Le casse tête des Apple Store en France

Florian Innocente |
Apple a de grands projets pour le déploiement de ses Apple Store en France, une vingtaine de villes serait maintenant envisagée. Au fil de discussions avec plusieurs personnes qui suivent ce dossier (et qui préférent rester anonymes) il apparait qu'Apple a revu à la hausse ses ambitions.

D'un projet initial qui ne comptait que deux ou trois villes symboliques, l'objectif a ensuite évolué vers des ouvertures au sein des dix plus grandes villes de France (prise au pied de la lettre cette déclaration d'intention concernerait donc Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux et Lille). Mais depuis quelques mois ce chiffre aurait été multiplié par deux, ce seraient au moins une vingtaine de villes françaises qui recevraient leur Apple Store.

Pascal Cagni, le vice-président d'Apple Europe, dans une récente interview avec SVM Mac indiquait, avec une économie de détails "nous ferons des choses en France au cours des deux ou trois prochaines années". En citant également l'Allemagne et l'Angleterre, il affirmait que sur les 25 Apple Store prévus dans le monde en 2009, "L'Europe [aura] la part du lion".

Dans cette même interview, Pascal Cagni se disait satisfait du développement des Apple Premium Resellers (APR). Ces boutiques souvent logées en zones piétonnes de centre-ville, relookées à la manière Apple et profitant d'une relation étroite et à certains égards privilégiée avec Apple Europe. Cagni rappelait que ces APR étaient "présents dans les 40 premières villes". Au fil des mois de nombreuses boutiques ont effectivement essaimé à travers la France, jusque dans des villes de petites et moyennes tailles. Nous avions par exemple signalé sur MacGeneration l'ouverture de celles de Clermont-Ferrand, Limoges, Chambéry, Montélimar ou encore Saint-Étienne. 

L'enseignement des APR
On est loin du top 10 des métropoles françaises, mais justement, au vu de l'envie redoublée d'Apple de tapisser l'hexagone, les gérants de boutiques déjà en place, surtout les plus récentes et endettées, craignent d'avoir servi en quelque sorte d'éclaireurs à leur partenaire. Car la Pomme dispose grâce à ces quarante boutiques (sans parler de celles ayant d'autres statuts) d'informations de toute première main quant à l'attrait commercial d'une ville voire d'une rue ou d'une avenue. 

"On a un peu l'impression d'avoir servi de business plan pour Apple" s'inquiète un revendeur. Lequel pointe un autre problème pour l'évolution de son activité, l'absence de toute visibilité et d'information sur les projets d'Apple.

L'un d'eux nous a expliqué que son projet d'ouverture d'une boutique dans une autre ville avait été aimablement déconseillé par les équipes APR françaises. Celles-ci craignaient de voir débarquer un Apple Store dans les parages "Ca nous plonge dans un embarras énorme en bloquant nos projets de développements ainsi que pour chercher des locaux. Si on sait qu'un Apple Store doit ouvrir d'ici un an ou deux à proximité de notre emplacement, ça nous laisse néanmoins une marge de manoeuvre pour s'installer et créer une clientèle. Mais si c'est pour le voir arriver au bout de six mois c'est autre chose…"

Pascal Cagni de son côté estime que les deux types de magasins peuvent tout à fait cohabiter et être chacun "un succès".

Concurrence inter-Apple
Mais ce brouillard sur les intentions d'Apple ne serait pas moins épais au sein même d'Apple France voire d'Apple Europe. Les Apple Store, qu'il s'agisse des sites web ou des boutiques sont gérés par les États-Unis avec apparemment très peu de circulation d'informations vers le Vieux-continent.

Apple fait ainsi entrer en concurrence ses équipes Apple Store américaines avec celles des APR au sein des filiales. Et les secondes tirant une part notable de leurs revenus de la bonne santé de leur réseau patiemment tricoté, l'arrivée des Apple Store se présente comme une concurrence frontale. Car les fruits des ventes réalisées dans les Apple Store partiraient en outre directement dans le tiroir-caisse américain.

En attendant que s'éclaircisse peut-être cette situation, un autre revendeur estime avoir trouvé une forme de parade pour continuer son développement, sans pour autant risquer de se voir refuser le label APR. Il s'en tient à celui de simple revendeur agréé "j'y perds sur certaines aides et promotions organisées par Apple, mais ça me donne les coudées franches pour m'installer où je veux."

Sur le même sujet :
Deux Apple Store en travaux à Paris ?
L'Apple Store Montpellier vu par un revendeur
Apple ouvre un Apple Store à Montpellier

avatar wooper69 | 
a Lyon, c'est pas les bonnes adresses qui manque : le futur nouvel espace commercial livré avec la tour Oxygène, le futur pôle de loisir à la confluence (centre ville) voir le futur pôle carré de soie à Villeurbanne.
avatar foxy | 
A Lyon on peut aussi citer l'immeuble qui occupait Quick rue de la republique en face de la FNAC
avatar Psylo | 
Retour en arrière sur la politique des magasins Apple comme dans les années 90... si ça continue il vont refaire le coup des clones !
avatar Hasgarn | 
À moins qu'Apple ait l'intention d'embaucher les APR qui vont mettre la clé sous la porte à cause de leur politique, je trouve que c'est une technique commerciale d'un goût douteux...
avatar oomu | 
bref, rien de concret et le flou total !
avatar Pierre H | 
Franchement, il y a certaines villes - Paris en tête - qui méritent un bon coup de pied dans la fourmillière. Trop d'Apple shops ressemblent à des show-room Porsche où dès que l'on passe la porte on est un portefeuille sur pattes, et où la moindre question appelle une réponse qui commence par "Mais vous n'y êtes pas du tout mon bon monsieur" en levant les yeux au ciel. Citez-moi un magasin parisien sympa, et je serai ravi d'entendre le contraire. Parce que perso, mes 8 derniers Macs viennent de l'AppleStore en ligne ! Quand on voit la dispo des "Genius" et des vendeurs dans les AppleStore anglais, il est aisé de comprendre pourquoi les parts de marché de la Pomme sont plus élevées en Angleterre.
avatar fondoeil | 
Pour avoir fréquenté des Apple Store à l'étranger (UK et US), l'accueil y est bien différent de celui que l'on rencontre dans les APR de province. Je n'ai jamais été pris de haut dans un Apple Store parce que j'avais acheté mon matériel en ligne, alors qu'on m'a gentiment demandé d'aller voir ailleurs chez un APR parce que la machine ne venait pas de chez eux (sans même savoir que je venais de déménager)... Il n'y a pas que des charmants APR et cela nuit à l'image de la Pomme. À tel point que nous sommes plusieurs à préférer faire 130 km en train pour déposer notre machine chez un APR parisien plutôt que d'aller dans celui du coin de la rue. À Paris, ils ne sont peut-être pas tous au top, mais au moins on a le choix et certains ont vraiment l'esprit Mac. Dans un Apple Store, on est là pour aider le client et comme on est hyper sympa avec lui, il a envie d'acheter et ressort content. Dans certains APR, on est là pour vendre à tout prix quelque chose au client et, comme on est loin d'être courtois et qu'on le prend pour un neuneu, le client n'a pas envie d'acheter et repart mécontent... Être un APR n'est sûrement pas facile et vouloir rentabiliser son affaire est très compréhensible, mais le client, ce qu'il voit, c'est le service... Vivement l'ouverture des Apple Store.
avatar vonjos | 
C'est vrai ouvrir un business sans savoir où on va et que la marque principale risque d'en installer un en face c'est pas marrant. A côté de ça, c'est souvent super pénible comme "expérience client" d'aller dans un APR : ils veulent surtout vous vendre quelque chose à tout prix même si la prise ne rentre pas dans le truc du bidule. On ne peut pas toucher, regarder, flâner sans sentir la poids pressant du vendeur qui vous suit ou vous regarde du coin de l'oeil. On n'a pas du tout l'impression d'être "au milieu", dans l'antre, là où tout se passe sur quelque chose qui nous intéresse autant. Dans les APR, avant les vendeurs vendaient des téléphones ou des montres. Je caricature bien sûr mais c'est quand même plus ça. Il y en a des sympas mais c'est rare. On a perdu l'esprit MAC. Si je suis fou de surf et que je vais dans un magasin de surf, le vendeur en face est comme moi un passionné pas un vendeur sur pattes qui vous pressent "bon alors vous vous décidez"... En France on n'a pas l'esprit client comme aux US. En France, le client est avant tout un emmerdeur qui empêche les gentils vendeurs de tchacher entre eux.
avatar Mickjagger | 
Comme tu dis Vonjos, en France on a globalement moins l'esprit client, surtout pour le secteur high tech. Il y a quand même certains passionnés chez quelques revendeurs APR ou même vépécéistes parfois. Mais est-ce que justement le personnel qu'ils vont sélectionner pour les AppleStore officiels sera vraiment plus cool avec le visiteur français un peu plus agressif ou speedé de temps en temps? je ne sais pas trop... En tout cas il faut impérativement qu'ils évitent le côté hautain qu'on pouvait entendre chez quelques officiels d'Apple France lors des AppleExpo, mais je suppose qu'ils seront bien briefés.
avatar Brewenn | 
Oui mais la France c'est aussi le pays ou on peut essayer 52 paires de chaussures dans le même magasin et repartir sans rien acheter en lançant "je vais encore réfléchir", et ou la vendeuse vous ouvre la porte en souriant ponctué d'un "Au revoir, passez une bonne journée" (ouf). :)
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je vis à Sydney et nous avons notre magnifique Apple Store sur George Street. Je ne sais pas comment ça ce passe dans les autres Store dans les autres pays, mais ici, c'est absolument génial. Il y a une bonne centaines de Mac / Macbook etc. que l'on peux utiliser comme bon nous semble, bien entendu connecté au web, les iPhones, iPods, tous connectés et branchés à un pur casque pour tester, le genius bar, les cours gratuit, le wireless gratos (pour prendre son mac au store et checker ces mails) mais ce que j'adore plus que tout, c'est la disponibilité des vendeurs et leur gentillesse. C'est un environnement super cool, les vendeurs ne sont pas stressés pour un sous (tous en short et tongues évidement...), ils prennent tout le temps qu'il faut pour vous expliquer les différentes choses et on sent vraiment qu'ils aiment ce qu'ils font et qu'ils sont passionnés par les produits Apple. D'ailleurs c'est inscrit sur leur t-shirt '' I can talk about this stuff for hours '' ( je peux parler des ces choses pour des heures ). Enfin bref, j'espère que en france, vous allez avoir des magasins comme notre temple à Sydney et que vous allez en vivre une bonne expérience.
avatar nlex | 
Ce qui serait bien c'est d'avoir des AppleStore la ou il n'y a pas de Fnac justement…

CONNEXION UTILISATEUR