Fermer le menu

Bookinist est disponible en bêta

Nicolas Furno | | 09:41 |  16
Sur Mac, Apple n’a rien prévu pour lire des livres numériques. Alors que les iPhone et iPad disposent depuis longtemps déjà d’une application dédiée à l’achat, la gestion et la lecture de livres avec iBooks [3.1 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 43,1 Mo – Apple]. En attendant une hypothétique version OS X de cette application, les éditeurs tiers se sont engouffrés dans la brèche et on trouve sur le Mac App Store plusieurs lecteurs d’eBooks.

Nouveau venu sur le segment, Bookinist n’est pas encore prêt à la commercialisation, mais son éditeur propose d’essayer une version bêta. Pas encore débarrassée de tous ses bugs, cette version contient toutefois toutes les fonctions de la finale, de quoi se faire une bonne idée de ce que vaut le logiciel.

Bookinist adopte la même tendance skeuomorphiste qu’Apple avec son interface boisée qui rappelle une bibliothèque pour présenter les livres. Le logiciel liste ainsi tous les ouvrages que vous avez ajoutés, sachant qu’il duplique les fichiers dans ses dossiers pour créer cette bibliothèque virtuelle. Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous contenter d’ouvrir un titre sans l’ajouter : un bon moyen de lire un document rapidement.



La première version de Bookinist ne devrait gérer que les fichiers epub, mais son éditeur nous a indiqué que la prise en charge d’autres formats était prévue. Le très populaire PDF est bien sûr évoqué, mais il pourrait y en avoir d’autres à l’avenir. Point important à rappeler : on peut ouvrir des livres achetés sur l’iBookstore ou autres plateformes, mais à la condition qu’ils ne soient pas protégés par des DRM. Sur la bibliothèque au-dessus par exemple, deux ouvrages achetés dans la boutique d’Apple ne peuvent pas être lus : leur pochette marron avec simplement le titre et l’auteur du livre les trahissent.

Si un livre peut être ouvert par Bookinist, on peut alors le lire dans une interface qui évoque, là encore, un livre. L’application propose cette vue par défaut, mais on peut aussi choisir des présentations différentes, par exemple avec une police claire sur un fond sombre. Les réglages se font dans un petit inspecteur affiché d’un clic sur l’icône en forme de lunettes en haut à gauche. C’est aussi ici que l’on pourra choisir la police (par défaut, et deux autres polices à choisir dans les réglages) et sa taille.



Les pages tournent avec un effet de feuille papier et on peut utiliser les flèches du clavier, un glissement à deux doigts au Trackpad ou encore les boutons en bas à gauche de l’interface pour changer de page. Quand on désactive cette interface de livre, l’affichage gagne en sobriété et on a simplement deux colonnes, mais toujours l'effet de page tournée.



Bookinist dispose en outre des fonctions attendues pour un tel logiciel : marque-page que l’on peut renommer, recherche, mode plein écran, position de lecture sous la forme d’une barre de défilement en bas de la fenêtre, mais pas de notes pour le moment. Côté interface, on apprécie l’accès rapide à la bibliothèque ou à un chapitre du livre en cours dans la barre d’outils. C’est aussi là que l’on peut afficher les marque-pages enregistrés par l’utilisateur.



Même s’il est pénalisé par son incapacité à ouvrir bon nombre de livres achetés sur les plateformes légales, Bookinist reste une solution élégante et efficace pour lire sur Mac. La gestion de ses livres sous la forme d’une bibliothèque virtuelle est utile et elle le sera encore plus quand l’application iOS sera disponible. En cours de développement, elle permettra de synchroniser les livres, les marque-pages et positions de lecture via iCloud ou Dropbox.

Bookinist exige OS X Lion pour fonctionner et la version finale devrait être vendue sur le Mac App Store. Nous ne connaissons pas encore le prix de vente, mais la version bêta est gratuite. L'éditeur vous incite à donner une adresse mail sur le site officiel pour recevoir une alerte quand le logiciel sera finalisé.
Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


16 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Jeje680 27/05/2013 - 10:00

Si il y a adobe digital éditions pour les ebook

avatar marc-aurel 27/05/2013 - 10:13

Quel est le meilleur soft sur Mac pour créé un iBook au format ePub 3 (pour y mettre du son) selon vous ?

avatar virgilerl 27/05/2013 - 10:16

mais à la condition qu’ils ne soient pas protégés par des DRM Encore une fois, Aperçu devrait s'améliorer rigoureusement a la prochaine version d'OS X sans oublier, "Coup d'Oeil" le service du Finder.


avatar Jeje680 27/05/2013 - 10:38

Les drm s'enlève facilement suffit de trouver la bon logiciel

avatar pat3 27/05/2013 - 11:44

@jeje680 Oui enfin, il y a beaucoup de merdes qui soit disant vous débarrassent des DRM, mais dont l'efficacité reste toute théorique.

avatar zorg2000 27/05/2013 - 12:22

Je trouve quand même absurde de ne pas pouvoir lire mes Ibooks légalement acheté sur mon Mac avec un grand et confortable écran....

avatar Simeon 27/05/2013 - 12:31

A surveiller. J'imagine qu'ils vont se dépêcher de sortir la version 1.0 de peur qu'Apple intègre iBooks dans la prochaine version d'OSX, Pour ma part, ce genre de soft ne commencera à m'intéresser qu'à partir du moment où les formats PDF, MOBI et DJVU seront également pris en charge. Je n'ai pas envie de payer pour un format de fichier et d'avoir pour chacun d'entre eux une application dédiée.

avatar joneskind 27/05/2013 - 12:58

C'est bien la peine d'écrire un article pour expliquer qu'entre Skeuomorphisme et Flat Design y a pas de débat pour venir confondre ensuite le skeuomorphisme avec son express

avatar joneskind 27/05/2013 - 13:01

*expression graphique boisée. Il me semblait pourtant avoir compris que ce n'était pas l'expression graphique qui faisait le skeuomorphisme mais son ergonomie tirée du réel. J'ai du mal comprendre.

avatar joneskind 27/05/2013 - 13:07

Sinon j'attends Readmill OSX avec impatience ! L'outil en question synchronise déjà automatiquement les bibliothèques - un livre ajouté sur iPhone l'est automatiquement sur iPad. Une interface web permet de gérer sa bibliothèque mais pas encore de lire. L'app donne aussi des indications sur la fréquence et la durée de lecture. Une sorte de statistique du lecteur, totalement inutile (sauf pour l'éditeur qui sait quel livre marche) mais rigoureusement indispensable ("ce livre est génial, j'ai pas réussi à le lâcher et je l'ai lu en 3h 17mn et 28s !)

avatar Simeon 27/05/2013 - 13:10

@ joneskind Je pense que l'auteur de l'article se réfère plutôt à l'effet des pages qui se tournent. Cela dit, même si l'article de macgé a remis les pendules à l'heure en précisant l'acception technique du terme Skeuomorphisme, il est la plupart du temps employé sur la toile du point de vu de l'esthétique (apparence) et non du design (fonctionnalité). C'est un usage dont il faut également tenir compte même s'il est à l'origine incorrect.

avatar babgond 27/05/2013 - 18:57

Et les livres "made for iPad" on peut les ouvrir ?

avatar brenda 28/05/2013 - 10:01

Bonjour, Sur Mac j'utilise Calibre pour gérer ma bibliothèque, il permet d'éditer, d'indexer et de lire les ebooks. comme logiciel de lecture il y a Stanza (mais n'évolue plus). Pour la modification / création d'ebook j'ai déjà utilisé Sigil, il existe aussi eCub (mais jamais utilisé). Il y a un avantage à ces produits : Open source, multiplateforme (ma bibliothèque Calibre, sur un disque dur externe est reconnue par Calibre sur ubuntu), gratuits, fonctionnant aussi bien sur 10.4, que 10.6 ... 10.8 :) @+

avatar Neurotron 28/05/2013 - 10:35

@Brenda Calibre est une horreur. Comment peut-on utiliser un soft aussi moche et aussi mal fichu ?

avatar RickDeckard 28/05/2013 - 23:20

@Neurotron Il est très puissant (serveur ODPS, conversion, etc...), interopérable et il y a une grosse communauté autour. Je gére les ebook entre mon iPad, mon Kindle, mon Android et mon serveur Synology avec ça. Il n'y a aucune alternative du même niveau.

avatar izoong 29/05/2013 - 20:07

Sur mac le meilleurs à mon sens c'est Scarlet. il fait la même chose que les autre mais en plus il peut vous lire le texte.