Apple embauche un dirigeant de la CNIL irlandaise

Stéphane Moussie |
Le directeur des investigations du bureau de protections des données irlandais (Data Protection Commissioner), l'équivalent de la CNIL, a quitté son poste pour rejoindre Apple. Gary Davis sera à la tête du département consacré à la vie privée d'Apple Europe.

L'Irlande, qui héberge de nombreux sièges européens de multinationales — dont Apple, Google et Facebook —, est souvent en pointe sur les questions de confidentialité et de vie privée. Gary Davis a notamment mené l'audit sur Facebook en 2011, la plus grande enquête menée à ce jour par la CNIL irlandaise. L'autorité s'était attachée à vérifier si le réseau social respectait les lois irlandaises et européennes de protection des données personnelles.

Apple n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce débauchage. The Irish Times qui révèle ce transfert note que « cette nomination tombe à un moment critique dans le processus de développement d’un nouveau cadre de protection de la vie privée en Europe. »

Le collectif Europe Versus Facebook, qui a participé activement à l'enquête dirigée par Gary Davis à propos de Facebook, s'interroge sur ce recrutement : « la question est de savoir si Apple cherchait réellement le meilleur expert d’Europe en vie privée, ou s’ils voulaient plutôt établir de bonnes relations avec les autorités irlandaises. »

avatar aimstar | 
Je pense que c'est pour mieux connaitre les rouages du système qu'il a été embauché c'est évident tout comme le president actuel du mexique qui n'était que le predisent de coca cola mexique juste avant. Toutes ces multi nationales piochent dans le public, forment et renvoient dans le public pour diriger le domaine public comme ils l'entendent .. Comme goldman sachs et bien d'autres.
avatar sekhmet | 
ou simplement ils avaient besoin d'un expert sur la question et qu'ils ont les moyens d'embaucher celui qui a la meilleure réputation. parfois on peut voir les choses simplement !
avatar iPat | 
Bonjour le conflit d'intérêt !
avatar macbookeur75 | 
il faut avouer qu'apple dispose de 2 bases de données conséquentes: - celle des appareils avec nom prénom et coordonnées, numéro de série, mail - une autre enrichie par les équipes business qui fiche votre boîte si vous ou qqn de votre boîte est venu acheter un Mac, iPhone ou iPad en Apple store la 2ème base est créée clairement sans demander au client
avatar sekhmet | 
la deuxieme base, ça s'appelle la facturation, c'est obligatoire pour les impôts...
avatar Nesus | 
@iPat Il n'y a pas conflit d'intérêt puisqu'il ne bosse plus en Irlande.
avatar mypiano-coach | 
@sekhmet +10... Manifestement tout le monde ne travaille pas... L'argent ne tombe pas tous les mois en attendant un revenu de remplacement depuis son canapé...
avatar RDBILL | 
@iPat : justement moi je trouve que c plutôt bon signe ! Un employé qui sait très bien quelles sont les limites. ça veut pas dire qu'il va tout faire pour les contourner. Moi j'y vois un signe rassurant de la part d'Apple qui embauche des spécialistes du domaine...
avatar macbookeur75 | 
@sekhmet: ah oui une base qui se remplit au fur et à mesure avec le nom des dirigeants, du DSI, du nombre de PC, du nom des fournisseurs habituels... bref qui se remplit au fur et à mesure qu'apple rappelle les clients pour ça ? non c'est pas juste un fichier facturation
avatar Hoshi26 | 
Ce n est pas en l ayant debauché qu apple va se faire des potes dans l organisme d ou ils l ont volé.

CONNEXION UTILISATEUR