Résultats Apple T3 2011 : tout ce qu'il faut savoir

Anthony Nelzin-Santos |
Apple a présenté ses résultats financiers pour le compte du troisième trimestre fiscal de son exercice 2011. Un trimestre traditionnellement flottant et dépendant grandement du calendrier de présentation des nouveaux produits : il a fallu cette année se contenter de l'iPad 2, dont c'est le premier trimestre plein de ventes, et du renouvellement de la gamme iMac. Et pourtant, ce trimestre est à nouveau le meilleur de toute l'histoire d'Apple.

Chiffre d'affaires et autres données financières
Défiant toutes les prévisions, Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 28,57 milliards de dollars, une progression de 15,8 % sur un trimestre, de 82 % sur un an. Les analystes avaient parié sur 24,75 milliards de dollars, ils sont largement battus — c'est une habitude pour les professionnels, mais il en faut pour que les amateurs soient aussi laissés sur place : ce trimestre est tout simplement ahurissant.

resultats

Le bénéfice net est de 7,31 milliards de dollars, soit 7,79 dollars par action, un chiffre en progression de 22 % par rapport au précédent trimestre, et de pas moins de 125 % par rapport à la même période en 2010 ! Là encore, toutes les attentes sont battues à plate couture : il s'agit du meilleur trimestre fiscal de l'histoire d'Apple. Pas mal pour un trimestre « mou ».

resultats

La marge brute atteint le nouveau record de 41,7 %, alors qu'Apple avait envisagé une réduction de celle-ci à cause des fortes contraintes sur l'iPad. Plus que jamais, la firme de Cupertino est indépendante de son marché intérieur : 62 % de son activité est réalisé à l'international.

Steve Jobs est tout sourire : « nous sommes ravis d'avoir réalisé le meilleur trimestre de notre histoire, avec un chiffre d'affaires en hausse de 82 % et un bénéfice en hausse de 125 %. Pour le moment, nous sommes concentrés sur iCloud et iOS 5, et nous sommes impatients à l'idée de les proposer à nos clients cet automne ».

Ventes de Mac
Comme prévu, les ventes de Mac sont en hausse, mais ne peuvent rivaliser avec les résultats de la période des fêtes : Apple a vendu 3,947 millions de Mac au troisième trimestre, 5 % de plus qu'au deuxième trimestre, 13,75 % de plus que l'année dernière. Les analystes sont cette fois tous au-dessus, le Mac étant un des rares segments à décevoir.

resultats

Apple a vendu 2,792 millions de Mac portables contre 1,115 millions de Mac de bureau : le renouvellement de la gamme iMac semble avoir soutenu ce segment, qui d'habitude s'enfonce à cette période de l'année.

Ventes d'iPhone
Le chiffre de ventes d'iPhone est certainement le chiffre le plus attendu, et il défie toutes les attentes : alors que tout Wall Street s'attendait à une chute des ventes, Apple dépasse pour la première fois la barre des 20 millions d'unités : ce sont très exactement 20,338 millions d'iPhone qui ont été vendus au troisième trimestre.

resultats

L'iPhone ne cesse d'étonner : l'an dernier à la même époque, Apple n'en avait vendu « que » 8,1 millions. La progression annuelle est donc de 151 %. Il s'est vendu 55 millions d'iPhone cette année fiscale, 129 millions depuis sa sortie en 2007.

Ventes d'iPad
Cette fois, c'est bon : l'iPad est disponible depuis plus d'un an. L'an dernier, pour son premier trimestre sur le marché, Apple avait vendu 3,270 millions d'iPad. Que de chemin parcouru ! Ce sont ce trimestre 9,246 millions d'iPad qui ont été écoulés (+ 183 % sur un an, + 97 % sur un trimestre).

resultats

Apple a une nouvelle fois battu les analystes à leur propre jeu, eux qui avaient décrété que tout chiffre au-delà de 8 millions serait excellent.

Ventes d'iPod
Si ces excellents résultats sont une petite surprise, les niveaux de ventes de l'iPod, eux, ne surprennent personne : Apple n'en a vendu que 7,535 millions, le pire trimestre depuis 2005 !

resultats

Ne se faisant aucune illusion, les marchés avaient tablé sur 8,4 millions d'exemplaires : Apple fait pire, les ventes sont en chute de près d'un cinquième sur un an. L'iPhone et l'iPad ont définitivement remplacé l'iPod comme cœur de l'activité d'Apple. Et quel cœur.

Peter Oppenheimer, le directeur financier d'Apple, ajoute que ce sont 11,1 milliards de dollars qui sont venus rejoindre le trésor de guerre de Cupertino, qui s'élève désormais à rien de moins que 76,2 milliards de dollars. Pour le prochain trimestre, il fixe le cap à 25 milliards de dollars de chiffre d'affaires, pour faire entrer Apple dans la cour des sociétés à 100 milliards l'année, et un bénéfice par action de 5,50 $.

Conférence téléphonique : quelques détails pour tout comprendre
Les moteurs de croissance
Peter Oppenheimer a détaillé les moteurs de croissance d'Apple. La zone Asie-Pacifique, qui a généré 6,332 milliards de dollars de chiffre d'affaires, est encore et toujours la zone la plus dynamique pour Apple : la progression annuelle y est de… 247 %. L'Europe, deuxième marché pour Apple (7,098 milliards) et les Amériques, premier marché (10,126 milliards), sont bien moins dynamiques (respectivement + 71 % et + 63 %).

La grande Chine, on l'aura compris, est un marché stratégique pour Apple : elle y a multiplié par six son activité cette année (3,8 milliards de CA ce trimestre), et Tim Cook est persuadé n'avoir qu'« effleuré la surface ».

La mise à jour de la gamme iMac a permis de soutenir l'activité des Mac de bureau. L'effet MacBook Air persiste, même si Tim Cook concède que la gamme MacBook Pro reste centrale dans les résultats du Mac. C'est le 21e trimestre d'affilée que la croissance du Mac dépasse la croissance moyenne des PC Windows — la croissance du Mac est désormais cinq fois supérieure au reste du marché.

L'iPod touch s'affirme toujours plus comme l'iPod par excellence : un iPod vendu sur deux utilise désormais iOS. Il se vend certes de moins en moins d'iPod, mais le « grand-père » du post-PC s'est vendu à tout de même 314 millions d'exemplaires depuis 2001.

Les appareils iOS
Apple a vendu 20,34 millions d'iPhone, 9,25 millions d'iPad, et environ 3,77 millions d'iPod touch ce trimestre : ce sont donc environ 33,36 millions d'appareils iOS qui ont été vendus au troisième trimestre. Depuis sa présentation en 2007, il s'est vendu 129 millions d'iPhone — ce sont aujourd'hui 222 millions d'appareils iOS qui ont été vendus.

L'iPhone est un autre moteur de croissance d'Apple : avec une croissance annuelle de 142 %, l'activité smartphone d'Apple a une croissance deux fois supérieure à celle du marché. L'iPhone est désormais distribué par 228 opérateurs à travers le monde (42 nouveaux opérateurs dans 15 nouveaux pays), et est utilisé ou testé par 55 % des entreprises du Fortune 500.

L'App Store, plateforme de téléchargement d'applications pour iOS, comporte 425 000 applications, téléchargées 15 milliards de fois. Apple a reversé plus de 2,5 milliards de dollars aux développeurs iOS.

Le Mac, un appareil iOS comme les autres ?
Apple a effectué une modification comptable qui devrait faire parler d'elle : à partir de demain, date de sortie d'OS X Lion, les bénéfices générés par les ventes de Mac seront en partie lissés sur trois ans, et les bénéfices générés par les services lissés sur quatre ans. Apple pourrait ainsi offrir gratuitement des mises à jour d'OS X ajoutant des fonctions majeures : OS X va-t-il adopter un cycle de mise à jour similaire à iOS ?

Mac

La cannibalisation
Une conférence de résultats ne serait pas complète sans la traditionnelle question sur l'éventuelle cannibalisation des ventes de Mac par l'iPad. Tim Cook, le président d'Apple, reste fidèle à sa réponse habituelle : oui, certains ont peut-être préféré acheter un iPad à un Mac, mais la croissance du Mac est telle que ce phénomène est marginalisé. Mieux, « il y a beaucoup plus à cannibaliser dans le monde du PC Windows » : les ventes exceptionnelles de l'iPad devraient donc inquiéter les HP, Acer et Asus plutôt qu'inquiéter Apple…

L'offre et la demande
Lorsque l'on parle de ventes d'iPad, on évoque presque logiquement le problème de sa production : Apple vend tous les iPad qu'elle produit, et ne produit même pas assez d'iPad pour répondre à la très forte demande. Selon Tim Cook, spécialiste de ces questions, Apple aurait cependant réussi à résoudre une très grande partie de ces problèmes logistiques, malgré un triplement des ventes d'une année sur l'autre. Ainsi, dans certains pays, l'offre serait enfin à la mesure de la demande.

L'Apple TV
Apple ne communique plus sur les chiffres de vente de l'Apple TV : elle reste, selon l'expression de Steve Jobs reprise par Tim Cook, un « hobby ». « L'Apple TV se vend bien, mais je ne veux troubler personne : nous sommes encore loin des niveaux de ventes de l'iPod, de l'iPad, du Mac, ou de l'iPhone » explique le président d'Apple. « Nous nous sommes bien débrouillés avec le nouvel Apple TV » se félicite Cook : « nous allons continuer à investir sur ce segment parce que nous pensons qu'il y a quelque chose à y faire ».

Android et la concurrence
Bill Shope a été le seul à mettre les pieds dans le plat et à confronter Tim Cook sur les questions de propriété industrielle et les différentes affaires judiciaires qui émaillent, voire monopolisent l'actualité d'Apple. « J'ai une réponse très simple », explique le président d'Apple : « nous aimons la concurrence, nous pensons qu'elle est bonne, mais nous voulons qu'elle innove par elle-même. Soyez sûrs que nous défendrons notre propriété avec ferveur ».

Vers un nouveau produit ?
Peter Oppenheimer a fait une estimation très conservatrice du bénéfice par action pour le trimestre qui vient de commencer, alors que c'est traditionnellement un très bon trimestre du fait de la rentrée scolaire. Apple anticipe en effet sur une baisse de la marge autour des 38 % du fait d'une « future transition produit ».

De quoi relancer la machine à rumeurs, qui n'avait pas besoin de cela : Apple prépare-t-elle un nouveau produit qui sera présenté d'ici septembre ? Ce produit qui entaillera la marge serait-il le fameux iPhone à pas cher ? Réponse aux prochains résultats financiers.

Pour information, à l'heure de la rédaction de cet article, l'action Apple s'échange entre 395 et près de 400 $ en after-hours, un niveau record qui correspond à une hausse de près de 20 $ (5 %). Dire que les marchés accueillent très positivement ces résultats record est donc un doux euphémisme.
avatar Orkose | 
Bon bah il vont surement en profiter pour réduire un tout petit peu leur marge, et par ce faite baisser les prix! Oo. Quoi je rêve?
avatar nayals | 
@ Yoskiz : Keynote fait partie de la suite iWork -_-
avatar nayals | 
@ Yoskiz : Pour répondre à ta question, je suppose qu'ils sont fait avec Numbers
avatar DM75 | 
@Yoskiz J'avais déjà posé la question à Anthony... C'est fait avec Numbers. C'est beau n'est-ce pas ;)
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Yoskiz : comme dit DM75, je fais tout avec Numbers, vieille tradition ici. C'est pas mal, même si je parfois très frustré lors d'une mise à jour de graphique qui ne passe pas.
avatar MadMax | 
ça cote à $405....
avatar KaMouChe | 
Lion tomorrow :)
avatar nayals | 
@ Yoskiz : Après pas mal de temps d'utilisation, je te la recommande grandement ! Légèrement moins puissant qu'Office (notamment dans Numbers), iWork est d'une simplicité et élégance surprenante. J'utilise Pages : il est fluide et efficace. Très agréable en tout cas. J'utilise aussi Keynote : alors là, tu ne regretteras pas PowerPoint. Keynote permet de faire des présentations des plus séduisantes, tout en restant simple à utiliser. D'ailleurs, les keynote de Steve sont (évidemment) faites avec Keynote. En espérant avoir pu t'aider ;)
avatar sield | 
Iworks est très bien, et je trouve beaucoup plus puissant que la suite office (et je possède les 2 : j'ai une femme ;-) ). Sinon, pour le CA d'Apple : ah quand même ! La crise n'impacte pas tout le monde...
avatar meanwhat | 
Hehe... On voit que la sortie de lion donne la bonne humeur a tout le monde ^^ avec ça on peut espérer plus de r&d et plein de vraies nouveautés ! Youpi !
avatar Symbiose1 | 
Magnifiques chiffres, ils redonnent le sourire à la communauté Apple qui, moi le premier, attend désespérément Du matériel. iPhone 5 et IOS 5 svp !!!! :-)
avatar RDBILL | 
Et dire que je n'ai pas trouvé le moyen d'acheter la moindre action AAPL depuis hier... Je suis vert !!
avatar RDBILL | 
@ rdbill : Le moyen, je voulais dire le temps !!!
avatar daito | 
iPad : 9,246 millions d'iPad écoulés, une augmentation de 183 % d'une année à l'autre. Ça ne marchera jamais, c'est juste un gros iPod Touch qu'on nous disait!
avatar steph_a_paris | 
76 milliards de dollars de cash ! C'est plus que la capitalisation boursière de BNP Paribas .... Apple va peut être finir par faire quelque chose avec .....
avatar shenmue | 
Ce que je retiens, outre les chiffres faramineux: - la très forte croissance chinoise, à corréler avec la rumeur concernant China mobile et ses plus de 600 millions d'abonnés qui pourraient s'ouvrir à Apple d'ici la fin de l'année. - le changement de comptabilité sur la gamme des macs, qui laisse entendre un principe de mise à jour gratuite (y compris pour les grandes versions d'OS), comme ce qui se fait sur iOS. - l'annonce d'une future transition de produit...qui peut tout aussi bien signifier l'iPhone 5 qu'autre chose (iPhone light ?) - les remarques répétées de Tim Cook pendant la conf où il précise bien que la PDM n'est pas à négliger et qu'ils font tout pour la préserver ou l'augmenter (le temps du marché de niche, c'est bel et bien fini). Il cite le 3GS comme moyen de toucher d'autres gammes tarifaires, mais on sent bien qu'ils visent le marché du pré-pay. Il se trame réellment un truc de ce côté. Bref, Apple n'a pas fini d'exploser les compteurs.
avatar DrFatalis | 
Dernière minute: Apple inc. se proposerait de racheter la Grèce, mais Al Gore propose d'attendre un peu pour racheter la majorité.... des USA...
avatar Jean-Jacques Cortes | 
Pour la chute des ventes d'iPod, c'est normal : - La nouvelle gamme est nulle et trop chère pour des baladeurs numériques. - L'iPhone sert aussi d'iPod.
avatar Danoc | 
Et les ventes de xserves?
avatar iBorg | 
A ce rythme là Apple pourra bientôt racheter la Grèce !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR