Accord entre Apple les majors sur la fin des DRM ?

Florian Innocente |
Les négociations en vue de mettre un terme à la présence de DRM sur iTunes seraient bouclées entre Apple et les majors. Selon CNET, Apple aurait condécé à Sony BMG, Universal et Warner Music le droit de pouvoir moduler leurs tarifs en échange d'une suppression des mesures de protection sur leurs fichiers. Les chansons seraient dorénavant classées selon trois catégories : les anciens titres, les titres intermédiaires (les nouvelles chansons qui ne devraient pas devenir des hits) et les titres qui marchent très forts.

Nouvelle avancée aussi, la possibilité d'offrir les contenus en téléchargement via une connexion 3G depuis les iPhone, et non plus uniquement en Wi-Fi.

Si cette information se confirme, elle pourrait dès lors s'ajouter aux annonces prévues ce soir (à compter de 18h, heure française) lors du keynote de Phil Schiller.


avatar Zed-K | 
Euh... vu que le père noël n'existe pas, j'imagine que "moduler" est une façon très journalistique de dire "augmenter"... Si c'est le cas, je vois plus aucun intérêt d'acheter quoique ce soit sur l'ITS, déjà aujourd'hui, ça revient moins cher d'acheter le CD avec pochette, paroles et une bien meilleure qualité sur Amazon.
avatar jlvande | 
Sauf que sur ITMS tu peux acheter par morceau ou par album complet et ta zik est déjà numérisée.
avatar Leced | 
@zed-k : Je me vois mal aller à la fnac et demander à acheter seulement 3 morceaux du nouvel album de Morrissey...
avatar Florian Innocente | 
@ Zed-K : ca va être augmenter dans un sens (les tubes de Briney Spears) et baisser dans l'autre (les tubes de Barbelivien).
avatar Pierre728 | 
Moi je suis plus optimiste. Si on supprime les DRMs, je serai bien volontier acheteur (je n'achète que du "plus" pour le moment). Quant aux tarifs, il faudra peut-être encore que les majors réalisent qu'elles ont exagérées pour finalement baisser leurs prix. Je ne me fais pas de souçis à moyen terme, le public et les gouvernements (sauf en France) commencent à réaliser qu'il n'y a aucune excuse pour aider un secteur qui crie au loup du piratage, alors qu'ils ont raté le tournant de la musique en ligne à cause de leurs DRMs... @Innocente Zut alors, va falloir que je passe de Britney à Barbelivien? Comme quoi, d'une pierre deux coups: on relance la chanson française en même temps ;-)
avatar oomu | 
je n'achète que du "itunes +" et je n'ai que très (très ) rarement envie d'acheter tout un album entier d'un artiste. - que l'industrie sache, je n'ai aucune émotion ou hésitation à bouder totalement des artistes si je dois acheter tout un album alors que je souhaite juste un titre. et qu'on me fasse pas le coup de merveille comme The Wall des pink floyd, y a pas des albums concepts tous les jours. le fin mot est : je peux vivre sans musique sans aucun soucis pour ma santé.
avatar Zed-K | 
@ jlvande et Leced : Ca c'est ta façon d'écouter de la musique. Personnellement je considère un album comme une entité (n'en déplaise à oomu). Le coup du "j'achète pas des albums entiers alors m'en fout des autres", c'est très... moderne comme attitude. Quant à la musique déjà numérisée, je vais pas revenir sur la perte de qualité (oui je sais, "j'entends pas la différence sur mes écouteurs d'iPod, alors m'en fout des autres" =p). Je ne vantais pas les mérites du CD Audio face au dématérialisé, je disais juste que le prix est déjà suffisamment élevé comparé aux CD pour les augmenter encore une fois, alors qu'il n'y a plus aucune frais de production / pressage / distributions / stockages / gestion des invendus. Les majors ont imposé les DRM qui n'ont au final emmerdé que les acheteurs honnêtes, et maintenant les font payer plus cher pour les retirer... @ innocente : J'espère (enfin c'est relatif...) que c'est bien ça et non Barbelivien au prix normal et le reste à un prix prohibitif.

CONNEXION UTILISATEUR