Steve Jobs : "malheureusement, ce jour est venu"

Soumis par Christophe Laporte le jeu, 25/08/2011 - 00:38
Le conseil d’administration d’Apple vient d’annoncer la démission de Steve Jobs. Son poste sera désormais occupé par Tim Cook. Toutefois, Jobs ne quitte pas totalement Apple, il devient président du conseil d'administration et souhaite dans ce nouveau rôle continuer d'aider sa compagnie.

Dans une courte lettre à destination du conseil d’administration et de la communauté Apple, Steve Jobs explique très simplement la situation : “J'ai toujours dit que si jamais je venais à ne plus être en mesure d'assumer mes fonctions et obligations en tant que CEO d'Apple, je serais le premier à vous le faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé.

Et de poursuivre : “ je démissionne de mon poste de CEO d'Apple. J'aimerais servir, si cela convient au conseil, comme président du conseil, directeur et employé d'Apple”.

S'agissant de sa succession, les choses sont également très claires : “Pour ce qui est de mon successeur, je recommande fortement que nous exécutions notre plan de succession et désignions Tim Cook comme CEO d'Apple.” (voir sa bio chez Apple).

Et d’évoquer l’avenir : “Je crois que les jours les plus brillants et les plus innovants d'Apple sont à venir. Et je suis impatient d'observer et de contribuer à son succès dans un nouveau rôle”.

Puis de remercier ses équipes : “Je me suis fait d'excellents amis chez Apple et je vous remercie tous pour toutes les années durant lesquelles il m'a été permis de travailler avec vous.”.

Dans un autre communiqué de presse, le conseil d’administration fait part de la décision de Steve Jobs et applique à la lettre ses recommandations. Les différents membres remercient Jobs pour tout ce qu’il a fait pour cette société qu’il a créée il y a plus de trente ans. Ils confirment au passage son nouveau poste de Président du conseil d'administration. Il s'agit d'un poste assez inédit chez Apple.

Cette nomination laisse à penser que Steve Jobs sera toujours associé aux décisions majeures de son groupe, et à sa stratégie produits. C’est du moins l’avis du Wall Street Journal.

D’autre part, pour le conseil d’administration, il ne fait aucun doute que Tim Cook est l’homme de la situation. Directeur opérationnel d’Apple, il assurait l’intérim depuis que Steve Jobs s’était mis en congé-maladie le 17 janvier dernier. On ignore si Apple nommera un successeur à ce poste.

C'est la fin d'une période assez exceptionnelle dans l'histoire très riche d'Apple avec un nouveau chapitre qui s'ouvre et dont il est difficile d'imaginer la teneur.