une progression de 6% alors que les ventes ont progressé de 7% d'une année à l'autre.

Une croissance en berne....??

avatar chrisann | 

Très bon article, mais il y a un mais. Arrêtez de croire en une croissance éternelle, combien de fois il faudra répéter que cela n'existe pas. Qu'est-ce que la définition de croissance déjà ? Croître, ce n'est pas augmenter sans cesse, c'est avant tout grandir. Imaginez un seul instant un être humain qui grandit éternellement. De plus, même si les analystes tablaient sur plus de vente, il s'est vendu 51 millions d'iPhone. 51 millions ! N'est-ce pas là un chiffre suffisant ? Apparemment, en 2014, non...

avatar cpswiss | 

Tout à fait d'accord.

avatar patrick86 | 

"Arrêtez de croire en une croissance éternelle, combien de fois il faudra répéter que cela n'existe pas."

Tout à fait.
Celui qui croit qu'une croissance infinie est possible sur une planète finie, est un fou ou un économiste.

"il s'est vendu 51 millions d'iPhone. 51 millions ! N'est-ce pas là un chiffre suffisant ? Apparemment, en 2014, non..."

Le marché financier n'a JAMAIS assez. Il veut toujours plus.
Si ça vous parait être de la folie, vous êtes un Homme plutôt bien constitué.

avatar Vinyl | 

Article intéressant et objectif. Suis content de mon iPhone 5 (32go) mais je l'ai payé très cher (32go) pour une autonomie ridicule !! Je ne vois pas l'intérêt de changer pour l'instant. Le changement, ce sera l'iPhone 6, 7 ou 8 :-)

avatar cpswiss | 

En suivant le raisonnement, apple devrait baisser le tarif de son 5C... OK
Mais ne pourrai pas proposer les mêmes performances que le 5S. Faute de quoi il ferai de l'ombre à son grand frère !
Alors que la concurrence intégrera tout ce qui circule de mieux chez les uns et les autres à couts extrêmement bas.

Si tout ceci, ce passe comme cela, dans un an on dira qu'apple a créé un milieu de gamme moins bon que les autres et qu'elle a perdu son identité!

Bref, je suis personnellement pour le coté haut de gamme avec des parts de marché moins élevées mais qui rapportent des milliards, plutôt que des grosses parts avec des bénéfices bien plus bas/produit.

avatar byte_order | 

Sauf qu'il n'y a pas de concurrent dans le milieu de gamme de smartphone sous iOS !
A part le marché des iPhones d'occasion.

C'est de ce marché là, les iPhones *neuf* milieu de gamme, qui n'existe tout simplement pas et que Apple refuse ou échoue à créer.

Du coup, la clientèle potentielle de ce marché va fatalement voir ailleurs. Soit sur l'iPhone haut de gamme, soit sur
du non-iPhone mais dans son budget.

Si l'identité d'Apple c'est d'avoir que des clients riches, nickel.
Si l'identité d'Apple c'est d'avoir que des produits beaux, bien foutus, intelligents, démarquants, qui attirent toujours plus de *nouveaux* clients, raté.

avatar Silverscreen | 

L'analyse de l'article est assez juste.

Personnellement, j'aimais beaucoup l'iPhone 5C mais, au vu de la faible différence de prix avec son grand frère, mon opérateur a finalement réussi à me refourguer un 5S en mettant une ristourne supplémentaire sur la table…
En fait, je ne comprends pas le desamour de l'iPhone 5C sachant que le 4S, moins bon en tout, continue de cartonner sur les marchés à faible budget.

Ce qui me fait penser que, pour la suite, le 5C fera un excellent successeur à l'iPhone 4S comme entrée de gamme.
Peut-être en changeant les couleurs.

L'absence de téléphone dans les 4,3-5" qui semble être un peu devenu le standard de fait dans le haut de gamme n'a pas dû aider. Mais c'est ce qui me fait penser qu'une gamme d'été 2014 articulée autour d'un iPhone 5C, d'un iPhone 6 un poil plus grand et d'un iPhone vraiment grand format devrait satisfaire tout le monde… : touchID est vraiment bluffant et les capacités photo/vidéo de l'iPhone 5S atteignent une sorte de pallier qualitatif qui rend toute amélioration nettement moins impressionnante que sur les itérations précédentes…

Les constructeurs Android ont un taux de rétention client relativement faible (faible investissement financier de ceux-ci dans l'écosystème logiciel) et les deux facteurs de distinction par rapport à iOS étaient jusque là principalement la taille d'écran et le prix du combiné. Il y a de bonnes chances qu'Apple réagisse sur ces deux points en 2014, peut-être avec une gamme épaulée par une montre connectée bluffante…

Ça peut changer pas mal de choses pour le 3e et le 4e trimestre…

D'ici là, la distribution de l'iPhone chez China mobile devrait permettre de serrer les fesses et limiter la casse dans l'intervalle.

avatar bompi | 

Le seul point où je ne suis pas trop d'accord c'est sur la nouveauté de la surdité d'Apple...
Ça fait longtemps (depuis toujours ?) qu'Apple n'en fait qu'à sa tête.
Ça a bien fonctionné puis plus puis de nouveau. Là, effectivement, on dirait
que ça marche de nouveau un peu moins bien.

Pour mon petit cas personnel, 100 piastres de moins et, comme un grand benêt, je prenais illico le 5C. ;-)
Disons que je fais partie de ceux qui n'ont pas pris le 5S après avoir estimé que le 5C était trop cher.
Je ne sais pas combien nous sommes dans ce cas.

avatar bugman | 

@ bompi :
"Pour mon petit cas personnel, 100 piastres de moins et, comme un grand benêt, je prenais illico le 5C. ;-)"
Idem... sauf que j'ai quand même pris le 5S.

avatar michaelprovence | 

Faut vraiment être tarte pour acheter un téléphone moyen de gamme à 600 euros avec un écran ridicule de 4" et se retrouver l'année prochaine face à des téléphones apple de 4.7" ou 5" !! ça vaut pas plus de 400 euros et encore en comparant par rapport au Nexus 5 c'est encore une arnaque.

Apparemment les consommateurs ne se sont pas fait avoir avec ces prix débiles la croissance retombe bien en dessous de la croisssance du marché c'est une sanction.

avatar chrisann | 

Je ne pense pas que ma copine soit une tarte, non, elle s'en fout juste du progrès technologique et voulait un iPhone comme nouveau téléphone, et a pris un 5C. Deux écueils à stopper : la majorité des gens ne sont pas des geeks, technophiles, ce-que-vous-voulez. Point. Deuxième écueil, qui sont les consommateurs ? On parle des consommateurs à toutes les sauces, j'aimerais savoir qui ils sont ? C'est sincère. Montrez-moi du doigt le consommateur, que je sache !, car je ne l'ai jamais trouvé le consommateur dont tout le monde parle.

avatar patrick86 | 

@chrisann :

"Montrez-moi du doigt le consommateur, que je sache !, car je ne l'ai jamais trouvé le consommateur dont tout le monde parle."

J'ai l'impression que c'est pas toi et ta copine. :)

--

Il semble que dans le cas présent, le consommateur soit celui qui veut ce que dicte la mode du moment. La mode actuelle étant aux phablettes, le consommateur veut de la phablette. Comme nous sommes — semble-t-il — tous des consommateurs, alors nous voulons tous des phablettes. Ceux qui n'en veulent pas ? Ce sont des tartes, des idiots, des marginaux réfractaires au progrès.
C'est vrai, quel être humain normalement constitué pourrait ne pas souhaiter un GROS smart-phone ?

avatar XiliX | 

@michaelprovence
"Faut vraiment être tarte pour acheter un téléphone moyen de gamme à 600 euros avec un écran ridicule de 4" et se retrouver l'année prochaine face à des téléphones apple de 4.7" ou 5" !! ça vaut pas plus de 400 euros et encore en comparant par rapport au Nexus 5 c'est encore une arnaque."

Ce n'est pas très pertinente comme remarque, car il y aura toujours mieux et peut-être moins cher demain...

avatar philippl | 

"Apple donne la désagréable impression de n’écouter qu’elle-même et de ne pas prendre le pouls des consommateurs ou du marché."
C'est le moins que l'on puisse dire....(iPhone 5C, suppression de la synchronisation locale dans iTunes, ...)

avatar XiliX | 

@philippl

Quelle syncrho locale qui a été supprimée ???
J'ai toujours lel choix entre synchroniser avec iCloud ou avec iTunes ???

avatar damiendu83600 | 

À mon avis il fait une gamme plus proche de ce qu'ils font sur les Mac et les iPad :
-iPhone C : prix et couleurs
- iPhone mini 4" : petite taille
- iPhone air 4,5" : finesse/poids
- iPhone pro 5,5" : autonomie et grand taille

Tout créant une gamme de prix logique et en cohérence avec le marché :
- iPhone C : 400 €
- iPhone mini : 550€
- iPhone air : 650 €
- iPhone pro : 750 €

Et qu'Apple continue de faire évoluer fonctionnement IOS : multi écran, multi utilisateurs via touch ID, paiement électronique, plus de flexibilité au niveau des apps par défauts, faire évoluer les apps de base (notamment Note), gérer plus de format vidéo, ouvrir le protocole de AirDrop sur les appareils concurrents.

Mais aussi en améliorant le hardware de l'iPhone : plus grosse batterie, écran doté d'une plus grosse résolution et d'une densité de pixel supérieur, écran plus grand, écran utilisable avec des gants et compatible avec des stylets plus évolué, innover sur la recharge sans fil, utiliser des écrans souple, du Crystal de saphir synthétique et du liquid metal, ajouter de nouvelles couleurs aux modèles C, changer le form factor de l'iPhone.

Il faut aussi qu'apple se grouille sur le marché des TV connectés en proposant une box et un téléviseurs basé sur un OS innovant. et ils doivent se dépêcher dans la course au wearable computing sinon ils vont de faire griller par la concurrence.

Apple doit aussi améliorer son site iCloud.com pour permettre le streaming du catalogue iTunes, de permettre le visionnage de ses créations iMovie et la visualisation de ses photos. Et il faudrait qu'apple songe à faire des partenariat avec Microsoft pour y intégrer un moteur de recherche.

Apple devrait également revoir son jugement sur les appareils hybride et proposer un Mac adapté au tactile et moins cher pour rivaliser avec la surface qui émerge.

avatar cpswiss | 

Malgré que je ne soit pas d'accord avec tous les points de ce raisonnement, il est quand même un des meilleurs que j'ai pu lire aujourd'hui. Je pense qu'apple aurai beaucoup à gagner avec ce format!

avatar Lestat1886 | 

@damiendu83600 :
Il faut arrêter avec l appellation iphone air / pro. Vu la légèreté du 5 et le discours marketing qui l entourait, le iphone air était le 5! Suant a l iphone pro, c est creux comme expression on est pas en présence d un ordi ou d une tablette qui serait destine a une utilisation professionnelle

avatar damiendu83600 | 

@Lestat1886

Ce que j'entend par pro c'est un appareil similaire au Galaxy note.

avatar Lestat1886 | 

@damiendu83600 :
Je l avais compris. En fait c est juste sur les noms pro et air que je trouvais pas pertinents :)

avatar Vinyl | 

@damiendu83600

Woaw, pas mal toutes ces suggestions et idées !!

avatar MaitreYODA | 

Excellent article. Je vous félicite pour votre objectivité :)

Je pense que le 5C était 100€ trop cher... À 499€, il s'en serait sûrement vendu le double. Au fond le problème c'est que 3/4 des gens ne sont pas prêts (et je comprends cela parfaitement) à mettre plus de 500€ dans un téléphone. Et ceux encore moins dans un iPhone où ils ne pourront pas rajouter de carte SD. De plus, n'ayant pas forcement les moyens d'acheter une tablette, les gens se tournent vers des smartphones de 5" et +. Or apple est totalement absente de ce segment, ce qui explique une partie du succès d'android.
Si M toulemonde achète un S4 (par exemple) c'est pas uniquement pour android, c'est pour le fait d'avoir une grande taille d'écran.

Je suis donc impatient de voir des iPhones avec une diagonale de plus de 4" arrivés. Nombreux délaisseurs d'ios pour les grands écran (et donc pour android) vont faire leur grand retour en septembre si apple propose des écrans de 5". J'en suis certain.

avatar darkfisher | 

J'ai commandé un Nexus 5 juste après que vous l'ayez testé. Je voulais le mettre en concurrence l'iPhone 5S.

Eh bien je suis très déçu d'Android, cela m'a juste fait prendre conscience que comme le dit le slogan Apple "It just works" avec iOS. La confidentialité est impossible sur Android, des applications comme l'Equipe.fr ont accès à mon compte mail, ma position, voir les applications en cours d'execution etc. Et contrairement à iOS je n'ai aucun moyen d'empecher ça, même avec Cyanogenmod !

Il est vrai en plus qu'une fois habitué à Touch ID c'est assez difficile de se réhabituer à saisir un mot de passe. La majorité des applications Android sont beaucoup moins agréables à utiliser que les versions iPhone, les interfaces ne sont pas vraiment communes à toutes les applications ce qui est assez étrange quand on est habitué à iOS.

Il y a de bonnes choses, notamment la possibilité d'avoir des écrans plus grands. Mais dans l'état je reste vraiment sur ma faim et je continuerai avec iOS... En espérant un écran plus grand sur iPhone et un poil plus de liberté quant aux applications pouvant s'exécuter...

avatar iguanodon | 
avatar FollowThisCar | 

De toute façon, pour le 5C, même à 400 euros au lieu de 600, çà ne changera pas la donne.
Logiquement, les gens achètent soit le 5S car ils en ont les moyens, sinon c'est une autre marque, parce qu'autour de 200-250 euros, le client a déjà l'embarras du choix.
Or Tim and Co ne descendront pas en dessous de 300 euros, donc la messe est dite :
=> Marginalisation annoncée, prévisible et inévitable.
=> Quand les dirigeants gagnent trop de fric, ils s'imaginent que tout le monde a aussi les moyens de consacrer plus de 500 euros pour un mobile. Grave erreur. Apple laisse donc 70 à 80 % du marché à la concurrence.
Merci Tim chantent-ils en coeur.
Oui on connait la chanson : le luxe ne peut se permettre d'altérer son image. Ben tant pis pour le luxe et tant mieux pour ceux qui préfèrent faire du business avec les masses.

avatar byte_order | 

+1000

avatar Switcher | 

Excellente analyse qui rejoint ce que certains hurlent depuis quelques temps / mois / année(s).

"Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir", et je crains qu'Apple se soit laissée enfermer - une nouvelle fois - dans sa doxa, alors qu'ils sont tellement plus performants quand ils regardent ce qui se passe autour d'eux.

avatar laurange | 

Apple a fait une seule erreur : ne pas fabriquer assez d'iPhone 5S pour satisfaire la demande et à donc louper des ventes...
ce n'est pas ce que l'article décrit.
vous interprétez des faits,
et si windows phone gagne des parts de marché c'est à cause du Nokia Lumia 520 très bien placé (j'en ai un) mais qui doit rapporter des clopinettes à Nokia.
Apple gagne encore 70% des bénéfices des vendeurs, elle ne pourra jamais aller concurrencer les bas prix.
Les performances des téléphones évoluent encore vite par rapport aux lecteurs audios de la génération ipod mini/shuffle.

avatar ThurstonMoore | 

Article intéressant qui met le doigt sur certaines erreurs assez évidente concernant le mauvais placement produit de l'iphone 5C.

Par contre j'avoue ne pas comprendre la critique sur l'autonomie du 5S. Personnellement en fin de journée la batterie est aux trois quarts avec une utilisation assez poussée (4g activée, Push Mail, Jeu etc).

avatar Karmalolo | 

Je suis entièrement satisfait de mon 5c qui m'a couté 2€
Le 5s me revenait à 102€, je n'ai pas hésité ;)

avatar bugman | 

@ Karmalolo : J'ai comme un gros doute. ;)

avatar demon_john2905 | 

Cela fait 12 mois que je me tâte pour changer mon iphone 4. La seule chose qui me retient sur iOS ce sont les app : mailbox, day one, reeder, fantastical et les quelques progres de ios7... Donc plus grand chose... Avec Mailbox sur android j'aurais un nexus 5 depuis plusieurs mois. Je patiente encore jusqu'au 6 comme j'ai patienté jusqu'au 5S mais qui ne m'avait pas convaincu pour lâcher 800euros.

avatar Thegoldfinger | 

Thegoldfinger [17.11.2013 - 15:21]

Je vais vous expliquer pourquoi le 5C est dans le bon prix (pour Apple).

Le we de sortie,en 3 jours, il s'est vendu entre 1,5 et 2 millions de 5C (déjà je rigole quand j'entends dire qu'il ne se vend pas...),prenons la fourchette basse 1.5.

On sait qu'en général Apple fait du 34-40% de marge (disont 40 pour simplifier les calculs),donc le 5C 16go à 600$ nous donne :

600 x 0.4 = 240$ de marge et 360$ de prix de revient (sachant que les composants coûte environs 200$, la main d'œuvre,R&D, marketing etc reviens à 160$).

Donc nous avons lors des 3 premiers jours 1.5M x 240 = 360 millions de de bénéfice pour un ÇA de 900 millions.

Imaginons que Apple le mette à 400$ comme beaucoup (de rêveurs) le voudraient.

Le prix de revient est toujours de 360$, donc le bénéficie serait de 40$, soit "juste 10%" (ce qui serait un très mauvais signal pour les actionnaires).

Combien de iPhone faudrait il à ce nouveau prix faudrait il pour générer les 360M de bénéfice.
360 : 40 = 9 millions de iPhone 5C en 3 jours.

Hors vendre un volume pareil aurait forcément phagocyté les ventes de l'iPhone 5S et donc encore plus baisser le bénéfice total...

Conclusion Apple n'a aucun intérêt à vendre le 5C aussi bas, je sais que pour nous c'est une tristesse mais pour Apple c'est parfaitement logique.
Voilà j'espère vous avoir bien expliquer la chose.

avatar rikki finefleur | 

Moins de phone = moins d'itunes
Moins d'iphone = moins de clients potentiels et amis des clients
moins d'iphone = moins de renouvellement.
Le prix et la marge a l'instant t, ne correspond pas aux marges attenantes futures dont les services associés.
C'est privilégier le cash à court terme à l'opposé du long terme

Goog est juste à l'opposé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR