Quand Adobe et Apple se disputent le web

Arnaud de la Grandière |
Rien ne va plus entre Adobe et Apple. Alors que jusqu'ici les passes d'armes étaient laissées aux seconds couteaux (d'Adobe), ce sont cette fois les plus hautes instances des deux sociétés qui prennent position envers leur adversaire respectif. Après le coup d'éclat de Jobs, dans un "off" savamment orchestré qui fait à la fois passer un message fort tout en préservant une certaine forme de diplomatie (voir notre article Steve Jobs descend en flammes Adobe et Google), c'est au tour du responsable technique d'Adobe, Kevin Lynch, de donner publiquement sa position sur cette bisbille de plus en plus embarrassante, par le biais d'un article sur le blog de la société.

De la mauvaise foi d'Apple

Jusqu'ici, selon Apple, la raison officielle de l'absence de Flash sur l'iPhone tenait à ce que le plugin était trop gourmand pour les capacités limitées de son smartphone. Or donc, en dépit de son processeur nettement supérieur à celui de l'iPhone (voir notre article Quelle place pour l'iPad dans la gamme d'Apple ?), l'iPad ne bénéficiera pas plus du plugin pour autant. La nouvelle raison avancée par Steve Jobs, du moins en privé devant ses troupes, c'est que Flash est tout simplement trop "plantogène" sur Mac pour envisager de propager cette peste bubonique sur l'iPad. Les utilisateurs de Mac qui souffrent des lacunes manifestes de Flash sur leur plateforme ne peuvent que se sentir au diapason d'une telle décision. Mais ne nous leurrons pas, la multiplication des justifications ne fait que souligner que la raison profonde est toute autre. Si l'argument de Jobs n'est pas totalement irrecevable, il ne s'agit là pourtant que d'un pieux prétexte : quand bien même Flash tournerait comme une horloge sur Mac, voire mieux que sur toute autre plateforme, Apple n'aurait pas plus de velléités de laisser entrer le loup dans la bergerie.

Car c'est bien de ça qu'il s'agit : pourquoi diable laisser Flash, un standard fermé, qui échappe totalement au contrôle d'Apple, remplir des fonctions que la firme de Cupertino entend bien maîtriser de bout en bout ? Avec iPhone OS, Apple a mis sur pied un écosystème qu'elle maîtrise encore plus que le Macintosh : non seulement elle contrôle tout l'aspect matériel, jusqu'au processeur dorénavant, mais en outre elle tient dans sa main tout le côté logiciel, y compris ceux réalisés par d'autres sociétés qu'elles. Aux yeux d'Apple, Flash n'aurait d'autre finalité que de lui laisser filer entre les doigts son nouveau cheval de bataille. Sans compter qu'il y a nombre d'applications sur l'App Store qui ne dépareilleraient pas dans une page web à l'aide de Flash, introduire sciemment cette concurrence qui ne pourrait qu'affaiblir l'App Store serait une bourde monumentale (voir également Apple, Adobe et Flash). Avec Flash sur iPhone OS, les utilisateurs pourraient bénéficier des mêmes applications sans passer par l'App Store, et les développeurs pourraient proposer des contenus aussi riches tout en faisant l'impasse sur la validation d'Apple, voilà qui s'appellerait scier la branche sur laquelle on est assis.

skitched


Adobe en situation délicate

Voilà où nous en sommes du côté d'Apple, qui ourle son argumentaire d'une promesse de lendemains qui chantent grâce à l'avènement de HTML 5, qui, c'est promis, rendra tout ce débat caduque d'ici peu. C'est dans ce contexte houleux que Kevin Lynch prend la parole, et se voit contraint de faire feu de tout bois : sa plateforme Flash reçoit des coups de boutoir conséquents et il lui faut endiguer la voie d'eau. La situation est d'autant plus épineuse que, sur un plan strictement diplomatique, Adobe n'a pas les moyens de rendre les coups qui lui sont portés : elle reste et demeure demandeuse auprès d'Apple et ne peut se résoudre à abandonner ses espoirs de voir Flash arriver sur iPhone OS, ne serait-ce que publiquement. Il lui faut donc répondre avec toute la retenue dont elle est capable : les remarques perfides resteront l'exclusivité d'Apple.

La plaidoirie de Lynch est, elle aussi, lourde de messages délivrés à demi-mots. Naturellement, le CTO d'Adobe ne manque pas de dresser un bilan outrageusement positif des avancées permises par Flash depuis son avènement sur le web. Il souligne que 85 % des "plus grands sites web" (où s'arrête le curseur ?) utilisent Flash. Cette assertion fait écho à un montage d'un salarié d'Adobe qui montrait nombre de sites n'affichant que les fameux Legos bleus sur iPad (voir notre article Le web sur l'iPad selon Adobe (suite)). Mais c'est oublier bien commodément que la grande majorité des sites concernés, s'ils ne proposent pas tout bêtement une version dédiée à l'iPhone, vont jusqu'à proposer une application dédiée sur l'App Store pour consulter leurs contenus. Et quoi de plus naturel qu'Adobe fasse cette omission : c'est bien là la brèche dans la forteresse Flash.

skitched


Lynch souligne lui-même ce qui a poussé tant de concepteurs de sites web à embrasser la technologie Flash : elle équipe plus de 98 % du parc installé de navigateurs, pour ne pas dire toute la toile. Toute ? Non ! L'impressionnante statistique ne prend en compte, bien commodément, que les navigateurs capables de faire fonctionner Flash. Et donc aucune des machines mobiles d'Apple, entre autres. Et c'est là le problème crucial qu'Apple pose à Adobe : la firme de Cupertino met à mal l'adage qui veut que Flash fonctionne partout, et donc qu'il est la solution universelle aux besoins en matière d'applications web.

Songez-y : il n'y a pas si longtemps encore, peu importait la machine, le système d'exploitation, ou le navigateur de l'internaute, les contenus réalisés avec Flash fonctionnaient partout de la même manière. Quel confort et quel luxe comparativement au HTML, qui s'affiche différemment d'un navigateur à l'autre ! Quelle avancée par rapport à JavaScript, dont les fonctions sont différemment supportées et exécutées selon que vous serez sur l'une des différentes itérations d'Internet Explorer, Firefox, Chrome ou Safari ! Telle la tour de Babel, le web avait introduit une "confusion" des langues, et Flash était son espéranto : il était la réponse toute trouvée à un véritable casse-tête.

Flash, champion contesté de l'universalisme

Mais avec la multiplication des appareils communicants, cet adage a été quelque peu mis à mal. On l'oublie peut-être, mais l'iPhone n'est que la partie émergée de l'iceberg : la Nintendo DS, vendue à 125 millions d'unités dans le monde, fait tout autant abstraction de Flash, de même que nombre de set-top boxes pourtant capables de naviguer sur le web. Quand Kevin Lynch souligne que la majorité des utilisateurs finaux passent à la dernière mise à jour de Flash en moins d'un an, il omet que la Sony PSP n'est capable d'afficher qu'une version limitée de Flash 6, sans compter que le "Flash light" qui équipe quantité d'appareils mobiles est incapable de gérer nombre de fonctionnalités de la version pour ordinateurs. Bref, le standard universel que Flash serait censé représenter est loin d'être aussi universel qu'Adobe voudrait le faire croire. Dans cette affaire, l'iPhone n'est guère que l'aspect le plus douloureusement visible de cet état de fait.

Après tout, il fut un temps où Internet Explorer, tout comme Flash, était le standard de facto. Les webmasters ne s'encombraient pas de s'assurer que leurs sites fonctionnaient correctement sur Firefox ou Safari. Mais avec la montée en puissance des navigateurs concurrents, la donne a depuis bien changé.

Les concepteurs de sites se voient donc obligés de créer des versions alternatives, expurgées de toute présence de Flash, s'ils tiennent à ce que les utilisateurs de ces appareils puissent consulter leurs sites. En l'espèce, comme le souligne John Gruber dans un de ses articles, les webmasters n'ont qu'un seul parti dans cette querelle de clochers : le leur. Ils n'iront pas soutenir Flash contre vents et marées par pure loyauté. Leur intérêt premier c'est que leurs sites soient accessibles sur le plus grand nombre possible de points d'accès au web. Si certains peuvent se satisfaire des 98 % d'ordinateurs capables d'afficher du Flash, d'autres en revanche ne veulent pas faire l'impasse sur le nouvel eldorado que représente l'internet mobile.

Or à ce jour, environ 75 % des navigateurs installés sur les ordinateurs sont capables de gérer certaines fonctions du HTML 5. Sachant qu'en outre la majorité des navigateurs mobiles utilise Webkit, lui-même un chantre de HTML 5 sous l'impulsion d'Apple, et que la proportion de navigateurs "HTML 5 ready" n'ira qu'en augmentant, jusqu'où les concepteurs de sites accepteront d'effectuer ce double travail ? Google elle-même vient de porter deux coups sévères contre Flash, avec d'une part l'arrivée d'une version HTML 5 de YouTube (voir YouTube se lance dans le HTML 5), et de l'autre l'arrêt du support d'Internet Explorer 6 pour les Google Apps (voir Google veut se débarrasser d'Internet Explorer 6), qui ne fera qu'inciter les derniers utilisateurs récalcitrants à se mettre à jour.

Comme un poisson sans bicyclette

Mais l'un des dangers que représente iPhone OS pour la plateforme Flash, c'est précisément que les utilisateurs finaux, tout comme les créateurs de sites, finissent par se rendre compte qu'il y a une vie en dehors de Flash, et qu'on peut très bien s'en satisfaire. De la même manière que Microsoft a longtemps régné en agitant le spectre de l'incompatibilité avec Windows, le verrou psychologique est en passe de sauter également pour Flash. Cependant, il ne faudrait pas se leurrer : ce qui se joue actuellement n'est certainement pas la survie de Flash, qui continuera à être utilisé de nombreuses années. Le véritable enjeu est ailleurs, car ce dont il s'agit, c'est du caractère indispensable de Flash, et de son statut de standard universel. Adobe y perdrait de l'influence, et un enjeu stratégique. En cela, la plateforme iPhone OS se pose comme un concurrent direct de la plateforme Flash. Dans cette guerre d'influence, il n'y a donc pas la moindre raison qu'Apple cède un seul pouce de terrain.

Bref, en quelques jours, Adobe se retrouve acculée de toute part. Il lui faut réaffirmer la supériorité de Flash, ce à quoi s'emploie Kevin Lynch de son mieux. Parmi les atouts de Flash, il souligne que la technologie d'Adobe gère 75 % des vidéos sur le net, et rappelle que le HTML 5 n'aura pas permis de décider d'un codec standard pour la vidéo. Il indique également que Flash permet, entre autres, la communication bidirectionnelle avec la vidéo et le son, une fonction qui n'a pour l'heure pas de contrepartie en HTML 5. Lynch rappelle également que Flash est en passe de permettre à tout un chacun de créer des applications pour l'App Store, en guise de piètre consolation, et de confirmation qu'aucune limitation technique n'empêche Flash de fonctionner sur les machines d'Apple. Adobe vient d'ailleurs, histoire d'enfoncer le clou, de mettre en ligne une nouvelle démonstration de cette fonctionnalité (voir Flash sur iPhone : comment ça marche).

Dans un retournement de situation assez ironique, Kevin Lynch va même jusqu'à se poser en chantre des standards "ouverts", en soulignant qu'Apple pratique une politique de contrôle des contenus (en utilisant pourtant le standard ouvert qu'est le HTML), alors qu'Adobe, elle, se placerait d'un point de vue plus permissif (alors qu'elle seule contrôle le plugin Flash).

Une seule issue : l'arbitrage des internautes

Quoi qu'il en soit, à moins de véritablement libéraliser Flash, et compte tenu de l'immuabilité d'Apple sur cette question, Adobe n'a guère de latitude pour influer sur le cours des choses. Au final, tout dépendra de l'attitude des consommateurs. Si dans les faits, l'iPad finit par s'avérer être un succès commercial retentissant, les utilisateurs finaux auront départagé les belligérants avec une réponse simple : "Pas de Flash ? Pas de problème". L'iPad transformerait alors l'essai marqué par l'iPhone, qui a déjà bien secoué l'ordre établi. Adobe aura beau protester et trépigner, dans ce cas de figure, rien ne pourra y faire, et Flash aura résolument perdu sa couronne et son trône.
avatar P'tit Suisse | 
Deux bémols à cet excellent article: Flash n'est pas plantogène (chez moi, OK), mais fait chauffer mon Xeon de 20 degrés supplémentaire par rapport au HTML5, en lecture video. En attendant l'avènement du divin HTML5, j'ai pu constater qu'il est impossible de commander des marchandises sur le Net sans Flash (Ikea, Confo, Roche Bobois, le Shop.ch etc.) Alors, l'IPad, ça sera sans moi pour l'instant. PS : alors Apple, c'est le village des irréductibles Gaulois :) ("Flash équippe toute la Toile. Toute? Non !)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bravo ! bel article.
avatar FredX | 
HTML5 recouvre t-il toutes les fonctionnalités de Flash ?? Il ne me semble pas. Dans le cas de la diffusion de vidéos, OK, mais Flash ce n'est pas que cela...
avatar Ninety | 
Plantogène ou pas, Flash caylemal donc pas de ça sur le Web !
avatar Dr_cube | 
Chez moi, sur mon MBP sous Snow Leopard, Safari 4 ne plante plus. A la place des plantages de Safari j'ai régulièrement des plantages du plugin Flash (plus d'une fois par semaine). Je me fais alors un plaisir d'insulter Adobe dans le rapport d'erreur. Sur mon iMac Leopard, Safari 4 plante régulièrement (une fois par semaine) et c'est toujours à cause de Flash. Sur mon vieux MacBook de 2006 et sur mon MBP, la lecture d'une simple vidéo avec Flash fait chauffer le processeur de tout bois et génère un bruit fort désagréable. Actuellement, sur mon MBP, Flash Player occupe 170 Mo de ma mémoire vive ! Alors qu'il n'y a que quelques pub affichées sur quelques sites web. Les mêmes pub en PNG occuperaient combien de Mo dans ma mémoire ? Bref, même si Flash était disponible sur iPhone et sur iPad, je pense qu'il serait désactivé sur mes machines.
avatar saint_shaka | 
HTML5 je veux bien mais il vient quand parce que là ça commence à être long... Tous les jours je vois: "Youtube se met à l' HTML5" etc alors l'HTML5 pour 2012 ou quoi? Apple nous fait poiroté comme des me****. Le Bouzin d' HTML5 n' est pas assez répandu c' est pas difficile à constaté maintenant donnez nous Flash pour patienter parce que là on va faire une crise depuis 2007 on attend flash sur l' iPhone. Note: il y a toujours des sages sur MacG: "patiente jeune padawouane" OK mais 3 ans c' est bon là on peut pété un cable!
avatar oomu | 
Adobe n'est pas dans le business Flash Adobe est dans le business de vendre de chouettes outils de conception graphique et de permettre de montre aux clients les chouettes créations artistiques Avant, y avait un gros NEANT pour montrer aux gens de chouettes animations et vidéo. Alors Adobe/Macromédia se sont pris la tête, fusionnés, etc et adobe a eu flash pour ce besoin là Mais le choix technique en lui même n'est pas la Finalité de Adobe Adobe n'est pas une société de gens qui rêvaient de faire un truc nommé FLASH avec une syntaxe "javascript" (actionscript) et un format supercool bien à eux. Ce n'est qu'un MOYEN. Si demain, c'est HTML5 ou le cube de cristal pour montrer aux clients de chouettes créations graphique, Adobe fera des logiciels html5 et en deviendra le maître absolu. Adobe s'adaptera. Adobe _Va_ s'adapter. Adobe a rappelé qu'avant de reprendre macromedia ils avaient beaucoup investi dans SVG et SMILE. Ce fut finalement un échec (et on s'oriente vivement sur du CSS+javascript évolué), alors adobe avait adopté flash comme son enfant, mais le futur n'est pas forcément flash. Adobe refera autant de fois qu'il faudra ses photoshop, ses illustrators, ses creative suite. ptet que demain on aura HTML 5 MX ! ou Adobe CS 7 "maintenant avec un fucking créateur CSS" - y a le temps. tout va bien. - Rappelons que microsoft avec silverlight, ou avant ça, ActiveX, c'était le MEME PROBLEME. Les boites noires entièrement sous la domination d'une entreprise est toujours décrié par les industriels , qu'ils soient partenaires ou concurrents. Sun avait JAVA, mais tant que java était pas totalement normalisé, sous un organisme indépendant, IBM était pas content (via sa fondation Apache). Bien sur Microsoft a totalemetn boudé java. bref... Apple force le cocotier. vi. Si ca avait pas été Apple, c'aurait fini par être Mozilla ou Sony ou qui sais je ? L'époque est mure pour commencer à pousser le greffon dans le ravin et passer à des solutions natives, contrôlées de bout en bout.
avatar saint_shaka | 
@ShowMeHowToLive: ok mais "Pour la vidéo et les pubs, Flash ne sera plus un problème d'ici 2011 surtout si l'iPad est un succès. Pour le reste, ça risque de prendre plus de temps car il n'y a pas d'alternative crédible (ou comme Java elle n'existe pas non plus sur iPad)." Attendre, attendre c' est bon on a déjà assez attendu ma couille pour un hypothétique 2011, 2012...
avatar Frodon | 
@FredX On regroupe souvent beaucoup de choses dans HTML 5 dont: - HTML 5 en lui même - CSS 3 - Javascript - WebGL - SVG Tout ca combiné, il doit pas rester grand chose à Flash, MAIS... Le problème est que ces technologies sont encore peu supporté par les navigateur, et même certaines ne sont pas finalisé au niveau même des specs (HTML 5, CSS 3 et WebGL e particulier), et tout n'est pas encore pleinement optimisé. Il n'empeche, que même avec ce qui existe dans les navigateurs actuels (dernières version), on peut déjà faire beaucoup, comme par exemple: - http://processingjs.org/exhibition - http://jilion.com/sublime/video - http://9elements.com/io/projects/html5/canvas/ - http://www.chromeexperiments.com/ Et ce n'est que quelques exemples. Evidement, il reste non seulement que ce n'est pas finalisé, mais aussi qu'il n'y a pas encore d'outils de dev vraiment complet pour faire sans trop se casser la tête ce qu'on fait avec l'outil Flash Professionnel, mais en HTML5/CSS3/JS/SVG/WebGL. Ca viendra surement, cependant je doute que ca vienne tant que ces normes ne sont pas finalisées. Donc probablement pas avant 2012-2015.
avatar inick06 | 
Il y en a qui devraient apprendre a lire au lieu de raconter n'importe quoi, ou au moins se renseigner... Dans l'article, il est bien dit que, si le site est en Flash, il y a 9,999999 chance sur 100 que, accédé a travers un iPhone ou la future iPad, le site bascule ou, sur une version iPhone OS ready [donc sans flash] ou carément, par une App dédié... C'est écrit dans l'article: Exemple 1: IKEA: Ikea a une super belle Appli dédié sur le Store GRATUITE.... On peu visiter tout!!!!! Tout y est, je viens de la telecharger, et elle est extra, on recherche, on trouve on navigue, Prix, photo, ou trouver un magasin le plus proche et les afficher sur l'Appli MAP pour etre guidé avec le GPS... Il peu faire ca le site en Flash!!!??????? En plus... Je suis dessus pendant que j'écris, le site www.ikea.com/fr/fr marche du feu de dieu sur mon iPhone j'ai pas vue UN truc en Flash mais bon!!!! Ici le liens vers l'appli: http://itunes.apple.com/fr/app/ikea-catalogue-2010-uk/id339722468?mt=8 Exemple 2: Conforama: Le site est 100% optionel!!!!! J'ai pu voir parcourir regarder les photos, agrandir les photo [au passage tout est écrit en Javascript Désolé!] J'ai pu TOUT faire jusqu'au moment de payer, et le site Verisign Visa marche parfaitement sur l'iPhone!!!!!! Exemple 3: le Shop.ch viens de créer une super be appli [Pas de bol} pour iPhone et je dois dire Chapeau au Suisse... Le Shop.fr appartemnent au groupe MIGROS, qui sont a la pointe niveau iPhone, quand j'ai lu P'tit suisse cest ce qui ma poussé a écrire... L'appli est Genial p'tit suisse.... De na pas vouloir un iPhone ou iPad tu te tire une balle dans le pied tout seul... ca te regarde.! Ici le liens vers l'appli de l'app store Francais: http://itunes.apple.com/fr/app/leshop/id348351813?mt=8 Je tiens a m'excuser pour le ton, mais je suis exaspérer d'entendre des gens qui n'ont apparemment meme pas un petit iPod Touch pour vérifier si ce qu'ils disent est correcte, vérifiez avant d'affirmer!!!!!!!!!!!
avatar gl3am | 
Très bon article ! Pour ma part : vive les standards ouverts et HTML 5 en fait parti ! Et avec les frameworks comme jQuery on fait plein de choses avec javaScript qui fonctionnent sur plusieurs navigateurs.
avatar saint_shaka | 
Apple prend les utilisateurs en otages, voilà Apple face à Adobe: "Votre fash c 'est une belle bouze et les utilisateurs iPhone,iPad et iTouch n' utiliseront jamais votre bouze maintenant le monde est à l' HTML5." Du coup soit on est fanboy ou réaliste "bah Steve a raison c' est une vrai bouze" soit on enfile les perles. Et moi j' enfile les perles en regardant la pub Apple:"le vrai internet sur l' iPhone" Et l' autre inick06: qui vient nous dire voilà vous avez des App sur l' Appstore et moi je dis voilà je ne veux pas passer par l' Appstore (Safari mobile seulement) je fais quoi? Si on commence à avoir une App par site c' est la fin...
avatar oomu | 
moi je reste persuadé que Adobe va "subitement" devenir (pas tout de suite bien sur) un champion du html5 avec un superbe outil de création CSS qu'ils vont amener toute leur expérience "actionscript" à javascript (c'est pas bien dur, ils vont simplement continuer le travail pour suivre les évolutions de JS , voir même devenir L'Evolution de javascript officiel) et ils seront bien content de vous vendre une nouvelle suite avec "maintenant, les meilleurs outils HTML5 du marché, pour vos sites ultra-modernes ! soyez natif, soyez in, soyez cooool , ici pour acheter TTC." - sur un site de gens très colériques, quelqu'un disait que du coup youtube est impossible à utiliser sur iphone. ce qui est évidemment faux. Le lecteur natif de l'iphone prend le relais, que cela soit dans Safari ou dans l'application youtube elle même. La mauvaise foi est impressionnante, et c'est pour cela que ce discours de geeks ("mon dieu flaAAAsh") n'a pas de prise sur le grand public. Ca n'a pas d'impact. ho, bien sur qu'il y a des jeux et le site de Monsieur Boulet qu'on peut pas lire sans flash. et bien on passera par l'un des milliers de jeux dispo sur le store. On passera par la petit version "juste jpeg" de Monsieur Boulet (il en a une, sisi) - Flickr avait un uploader "flash" de photo, il est maintenant sans flash en option et y a l'application native et des milliers de logiciels compatible flickr Y a QUE des solutions et encore une fois, y a presque tous les travaux de Adobe qui sont transférables à Javascript et CSS. Adobe est en mesure de se transformer en _ZE_ expert de html5 Ils savent coder en h264, ils savent faire du javascript, ils ont contribué à mozilla, ils ont les outils de création, ils ont tout. Alors, ok, apple les pousse un peu plus vite que prévu. Baaah Adobe en a vu d'autre. Microsoft les a pas torpillé (ni silverlight, ni Expression, ni Metro, ni RIEN n'a réussi), ils sont donc intorpillable.
avatar gl3am | 
Pour ceux qui sont intéressés par HTML 5 je leur sugère [http://ljouanneau.com/blog/post/2010/02/02/La-puissance-de-HTML5-dans-vos-applis-web]
avatar tora | 
Merci pour cet excellent article qui a le mérite de rendre accessible au profane les raisons de ce conflit entre Apple et Adobe, qui met en jeu l'avenir de la plateforme Flash. Je comprends mieux l'attitude intransigeante de Steve Jobs et ses raisons de ne pas céder. Mais en tant que « consommateur », je trouve assez frustrant de ne pas pouvoir accéder à certains sites en Flash. Je ne pense pas aux vidéos - pour lesquelles les solutions alternatives existent déjà et vont sans doute encore se développer (Youtube, Daily Motion...), mais à ces compositions d'artistes qui utilisent la technologie Flash pour produire des oeuvres interactives parfois très élaborées. Il ne semble pas que, dans ce domaine, il existe des alternatives à Flash ni qu'il soit envisageable que le HTML5 puisse un jour le remplacer pour permettre une telle créativité. Flash, ce n'est pas seulement une technologie pour produire des vidéos, des bandeaux publicitaires et des jeux, mais c'est aussi un des moyens d'expression les plus iriches du web qui a permis la création de véritables chef-d'oeuvres où des artistes ont beaucoup investi de leur temps et de leur énergie. Je trouve dommage de ne plus pouvoir accéder à ces oeuvres pour des raisons stupides de guerre commerciale. Je précise que cela ne dissuadera pas pour autant d'acheter un iPad, pour toutes sortes de bonnes raisons, mais je regrette qu'on occulte trop souvent cet aspect créatif de Flash et qu'on tende à le réduire à un gadget inutile tout juste bon à faire chauffer le processeur.
avatar inick06 | 
Les appli pour iPhone son terrible tiens par exemple... Je vie a Sans Francisco et j;écoute TOUTE les radios de Radio France, RTL, Europ1 Rire et chanson SANS ME CONNECTER a quoi que ce soit par Safari.!!!!! Il y a des milliers d'appli de radio dont AllRadio est la mieux foutu [0.75€ c'est HORS de prix!!!!!] ici le lien: http://itunes.apple.com/fr/app/allradio/id283922359?mt=8 Apres tu as toute les appli dédiér par exemple Radio France L'appli est Genial consultation des niouze Podcast etc!!! [GRATUIT!!!!]: Ici le liens: http://itunes.apple.com/fr/app/radio-france/id310211433?mt=8 Europe 1 L'appli est Genial consultation des niouze Podcast etc!!![GRATUIT!!!!]: Ici le lien: http://itunes.apple.com/fr/app/europe1/id345872583?mt=8 Tout est possible... Tu as de tout sur l'iPhone.. Tu veu une recette de cuisine???? Pfff tu as 200 Appli sur le store dont la plupart gratuite qui reprennent les info d'un site comme par exemple: allrecipes.fr qui a une applis dédiee trrrrrrop bien foutu!!!!! GRATUITE: ici le liens: http://itunes.apple.com/fr/app/le-dinner-spinner-allrecipes-fr/id327468826?mt=8 Tu veux quoi.... eBay? Facebook? Payer avec Paypal? Transférer de l'argent avec etc.... Tu veux controler ton colis Chronopost ou Fedex???? L'hotoscope? jouer? apprendre le camasuttra???? Lire la bible??? tout tout tout.... La vie non seulement est possible sans Flash... Mais en plus.. de ne plus a avoir a passer par un site de M..... attendre que ca charge, et se ballader dans une page prévue pour un écran 30" a travers un telephone ne me manque pas du tout!!!!! Mais avant de critiquer, enterrer et faire l'apologie d'une technologie qui n'a pas du tout évolué depuis le rachat de Macromedia par Adobe, qui dort.... A peine compatible Mac, et qui, je suis désolé, fait tourner mon ventilo a Donf quand je deemarre sous windows et qui PLANTE allégrement aussi sous windows, soit dit en passant, n'est pas une grosse perte....
avatar oomu | 
Il faut compter en année avant que HTML5 soit ze solution omniprésente et naturelle. - on commence à voir des ptits jeux "html5", ce ne sont encore que des expérimentations. - Adobe avait beaucoup investi dans SVG, qui était un temps présenté comme la première brique pour concurrencer MACROMEDIA Flash (hé oui hé oui). Dans un monde de concurrence effrénée entre navigateurs, de javascript rapide et du tag html5 canvas, SVG redevient intéressant, et qui a beaucoup d'expérience sur svg ? Adobe !
avatar youpla77 | 
@ Frodon : on critique flash pour sa consommation de CPU. Je viens de tester certains des sites que tu mentionnes notamment les 2 derniers. J'oscille entre 80 et 100% du CPU sur mon macbook et safari 4... J'en arriverais bien à la même conclusion que certains vis à vis du Flash mais je me retiens...
avatar oomu | 
@FredX [03/02/2010 15:37] >HTML5 recouvre t-il toutes les fonctionnalités de Flash ?? Il ne me semble pas. pour l'heure, vous auriez encore trop de code à écrire en javascript pour reproduire les facilités de l'éditeur FLASH CS. Mais les travaux l'animation en CSS simplifient énormément. Ils feront les éditeurs graphiques. Webkit (safari et chrome) est pour l'heure le plus avancé sur ce terrain. >Dans le cas de la diffusion de vidéos, OK, mais Flash ce n'est pas que cela... mais justement, ce point est important la vidéo est ZE fonction de flash. c'est ZE fonction que le web n'avait pas , que tout le monde hurlait vouloir, et qui a fait décoller flash. Avant youtube, flash était ce truc rigolo pour artiste. Après youtube, Flash est devenu vital. La vidéo represente selon adobe 75% de l'usage de flash. Comprenons donc que si vous rendez la vidéo indépendante de flash (ce qui était une urgence pour Mozilla, maintenant ils doivent se tartiner le codec h264.. ha ironie), flash devient d'un coup bien plus facile à ignorer. - LA fonction que Microsoft mettait en avant dans silverlight était la vidéo. Les grands coups publicitaire de siliverlight ne furent pas la merveilleuse application pour étudier la galaxie ou la Terre, mais bel et bien le discours d'investiture de Obama en vidéo silverlight et je ne sais plus quel évenement sportif. - La Vidéo qui marche partout était ZE grande fonctionnalité de Flash. Celle qui importait pour les utilisateurs. Les artistes eux ont vu l'énorme potentiel créatif de flash, bien sur, mais cela ne change pas l'importance de la vidéo.
avatar Frodon | 
@youpla77 Normal, c'est encore en développement et les implémentations ne sont pas encore optimisés... Il me semblait l'avoir pourtant précisé dans mon précédent post... Non, pardon, c'est une certitude, je l'avais bel et bien précisé... Des problèmes pour lire?
avatar youpla77 | 
@ inick06 : je viens justement d'aller sur le site www.ikea.com à partir de mon iPhone : http://img215.imageshack.us/img215/5579/img0101x.png Effectivement j'ai pas vu un seul flash puisqu'il ne les affiche pas...
avatar inick06 | 
Amazon a une appli dédié d'enfer aussi Gratuit évidemment puisque c'est pour acheter sur leur site hihi ici le liens: http://itunes.apple.com/fr/app/amazon-mobile/id297606951?mt=8 et son petit cousin KINDLE pour les livres: http://itunes.apple.com/fr/app/kindle-for-iphone/id302584613?mt=8 TF1 aussi est super bien faite: ici le liens:http://itunes.apple.com/fr/app/tf1-vision/id300193528?mt=8 Et je précise que TF1.fr rebascule automatiquement sur http://m.tf1.fr qui es 150% compatible iPhone!!!! France2 Pareil... meme si TOUT le site de france2 est compatible iPhone, pour une meilleur visibilité il en on fait un a la taille de l'écran d'un iPhone! ici le liens: http://itunes.apple.com/fr/app/france-tv/id348684697?mt=8 pour les programme Telepoche: http://itunes.apple.com/fr/app/telepoche/id313699830?mt=8 pour le cinéma, allo ciné avec les salles proches sur le Map guider par le GPS etc.... rien de ce qu'un vulgaire site meme affublé de Flash me pourrai pas faire!!!! ici le lien: http://itunes.apple.com/fr/app/id351184863?mt=8 Tout les Messenger du monde et meme de monde encore inconnu se trouve sur le store dans toute les version possible et imaginable....!!!! A savoir que , bien sur TOUT ce que Google fait sur le web est PArfitement compatible iPhone a travers Safari cela va s'en dire!!!!! Tiens un ptit truc que j'ai essayé récemment, je suis sur Skype, mais skype ne permet pas de faire de la VOip en 3G... L'appli iCALL est Geniale!!!!! Gratuite, il faut ouvrir un compte, et on paye a la seconde des prix dérisoire... Genre USA France pour 0.20$ USA france mais en 3G donc en Mobile ce qui m'aurai couté 2$ la minute!!!! Ici le liens:http://itunes.apple.com/fr/app/icall-free-voip/id293837001?mt=8 un autre truc génial, avec réalité augmenté, Wikitude, ca indique sur l'écran en incrustation, a travers la camera de l'iphone, tout ce qui se trouve sur Wikipedia au sujet de ce que la camera vous montre Gratuite :http://itunes.apple.com/fr/app/wikitude/id329731243?mt=8
avatar inick06 | 
Oui il y a une vie sans Flash, tout comme il y avait une vie sans le DOS, sans le port série, sans le lecteur de disquette, sans le Minitel etc....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR