Numergy et Cloudwatt : le nuage financé par l'État fait grincer des dents

Anthony Nelzin-Santos |

Le « cloud à la française » est né, emmené par SFR et Orange avec le partenariat de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Un financement par des fonds publics qui fait grincer les dents des acteurs du secteur.



Data-center



Ce « cloud à la française » est l'avatar final du projet Andromède rassemblant Orange, Thalès et Dassault Systèmes et qui aurait dû être financé à hauteur de 135 millions d'euros par la CDC. Dassault Système s'est retiré fin 2011 pour mettre sur pied un projet concurrent avec SFR… avant de se retirer une deuxième fois. SFR s'associe alors avec Bull, et l'État décide d'augmenter sa participation à 150 millions d'euros pour la partager entre les deux projets. Les deux coentreprises nées de ce financement ont été présentées ces derniers jours.



Dotée d'un capital de 225 millions d'euros, Numergy est le projet de SFR (47 %) et Bull (20 %, les 33 % restants à la CDC), dirigé par Philippe Tavernier, ancien président de Sogeti France (Capgemini). Cloudwatt dispose du même capital, partagé entre Orange (44,4 %) et Thalès (22,2 %, les 33,3 % restants à la CDC). Elle est dirigée par Patrick Starck, passé notamment par HP et Compaq. Ces deux sociétés ont pour ambition de fournir aux entreprises françaises des services « dans le nuage » eux aussi français : Numergy possède un data-center en région parisienne et un autre en Rhône-Alpes, Cloudwatt héberge ses données en Normandie.



Ces « projets d'avenir » doivent en effet assurer l'indépendance des entreprises françaises, notamment les PME et les start-ups, des géants américains du domaine — Google, Amazon et Microsoft sont visés. Si l'on parle de « souveraineté nationale », il s'agit aussi de favoriser l'innovation dans le tissu économique français en rassurant les entrepreneurs par le biais de solutions sécurisées par le cadre légal. Les données hébergées aux États-Unis sont en effet soumises au droit américain, comme le rappellent les récentes affaires de saisies de serveurs par le FBI.





Reste que ces projets sont fortement critiqués par les acteurs établis du domaine. Cheops Technology doute de la capacité de ces deux sociétés à rivaliser efficacement avec les géants américains, autrement mieux dotés financièrement et techniquement : « l’investissement de 225 millions d’euros dans chacune des deux plateformes paraît dérisoire aux milliards de dollars investis chaque année par les Amazon, IBM ou HP. L’Etat aurait mieux fait concentrer l’investissement sur un seul projet au lieu de le répartir sur deux. » OVH ironise avec son site Vaporcloud, déplorant que la force publique n'ait pas privilégié de plus petites structures, plus flexibles, plus innovantes… et moins chères.



Les sites de Numergy et de Cloudwatt sont en place, mais leurs offres restent à définir. Ce n'est qu'à l'aune des services et des tarifs proposés que l'on pourra juger de la pertinence de l'investissement de la CDC.


avatar Corsaire01 | 
ce "nuage" franco-français sent l'enfumage
avatar thefolken | 
D'un côté un concurrent qui aurait souhaité une seule grosse structure, de l'autre OVH qui souhaite l'inverse... Facile de prendre des décisions en France :D
avatar codeX | 
@Corsaire01 Cela va permettre à certains de bien vivre, jusqu'au crash final. Ensuite ils se recycleront dans un truc tout aussi fumeux et tout aussi rémunérateur. La boucle sera bouclée.
avatar diegue | 
Encore quelque chose qui aurait du être fait au niveau européen ! S'occuper du diamètre des noix c'est bien, mais les technologies beaucoup mieux pour notre zone économique ! Le franco-français, surtout managé par l'état et les grands corps d'état présents dans les entreprises comme Orange, entre autres, a presque toujours conduit à des impasses et à des appels aux contribuables !
avatar Silverscreen | 
C'est bien beau de vouloir être indépendants des américains niveau cloud mais vu que les apps les plus utilisées avec le cloud seront américaines (office, apps iOS, apps Amazon, apps Google), lâcher 300 millions pour de la synchro sous Ciel compta, ça fait mal au cul... On peut aussi financer une resurrection de Lycos ou le développement de clones d'iPad par Bull... Pff. Et dire que si tout ça était investi dans la recherche et l'éducation, on aurait plus de chances d'avoir, nous aussi, des développeurs et entrepreneurs brillants...
avatar thefolken | 
@Silverscreen : il n'est pas seulement question d'apps... Mais de services aux entreprises... Hébergement, calcul etc. Il y a une demande pour ces services hors des USA.
avatar MacGyver | 
je veux bien d'un nuage francais mais j'ai l'impression que c'est la foire comment ca se passe chez eux (enfin chez nous quoi). Qui Dassault qui s'implique, qui se retire, s'implique ailleurs, se re-retire (tiens ca serait pas l'autre "fils de" qui serait a la tete de Dassault?), des bisbilles en veux tu en voila... La souverainete des donnees ? fallait pas dire ca, maintenant, ca va etre l'argument qui tue pour des boites foireuses a nous faire des cloud franco-francais sans meme chercher a faire un service efficace ( d'ailleurs, je mets OVH dasn le lot. "ah oui, c'est pas terrible mais bon, c'est francais alors c'est mieux! Bon Ok, c'est inutisable mais la n'est pas la question") et merde, sortez nous enfin un Dropbox avec un serveur sous le plateau du Larzac ou un truc qui a des la gueule comme dans le temps et puis je m'inscrit
avatar oomu | 
@diegue [11/09/2012 13:00] "Encore quelque chose qui aurait du être fait au niveau européen ! S'occuper du diamètre des noix c'est bien, mais les technologies beaucoup mieux pour notre zone économique !" le marché de la noix rapporte des milliards et l'UE ne fait pas que, comme le veux l'humour nationaliste, s'occuper des "calibrages de banane". L'UE s'occupe des relations commerciales avec le monde (c'est super vital pour NOUS), des problèmes fiscaux et monétaires entre états, des frontières et immigrations (compétence partagée), sans parler aussi de société et entreprises. Bref du lourd, du très très lourd. - "C'est bien beau de vouloir être indépendants des américains niveau cloud mais vu que les apps les plus utilisées avec le cloud seront américaines (office, apps iOS, apps Amazon, apps Google), lâcher 300 millions pour de la synchro sous Ciel compta, ça fait mal au cul..." Ces entreprises US auront à terme obligation de respecter le droit européen et national, et donc d'héberger localement. De toute façon, il leur faut avoir des miroirs/caches nationaux,elles donc un intérêt financier et technique à voir se développer des alternatives locales. - Le problème que je vois est que l'Etat s'épuise entre projets concurrents. Le rôle de l'Etat devrait être d'encourager/forcer les banques et investisseurs privés à financer un projet national puis de s'assurer qu'il est viable pour le favoriser dans les marchés publics. (après tout, comme les usa font avec HP) Si la CDC tient son rôle, l'investissement privé reste encore trop faible. - Je n'ai pas confiance aussi dans le fait de voir les même noms que d'habitude tourner dans ces nouvelles structures. Bref, pour moi, cela me semble encore artificiel, trop éparpillé. Mais l'intérêt du clown comput.. heu d'hébergement de calculs et stockages massif sur le territoire est indéniable. Pour tout le monde.
avatar misc | 
En gros c'est une manière de donner l'argent du contribuable aux grandes sociétés. Je vais faire mon Nostradamus de comptoir: tout ça n'aboutira a rien d'utile.
avatar MacGyver | 
@misc: si, a produire 2 PDGs qui vont bientot faire leur arbre geneaologique et se retrouver des racines belges
avatar thebarty | 
2 sesterces en passant : 1/ Dans quelques mois, les gros titres : "Les nuages s'amoncèlent sur le Cloud à la française", "Le Cloud, c'est pas maintenant","Tempête sur le nuage français","France : Un nuage toxique ?"... 2/ Si c'est le cloud français, on aurait du les nommer Numergie et NuageQuoi... Je :arrow:
avatar MerkoRiko | 
Des nouvelles de Galiléo, GPS made in Europe? Non ! Des nouvelles du Google made in Europe? Non ! Si > du pognon foutu en l'air...
avatar tleveque | 
C'est Français vraiment? "Cloudwatt" et "Numergy"? Où s'en va notre pauvre langue française....
avatar marc_os | 
Déjà moi j'oublierais Numergy. SFR, Bull, un ancien patron de Cap Gemini, société qui avait merdé l'informatisation de la BNF avant de s'en faire virer en 1997 (http://www.senat.fr/rap/r99-451/r99-4512.html), rien qui me mette en confiance. En plus j'ai bossé avec des types de Cap Sogeti. Never again. Ils ont tenté le coup du c'est pas nous, c'est lui, pour finir par s'écraser devant le client final (EDF) une fois leur faute prouvée. Le hic, c'est que le "c'est lui", c'était moi. Il va s'en dire que je les aime bien ces gugus, et surtout que je leur fait une confiance aveugle!
avatar redchou | 
Encore un cadeau de Sarko à Orange et SFR, après avoir repoussé au maximum l'arrivé de Free sur le marché mobile... Que de service rendu au pays.
avatar xuyss | 
Les politiciens aiment bien parler nationalisme quand il s'agit de prendre l'argent du peuple pour le redistribuer à leurs petits copains chefs de grandes entreprises. Et en général quand on invoque le nationalisme, c'est qu'il n'y a aucun autre argument à donner. Par exemple, au niveau de la sécurité, il est bien plus sûr pour une entreprise française de faire confiance à Google qu'à l'État français, car contrairement à l'État français, Google n'a pas le pouvoir de faire fermer une entreprise, de saisir ses biens, ou de jeter ses dirigeants en prison… 
avatar marc_os | 
@ thebarty : C'est Cloudwatt, pas Cloudwhat ! Donc pas Nuagequoi, mais quoi ? Pas traduisible. Les Watt dans le nuage ? En tous cas, rien qu'aux noms débiles provenant - je l'espère - de marketeux à deux centimes, c'est mal parti. ;-)
avatar coink | 
@Mac*gyver : "des boites foireuses a nous faire des cloud franco-francais sans meme chercher a faire un service efficace. d'ailleurs, je mets OVH dasn le lot. "ah oui, c'est pas terrible mais bon, c'est francais alors c'est mieux!" Je te conseille de te renseigner sur OVH, ils font parti des plus grands hébergeurs mondiaux. http://www.datacenterknowledge.com/archives/2009/05/14/whos-got-the-most-web-servers/
avatar Orus | 
Ah la France quel beau pays. L'argent public donné comme ça gratuitement aux deux comparses du cartel des opérateurs mobiles, comme s'ils n'avaient pas encore assez d'argent, non on leur donne celui des français une seconde fois. Le tout surement assaisonnés par l'intermédiaire de marchés truqués, de surfacturation pour les copains et amis; enfin bref, tout ce petit monde va s'en mettre pleins les poches. Et pendant ce temps que fait notre gouvernement PS ? Ben il augmente les impôts pour la classe moyenne ! Bravo, bien joué.
avatar MacGyver | 
@coink: j'ai essayé le cloud de OVH (hubic) et je le range dans sur l'etagere des cloud foireux.
avatar redchou | 
@Mac*Gyver : Clair ils ont refusé ma candidature pour faire les application iOS/OSX...!
avatar elamapi | 
@Mac*Gyver Tu confonds beaucoup de chose. Quand on parle du "cloud français", il ne s'agit pas de ton disque virtuel pour tes photos de vacance. La on parle d'archi virtuelle (machine virtuelle, baie virtuelle, location de puissance de calcul, location de san etc .... Ce n'est donc pas de la beta hubic qu'il faut regarder, mais les vraies offres de chez OVH ... Et tout d'un coup, on change de monde (et de prix). Ca fonctionne, c'est fiable, c'est modulable, et ... c'est cher (mais normalement, c'est pas pour le particulier)
avatar Rhoms | 
@Mac*Gyver : si, a produire 2 PDGs qui vont bientot faire leur arbre geneaologique et se retrouver des racines belges' Mdrrrrrrr joli jeu de mots
avatar sekhmet | 
je trouve ça très bien que l'état tente d'investir dans un secteur très stratégique. Rien de choquant. De plus il détient une participation et donc si ça s'avère rentable aura une rentrée d'argent. De toute façon les états investissent dans des tonnes d'entreprises privées par le biais de credits d'impots etc... donc je vois pas pourquoi certains semblent étonnés. c'est pas pire que de donner des subventions à des éleveurs de cochons qui polluent la nappe phréatique (25 000€ de subvention récemment par ferme)
avatar fantomx6 | 
@oomu Ouaip ! c'est certain, nous à la World Company on a la trouille des pets foireux des fromages qui puent !!! Encore de l'argent du contribuable dilapidé pour rentrer dans les poches des émarques, polytechniciens et autres hauts fonctionnaires incompétents (enfin les copains à arroser). Les mêmes qui ont pondu hadopi et qui nous ont vanté les mérites du pare-feu d'Open Office. Pathétique !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR